AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757001116
Éditeur : Jacques André Editeur (04/10/2008)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Blanche, sous l'emprise d'une mère indigne et d'un prince qui se veut charmant, travaille dans une entreprise agro-alimentaire dirigée par un ogre. Sa vie morne, la solitude la ronge. Puis elle croise un chat, botté, et tout devient possible. Lorsque vous aurez lu ce court roman, vous ne porterez plus le même regard sur les chats en général, et le vôtre en particulier. Un conte cruel, écrit par une humoriste à l'anglaise mais d'une tendresse toute française, qui vou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
sylvie
  30 avril 2009
Le "journal désespéré" m'avait amusée, celui là aussi, mais avec une pointe d'humour qui m'a parue un peu plus mordante.
Il s'agit bien de mordre cette fois encore...
L'auteur y va plus franchement il me semble...
Elle y parle de mal-bouffe vendue par la prose d'une rédactrice zélée, employée par un magnat de l'agroalimentaire.
La jeune femme s'avère être une excellente salariée très docile qui passe son temps à ruser pour faire monter les ventes de produits alimentaires de piètre qualité.
Seulement voilà, cette héroïne sans relief se fait bouffer par sa mère...
La petite musique qui rythme le texte est une ritournelle qui pourrait bien s'appeler "Mange que je te mange".
Pauvre bosseuse acharnée, notre Cendrillon des temps modernes se fait manipuler par son patron tout autant que par sa mère.
Mais un jour, ce qu'elle croit être un cadeau empoisonné de sa marâtre va changer sa vie...
C'est un chat...
Dès que cet animal vit chez elle, elle s'épanouit, rencontre le prince charmant, devient une wonder-woman à qui tout semble réussir, jusqu'au jour où...
La chute de cette petite nouvelle est très rude, mais elle n'en est que meilleure.
Le conte n'est pas moral et l'épilogue est cruel.
Cette histoire nous est racontée avec un sourire élégant et espiègle, dans une langue légère qui sait être un peu féroce, un peu drôle, un peu fantastique, un peu tendre, toujours amusée.
Les humains sont de drôles de bêtes!
des liens sur le blog :
Lien : http://sylvie-lectures.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
myloubook
  04 décembre 2008
Dans ce récit cocasse, Mary Dollinger met en scène Blanche, jeune cadre dynamique plutôt défaite suite à une énième rupture. La demoiselle en question hérite d'Harmonie, chat  mâle  bien encombrant pour notre héroïne et sa mère, qui vit désormais avec un amant allergique aux chats. Furieuse de devoir supporter cet animal très en forme sur le plan amoureux, Blanche décide de se débarrasser de la bestiole indésirable. C'est ainsi qu'apparaît Philippe qui, venu pour castrer l'indigne matou, devient l'amant de Blanche, soudain réconciliée avec Harmonie. On se doute bien que c'est là le point de départ d'une série de péripéties qui, sans aucun doute, nous fera découvrir quel bébé était cuit à point  et la recette suivie pour mijoter ce petit plat.
Se lisant d'une traite, ce récit est avant tout caractérisé par un humour mordant, féroce et un brin absurde que j'ai adoré. Outre Blanche et son chat, c'est aussi l'industrie agro-alimentaire qui est ici dépeinte avec ironie. Un livre en apparence bien léger mais qui tient au final du conte philosophique - un brin amoral, c'est là tout son intérêt. La plume de Mary Dollinger sert l'ensemble avec une précision implacable, allant droit au but et n'épargnant personne, pour notre plus grand bonheur ! A lire sans modération !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gwordia
  18 avril 2012
Après m'avoir gentiment fait parvenir ses deux premiers romans Au secours Mrs Dalloway et Journal désespéré d'un écrivain raté, Mary Dollinger m'a envoyé son petit numéro trois. J'aurais aimé pouvoir en faire une critique parfaite. Malheureusement, je ne peux que m'extasier sur le style et les multiples interrogations post-lecture qui ont le mérite d'être bien loin de l'indifférence. Car entre relation complexe mère-fille, symbolique de la castration et félinité mystique, je dois bien avouer qu'à l'instar d'Endiablade de Mikhaïl Boulgakov et de la course au mouton sauvage d'Haruki Murakami, des clés m'échappent, me donnant la nette impression d'atteindre les limites de mon intelligence.
Je ne peux que me réjouir du fait que, d'une manière que je n'avais pas a priori envisagée, je vais contribuer malgré tout au plaisir de l'auteur et de ses lecteurs plus érudits que moi. Alphonse Allais ne disait-il pas :
Il faut être trois pour apprécier une bonne histoire : un pour la raconter bien, un pour la goûter et un pour ne pas la comprendre. Car le plaisir des deux premiers est doublé par l'incompréhension du troisième.
Mary, si tu veux bien me pardonner et me faire part de tes éclairages, je les attends avidement.
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
2605
  10 mai 2013
Je titrerais plutôt : « Et la mère était cuite à point ». Parce qu'en voilà un personnage sacrément gratiné qu'on aurait bien envie de voir rôtir. Un livre qui s'avale comme une poignée de Curly, on replongerait bien la main dans le bol, mais à peine entamé il est déjà vide. Plus que l'histoire en elle-même c'est la mise en-bouche- scène qui prime. Bien vendue et empaquetée, digne d'un concept de Blanche quand elle n'a pas de violente migraine. Frais et sympathique, on sourit cruellement, reste sans doute un peu d'Harmonie en nous après cette petite lecture. Idéale sans doute entre deux ouvrages conséquents, histoire de s'offrir une petite récréation.
Commenter  J’apprécie          13
antigoneCH
  13 avril 2009
Blanche, qui mène une vie plus que morne - aux dires de sa mère - se voit confier la tâche ingrate de s'occuper d'un chat folâtre sous le prétexte qu'elle vit seule et possède un appartement. Tout d'abord peu enthousiaste, elle doit se rendre bientôt à l'évidence, Harmonie a changé sa vie. Elle rencontre Philippe, mène sa carrière tambour-battant et se sent de plus en plus irrésistible dans le regard des autres, jusqu'à ce que finalement tout dérape...et que des mots (maux) lui échappent.
Je ne saurais trop remercier M Dollinger d'avoir insisté pour que je lise ce petit livre savoureux. J'avais eu un avis plus mitigé sur le "Journal désespéré d'un écrivain râté" de son épouse, même si le style de l'auteure m'avait paru par passages plutôt attractif. Mon sentiment en demi-teinte est tout à fait réparé ici. J'ai commencé sa lecture, un peu énervée par mon propre chat, qui aime parfois démontrer ses réprobations par des actes de vandalisme tout à fait inappropriés. Je croyais que l'on allait nous parler dans ce roman/nouvelle de "bébés cuits" (voilà qui était surprenant)...et bien non, on nous raconte ici des histoires de chats, des histoires de sentiments, et cela m'a fait sourire, beaucoup. Je n'ai pas attendu le bus avec ce livre (petite référence au nom de la collection) mais mon café a eu tout à coup un goût bien meilleur et mon chat a senti le vent de la colère s'éloigner de lui avec soulagement... Un joli moment de lecture. Merci M Dollinger !

Lien : http://antigonehc.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
26052605   10 mai 2013
« Tu es belle, »lui dit Philippe, « je vais t’emmener en voyage. »
Blanche posa sa tasse et le fixa longuement.
« Nous allons partir loin, très, loin. Je vais t’emmener dans un endroit où les nuits sont douces et étoilées, tu seras bercée par le bruit des vagues qui viennent caresser les rochers et nous ferons l’amour sur une plage déserte de sable fin, avec la lune pour seul témoin. »
Blanche reprit sa tasse et but une gorgée.
« Tu es abonné aux Collections Arlequin maintenant, ou tu m’invites vraiment en voyage ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de Mary Dollinger (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Dollinger
Mary Dollinger Interview Ephémerveille
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

TIME RIDERS T°5

à quelle époque les time riders sont-ils envoyés

54 av. J-C
78 av. J-C
54 ap. J-C
78 ap. J-C

2 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Time Riders, tome 5 : Les flammes de Rome de Alex ScarrowCréer un quiz sur ce livre