AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.85 /5 (sur 7255 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Edimbourg , le 13/11/1850
Mort(e) à : Vailima, Samoa , le 03/12/1894
Biographie :

Robert Louis Stevenson, né Robert Lewis Balfour Stevenson, est un écrivain écossais et un grand voyageur.

Issu d'une famille d'ingénieurs, il suit d'abord le chemin de son père et entre à l'âge de 17 ans, en octobre 1867, à l'Université d'Édimbourg pour y préparer un diplôme d'ingénieur. Il abandonne ses études en 1871. Reçu à l'examen du barreau le 14 juillet 1875, il n'exerça pourtant jamais la profession d'avocat.

Atteint de tuberculose, Stevenson parcourt le monde à la recherche d'un climat plus propice et doux que celui de l'Europe et surtout de sa ville natale. C'est dans ses nombreux voyages qu'il puise son inspiration littéraire ("Voyage avec un âne dans les Cévennes" publié en 1879).

En 1879, malgré l'opposition de sa famille, il part rejoindre Fanny Osbourne, qui vient de divorcer, en Californie. En mars 1880, il manque de mourir d'une pneumonie et ne doit son salut qu'à l'attention de Fanny, qui se dévoue six semaines à son chevet. À peine rétabli, il l'épouse le 19 mai à San Francisco et ils partent en lune de miel, qui est relatée dans "Les Squatters de Silverado" (1883).

Il remporte un succès retentissant avec ses romans "L'Île au trésor" (1883) et "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" (1885).

En 1887, il partit aux États-Unis, où il fut accueilli par la presse new-yorkaise comme une vedette. Il passa l'hiver dans les monts Adirondacks pour soigner sa tuberculose, et décida au printemps d'effectuer une croisière en Océanie.

Il publie également des poèmes ("Sous-Bois", 1887), des nouvelles ("Les Nouvelles mille et une nuits", 1882; "Veillées des îles", 1893) et des essais ("Une apologie des oisifs", 1877).

Toujours pour fuir les symptômes de la maladie, il s'installe aux îles Samoa, en 1890, et y passe ses dernières années. Il y meurt d'une crise d'apoplexie à l'âge de 44 ans et y est enterré sous le nom de Tusitala, "celui qui raconte des histoires" et selon son désir face à la mer au sommet du mont Vaea surplombant Vailima.

Maître du roman d'aventures, Robert Louis Stevenson est considéré comme l'une des figures tutélaires du genre, l'ayant théorisé et n'ayant cessé de le redéfinir.
+ Voir plus
Ajouter des informations

Dossier et informations sur cet auteur

Pourquoi lire Robert Louis Stevenson ?


Il existe un certain malentendu entre l'œuvre de Robert Louis Stevenson et sa réception. Souvent amalgamée à de la littérature populaire pour enfants et adolescents en manque d'aventure, son œuvre recèle pourtant, pour qui les cherchent, des trésors d'observations sur l'âme humaine.

On peut lire son œuvre pour s'échapper bien sûr, comme les adolescents du monde entier ont lu L’île au trésor comme pour chercher eux-mêmes des butins enfouis dans quelques mers infestées de pirates. La vie même de Stevenson est marquée du sceau de l'aventure. Avant qu'il ne prenne la mer et ne quitte son Ecosse natale à l'adolescence, Robert Louis Stevenson sortait pourtant peu de chez lui. Enfant à la santé fragile mais à l'imagination féconde, il passe son enfance dans le climat humide d'Edimbourg. Atteint de tuberculose, il ne va qu'épisodiquement à l'école où il n'a que rarement l'occasion de se faire des amis et se réfugie très tôt dans l'écriture intensive de poèmes et de nouvelles. Autre source d'évasion qui influença, peut-être, ses récits futurs, il accompagne son père, un ingénieur chargé de la conception de phares, lors de ses déplacements professionnels sur les côtes écossaises.

Adolescent, il découvre avec émerveillement le sud de la France à l'occasion d'un séjour censé améliorer son état de santé précaire. S'il continue d'étudier le droit en Ecosse, il visite aussi bien les bars parisiens en compagnie de Fanny Osbourne, une femme déjà mariée et mère de trois enfants mais dont il tombe éperdument amoureux, que les régions les plus reculées de France. Quand Fanny se rend aux Etats-Unis pour divorcer de son mari, c'est un Robert L. Stevenson meurtri qui part, en 1878, faire une randonnée dans les Cévennes avec une ânesse pour seule compagnie. Sa traversée donnera naissance à une nouvelle, Voyage avec un âne dans les Cévennes, ainsi qu'à un chemin de Grande Randonnée qui porte aujourd'hui son nom et que des randonneurs du monde entier empruntent encore au XXIe siècle.

Ses rêves d'ailleurs et d'aventures absolues sont au cœur de ses écrits et font de lui le maître incontestable du genre. En 1883, il publie son premier chef-d'œuvre L’île au trésor après avoir dessiné la carte imaginaire d'une île avec son beau-fils lors d'une pluvieuse journée en Ecosse. de même, Enlevé !, grand succès éditorial de l'année 1886, raconte les mésaventures d'un jeune homme en haute mer puis dans des Highlands du XVIIIe siècle. Chez Stevenson pourtant, l'aventure n'est jamais gratuite. Dans ce récit situé un siècle plus tôt, Stevenson s'attache à retranscrire le plus fidèlement possible un fait divers sanglant et relativement obscur tout en reconstituant avec précisions les Highlands de l'époque.
Au-delà de ces récits qui retiennent immédiatement l'attention du public, Stevenson ne cesse, toute sa vie durant, d'écrire de nombreux essais et articles sur la littérature et la structure du roman, analyses passionnantes que l'on peut aujourd'hui retrouver dans le recueil Essais sur l'art de la fiction. Ces textes impressionnèrent de grands écrivains tels que Henry James et Jorge Luis Borges qui tous deux s'inspirèrent de ses travaux pour proposer les leurs.

Son combat contre sa maladie et contre lui-même ne le quitte pas et c'est alité qu'il écrit une énième version du manuscrit de L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde après en avoir brûlé une première mouture. Ce court roman, inclassable, entre roman gothique et fable religieuse, est publié en 1886. C'est un triomphe immédiat au Royaume-Uni comme aux Etats-Unis et classe irrémédiablement l'auteur parmi les plus grands écrivains de langue anglaise. Ce roman, devenue une référence mondiale sur le thème du combat entre le bien et le mal montre également la profonde diversité de ses textes et de la structure de ses romans.

Hélas, le succès même mondial ne peut rien contre sa maladie et c'est un Stevenson toujours plus fatigué qui prend la mer pour rejoindre l'océan Pacifique dans l'espoir que le climat tropical améliore ses problèmes respiratoires. Il s'installe à Upolu, une île Samoa où il s'éteint en 1890, à l'âge de 44 ans. Ses quatre années passées sur l'île auront fait de lui un héros auprès d'un peuple qu'il a soutenu de tout son poids contre l'impérialisme allemand qui revendiquait les terres. Sur l'île d'Upolu, Stevenson continue inlassablement d'écrire des romans comme Catriona, la suite de son roman à succès Enlevé !, et des nouvelles telles que le Trafiquant d'épaves malgré ses doutes de plus en plus fréquents sur sa créativité. Il fut si proche des Samoan que ces derniers lui donnèrent le surnom de Tusitala, "le conteur d'histoire", et, pour ses obsèques, portèrent son cercueil au sommet du mont Vaea où Stevenson, face à la mer, repose encore.

Le saviez-vous ?


• Suite à la recrudescence de randonneurs voulant marcher sur les traces de Robert Louis Stevenson, un chemin de Grande Randonnée reprenant plus ou moins le trajet effectué par l'auteur et relaté dans Voyage avec un âne dans les Cévennes, a vu le jour en 1993 . Il s'agit du GR 70, plus communément appelé "Le Chemin Stevenson".
• Il serait pour certains l'inventeur du sac de couchage en ayant fait coudre, pour son voyage dans les Cévennes de 1878, des peaux de moutons retournées afin de pouvoir dormir dedans. C'est à cette période, qui voit arriver l'émergence des randonnées, qu'apparaissent les premiers modèles.
• Le roman Les Mines du roi Salomon de Sir Henry Rider Haggard est le résultat d'un pari entre ce dernier et son frère. Celui-ci le défia en effet d'écrire un roman qui aurait ne serait-ce que la moitié des qualités littéraires de L’île au trésor de Stevenson. le roman étant devenu un classique en créant dès sa sortie un genre littéraire à part entière, on peut supposer que Sir Henry Rider Haggard remporta le pari.
• Apitoyé par le chagrin d'une petite fille de 12 ans dont l'anniversaire coïncidait avec Noël, Stevenson rédigea une lettre dans laquelle il déclara "transférer" sa propre date d'anniversaire à la petite fille.
• Comme tout Ecossais qui se respecte, Stevenson était un grand amateur de Whisky. Ses préférés ? Le Talisker, "roi des breuvages".

Chronologie


13 novembre 1850 : Naissance de Robert Lewis Balfour Stevenson, à Édimbourg. Il changera à 18 ans son deuxième prénom “Lewis” en “Louis” sans en changer la prononciation.

1873 : Il publie, avec un certain succès critique, ses premiers essais.

1875 : S'il passe avec succès les examens du barreau, il abandonne la même année le métier d'avocat après les échecs de ses premières plaidoiries.

1876 : Rencontre avec Fanny Osbourne dont il tombe amoureux.

1879 : Publication de Voyage avec un âne dans les Cévennes.

1879-1880 : se rend aux Etats-Unis pour retrouver Fanny qui ne sait choisir entre son mari et Stevenson. Celui-ci tombe gravement malade.

1880 : Mariage avec Fanny Osbourne.

1883 : Publication de L’île au trésor.

1886 : Publication de ses romans L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde et de Enlevé !

1890 : Embarque dans un cargo pour rejoindre l'Océan Pacifique et s'installe sur l'île d'Upolu des Samoa.

3 décembre 1894 : Il meurt d'une crise d'apoplexie.


Inspirateurs et héritiers


Dans un essai intitulé "Des livres qui m'ont influencé", Robert Louis Stevenson insiste sur le rôle de la pure fiction et des romans dans son éducation littéraire et cite Shakespeare comme son influence première. Il fait de d'Artagnan son "plus cher et meilleur ami" en dehors de Shakespeare et en particulier le d'Artagnan plus âgé du troisième volet de la trilogie d'Alexandre Dumas le vicomte de Bragelonne. Enfin, Stevenson cite le voyage du pèlerin, le roman allégorique de John Bunyan. Les voyages "signifiants", initiatiques, les feuilletons à suspens, les profondes analyses de l'âme humaine : on retrouve, dans ses lectures, une partie des grandes aspirations littéraires de Stevenson.
Les différents aspects de l'œuvre de Robert Louis Stevenson ont eu une influence considérable sur le monde des lettres et la culture populaire du 20ème siècle. Ses essais sur l'art de la fiction ont influencé les plus grands théoriciens du livre et de l'art romanesque comme Jorge Luis Borges. Ses romans d'aventure ont bouleversé les codes existants au XIXème siècle en proposant des aventures débarrassées de codes moraux ou religieux. Seules comptent, pour Stevenson, l'intrigue et l'écriture. L’île au trésor a inspiré à son tour de nombreux récits d'aventure également populaires tels que Les Mines du roi Salomon ou Moonfleet deJohn Meade Falkner. Les caractéristiques de Long John Silver - jambe de bois, perroquet sur l'épaule, roublard mais courageux - ont profondément influencé la représentation des pirates dans l'imaginaire collectif. On ne compte d'ailleurs plus les romans, bandes dessinées ou films qui mettent en scène le personnage ou un ersatz de celui-ci.
Ses récits de voyage, que l'on peut associer au genre du Nature writing inspirèrent des écrivains comme John Steinbeck qui, à l'image de Stevenson, raconta le périple qu'il effectua avec son chien à travers les Etats-Unis dans Voyage avec Charley.
Enfin, L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde a eu un impact considérable sur la culture populaire et la représentation de thèmes aussi différents que le combat entre le bien et le mal ou le dédoublement de personnalités.

Ils ont dit de Robert Louis Stevenson


Dans A la recherche du temps perdu, Marcel Proust met ces mots dans la bouche de Swann : « Mais c'est tout à fait un grand écrivain, Stevenson, je vous assure, monsieur de Goncourt, un très grand, l'égal des plus grands. »

Italo Calvino à propos de L’île au trésor: « Dans toutes ces pages l'art de la narration atteint, avec les moyens les plus simples, une des plus hautes cimes de la littérature mondiale. »

Vladimir Nabokov, à propos de ses essais sur la littérature : « Les remarques les plus intelligentes jamais écrites sur la littérature. »

Jorge Luis Borges: « Stevenson a donné plus de bonheur aux lecteurs que tout autre écrivain. »

Arthur Conan Doyle à propos d'une nouvelle de Stevenson : «Le pavillon dans les dunes donne la plus haute marque de son génie et devrait suffire en lui-même, sans une autre ligne, à valoir à son auteur une place permanente parmi les grands conteurs.»

William James : «Je crois qu'on n'a jamais rien écrit de plus beau — et de plus profond.»

Marcel Schwob s'adressant à Stevenson lui-même : « Les personnages que vous créez sont tellement semblables à la vie, ils se meuvent si aisément et parlent si naturellement qu'il me semble avoir vécu quelques heures avec John Silver et Alan Breck et que je ne puis faire autrement que de vous aimer pour cela.»

Hugo Pratt à propos de L’île au trésor: « Je revois parfaitement, comme si c'était hier, mon père sortant un petit livre noir d'une grande poche de sa vieille saharienne comme par enchantement ; il me le donna et me dit avec un sourire mélancolique : " Toi aussi, un jour, tu iras chercher ton île... Ne t'en fais pas si tu ne la trouves pas tout de suite ; il y en a beaucoup, tu la rencontreras le moment ven
Lire la suite

étiquettes
Videos et interviews (68) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Les Editions Futuropolis republient "Hermiston", l'adaptation en BD par Jean Harambat du livre de Stevenson. Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour la dessiner. How to draw, "Hermiston", the graphic novel adapted from the book of Robert Louis Stevenson ? Jean Harambat explains. Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/livres/bande-dessinee-six-adaptations-litteraires-en-bd-qui-valent-le-detour Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
Podcasts (20) Voir tous

Citations et extraits (757) Voir plus Ajouter une citation
Robert Louis Stevenson
Nastasia-B   01 octobre 2014
Robert Louis Stevenson
Je voyage non pour aller quelque part, mais pour marcher. Je voyage pour le plaisir de voyager. L'important est de bouger, d'éprouver de plus près les nécessités et les embarras de la vie, de quitter le lit douillet de la civilisation, de sentir sous mes pieds le granit terrestre et les silex épars avec leurs coupants.



VOYAGE AVEC UN ÂNE DANS LES CÉVENNES, Le Haut Gévaudan, II : Cheylard et Luc.
Commenter  J’apprécie          1052
Pchabannes   29 mars 2010
L'Ile au trésor de Robert Louis Stevenson
 Nous étions quinze sur le coffre à l’homme mort,

 Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum !

 La boisson et le diable ont emporté les autres,

 Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum !

Commenter  J’apprécie          950
Nastasia-B   10 août 2012
Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert Louis Stevenson
L'homme est toujours double. Aujourd'hui encore, c'est tout ce que je peux dire sur ce sujet. D'autres me relaieront, me dépasseront dans l'exploration de ce domaine. Et j'ose presque affirmer que, plus tard, on ira plus loin. On démontrera que l'homme est finalement une synthèse de nombreux individus, tous différents et indépendants les uns des autres.
Commenter  J’apprécie          853
Nastasia-B   19 novembre 2014
Voyage avec un âne dans les Cévennes de Robert Louis Stevenson
Personne ne connaît les étoiles s'il n'a pas dormi, selon l'heureuse expression française, " à la belle étoile ". Il peut bien savoir tous leurs noms et distances et leurs grandeurs et demeurer pourtant dans l'ignorance de ce qui seul importe à l'humanité, leur bénéfique et sereine influence sur les âmes. Les étoiles sont la plus grande source de poésie.



LE PAYS DES CAMISARDS, V : Dans la vallée de la Mimente.
Commenter  J’apprécie          762
Robert Louis Stevenson
steka   18 janvier 2013
Robert Louis Stevenson
Pour le fort, une faute reconnue est une faute corrigée, mais pour le faible, c’est une chaine au pied .
Commenter  J’apprécie          750
Robert Louis Stevenson
nath45   24 août 2019
Robert Louis Stevenson
Tiens-toi occupé. Quiconque est très occupé n’a pas le temps d’être malheureux.
Commenter  J’apprécie          730
Dconeed   21 décembre 2010
L'Ile au trésor de Robert Louis Stevenson
Je te le dis, je n'ai encore rien vu de bien sortir de la bonté. Celui qui frappe le premier a raison. Les morts ne mordent pas.
Commenter  J’apprécie          690
Robert Louis Stevenson
milamirage   04 février 2014
Robert Louis Stevenson
Ne juge pas la journée en fonction de la récolte du soir mais d'après les graines que tu as semées.
Commenter  J’apprécie          691
Robert Louis Stevenson
Nastasia-B   19 août 2014
Robert Louis Stevenson
Hélas ! tandis que nous avançons dans l'existence et sommes plus préoccupés de nos petits égoïsmes, même un jour de congé est une chose qui requiert de la peine.



VOYAGE AVEC UN ÂNE DANS LES CÉVENNES, Le Haut Gévaudan, II : Cheylard et Luc.
Commenter  J’apprécie          670
ninosairosse   21 février 2017
Voyage avec un âne dans les Cévennes de Robert Louis Stevenson
Le monde extérieur de qui nous nous défendons dans nos demeures semblait somme toute un endroit délicieusement habitable. Chaque nuit, un lit y était préparé, eût-on dit, pour attendre l'homme dans les champs où Dieu tient maison ouverte. Je songeais que j'avais redécouvert une de ces vérités qui sont révélées aux sauvages et qui se dérobent aux économistes. Du moins, avais-je découvert pour moi une volupté nouvelle. Et pourtant, alors même que je m'exaltais dans ma solitude, je pris conscience d'un manque singulier. Je souhaitais une compagne qui s'allongerait près de moi au clair des étoiles, silencieuse et immobile, mais dont la main ne cesserait de toucher la mienne. Car il existe une camaraderie plus reposante même que la solitude et qui, bien comprise, est la solitude portée à son point de perfection. Et vivre à la belle étoile avec la femme que l'on aime est de toutes les vies la plus totale et la plus libre.



p141
Commenter  J’apprécie          630
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'ILE AU TRESOR

Au début de l'histoire, le vieux flibustier arrive a l'auberge avec

une brouette
un sac
un coffre
un cheval

10 questions
359 lecteurs ont répondu
Thème : L'Ile au trésor de Robert Louis StevensonCréer un quiz sur cet auteur
.. ..