AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221240375
Éditeur : R-jeunes adultes (28/11/2019)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
L'espèce humaine disparaîtra dans 255 heures.
Les pires prédictions climatiques se sont réalisées, le Grand Effondrement a eu lieu et presque toutes les espèces animales se sont éteintes. Les Derniers Humains se sont réfugiés dans les Dernières Terres : un archipel rocailleux surgi des glaces, où ils survivent dans des cités-royaumes éparses. Accaparés par la lutte pour les maigres ressources, ils ignorent que l'ultime cataclysme est sur le point de balayer ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Metaprofdoc
  02 décembre 2019
Extincta est une dystopie qui prend pour cadre une Humanité à bout de souffle. Suite au Grand Effondrement climatique provoqué par la folie des hommes, les derniers survivants de l'Humanité se sont réfugiés au pôle Nord sur les dernières terres émergées. Seules quelques rares espèces végétales et animales ont survécu à ce cataclysme d'une ampleur inimaginable et permettent aux descendants des survivants de survivre tant bien que mal. Dans ce monde dévasté, Astréa et Océrian, deux êtres que tout oppose, vont s'aimer sans savoir que l'Humanité vit ses derniers instants.
Extincta fait partie d'un nouveau « cycle » chez Victor Dixen. Qu'il s'agisse du graphisme, du titre en latin ou de la communication faite autour, Extincta est le second tome d'un diptyque (ou plus ?) sur les défis de notre futur inauguré par Cogito. Pourtant, Extincta marque aussi une réelle rupture avec tout ce que l'auteur a fait antérieurement…
Contrairement à ses précédents ouvrages profondément marqués par des thématiques adolescentes, Extincta touche à quelque chose d'universel. Conscient des enjeux climatiques de notre époque, Dixen, à travers la combustion des dernières heures de l'Humanité, nous met en garde contre nos comportements : l'extraction déraisonnable des richesses de la Terre, nos penchants pour la violence et la domination, notre aveuglement, etc. Alternant une narration centrée sur Astréa ou Océrian, le propos de l'auteur a d'autant plus de force qu'il ne se veut pas accusateur ou pamphlétaire. C'est au fil du récit que l'on comprend que les ancêtres du passé (c'est-à-dire nous) ont condamné les derniers survivants (c'est-à-dire les générations futures) à expier leurs (nos) péchés. Oscillant entre réflexion écologiste et philanthropique, l'auteur nous invite subtilement à prendre conscience du fait que nous vivons actuellement un moment charnière pour la planète et pour l'Humanité.
Mais Extincta est aussi, et surtout, une romance. Elle réactualise à sa façon Roméo et Juliette, Tristan et Iseult, ainsi que La Nuit des temps, dont on ne peut difficilement éviter le rapprochement.
Tout au long de ce livre, le ton est juste. Loin d'être manichéen, chaque personnage est doté d'une belle complexité qui permet d'en comprendre les motivations.
La narration est maîtrisée et sans failles. Il n'y a aucun temps mort ou de moment pouvant être dit de « remplissage ». Chaque scène et chaque phrase se justifient pleinement.
Le récit converge vers ce dénouement inéluctable et implacable que l'on cherche à faire reculer.
En résumé, Extincta marque une rupture chez Victor Dixen. Il signe là son plus beau roman. C'est un travail d'orfèvre.
C'est beau. C'est magnifique. C'est triste. C'est empli de rage et de fureur. Bref, c'est sublime !
Niveau scolaire : à partir de la 4ème-3ème pour les bons lecteurs / plutôt lycée
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54
cedrictolufo
  06 décembre 2019
J'ai abordé ce livre de Victor Dixen avec beaucoup d'enthousiasme, l'ayant acheté le jour de sa sortie.
Je me disais que le concept annoncé allait être épique, passionné, et que j'allais me régaler dans un univers plutôt inédit et intéressant.
La magnifique couverture du bouquin et son design au cordeau ont un peu eu raison de ma vigilance, je l'avoue. C'était la première fois que je lisais un livre de cet auteur, donc j'étais prêt à tomber amoureux de son oeuvre.
Le début était plutôt excellent, j'y ai cru... le développement long et d'un ennui abyssal m'a par contre vite ramené à la triste réalité, ponctué cependant d'un ou deux chapitres se distinguant par leur narration un peu plus inspirée (celui de l'oracle, par exemple), et la fin m'a fait lever les yeux au ciel plus d'une fois.
Peut-être ne suis-je pas le public-cible de l'auteur ou de ce type d'ouvrage, mais pour moi, un récit aussi mièvre et téléphoné ayant pour cadre un sujet aussi grave (l'obsolescence de notre monde pour des raisons écologiques), ça ne passe pas.
Et croyez-moi que je suis pourtant un lecteur bienveillant, patient, qui lira un bouquin jusqu'à la dernière ligne même déçu. Ce fut le cas. Et quand c'est un soulagement de refermer un livre, on peut dire que c'est bien dommage...
L'auteur a aussi joué la carte (très à la mode ces derniers temps) du texte dans le texte avec la mise en abyme de poésie... Ce qui d'une part m'a semblé inutile et surfait, et d'autre part complètement incohérent, le peuple survivant étant censé parler une langue commune faite de toutes les langues du monde mais comprenant quasiment parfaitement de la prose française... ??? Pas compris.
Enfin, et c'est la pire chose : des personnages auxquels je n'ai pas su ou pu m'attacher. Je me fichais un peu du but de leur quête commune, et je ne les trouvais ni attachants, ni agaçants, j'avais l'impression de les suivre de manière factuelle sans éprouver la moindre empathie pour eux, sauf à de rares exceptions. Et je dois dire que les situations insipides, les coups de théâtre faciles et autres dialogues d'un gnan-gnan à tomber n'ont pas aidé. Je ne recommande donc pas ce bouquin.
C'est vraiment dommage car l'univers était prometteur... mais n'a pour moi pas tenu ses promesses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Anis0206
  09 décembre 2019
Que dois je encore dire de la magnifique plume de Victor Dixen ? Après nous avoir envoyé sur Mars avec phobos et aux îles fortunées dans cogito, le voilà qui revient avec un compte à rebours pour l'extinction de l'humanité dans lequel nous suivons les aventures d'Astréa et d'Océrian dont l'histoire va être encore une fois magnifique et pleine de rebondissements.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Anis0206Anis0206   09 décembre 2019
La poésie, c'est un moyen magique de voyager sans bouger
Commenter  J’apprécie          30
Anis0206Anis0206   09 décembre 2019
La flamme brûle plus fort juste avant de s'éteindre
Commenter  J’apprécie          20
IdeesALireIdeesALire   04 décembre 2019
Le moment est venu d'écouter la fin des hommes.
Là où s'achève leur longue histoire, commence le dernier de leurs chants.
Commenter  J’apprécie          20
IdeesALireIdeesALire   04 décembre 2019
En attendant, dans le silence de la mort, nous veillons.
Commenter  J’apprécie          10
cedrictolufocedrictolufo   30 novembre 2019
À présent, il évoluait seul dans un couloir trois fois plus large que celui du cercle intérieur, aux murs garnis de portes trois fois plus nombreuses. Derrière chacune se trouvait la chambre d'un crachant ou d'un saignant. Il eut l'impression d'un monstre aux cent yeux clos ; il suffisait qu'une seule de ses paupières s'entrouvre, il le savait, pour que sa tentative de fuite soit repérée...
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Victor Dixen (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Dixen
Comme chaque année, les équipes de La Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane Le Feyer, Tourbillon - Le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-...
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-...
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, Le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-...
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-...
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-...
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - Le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : Le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - Le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-...
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giordano, Seuil - Les patriotes, Sana Krasikov, Albin Michel - La péninsule aux 24 saisons, Inaba Mauyni, Piquier
COFFRET LITTERATURE DETENTE (72,90€) : - Un petit coup de jeune, Thierry Bizot, Seuil - Loin, Alexis Michalik, Albin-Michel - La mémoire des vignes, Ann Mah, Cherche-midi
COFFRET POLAR (71,90€) : - L'attaque du Calcutta-Darjeeling, Air Mukherjee, Liana Levi - L'Héritage Davenall, Robert Goddard, Sonatine - Ristretto, Bertrand Puard, Fleuve Noir
COFFRET HISTORIQUE (68,90€) : - La débâcle, Romain Slocombe, Robert Laffont - Marx dans le jardin de Darwin, Ilona Jerger, Editions de Fallois - Le bal des folles, Victoria Mas, Albin Michel
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE POCHE (30,70€) : - La petite danseuse de quatorze ans , Camille Laurens, Folio - Vie de David Hockney, Catherine Cusser, Folio - Chien-loup, Serge Joncour, J'ai lu
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE POCHE (35€) : - Je m'appelle Lucy Barton, Elizabeth Strout, Livre de Poche - L'enfant du Danube, Janos Szekely, Folio - Le grand Elysium hôtel, Timothy Findley, 10/18
COFFRET LITTERATURE DETENTE POCHE (34,80€) : - La mandoline du capitaine Corelli, Louis de Bernières, Folio - La chorale des dames de Chilbury, Jennifer Ryan, Le Livre de poche - Un élément perturbateur, Olivier Chantraine, Folio
COFFRET HISTORIQUE POCHE (42,30€) : - L'impératrice Cixi, Jung Chang, Texto - Le soldat oublié, Guy Sajer, Tempus - Les heures indociles, Eric Marchal, Rocket
COFFRET POLAR POCHE (35,35€) : - Sur le toit de l'enfer, Ilaria Tutti, Pocket - Trop de morts au pays des merveilles, Morgan Audic, Rouergue noir - La nuit des cafards, Dean Koontz, Archipoche
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox