AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782352892069
24 pages
MEMO EDITIONS (05/09/2013)
3.83/5   6 notes
Résumé :
Un verre, un simple verre. Mais qui refusa de se briser. Cet objet, symbole de la relation entre l'auteur et sa belle-mère, l'accompagne encore aujourd'hui.
Un récit rempli de souvenirs et d'amour.
Que lire après Un verreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
La mère d'Etienne (l'auteur de l'histoire) est décédée peu après sa naissance. A deux ans et demi, il rencontre Eglantine Besson engagée pour s'occuper de lui. Une très belle complicité va naître. Quand il sera âgé de sept ans, Eglantine épouse son père et devient donc sa belle-mère. Les années passent, il n'y aura que deux grandes disputes entre eux. La première quand âgé de quatorze ans, Etienne souhaite arrêter ses cours de piano et la seconde à vingt et un ans, la raison de la colère ne lui revient plus en mémoire mais Eglantine lui lance un verre à la tête ! L'attaque est esquivée, le verre rebondit sur le sol et ne se casse pas. Rires et embrassades entre la (belle) mère et le fils. Ce fameux verre, l'auteur l'a toujours conservé, près de sa table à dessin. Après le décès de son père, l'auteur part aux Etats-Unis, Eglantine ira lui rendre visite, mais son plus jeune petit-fils ne parlant pas français, elle sera un peu privée de la joie d'être grand-mère.
Eglantine vécut jusqu'à quatre-vingt douze ans et jusqu'à la fin, elle fumait ses petits cigares...

Magnifique album autobiographique ! Très peu de texte, mais quelle force et quelle émotion !!! J'ai adoré. Je m'emballe toujours un peu mais je trouve que c'est une petite merveille.
Commenter  J’apprécie          00
Proust avait sa madeleine, Delessert a son verre incassable.Cet objet des plus quotidien nous emmène à sa suite, sur le fil des souvenirs car, chose plutôt rare en littérature de jeunesse,  cet album est une autobiographie.  Etienne Delessert a rencontré sa mère à l'âge de 2 ans, Églantine,  qui partagea avec lui un imaginaire peuplé de confitures, d'escargots et de poésie.  Leur complicité ne faiblit jamais, malgré les deux seules disputes qu'ils connurent. C'est au cours de la deuxième qu'elle lui lança ce verre,  mais il ne se brisa pas et devint pour Etienne, adulte, le symbole de la présence maternelle sans cesse à ses côtés,  sur sa table à dessin. Cet album, au texte et à l'illustration aussi sobres et dépouillés l'un que l'autre, nous fait partager une belle émotion et (re)découvrir l'oeuvre d'un grand illustrateur.
Commenter  J’apprécie          20
C'est le genre d'album qui ne me parle pas du tout. Et pourtant le sujet est intéressant, puisqu'il s'agit de parler de la mère adoptive de l'auteur. Mais le verre qui ne casse pas, si je comprends bien l'image, je dois avouer que... En plus, je ne trouve pas les dessins particulièrement beaux. Donc, vraiment pas pour moi...
Commenter  J’apprécie          00
Beaucoup d'émotions, un texte brut qui va droit au coeur, un dessin efficace, une belle morale. Un texte qui m'a parlé. Rapide, sans trop en dire.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Eglantine lisait continuellement.
Elle aimait les poèmes un peu absurdes, les dessins de Sempé, les romans historiques et les polars.
Elle noircissait les mots croisés à toute vitesse.
Commenter  J’apprécie          20
C'est ce verre qui se trouve maintenant sur ma table à dessin, près de la boîte d'aquarelle, des pinceaux, des crayons de couleur, des plumes d'oiseau et de mes petits jouets. La lumière l'illumine et je sens alors la présence de ma mère.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Etienne Delessert (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Etienne Delessert
Payot - Marque Page - Etienne Delessert - L'Ours bleu
autres livres classés : liens familiauxVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (11) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1709 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..