AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2850564850
Éditeur : Somogy (29/08/2001)

Note moyenne : 5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
En 1846, à l'occasion du mariage du duc de Montpensier, Alexandre Dumas décide de se rendre en Espagne, accompagné de quelques amis. Le groupe va ainsi franchir la Bidassoa, passer Burgos, assister aux cérémonies du mariage princier à Madrid où se déroulent de mémorables corridas, puis se diriger vers l'Andalousie. Cordoue, Grenade et Séville seront visitées avec enthousiasme. Ils embarquent plus tard de Cadix pour l'Afrique. Alexandre Dumas nous rapporte avec une é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ys
  02 novembre 2017
A l'automne 1846, un ami ministre invite Dumas au mariage du fils cadet de Louis-Philippe et de la fille du roi d'Espagne. Que voilà un excellent prétexte pour partir en voyage ! D'autant qu'au-delà de l'Espagne, c'est aussi l'Algérie qu'on lui fait miroiter. du jour au lendemain, Alexandre se décide, boucle une malle vite fait, attrape au vol son fils, ses amis Maquet et Boulanger et part à l'aventure, abandonnant derrière lui son Théâtre Historique en construction et son Joseph Balsamo aux trois-quarts publié.
Aventure, vraiment ? Oh oui ! car sous la plume de Dumas, tout devient aventure, jusqu'à une banale partie de pêche à la truite. Alors imaginez tous les aléas d'un voyage en ce temps, un voyage plus qu'à moitié improvisé qui plus est, où il faut sans cesse chercher une nouvelle voiture, de nouveaux chevaux, dégoter un endroit où dormir, un endroit où manger, puis dégoter à manger et se retrousser les manches pour préparer le dîner, Maquet à l'épluchage et Dumas aux fourneaux (de toute évidence, la gastronomie espagnole s'est grandement améliorée depuis ce temps-là !) avant de retourner affronter l'ombre des bandoleros qui, dit-on, hantent les chemins de montagne ! Imaginez une grande partie de chasse avec les habitants mystérieux de la sierra, couronné par un fastueux festin sous les étoiles, à la lumière des feux de camp ! Imaginez la fièvre ambiguë des corridas, si propre à fasciner une imagination romantique, et puis les austérités ténébreuses de l'Escurial, les jardins fabuleux de l'Alhambra, toutes les merveilles et les curiosités découvertes d'escale en escale, de Bayonne à Madrid, de Tolède à Cordoue, de Séville à Grenade et Cadix, les amis retrouvés en cours de route, les nouvelles rencontres, les anecdotes, le pittoresque à foison, un rien de nostalgie parfois, tout cela réuni en un véritable feu d'artifice, tout de verve et d'esprit.
Là au milieu, le fameux mariage du duc de Montpensier passe un peu à la trappe - mais on l'a bien compris, il n'était guère qu'un prétexte. Certes pas le meilleur cadeau qu'ait fait la France à l'Espagne (allez donc lire la fiche Wikipédia dédiée au bonhomme), mais l'occasion d'un savoureux récit de voyage qui fera les délices de tous les amateurs de l'auteur. Absolument parfait pour se mettre en bouche avant de découvrir l'Andalousie :-)
Lien : https://ys-melmoth.livejourn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Nuageuse
  11 février 2017
Alexandre Dumas nous emmène en Espagne à travers ces lettres écrites à une destinataire fictive. Alexandre Dumas nous étale son savoir sans être soporifique.
J'ai beaucoup aimé son humour par petites touches , par exemple : "Les nouvelles des absents sont qu'on a pas de nouvelles d'eux".
J'ai choisi de lire ce récit de voyage à Séville et j'ai bien fait! Je me suis sentie accompagnée par l'auteur dans mes déambulations sévillanes comme s'il me guidait réellement!
Un ouvrage qui mérite plus d'être connu.
Commenter  J’apprécie          100
Taraxacum
  16 mars 2017
Dumas!! Personne n'écrit comme Dumas, personne ne vit comme Dumas, personne ne s'est jamais hissé pour moi au rang de Dumas.
De Paris à Cadix: Impressions de voyage, est comme le titre l'indique le récit de la bouche, de la plume, même de Dumas d'un de ses voyages. Son fils, quelques amis, le prétexte du mariage d'un prince de France avec une infante, et le voici parti !
Qu'est-ce qu'on ne donnerait pas pour monter en voiture avec eux! Il n'est pas toujours très mélioratif avec les espagnols, mais qu'est-ce qu'il donne envie de partir sur ses traces, d'emmener ses mots avec nous et de s'y replonger sur les lieux...
Un joyau et l'édition est à la hauteur! Bénie soit la personne qui a eu cette idée chez l'éditeur, superbement réalisé, illustré, c'est une de ces ouvrages qui font honneur à une bibliothèque et d'autres éditeurs devraient en prendre de la graine!
Commenter  J’apprécie          32
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NuageuseNuageuse   03 février 2017
La lune, qui avait à se venger de trente-six heures de pluie, régnait en dominatrice du ciel, et répandait une lumière égale à celle d'un jour d'Occident. Seulement, cette lumière était plus douce, plus sereine, plus harmonieuse. Tous les bruits de la journée, cris de marchands, roulements de voitures, froissements de pavés, mourraient pour faire place aux bruits mystérieux de la nuit. De temps en temps, le frémissement d'une guitare passant dans l'air, secouant quelques notes rieuses, égrenées au bas d'un balcon et emportées par la brise, au milieu des arômes flottants des citronniers et des jasmins. On sentait que toute cette ville, si joyeuse le jour, gardait une partie de sa gaieté pour son sommeil ; qu'une partie de ses habitants veillait pour aimer, et que l'autre dormait pour rêver d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
YsYs   02 novembre 2017
Mon domestique trouva Maquet dans l'île de Chatou, assis sur l'herbe de monsieur d'Aligre, et pêchant le poisson du gouvernement. Seulement, tout en pêchant, il écrivait, et comme en ce moment sans doute il alignait une de ces belles et bonnes pages que vous connaissez, il avait complètement oublié les trois ou quatre engins de destruction dont il était entouré, et au lieu que ce fussent ses lignes qui amenaient les carpes sur le rivage, c'étaient les carpes qui emmenaient ses lignes dans l'eau.
Paul arriva à temps (...) pour arrêter une superbe canne de roseau (arundo donax), laquelle descendait le fil de l'eau avec la rapidité d'une flèche, emportée par une carpe qui avait des affaires très pressantes au Havre.
Maquet rajusta son roseau à moitié démanché, ferma son petit portefeuille de pêche, décacheta ma lettre, ouvrit de grands yeux, lut et relut les six lignes qui la composaient, récolta ses quatre engins, et reprit le chemin de Chatou pour s'occuper activement de trouver une malle de la dimension demandée. (...)
Il va sans dire qu'avant que Maquet ne fût au bout de l'île, la carpe était déjà à Meulan ; elle allait d'autant plus vite qu'elle n'avait besoin de rien prendre ; elle avait déjeuné en passant avec le blé que Maquet lui avait offert, et l'hameçon qu'elle s'était approprié sans doute à titre de digestif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TaraxacumTaraxacum   17 février 2017
Eh bien! madame, croyez-vous une chose: c'est qu'il y a des savants qui ont découvert que le Cid n'avait jamais existé, et que cette religion, vouée par toute une ville, que cette renommée qui, débordant d'Espagne, a envahi le monde, ce respect de huit siècles agenouillés sur la tombe du héros, n'était qu'une imagination de poètes du douzième et du treizième siècle.
N'est-ce pas, madame, que c'est une chose bien utile à la gloire d'une nation qu'un savant, surtout lorsqu'il est assez savant pour découvrir de pareilles choses?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TaraxacumTaraxacum   17 février 2017
Et cela, sans compter certaines traditions conservatrices dont il est impossible de deviner l'origine. Les lièvres, par exemple, qui font, soit rôtis, soit en civet, l'ornement de nos dîners, les lièvres sont proscrits de la plupart des tables, sous prétextes qu'ils fouillent les tombes et mangent les cadavres. A quelque chose la calomnie est bonne. En Espagne, les lièvres meurent de vieillesse, en regardant les Espagnols manger les lapins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Alexandre Dumas (55) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Dumas
Si les deux premiers épisodes d’Hommage Collatéral s’intéressaient à des ambassadeurs contemporains de la culture Pop, le troisième est carrément dédié à l’un de ses pères fondateurs. Tout le monde a lu (ou prétend avoir lu) Les Trois Mousquetaires et Monte-Cristo. Mais la vie et la carrière d’Alexandre Dumas sont bien plus vastes, bien plus flamboyantes que ses deux chefs-d’oeuvre. À la fin de la précédente émission, je disais que Dumas était le showrunner de son époque. (Si vous lisez son Petit éloge des séries télé, vous constaterez que Martin Wincker est d’accord avec moi.) Il était aussi script doctor à ses heures et surtout écrivain, bien-sûr. Mais il était tellement d’autre choses ! Dramaturge, metteur en scène, poète, parolier, mécène, duelliste, entrepreneur, patron de presse, politicien, aventurier. Dumas à tout fait. (Et, ce qu’il n’a pas fait, il l’a écrit.) Il était tout ça à la fois, tout en témoignant des nombreux changements du monde, pendant le 19ème siècle. Bref, il fallait bien un double-podcast pour tenter de synthétiser sa carrière, ses oeuvres, ses amis, ses amours, ses emmerdes.
+ Lire la suite
autres livres classés : Andalousie (Espagne)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages des Trois Mousquetaires et Vingt ans après

Sous quel nom connaît-on monsieur du Vallon de Bracieux de Pierrefonds ?

Athos
Porthos
Aramis
D'Artagnan

9 questions
96 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre DumasCréer un quiz sur ce livre