AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Vampyria tome 1 sur 3
EAN : 9782221263198
490 pages
Robert Laffont (25/05/2022)
  Existe en édition audio
4.14/5   896 notes
Résumé :
" Tu vas t'épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l'ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s'y paye au prix du sang... "
En l'an de grâce 1715, le Roy-Soleil s'est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rasse... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (312) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 896 notes

lyoko
  13 janvier 2021
Un roman jeunesse ou young adulte qui nous entraîne au XVIIIeme siècle sous le joug du roi soleil. Une uchronie qui nous fait voir ce monarque sous un nouveau jour, il est devenu vampire ainsi que sa cours.
Un très bon roman pour nos jeunes ados. Les personnages sont travaillés et bien campés, avec des caractères bien affirmés.
L'intrigue est prenante et ne nous emmène pas toujours là où l'on pense.
Je crois d'ailleurs que c'est là où réside toute la force de ce roman, dans cette intrigue qui prend parfois des directions inattendues.
Et puis la réflexion qu'apporte ce roman est aussi parfois plus profonde qu'on ne pourrait le penser au premier abord.
Mais tout n'est pas révélé dans ce premier tome. Et je pense que l'auteur nous réserve encore de grandes surprises.
Une découverte très agréable. Je vais d'ailleurs me pencher un peu plus surr l'auteur que je ne connaissais pas.
Un très bon roman pour faire découvrir la fantasy a nos jeunes ados
Je remercie Babelio et les éditions Robert Laffont pour cette lecture passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          832
iz43
  20 avril 2022
Et si Louis XIV ne s'était pas éteint le 1er septembre 1715 après 72 ans de règne?
Et si le Roi Soleil était devenu le Roi des Ténèbres?
C'est le postulat de départ de cette uchronie imaginée par l'esprit génial de Victor Dixen.
Louis XIV ne lâcha pas les rênes du pouvoir. le Roy Soleil transmuta en vampyre et devint ainsi immortel. La société se divisa alors en 2 camps: les nobles et vampires d'une part et les roturiers d'autre part devant fournir en guise d'impot, du sang.
Victor Dixen nous propose une uchronie (pour ma part c'est la première que je lis) en mêlant des vampires (j'ai le droit de crier au génie ????).
Franchement, je n'arrête pas d'être épatée par l'imagination fertile de Victor Dixen.
L'idée de départ est osée, presque délirante mais ça tient la route.
Le scenario est très bien construit , l'univers est riche. L'intrigue m'a tenue en haleine.
Donc transmutation de notre roi soleil et de sa cour et 300 ans plus tard, nous faisons la connaissance d'une jeune fille, Jeanne Froidelac. Issue d'une famille de roturiers, une famille d'apothicaire , le récit bascule dans l'horreur. Accusée d'être des frondeurs (contre le système vampirique), Jeanne assiste impuissante à l'assassinat des membres de sa famille. Elle même ne s'en sort qu'en usurpant l'identité d'une jeune fille noble. Jeanne devient alors Diane et se retrouve pupille Du Roy des ténèbres. Ironie du sort. Jeanne-Diane veut survivre à tout prix, la vengeance chevillée au corps. Jeanne va suivre les cours dispensés à la cour Du Roy pour tenter de se rapprocher Du Roy et assouvir sa vengeance.
Cours d'étiquettes, bonnes manières, cours d'équitation, combat à l'épée, art de la discussion ... Jeanne doit cacher son identité. Je n'ai jamais cessé de trembler pour elle.
Jeanne m' a tout de suite plu y compris dans ses imperfections. Jeanne est une survivante. Elle est intelligente, rusée, implacable. Parfois elle s'égare ou est naïve. Elle ne dévie jamais de son objectif même s'il faut trahir pour cela.
J'ai beaucoup aimé ce premier tome.
La saga phobos était un énorme coup de coeur. J'avais bien aimé aussi la malediction de Boucle d'or. Victor Dixen est un auteur qui sait se renouveler et nous embarquer dans des univers complètement différents . J'aime vraiment ces héroïnes qui envoient du lourd et ne se contentent pas d'être jolies.

.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          474
Tinaju
  26 septembre 2022
Une uchronie qui démarre avec Louis XIV transmuté en vampire. Voilà qui est original !
1ere petite déception : L'histoire ne se passe pas au XVIIIe mais de nos jours car le roi est un vampire depuis 300 ans. Mais en fait, la société n'a pas du tout évolué. Aucune innovation sociale, culturelle ou technologique. Même la mode est inchangée. Oui, bizarre, cela m'a un peu surprise.
2e déception : L'héroïne. Elle m'a carrément énervée par moment. En même temps, c'est juste une jeune adulte. Alors on ne peut pas lui demander d'avoir des réactions plus mures ou une pensée un peu plus aboutie.
3e déception : L'écriture. Pas franchement élaborée, un peu plate parfois.
Mais alors, pourquoi est ce que je mets 3.5 étoiles ?
Pour l'histoire tout simplement. Je me suis laissée embarquée et j'ai même passé un très bon moment. Et moi qui n'aimait pas Louis XIV déjà avant cette lecture, maintenant c'est encore pire.
Chapeau bas aussi pour l'univers imaginé. J'ai adoré.
Et ça a été une lecture facile, sans prise de tête.
Donc je vais mettre de coté ce qui m'a gênée et je vais rajouter la suite dans ma PAL.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          355
Saiwhisper
  27 octobre 2020
Victor Dixen, c'est un peu l'auteur incontournable dans ma bulle littéraire : L_Bookine en est fan, les lecteurs de ma médiathèque réclament chacune de ses sorties et, de mon côté, j'apprécie généralement ses écrits. Je me devais donc d'essayer Vampyria, la nouvelle série de son cru. Et quelle belle surprise ! Cette uchronie m'a captivée, tenue en haleine et surprise, notamment dans son ultime chapitre. Ainsi, sans hésiter, je place cette lecture parmi mes chouchous du PLIB 2021 !
couv765270Le récit va se placer aux côtés de Jeanne, une roturière vivant dans un monde infesté de vampyres. L'auteur est parti sur l'idée que le Roy Soleil est devenu un buveur de sang. Dès lors, la société a été changée, se divisant en plusieurs catégories : les immortels vampyres, les nobles et la basse société. Comme dans « Everless » de Sara Holland ou dans « Loterie funeste » (B.O.A. T1) de Magali Laurent, les pauvres donnent leur sang aux seigneurs. Bien que j'aie déjà vu cette idée dans d'autres oeuvres, je trouve le concept toujours aussi efficace, terrible, révoltant et répugnant. Moi qui ai peur des aiguilles, je n'imagine pas un univers où je dois me piquer régulièrement pour donner de mon sang à des personnes qui ne sont pas dans le besoin et qui usent de leur force ou de leur autorité pour obtenir de l'hémoglobine…
Le début du roman est assez dur pour un jeune public : en quelques pages, la famille de Jeanne va être salement égorgée, tandis que la demoiselle va devoir compter sur la ruse et la chance pour espérer survivre. Avec ce commencement sanglant, Victor Dixen annonce la couleur : ce monde ténébreux n'est pas tendre. Il y aura des morts, de la corruption, des mensonges et des complots. Or, Jeanne en est la bonne représentante ! Car, même si celle-ci est parfois crédule, elle va rapidement montrer qu'elle a de la répartie, de l'esprit, du courage et des idées. Certes, elle est capable de se faire des amies, mais elle sait également mentir ou trahir ! Et c'est ce que j'ai aimé chez elle : la roturière n'est pas forcément pure ! En brandissant le drapeau de la vengeance, elle va aller loin. Cela change des héros loyaux, gentils et avec des principes.
J'ai pris plaisir à suivre Jeanne à la Cour des vampyres. L'enseignement qu'elle va suivre (ex : bonnes manières, combat à l'épée, art de parler, galanterie, équitation, etc.) pour apprendre à briller en société a été intéressant. J'aurais d'ailleurs adoré qu'on suive davantage de cours ! Néanmoins, cela aurait peut-être nui au rythme… Quoi qu'il en soit, on notera les très bonnes joutes verbales lors des leçons oratoires. Adorant les répliques piquantes, je me suis régalée, en particulier avec Jeanne, Tristan et Hélénais. Lors de cette formation, la narratrice va faire la rencontre de plusieurs pensionnaires et va tisser des liens avec eux. On notera par exemple Naoko, une demoiselle insomniaque au secret original, le noble et beau campagnard Tristan, le doux Rafaël ou encore la pimpante Poppy. Bien sûr, il y a l'éternel noyau qui met des bâtons dans les roues du personnage principal avec, à sa tête, Hélénais. Ce personnage m'a malheureusement déçue : on est sur l'archétype de la pimbêche qui fait des crasses. Cette rivale servira surtout à l'héroïne d'aller de l'avant ou à se mettre en valeur. Or, je m'attendais à trouver un peu plus de nuances… Peut-être que la vipère gagnera en consistance dans la suite de la série…
Lors de son long séjour, Jeanne va également découvrir le personnel des lieux : des gardes, des enseignants ainsi que des gouvernantes pas forcément sympathiques. Elle va aussi faire la rencontre de certains vampyres dont la cruauté n'a d'égale que leur soif de sang. Parmi eux, Alexandre, un vicomte vampyre. Celui-ci m'a laissé une bonne impression, car je pense qu'il a énormément de potentiel ! J'aime assez sa personnalité rebelle, sadique, sensible et intrigante. Me voilà curieuse de voir son évolution au fil de la saga. Le Roy m'intrigue également. Sa présence a toujours été imposante et remarquable. Il me tarde de le voir un peu plus en scène.
Comme souvent dans les dystopies mettant en scène une société divisant sa population, il existe des révolutionnaires oeuvrant dans l'ombre. Pour l'heure, le sujet est encore peu développé, mais suffisamment abordé pour m'avoir intriguée. D'ailleurs, Jeanne va emprunter un chemin parmi les frondeurs/rebelles que je ne pensais possible. C'est donc une chouette surprise ! Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce premier volet qui revisite le mythe du vampire, mais aussi de créatures d'autres cultures comme les yôkai et d'autres êtres fantastiques que je vous laisse découvrir… Et vous, oserez-vous braver les mensonges, le paraître, l'horreur, la mort et les ténèbres à la Cour de Versailles ?
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Witchblade
  17 octobre 2022
Roman découvert lors d'une masse critique, que je n'ai pu obtenir mais noté quand même dans mes pense-bête. On venait justement d'en discuter avec nekomusume quand je l'ai trouvé en audio, et la série complète en prime. J'en ai donc profité. Je connais l'auteur de nom, ayant Jack Spark dans ma pal, mais ça sera ma première lecture de lui. En tout cas, la couverture est superbe et le résumé très intrigant, malgré une période que j'ai dû mal à lire.
Le moins que l'on puisse dire est que l'auteur nous met dans le bain très rapidement en nous brossant l'univers uchronique au fur et à mesure des (més)aventures de Jeanne/Diane. Où comment serait le monde si, au lieu de décéder, le Roy Soleil devenait Le Roy des Ténèbres ? En prime, la narratrice a mis une musique bien dans l'ambiance entre chaque chapitre. La miss Diane ne m'intéresse pas plus que ça, contrairement à l'univers créé et la façon dont elle va se dépêtrer de ses mésaventures pour rester en vie et accomplir sa vengeance. À force de suivre Diane dans ses nombreuses aventures, on finit par se demander comment elle réussit à se mettre autant dans le pétrin. Mais en même temps, elle découvre des allié(e)s solides qui l'épaulent dans sa quête de vengeance. Ce tome est tellement addictif au final que j'ai eu dû mal à le lâcher. Même au boulot où j'ai l'habitude d'en écouter un autre, je l'ai mis en stand-by pour continuer Vampyria. J'avais toujours hâte d'en savoir plus et on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer, il se passe toujours quelque chose, que ce soit en cours ou ailleurs. Entre révélations et escapades, l'univers de la Vampyria se dévoile dans toute sa splendeur à Jeanne ainsi qu'à nous. En plus de l'uchronie, l'auteur y mélange différents codes du fantastique, on y retrouve donc des vampires, des goules, des stryges et d'autres. Un véritable festival de saveurs du monde fantastique !! Quand les épreuves de fin pointent le bout de leur nez, des inimitiés s'amorcent alors que des amitiés auraient pu être bénéfiques à Jeanne. On en vient à avoir pitié pour elle et pour ses chances d'obtenir sa vengeance. Nous découvrons également de nouvelles bestioles alliées aux vampyres qui font peur à voir (même en imagination) et qui apportent la part horrifique que je n'avais pas ressenti plus tôt dans ce tome. La fin est telle que j'ai eu dû mal à en lâcher l'écoute car les évènements s'enchaînent contre Jeanne et son projet funeste. Par contre, quelle fin !! Je ne m'attendais pas du tout à ça ni aux différents rebondissements auxquels se heurtent Jeanne. J'ai été surprise de bout en bout par l'ingéniosité et l'imagination de l'auteur. le moins que l'on puisse dire est qu'il m'a mené par le bout du nez tout au long de mon écoute.
Comme vous l'aurez compris, j'ai eu un gros coup de coeur pour ce premier tome tant pour l'écriture de l'auteur que pour son imagination débridée. Son style est vif, incisif et très imagé. Si vous êtes amateurs d'uchronie fantastique, je vous conseille donc très fortement de découvrir ce 1er opus. Pour ma part, je me jette sur le tome 2 et je garde cet auteur en mémoire. Ce tome a été dévoré en 3 jours.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250


