AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2800119497
Éditeur : Dupuis (07/10/1992)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Berlin sous les bombes.
Jeune soldat allemand enrôlé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Manfred y a frôlé la mort et vécu un terrifiant cauchemar. Afin d'échapper aux images qui l'obsèdent, il s'enfuit vers le soleil du Midi. Mais dans le petit village de Provence où il interrompt sa course, le souvenir de la tourmente est encore vivace, et tous n'accueillent pas avec générosité ce " Boche " qui leur rappelle de douloureux moments.
L'humanité des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Crossroads
  14 mars 2013
L'écho assourdissant des canons crachant leurs pétales de sang vient de s'éteindre .
La seconde guerre mondiale et son cortège d'horreurs laisse tout un chacun panser péniblement ses blessures en tentant de se reconstruire dans une illusoire normalité .
Quelle n'est pas la surprise des habitants de Laroque , petit village du Sud de la France meurtri , de voir débarquer Manfred , l'ennemi juré , victime expiatoire désormais toute désignée !
En voilà une belle BD qu'elle est intelligente en plus d'être magnifiquement illustrée !
Ici , l'on ne refait pas l'histoire en stigmatisant les méchants Allemands au profit des gentils Français légitimement rancuniers . Non . le propos se veut bien plus fin que cela en traitant de l'humain et de son interaction traumatique avec L Histoire !
Manfred vs Laroque . Reconstruction vs pardon .
En immergeant le lecteur dans un petit hameau à l'accent chantant qui n'aurait pas dépareillé dans une nouvelle de Pagnol , Le Tendre apporte une certaine légèreté à un propos se voulant pourtant ténébreux . Les couleurs vous explosent littéralement au visage . Les risques de brûlures épidermiques sont bien réels . Crème solaire indice 150 fortement conseillée...
Une BD à la tension palpable . Impossible d'imaginer que ces deux univers antagonistes il y a peu en viennent à s'étreindre dans un lucide et fraternel moment d'oubli et de pardon .
Chaque personnage et son vécu inhérent à la guerre se trouvera dès lors confronté à ses propres démons , qui cherchant à les combattre seul , qui voyant en l'autre le moyen d'effacer dans le sang une ardoise par trop chargée...
Beau et tragique à la fois , L'Oiseau Noir interpelle de par sa profonde humanité et le questionnement personnel qu'il suscite...Vole , petit n'oiseau , vole vers ton funeste destin...
http://www.youtube.com/watch?v=1yOifFvYW2o
Merci Guylaine...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          396
clude_stas
  01 septembre 2013
La guerre, c'est exactement comme la peste : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés » (Jean de la Fontaine ). Aussi bien les occupants que les occupés, aussi bien les vainqueurs que les vaincus, aussi bien les Allemands que les Français… le traumatisme des bombardements, des privations, de la collaboration a laissé des traces dans le souvenir de chacun dans ce petit village. Et même celui qui n'y est pour rien, est impliqué, bien malgré lui.
C'est au milieu d'une belle galerie de « grandes gueules » méridionales que débarquent Manfred, ancien soldat des armées nazies, perdu dans les brumes du passé. Il ne parle pas la langue, s'isole dans un cabanon et vit simplement. Cette arrivée va donc cristalliser un certain nombre de frustrations, de jalousies et de haines… mais également permettre à un petit garçon d'avoir foi en l'avenir.
Le scénario est intelligent et sensible, même si le décor provençal a des accents de Marcel Pagnol. Il n'y a pas réellement des héros, seulement des gens qui s'accommodent de la vie (et de leur épouse). Mais cela ne serait rien sans ce graphisme enlevé, soutenu par une palette chromatique éclatante. L'aventure sous le soleil du Midi, sous une chaleur puissante !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
XL2
  01 février 2015
un village de Provence au milieu du siècle dernier
une peinture de moeurs à la Pagnol et une histoire émouvante entre un gamin rejeté par son père et un jeune soldat allemand traumatisé par la guerre
la morale de l'histoire : le passage de relais entre un Pechvogel (oiseau de malheur) et un Glücksvogel (son contraire)
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : vie ruraleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3550 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre