AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791039504836
250 pages
Auzou Editions (22/04/2022)
4.38/5   34 notes
Résumé :
Angleterre, 1941. Joseph est envoyé à Londres pour pour vivre chez Mme F. , une amie de sa grand-mère. Mais entre l'école, le rationnement, les dures conditions de logement et les bombardements, la vie dans la capitale est encore plus difficile que celle dans le nord de l'Angleterre... D'autant que Mme F. est propriétaire d'un zoo, et que Joseph est obligé de nettoyer les cages et de s'occuper des animaux...
Tout change quand il rencontre Adonis, un magnifiqu... >Voir plus
Que lire après Quand le ciel grondeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,38

sur 34 notes
5
13 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Durant le Blitz, à Londres, toutes les familles font partir leurs enfants vers les campagnes, espérant les préserver des bombardements. Pour Joseph, 12 ans, c'est l'inverse : sa grand-mère ne parvient plus à s'occuper de lui et l'envoie vivre auprès d'une amie à la capitale. le jeune garçon est terriblement en colère et en veut à tout le monde, notamment à cette femme, Mme F. qui va dorénavant s'occuper de lui. Celle-ci, sans se laisser intimider par son tempérament ombrageux, l'embauche dans son zoo pour l'aider à nourrir les animaux qui souffrent eux aussi de la guerre, notamment Adonis, un majestueux gorille. Basée sur une histoire vraie, Quand le ciel gronde nous plonge dans un bouleversant récit d'apprentissage où il est question de perte et de rédemption.

Les personnages et leur motivation sont extrêmement bien travaillés donnant une teinte très authentique à ce récit. Nous comprenons très rapidement que Joseph est un enfant en souffrance même s'il manifeste celle-ci par une colère dirigée contre tous. Il se sent trahi et abandonné par tous ceux qui sont censés prendre soin de lui. Et être envoyé à des centaines de kilomètres ne fait qu'ajouter à ce sentiment d'isolement.
On apprend peu à peu à le comprendre, à découvrir ce qu'il a traversé et à mettre des mots sur sa colère et sa frustration.

Alors que la guerre fait rage autour des personnages, leurs forces et leurs faiblesses sont mises en avant. Joseph réagit de la seule façon qu'il connaisse en repoussant les gens et en semant le chaos. Pour l'aider à se (re)construire, Mme F, juste mais inflexible, tente de lui montrer à sa manière comment survivre.

Sachez-le, ce roman risque de ne pas vous laisser indemne… Bien qu'il s'agisse d'un roman jeunesse, il y a des choses (réalistes) mais difficiles dans ce roman. L'auteur ne cherche pas à minimiser la violence de ce que vivent et éprouvent les personnages et on comprend que la douleur et le chagrin nous poussent à nous en prendre à ce qui nous entourent, avec le sentiment que personne ne peut comprendre l'intensité d'une telle émotion, que l'on soit humain ou animal.

Il est beaucoup question de perte et de la capacité à vivre malgré tout. Un roman pas facile mais particulièrement émouvant.
Commenter  J’apprécie          30
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et Auzou pour l'envoi de ce roman lors d'une masse critique. Je suis ravie d'avoir pu découvrir ce roman qui mérite d'être lu.

Angleterre, seconde guerre mondial. Alors que la majorité des enfants sont envoyés à la campagne pour fuir les bombardements, la grand-mère de Joseph l'envoie vivre à Londres chez son amie Mrs Farelly car elle n'arrive plus à le gérer. Car Joseph, 12 ans, dont la mère est absente et le père parti au front, est en colère contre le monde entier. Il est impulsif, bagarreur, borné. Il va alors devoir changer ses habitudes et partager son temps entre l'école (où il n'allait jamais) et son nouveau travail. Car Joseph va devoir aider Mrs F et Syd, une jeune fille, à tenir son zoo. Au programme : entretenir les lieux, nourrir les animaux et veiller sur eux, et notamment sur le gorille Adonis. Mais Joseph, se sentant abandonné et en colère, ne semble pas décidé à accepter ses conditions ni ces deux femme et cet animal qui lui tapent sur les nerfs.

J'ai eu un coup de coeur pour cette histoire inspirée de faits réels. Je n'avais jamais pensé à la condition animale pendant cette période avant ce roman et c'était très intéressant de le découvrir. Même si c'est un livre jeunesse, l'auteur ne minimise pas les faits, il montre la violence, l'inhumanité, les dégâts de la guerre, la condition des animaux. Il aborde de nombreux thèmes comme les difficultés scolaires, le harcèlement la perte, la souffrance, le sacrifice, le deuil. Mais il parle aussi d'amour, d'amitié, de la volonté de s'en sortir, d'acceptation, d'espoir. le tout avec un réalisme et une émotion implacables. Car tous les personnages (humains ou animaux) ont vécu quelque chose de difficile. Un roman dur, qui m'aura fait versé quelques larmes mais beau et lumineux, notamment grâce à des personnages attachants très réaliste. Joseph est un petit garçon touchant, parfois agaçant, qui va grandir sous nos yeux. Sa vision des choses, son comportement vont évoluer petit à petit grâce à un entourage particulier et haut en couleur. Mme Farelly, qui ne semble pas vouloir accueillir ce garçon, qui est dure, autoritaire, secrète mais tellement forte et courageuse. Syd, la petite fille pipelette, volontaire et persévérante. Et Adonis, le gorille, l'animal phare de ce roman. Ce trio risque de changer la vie du jeune garçon. Un roman d'apprentissage très touchant, qui ne vous laissera pas indemne, croyez-moi. Foncez car il en vaut vraiment le coup.
Commenter  J’apprécie          00
Joseph, 12 ans se retrouve parachuté au coeur de Londres durant la seconde guerre mondiale. Son père vient d'être réquisitionné pour aller au front et sa grand-mère n'arrive pas du tout à gérer le petit effronté qu'il est. Elle l'expédie donc chez une amie qui lui doit une faveur…
L'adolescent ne comprend pas où est la logique d'envoyer un enfant au coeur de Londres, sous les bombardements, alors que la majeure partie de la population fuit la capitale ! Joseph n'est pas au bout de ses peines en découvrant Mrs F., sa nouvelle tutrice. En plus d'être peu aimable, elle lui donne des ordres et le réquisitionne pour venir travailler dans le zoo qu'elle gère. Au programme : nettoyer les cages, nourrir les animaux, faire la quête auprès des commerçants pour trouver de quoi manger pour les pensionnaires, … et surtout veiller sur Adonis, un gorille à dos argenté, qui était autrefois la star du zoo.
Cerise sur le gâteau, Joseph va devoir retourner à l'école !

Si l'adolescent semble être une vraie terreur, il cache au fond de lui une grande souffrance, un sentiment d'abandon, associé à un manque de confiance en lui. Tout cela se traduit par de forts accès de colère qui ont tendance à l'isoler un peu plus.

Au coeur de cette zone sombre, une petite lumière va faire son chemin. Une amitié, bien qu'incongrue, va naître entre le garçon et le gorille. Joseph va aussi se dévoiler auprès de Syd, une jeune orpheline qui travaille avec lui au zoo et qui est sa camarade de classe. Les choses semblent s'améliorer, mais est-ce que ce sera suffisant ?

L'auteur donne du relief à son récit en abordant différentes thématiques comme la perception de la dyslexie dans les années 40, le harcèlement scolaire, la place de la femme dans la société ainsi que la condition des animaux en temps de guerre. Il transmet aussi un message concernant la difficile période de la construction identitaire au moment de l'adolescence.

Entre souffrance, peur, amitié, courage et persévérance, ce livre est une vraie pépite qui m'a énormément touchée. Un roman fort en émotions qui vaut vraiment le détour et que je vous conseille vivement.
Commenter  J’apprécie          00
Tout d'abord, il faut savoir que j'ai un intérêt particulier pour tout ce qui touche à la Seconde Guerre Mondiale, j'ai donc été ravie de recevoir ce roman grâce à la Masse Critique de Babelio.
Joseph est un jeune garçon de 12 ans, au caractère des plus complexes, constamment en colère, il rejette quiconque tente d'entrer dans sa bulle personnelle. Cette colère cache bien évidemment une grande souffrance, une peur incontrôlable que nous découvrirons au fil du roman.

À travers le chapitres nous allons suivre l'évolution du jeune garçon et cela ne se fera pas sans heurt, l'auteur nous plonge dans un monde en ruine, la guerre ravage tout, prive de beaucoup de choses, que ce soit matériel ou des êtres vivants et mon coeur n'en est pas ressorti indemne. Oui j'ai pleuré, beaucoup, j'ai souffert avec Joseph, Adonis, le gorille à dos argenté, Mme F. et Syd, jeune fille orpheline.
C'est une lecture très prenante, qui nous embarque sous la menace des bombes nazies, dans le doute et l'insupportable attente d'une victoire qui n'arrive pas. C'est une histoire d'amitié, de famille qui n'est pas liée par le sang, mais pas seulement, c'est une ode à l'espoir, au renouveau qui n'arrive pas sans sacrifices.

Voici un roman jeunesse qui fait se poser des questions aux lecteurs, j'avoue ne jamais m'être demandée ce qui était arrivé aux animaux de zoo ou autres durant cette période, ça m'a poussé à faire quelques recherches. Mais aussi sur la ville de Londres durant la guerre.

En bref, c'est un roman vraiment très touchant, aussi bien pour les jeunes que pour les adultes, il ne vous laissera pas insensible. C'est juste, mais dur, je ne le conseillerai pas aux jeunes âmes trop sensibles, attendre un peu ne serait pas une mauvaise idée. J'ai beaucoup aimé ce moment de lecture, il a su m'interpeller et me toucher comme ce n'était pas arrivé depuis un moment.
Commenter  J’apprécie          00
En pleine Seconde Guerre Mondiale à Londres, le jeune Joseph vit chez une amie de sa grand-mère, propriétaire d'un zoo pratiquement vide. Il doit l'aider dans les tâches quotidiennes là bas, tout en continuant à aller à l'école. Joseph est un garçon colérique, impulsif, qui peine à se faire des amis… Et pourtant une rencontre va tout changer pour lui. Celle d'Adonis, un gorille argenté, rare pensionnaire restant du zoo.

Inspiré d'une histoire vraie, ce roman nous montre la réalité du quotidien à Londres sous les bombardements. Joseph et Adonis vont devenir amis, et les problèmes vont s'enchaîner pour les deux… Adonis est considéré comme dangereux par quelques ignorants qui veulent le voir mourir. Les protagonistes ne les laisseront pas faire ! Mais quand le ciel gronde, Joseph se retrouve confronté à un dilemme affreux concernant son seul ami…

Que d'émotions dans cette histoire, dans cette plume. C'est une belle amitié, qui nous prend aux tripes, on a qu'une envie c'est de savoir s'ils vont finir par tous s'en sortir dans ce climat plus que tendu… La fin m'a achevée et j'ai pleuré toutes les larmes que j'avais retenu pendant ma lecture 🥲…

Je m'éparpille peut-être dans mes mots mais un avis dithyrambique est toujours difficile à écrire pour moi ! C'était puissant et fort, comme notre cher Adonis &#xNaN et je ne peux que vous conseiller de lire cette pépite si comme moi vous êtes sensible à ce genre de sujets, que ce soit la guerre, l'amitié, les animaux. Je n'oublierai jamais ce roman et je le relirai avec plaisir 🦍♥
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Ricochet
07 novembre 2022
Tout l’intérêt du roman, riche en émotions, repose sur la psychologie des personnages et comment chacun arrive à vivre avec ses traumatismes, sur fond d’une guerre à la fois omniprésente et lointaine.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Actualitte
06 septembre 2022
Ce roman est un petit concentré de colère et de haine, de difficulté à s'ouvrir et à faire confiance, et de comment la patience et l'amour peuvent adoucir et soigner les plaies de la guerre.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
C'était plutôt une invitation à libérer celle-ci. Alors Joseph cria, de versa à pleins poumons sa colère en direction du ciel. Il ne s'arrêta même pas quand Adonis a son tour bascula la tête en arrière et se mit à hurler sa complainte de chagrin.
Commenter  J’apprécie          10
Je ne travaille pas pour un zoo. C’est moi qui le dirige. Comme mon frère avant moi, avant qu’il ne parte pour le front. Il n’y a pas grand monde d’ailleurs à travailler dans ce zoo, Joseph, pour la simple et bonne raison que nous sommes en 1941 et que nous sommes en pleine guerre. Selon mes calculs, tu constitues un tiers du personnel. Il va falloir te faire à cette idée.
Commenter  J’apprécie          00
Au milieu des volutes de fumée, les gens s'agrippaient les uns aux autres. On entendait des cris de douleur, des gémissements quand venaient l'heure de s'arracher aux bras des êtres aimés. Certains sanglotaient silencieusement. Quelques uns murmuraient au creux de l'oreille des paroles qui se voulaient rassurantes....
Commenter  J’apprécie          00
Ils peuvent lâcher toutes les bombes, détruire toutes les maisons qu’ils veulent, ils ne nous battront pas. Nous ne les laisserons pas faire.
Commenter  J’apprécie          00
-Traite-le comme un ami.
- Un ami ? Mais c’est un animal !
– Et alors ? Il a un cœur, n’est-ce pas ? Et des yeux, et tout le reste aussi.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : dyslexieVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Lecteurs (65) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3164 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..