critiques presse (1)
Culturebox   26 octobre 2020
Sur un rythme fracassant, "Vampyria" est une lecture sang pour sang fascinante et envoûtante !
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (87) Voir plus Ajouter une citation
Cricri08Cricri08   22 février 2021
Je te l'accorde, ces banlieues ne sont pas riantes, commente Alexandre. Mais il faut bien cela pour parquer les dizaines de milliers de sans-dents nécessaires à l'alimentation de la Cour. Leur sang en échange de notre protection : c'est la base même du Code mortel.
A chaque parole que prononce ce démon, mon estomac se tord un peu plus, ma migraine monte d'un cran. Cette expression, les sans dents, pour désigner les humbles soumis aux crocs des puissants, me révulse. Quant à la protection offerte par les vampyres, jamais elle ne m'a semblé aussi hypocrite. Ils prétendent préserver les mortels de leurs instincts guerriers - tels des enfants querelleurs qu'il faut parquer pour ne pas qu'ils se blessent! Ils affirment aussi les protéger contre les abominations créées par les Ténèbres - mais ce sont les pires d'entre elles ! Toute l'iniquité de la pax vampyrica m'explose au visage comme jamais encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CdiaphaneCdiaphane   04 janvier 2021
Best off Jeanne et Hélénaïs :

Jeanne : "j'ai l'impression de voir des paires d'yeux m'épier sous le bord des rideaux plus menaçants que ceux des chiens de garde depuis les niches de la cour"
"la tête qui se penche au-dessus de mon lit est bien vivante. Elle appartient à une fille à la beauté stupéfiante, acidulée par un sourire cruel. [voilà un début pour votre toilette, petite souris grise ! S'esclaffe-t-elle.] Elle pose sur ma table de chevet le verre dont elle vient de verser le contenu sur ma tête. Elle croit sans doute avoir affaire à une victime facile. Mais je n'ai pas affronté les insultes au villages toute ma vie durant pour m'écraser devant une garce aux allures de madone qui veut amuser la galerie à peu de frais. Ce n'est pas de la boue, dis-je.
Hélénaïs : " Ah oui, et qu'est-ce que c'est alors ? Du crottin ?
Jeanne : c'est du sang séché.
Le rire meurt dans la gorge de la beauté.

Petite pensée pour Naoko :
" moi aussi quand je suis arrivée ici, il y a deux ans en tant que benjamine, j'ai fait les frais de la méchanceté d' Hélénaïs de Plumigny, fille cadette d'Anacréon de Plumigny, petit seigneur de la Beauce et principal fournisseur du royaume en pintades, chapons et poulets. "

Je reviens à Jeanne :
" Le Roy craint donc les Frondeurs".

Scène du déjeuner :
Hélénaïs : " je ne vois pas de quoi vous voulez parler. D'abord vos cochonnerie à table, puis cette scène ridicule. Tenez-vous donc, que diable! Votre mère est-elle morte avant de vous inculquer les bonnes manières ?"

Scène de chasse du jardin de Versailles :
Le Roy : " [...] votre bravoure, si désordonnée soit-elle commande que nous vous y gardions, continue le Roy. Vous avez échappé à un rustre qui en voulait à votre vertu et à deux vampires en chasse. Ce n'est pas rien pour une petite souris grise comme vous."
Jeanne : " souris grise " les mêmes mots qu'Hélénaïs à employé pour m'insulter".

Scène du dortoir :
Jeanne : parvenue dans le dortoir déserté, je me rue sur le lit d'Hélénaïs. Ah comme ça elle s'est permise d'enquêter sur les Gastefriches pour me descendre A mon tour d'être indiscrète. Je crochète la serrure de son placard. Parmi les robes hors de prix et les parures précieux, il y a une liasse de courrier. Je m'empare du papier en haut de la pile. Une écriture sèche et nerveuse court sur le fin parchemin.
" Hélénaïs, tu trouveras dans ce pli de quoi disqualifier définitivement Diane de Gastefriches. Encore faut-il que tu réussisses à aligner deux mots d'esprit. N'importe qui d'autre que toise serrait déjà débarrassé de cette campagnarde mal décrottée. Ne me déçois pas comme ta faible sœur, Iphigénie. Sois forte. Écrase cette Diane. Écrasé-les toutes. Et remporte la Gorgée du Roy, pour que le nom de Plumigny continue de rayonner à la cour.
C'est signé Anacréon de Plumigny. Pas Père, ni Papa.
Je comprends soudain d'où vient ce culte de la force qu'on a inculqué à Hélénaïs. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leslecturessucreesleslecturessucrees   18 octobre 2020
Je suis en face d’un mort plein de vie. C’est le paradoxe des vampyres, une idée qui pour moi n’était qu’une abstraction jusqu’à présent, mais qui ce soir devient horriblement concrète. La mort vivante, c’est donc ça : cette pétrification totale à laquelle se succèdent des mouvements d’une rapidité surnaturelle ; cette froideur qui semble émaner du corps du passager pour se transférer jusqu’au mien, malgré la couverture qu’il a jetée sur mes épaules ; enfin et surtout, c’est ce silence terrible qu’aucune respiration n’habite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
leslecturessucreesleslecturessucrees   18 octobre 2020
Quant aux us et coutumes de Versailles, tu pourras compter sur moi pour te guider. Je connais le palais comme ma poche. Tu vas t’y épanouir telle une magnifique fleur des champs et éclipser les fleurs des villes. C’est que la Cour raffole de ce qui sort de l’ordinaire. Tiens, rien que tes magnifiques cheveux couleur de lune, c’est la définition même du mot épatant, je suis sûr qu’ils feront se tourner toutes le têtes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Anais511Anais511   06 novembre 2020
" Je ferai de toi ma reine immortelle, murmure-t-il tendrement, ses yeux bleus étincelant d'amour et d'orgueil. Tu seras crainte et admirée dans l'univers entier. On fera des chansons à la gloire de ta beauté d'argent, que les ans ne flétriront jamais. Jeanne la Magnifique, souveraine des Ardennes et maîtresse de mon cœur, pour les siècles et les siècles ! "
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Victor Dixen (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Dixen
Rediffusion du live Imaginaire #3 du 17 octobre 2022 sur Twitch.
Saga romanesque couronnée de prix, de Victor Dixen, PHOBOS est un thriller de science-fiction, qui allie romance spatiale et course pour la survie, tout en offrant une satire piquante de la société du spectacle. PHOBOS est aujourd'hui adapté en bande dessinée par son maître d'oeuvre, Victor Dixen, lauréat de deux Grand Prix de l'Imaginaire, et par le brillant artiste brésilien Eduardo Francisco.
Présenté par : Lloyd Chery, journaliste et créateur des podcasts "C'est plus que de la SF" et "C'est plus que de la fantasy" Les invités : - Victor Dixen, auteur - Audrey - le Souffle des mots
Les BD - L'adaptation BD de Phobos : https://www.glenat.com/bd/series/phobos
le catalogue Imaginaire https://fr.calameo.com/read/000490875b9771e63094b?page=1
LA CHAÎNE TWITCH DE GLÉNAT : https://www.twitch.tv/glenatlive
_ Nos réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/GlenatBD/ Instagram : https://www.instagram.com/Glenatbd/ Twitter : https://twitter.com/GlenatBD TikTok : https://www.tiktok.com/@glenatbd
+ Lire la suite
autres livres classés : uchronieVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus