AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marisol Drouin (Autre)
EAN : 9782924898819
128 pages
Éditeur : La Peuplade (08/10/2020)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
EvlyneLeraut
  08 octobre 2020
Retenez l'épure, ce qui résiste de par les sens, cette annonce sans compromission au plus juste du levier. Les corps des femmes sont des flambeaux, qui assignent au verbe, muses expressives et souveraines. Un murmure polyphonique, d'une page à l'autre, d'une femme à l'autre. Elles sont siamoises, résistantes, corps de rives, de cris, de ce cru dont la beauté ruisselle de vérité implacable. Rose : « Si j'avais un homme, j'aurai abusé de mes privilèges. Je n'aurai fini aucun texte. » « Lola et les filles à vendre » Orchestre dont l'écoute est l'écho désiré. Celui que l'on garde. La phrase dédiée à la femme corde à noeuds. Karine : « Même si j'inventais des héroïnes sans brassière avec muscles aux bras, comment écrire une lettre d'amour à un homme. » Empreintes, gestuelles, femmes nôtres, restez dans cette assisse. On vous observe, vous relève. « Isabelle », ma belle, ma soeur, entre les pages ainsi vêtues : « T'écris comme un homme, j'écris comme un homme, après chaque livre, je quitterais femme et enfant. » « Lola la tenir debout, la secouer, la vendre. » « Pas juste les films de zombie qui font pleurer. Ya le métro et les putes heureuses. » Prostitution, mon double de rouille et de haine. Sophie, à toi parle, tendresse soignée, à peine voilée, cris dans la nuit noire. Les mots ne sont pas des écharpes de laine. Mais tu creuses la terre, retourne le vide à mains nues. « Sous les mondes et les soleils cachés, j'attends l'invitation, le trou noir, la fête dont on ne revient pas. » « Lola et les filles à vendre » est de haute contemporanéité. Un porte-voix, un appel d'air, lianes féminines. « Lettre à une jeune écrivaine » est alliage, page finale. « Les filles ne tuent pas en général, se font tuer. » « Mais c'est fini après Lola Song c'est fini. » « Je t'ai attendu dehors, j'ai fait semblant de jouer dans les flaques d'eau. Tu m'as dit : t'es pas comme les autres filles, tu fais pas semblant toi. « L'amour c'est pour les filles qu'on reconnait dans la rue. » Lola et les filles à vendre » est magistral. Un livre perpétuel, claquant. Il casse les codes. C'est un feu follet. Il ne craint pas les implacables soumissions et affronte l'arrogance des faux-semblants. Les poésies de Marisol Drouin, québécoise, sont une mise en abîme impressionnante et fondamentale. Magistral. Publié par les majeures Editions La Peuplade
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LaPresse   23 novembre 2020
Dans ce recueil de poésie traversé par la fragmentation de l'écriture, écho à celui d'une identité qui ne sait pas se dire, Marisol Drouin (qui a déjà publié chez le même éditeur le roman Quai 31 et le récit Je ne sais pas penser ma mort) offre une charge brutale où les voix féminines tentent d'exister en dehors de ce à quoi et à qui l'on veut les soumettre.
Lire la critique sur le site : LaPresse

autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Marisol Drouin (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5798 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre