AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Hélène Dauniol-Remaud (Traducteur)
EAN : 9782070573004
120 pages
Gallimard (17/11/2005)
3.17/5   52 notes
Résumé :
"Les quatre héros du "Local" forment un groupe de rock. Pour réussir, ils veulent ne se consacrer qu'à eux-mêmes et fermer les portes du local. Mais le monde, dehors, pousse aux portes et les force à affronter les imprévus, les rapports familiaux, les règles de la société. Et les ennuis vont arriver, dans l'histoire, comme ils arrivent dans la vie de chacun. Les adolescents doivent faire face, choisir leur propre voie, et continuer d'avancer malgré tout. Malgré la v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  28 juillet 2020
J'aime assez le dessin de Gipi, le trait est fin et brut, les couleurs sont en aquarelles, les contours sont approximatifs, il y a une certaine vivacité, un dynamisme dans le graphisme, comme prix sur le vif, qui rend les décors crus et austères.
C'est un récit d'adolescence. Des jeunes se retrouvent dans un garage pour jouer leur musique, il n'ont pas de gros moyens, il viennent de milieux populaires, leurs préoccupations sont celles de leur âge, les filles, l'envie de percer dans la musique, les relations avec leurs parents, les problèmes d'argent…
Sur fond de roman social, Gipi nous dépeint une jeunesse italienne du début des années 2000, avec sensibilité, mélancolie et pudeur, c'est une petite histoire ordinaire, racontée avec justesse. C'est la deuxième BD de Gipi que je découvre après “Vois comme ton ombre s'allonge”, cette fois-ci, le propos est beaucoup plus modeste et le résultat est beaucoup plus convaincant.
Commenter  J’apprécie          140
Erik_
  02 mai 2021
Il s'agit de la seconde bd de cet auteur italien (qui s'exporte d'ailleurs très bien à l'international). La première oeuvre à savoir « Notes pour une histoire de guerre » - Prix du meilleur album à Angoulême 2006 - ne m'avait guère convaincu.
Avec le Local, j'ai eu l'impression de lire une bd se situant dans le même univers un peu glauque. C'est certainement lié à un graphisme très reconnaissable que signe la patte de l'auteur. Et justement, je trouve ce trait graphique anguleux assez repoussant. Les visages de ces quatre grands adolescents sont volontairement horribles : oui, c'est le fameux créneau « la beauté du laid » ! On a l'impression d'évoluer au milieu d'une bande de loubards ou de skin head néo-nazis.
J'ai pourtant essayé de faire abstraction de mon dégoût pour me plonger dans l'histoire de ce local. le récit est tout ce qu'il y a de plus banal : un local provisoire où cette bande d'amis s'entraînent collectivement à jouer de la musique rock.
J'ai alors voulu savoir ce qui fait que cette bd est tant appréciée par ses lecteurs. Ce n'est certainement pas les dialogues qui sonnent creux et ni la profondeur psychologique des personnages. Je cherche encore et je ne trouve pas. Recherche Suzanne désespérément.
Essai ou témoignage pour démontrer qu'unis dans la musique, c'est bien ? C'est tout ce que cela évoque pour moi. Pas fameux…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yvan_T
  19 novembre 2020
Gipi est incontestablement une des révélations de 2005. Un auteur italien qui entre par la grande porte dans la BD franco-belge avec la traduction de quatre bijoux : "Baci dalla provincia", "Le local", "Extérieur Nuit" et "Notes pour une histoire de guerre", qui en janvier 2006 rafle le prix du meilleur album à Angoulême, ainsi que le prix René Gosciny.
C'est donc un bon choix de la part de Joann Sfar d'avoir décidé d'intégrer cet album de Gipi (Gianni Pacinotti de son vrai nom) dans la nouvelle collection Bayou aux éditions Gallimard (dont Sfar est le directeur).

L'histoire est tout à fait banale et raconte l'envie de quatre jeunes de faire du Rock'n'roll. Quatre jeunes qui veulent fuir la réalité de la vie en faisant de la musique. Afin de pouvoir réaliser leur passion il leur faut néanmoins un local. Un local qui sert autant à les isoler du monde extérieur, qu'à entretenir cette passion qu'ils ont pour le Rock.
Tout comme dans "Notes pour une histoire de guerre", Gipi va s'introduire dans l'intimité d'adolescents qui sont en passe de passer à l'âge adulte et se cherchent, se rebellent, mais qui malgré leur insouciance finissent par payer leurs bêtises tout en se frayant un chemin dans la vie.
Un nouveau récit très humain, qui divisé en cinq chansons (une par chapitre), fera vibrer plus d'un lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lilimarylene
  26 février 2013
C'est une histoire toute simple et sans grandes surprises, mais l'intérêt de cette BD n'est pas dans l'intrigue. Il est plutôt dans la façon dont l'auteur parvient à nous faire connaître les personnages par petites touches successives, et surtout au travers de leurs relations les uns avec les autres. En effet, on en apprend peu sur les quatre copains, mais leurs interactions avec leurs parents ou leurs amis nous en apprennent beaucoup sur leur caractère et sur leur passé. La scène du repas entre Stefano et ses parents est ainsi particulièrement intéressante, en nous montrant, par un découpage des cases subtil, la relation tendue entre le père et son fils, mais aussi l'affection qui s'y cache, comme si l'un et l'autre avaient peur de montrer leurs sentiments. Une bande-dessinée toute en impressions, qui réussit à transmettre une belle palette d'émotions grâce à la douceur de l'aquarelle et à l'agressivité du trait de crayon. Intéressant.
Lien : http://surlestracesduchat.bl..
Commenter  J’apprécie          60
Anassete
  22 mars 2012
Une histoire de jeunes qui forment un groupe. On retrouve tous les ingrédients de l'adolescence, même les bêtises qu'on y fait. Cependant la chute est trop brusque et un peu trop parfaite. Pourquoi n'a-t-il pas choisi l'impresario ? certes, on ne s'y attend pas, mais cette voie est choisie sans aucune raison.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Du9   07 octobre 2013
Chaque page, ou presque, nous montre l’aisance avec laquelle Gipi construit un récit en concentrant la narration sur les liens et les relations entre les protagonistes quand d’autres conçoivent leurs scénarios autour de scènes d’action, de voyages exotiques ou d’introspections plus ou moins sincères.
Lire la critique sur le site : Du9
Du9   07 octobre 2013
Chaque page, ou presque, nous montre l’aisance avec laquelle Gipi construit un récit en concentrant la narration sur les liens et les relations entre les protagonistes quand d’autres conçoivent leurs scénarios autour de scènes d’action, de voyages exotiques ou d’introspections plus ou moins sincères.
Lire la critique sur le site : Du9
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
YaneckYaneck   18 juin 2014
Papa, j'aurais besoin de la voiture. Je dois porter les instruments au local.
_ Faut que tu demandes à ta mère. Moi, je ne suis plus rien.
_ C'est elle qui m'a dit de te demander à toi. Elle dit que c'est toujours toi le chef.
_ Oui, mettons... Moi je suis le pilote. Mais le commandant, maintenant, c'est elle.
Commenter  J’apprécie          20
LilizLiliz   06 décembre 2014
Il est batteur. Ça ne peut pas être un génie. Les percussions provoquent des microlésions continues et inexorables au cerveau.
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   02 mai 2021
C'est mieux d'acheter et de consommer du local.
Commenter  J’apprécie          10
maloulunemaloulune   20 janvier 2018
Mais il y a des vagues. Et on se gèle. Et puis, il y a des gens. Et je suis trop maigre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gipi (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Gipi
Cette année encore, Gérard Collard et les libraires de la Griffe Noire vous proposent à l'approche des fêtes de fin d'année, plusieurs idées cadeaux sous forme de coffrets :
https://www.lagriffenoire.com/455-coffret.html

COFFRET POLAR GRAND FORMAT Avant les diamants (Dominique Maison) - La gestapo Sadorsky (Romain Slocombe) - Prendre un enfant par la main (François-Xavier Dillard) https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-polar-gf.html

COFFRET POLAR FORMAT POCHE de bonnes raisons de mourir (Morgan Audic) - Un autre jour (Valentin Musso) - 1793 (Niklos Natt Och Dag)
https://www.lagriffenoire.com/100778-coffret-polar-poche.html

COFFRET HISTOIRE GRAND FORMAT Churchill (Andrew Roberts) - L'aiglon (Laetitia de Witt) - J.E. Hoover confidentiel (Anthony Summers)
https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-histoire-gf.html

COFFRET HISTOIRE FORMAT POCHE La véritable histoire des 12 Césars (Virginie Girot) - La route de la soie (Peter Frankopan) - La goûteuse d'Hitler (Rosella Postorino) https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-histoire-poche.html •
COFFRET LITTÉRATURE FRANÇAISE GRAND FORMAT le tailleur de Relizane (Olivia Elkaim) - Ce qu'il faut de nuit - La Manufacture de livres - Laurent Petitmangin) - Rosa Dolorosa (Caroline Dorka-Fenech)
https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-litterature-francaise-gf.html •
COFFRET LITTÉRATURE FRANÇAISE POCHE Rien n'est noir (Claire Berest) - le baiser (Sophie Brocas) - Venise à double tour (Jean-Paul Kauffmann)
https://www.lagriffenoire.com/132522-coffret-litterature-francaise-poche.html

COFFRET LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE GRAND FORMAT Les autres américains (Laila Lalami) - le rouge n'est plus une couleur (Rosie Price) - Walker (Robin Robertson
https://www.lagriffenoire.com/132720-coffret-coffret-litterature-etrangere-gf.html

COFFRET LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE FORMAT POCHE Taxi Curaçao (Stefan Brijs) - Dévorer le ciel (Paolo Giordano) - Grace (Paul Lynch)
https://www.lagriffenoire.com/132538-coffret-litterature-etrangere-poche.html

COFFRET DÉTENTE GRAND FORMAT Les 7 ou 8 morts de Stella Fortuna (Juliet Grames) - Les corps conjugaux (Sophie de Baere) - Les 3 filles du Capitan (Maria Duenas)
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Romans, contes, nouvelles (653)
autres livres classés : musiqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
896 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre