AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2490417053
Éditeur : Noir d'Absinthe (26/05/2018)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 10 notes)
Résumé :
"Femmes et hommes libres, nobles jarls, bienvenue dans ma grand-salle, prenez vos aises ! Sur les flots dorés de l'amitié, par l'écume des mers grises, je vous ferai partager le destin aventureux d'un jeune Viking que tout destinait à la réussite et qui fut le jouet des Nornes, des dieux, des déesses et d'étranges créatures. Écoutez la saga d'Ingvarr le Réprouvé..."

Par l'auteur des Sagas des Neuf Mondes, de Hrólf le Vagabond et de La Saga de Rollon, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  24 octobre 2018
Laissons-nous bercer par la voix Genevofa, qui au lendemain d'une belle cuite, nous narre l'histoire d'Ingvarr le Réprouvé.
Voilà, la magie du conte opère et il ne reste plus qu'à se laisser porter par cette voix, un peu chargée, il faut bien le dire, mais ô combien envoûtante et espiègle.
Nous voilà au beau milieu des flots sur un drakkar viking, en route vers l'aventure, vers notre destin, vers la richesse et l'opulence ! Mais une légende viking n'en serait pas une si à l'Histoire de ces pirates des mers, ne se mêlait pas celle des dieux scandinaves. Odin, Thor, Frigg, Loki et compagnie ne sont jamais bien loin quand il s'agit de tourmenter la destinée de ces pauvres humains avides et envieux...
Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de lecture lorsque j'ai coché ce livre lors de la dernière masse critique. Si j'avais su qu'il ne s'agissait que d'un récit peu étoffé, sans doute ne l'aurais-je pas choisi et j'aurais eu bien tort !
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce conte et à découvrir l'écriture de Pierre Efratas que je ne connaissais pas du tout. Qui sait ? Peut-être y reviendrai-je...
Merci aux éditions Noir d'Absinthe et à Babelio, bien sûr, pour l'envoi de ce livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Yumiko
  31 mai 2018
Au premier abord, je dois dire que j'étais prête à refuser la lecture de ce roman, car il sort complètement des thèmes qui m'intéressent et que j'aborde habituellement. Pourtant, le résumé m'a totalement attirée et il a su éveiller fortement ma curiosité. Sans trop y croire et un peu craintivement, j'ai embarqué dans ce récit et comme j'ai bien fait!
Ah mes amis, voilà un roman qui sort de mon cadre habituel et qui portant y entre totalement! Contradictoire? Pas vraiment… En fait, les Vikings ne m'attirent pas et j'ai tendance à éviter les ouvrages sur cette période et sur ce peuple. Mais ici c'est bien plus qu'une saga sur des Vikings, c'est un conte au coin du feu, c'est une chanson, c'est une ode qu'il est difficile de ne pas écouter.
J'ai adoré car le lecteur est partie prenante durant toute sa lecture. le narrateur s'adresse constamment à nous, nous faisant partager intimement les aventures d'Ingvarr, nous donnant l'impression de les suivre en direct. Autant dire que l'auteur a un don de conteur et qu'il nous envoûte, qu'il nous emporte, qu'il nous transporte! Mais quel régal d'avoir un tel ouvrage entre les mains!
J'ai souri, j'ai ri, j'ai frémi, j'ai été touchée, je suis passée par toutes les émotions en ayant jamais envie d'arriver au bout. J'avais l'impression de communiquer directement avec le conteur et de le connaître de longue date, nouant un dialogue emprunt d'une mélodie auquel je n'avais pas envie de mettre un point final. Ce fut une expérience intense et inoubliable qui fait que ce roman est une réelle pépite!
Mais l'histoire me direz-vous? Et bien, elle est digne des meilleurs contes avec ce qu'il faut de morale, d'apprentissage, de touche fantastique et mythologique, de quoi nous donner envie de ne jamais arriver au bout. Alors 132 pages… Autant dire que ce petit bonheur s'arrête vite, mais bon je me console en me disant que ce n'est que le tome 1!
En bref, l'originalité et la qualité d'écriture de ce roman en font un incontournable que je ne peux que vous pousser à découvrir que vous aimiez ou pas les Vikings! Installez-vous confortablement et laissez-vous simplement conter cette histoire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LeslivresdeRose
  17 novembre 2018
Vikings, dieux, trésors et aventures. Autant de thèmes alléchants qui m'ont séduite dans le résumé de ce roman! Je l'avais déjà repéré aux Halliénales mais je lui avais alors préféré la duologie d'Isulka (publiée chez le même éditeur). Mon budget étant limité, j'avais été obligée de faire un choix ! Je n'ai donc pas hésité à le demander quand j'ai vu qu'il figurait sur la liste des titres proposés par la Masse Critique Babelio ! Je remercie chaleureusement Babelio et Noir d'Absinthe pour l'envoi de ce service presse.
Ce titre, assez court puisqu'il compte à peine plus d'une centaine de pages, relate le récit d'Ingvarr le Réprouvé, devenu jarl un peu malgré lui et entrainé avec ses compagnons dans une folle expédition, en quête de richesse et de vengeance (du moins c'est ce qu'il croit). Son histoire nous est contée par Dame Genovefa, bien des années après les événements. Régulièrement cette dernière s'adresse au lecteur, l'interpelle et le prend à parti (autant d'interactions que j'ai trouvé très distrayantes). Dans le récit qu'elle rapporte, d'autres personnages prennent également la parole pour raconter leurs propres aventures, contes, légendes,…ajoutant encore des histoires dans l'histoire. Ces nombreuses mises en abyme diversifient la trame du roman, le rendant attrayant et très plaisant à lire.
L'intrigue nous emmène d'abord en Norvège, dans le petit village de Dydball pour ensuite nous entrainer en pleine mer à bord des navires vikings avant d'accoster sur les côtes d'Islande. L'auteur nous propose également une petite incursion au pays des Dieux. Malgré l'attirance que j'éprouve pour ces contrées, mes connaissances concernant la mythologie nordique sont assez limitées (mise à part les grands noms, comme Odin, Thor ou Loki, repris, entre autres, par les mangas et les comics). Découvrir la richesse de ce panthéon m'a donc énormément plu, même si je n'ai eu, pour le moment, qu'un bref aperçu de celui-ci. Il en va de même des coutumes de ces peuplades dont je ne sais finalement pas grand-chose le voyage a, de ce fait, été très dépaysant pour moi (agréablement dépaysant). Je remercie d'ailleurs l'auteur d'avoir pensé à ajouter un glossaire en fin d'ouvrage ! Il est bien utile et surtout très instructif puisqu'il apporte l'une ou l'autre précision non dénuée d'intérêt ! Si j'ai un peu pataugé dans les premières pages au milieu de tous ces noms, lieux et appellations inconnus pour moi, je m'y suis rapidement habituée. Et puis (je vous en ai déjà fait part dans d'autres chroniques, je pense) j'aime être un peu « perdue » et déracinée au début d'une nouvelle histoire, tant que cette sensation ne dure pas sur des pages et des pages, évidemment, et que je peux, dans un temps raisonnable, me créer de nouveaux repères.
J'ai adoré la plume de l'auteur ! Son style est travaillé et soigné. J'ai gouté ses jeux de mots et son humour inventif et aiguisé ainsi que ses tournures de phrases parfois très poétiques. le genre de phrases qui roulent sous la langue et qu'il est agréable de relire pour en comprendre toutes les subtilités. Elles ne plairont, pour ses mêmes arguments, peut-être pas à tout le monde malheureusement... Ceux qui prisent les styles fluides et addictifs ne se retrouveront sans doute pas dans celui-ci. Bien qu'il soit tout à fait possible aussi d'apprécier les deux (pour des raisons totalement différentes). C'est d'ailleurs mon cas ! 😊
Les personnages de ce récit m'ont plu bien que, vu sa longueur, j'attends la suite pour réellement me prononcer à leur sujet ! Les trois protagonistes qui sortent du lot, selon moi, sont : Ingvarr, Brand et….un troisième personnage dont je vous laisse la surprise ! J'ai apprécié l'amitié qui lie les deux premiers ainsi que les échanges tantôt bon enfant, tantôt houleux qu'elle engendre. Leur personnalité (du moins, celle qui se dessine jusqu'à présent) me plait également. Brand m'est d'abord apparu comme un compagnon jovial et sympathique puis s'est révélé bien plus complexe (mais toujours aussi sympathique). Ingvarr, quant à lui, jongle entre ses propres aspirations et sa condition de jarl ; son côté « réfléchi » n'étant pas toujours reconnu à sa juste valeur. J'ai hâte, au vu des événements de la fin de ce tome, de voir comment ils vont évoluer par la suite !
Avant de clôturer ma chronique, je voulais revenir sur le très beau travail éditorial. Les entêtes de chapitre sont soignées, tout comme la typographie choisie pour les titres de ces mêmes chapitres.
En bref, un premier tome plutôt court qui place le contexte et la « première phase » de l'intrigue. Si la beauté rude des paysages et des peuples nordiques, l'excitation des chasses au trésor et les sensations grisantes que procurent les voyages en mer vous charment, je gâche que cette saga vous plaira ! Je suis, pour ma part, impatiente de découvrir la suite des aventures d'Ingvarr et de ses compagnons (qui devrait sortir début 2019 si je ne m'abuse).

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Amindara
  04 novembre 2018
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les éditions Noir d'Absinthe qui m'ont permis de lire ce livre dans le cadre d'une opération Masse Critique.
Un jour, j'ai découvert la série « Vikings » et depuis, comme à chaque fois que je regarde une nouvelle série (avec un fond historique) qui me plait, je saute sur toutes les occasions d'en apprendre davantage sur le contexte, ou tout simplement de lire des choses qui se déroulent à la même période. Aussi, quand j'ai vu une histoire de vikings dans la sélection Masse Critique, je n'ai pas hésité.
A la réception de ce livre, j'ai d'abord été surprise par son nombre de pages. Je n'avais pas cherché davantage de précisions sur ce livre que ce qui était indiqué dans le descriptif des masses critiques et du coup, je m'attendais à un ouvrage un peu plus conséquent pour finalement me retrouver face à un livre de 120 pages. Pas grave me suis-je dit, ça se lire vite du coup ! Mais en fait, ça ne s'est pas lu aussi vite que ça et je vous explique pourquoi.
J'ai beau être très intéressée par les vikings et leurs aventures, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce livre. Il m'a d'abord fallu me faire à l'idée que l'histoire était écrite comme si nous étions face à une conteuse qui nous racontait les aventures d'un jarl, Ingvarr Dagfinnsson. Ensuite, je me suis rendu compte qu'il me fallait un minimum de concentration pour bien suivre. D'abord parce que la plume de l'auteur ne m'a pas paru si facilement abordable. Ensuite parce que l'histoire qui nous est racontée est assez complexe, en particulier le début. A l'issue des vingt premières pages, j'ai d'ailleurs dû recommencer au début parce que j'avais l'impression de n'avoir rien compris. Mais ces quelques difficultés ne se sont fait sentir qu'au début, parce qu'une fois qu'on est bien entrés et bien installés dans l'histoire d'Ingvarr, une fois que l'aventure est lancée, le récit se fait plus fluide.
Et petit à petit, ce qui m'avait rendu ce roman difficile à aborder au premier abord s'est transformé en quelque chose qui m'a fait apprécier ma lecture. Je pense notamment à cette façon qu'à l'auteur de nous mettre en présence de la conteuse. le livre est vraiment écrit comme si c'était elle qui parlait (avec des tournures de phrases cependant parfois un peu complexes à mon goût). Elle nous interpelle donc, nous invite à l'écouter, attire notre attention sur les passages les plus intéressants. J'ai particulièrement apprécié le passage où elle nous recommande d'aller nous coucher et de continuer l'histoire le lendemain matin (conseil que j'ai suivi d'ailleurs, vu que ça collait parfaitement avec mes heures de lecture !).
Et l'aventure d'Ingvarr, quant à elle, est un vrai récit de vikings, avec des voyages en bateaux, de nouvelles contrées à découvrir, des ennemis à combattre, des richesses à piller. Un vrai récit, comme on se l'imagine quand on parle de vikings.
Pour conclure, je dirais que c'est un livre dans lequel on n'entre pas facilement, mais qui mérite qu'on s'accroche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Xian_Moriarty
  20 juin 2018
Pour débuter, merci aux Éditions Noire d'Absinthe pour ce SP.

Un plaisir de retrouver Pierre Efratas et cette nouvelle saga scandinave.

Bon, je n'ai un secret pour personne : Pierre est un ami et j'aime beaucoup ses textes. Après la Saga des neuf mondes, nous revoilà donc dans une nouvelle épopée.
Mais là où la précédente mettait d'abord en scène les Dieux (Ases et Vanes) puis les Humains, ici c'est le contraire.
Dame Genovefa va nous narrer les (mes) aventures de glorieux héros, navigateurs hors pair, en quête de vengeance et de richesse. Et leurs recherches vont les mener dans les pas des Dieux. Or tout le monde sait qu'il est dangereux de se frotter aux habitants de Midgard, encore plus quand un certain Loki décide de se venger du Père de toutes choses.

Une chose est sûre, l'auteur sait de quoi il parle. le vocabulaire est là. Il nous permet d'entrer de plain-pied dans cet univers scandinave où le merveilleux n'est jamais loin. de plus, les personnages sont bien campés, ce qui permet de très vite s'attacher à eux.
Ce que j'aime beaucoup dans ce premier opus, ce sont les narrations imbriquées. Un personnage raconte une histoire où un personnage narre un récit où son protagoniste rapporte son aventure. Surtout que l'on ne s'y perd jamais. On sait toujours qui parle. Ce jeu d'imbrication rend l'ensemble de l'histoire dynamique. D'autant plus que la première narratrice a un récit plus oral puisqu'elle s'adresse à ses invités ! On retrouvait la même idée dans la Saga des neuf mondes.

Un défaut : c'est bien trop court ! Je l'ai lu en epub et il représente à peine 100 pages ! Cent pages bien trop vite dévorées qui nous laissent sur notre faim ! Même les loups d'Odin ne subissent pas un tel châtiment ! Ouin, ouin, ouin !
Un autre regret, l'avoir eu en numérique !

J'avoue que j'aime les sagas scandinaves anciennes, mais j'apprécie aussi les modernes. L'auteur, avec sa plume souple et assurée, nous propose de découvrir une aventure très documentée avec des ambiances qui touchent dans le mille.

À découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TheWindTheWind   24 octobre 2018
Quand ils affrontaient la mer, les aventuriers du Nord avaient coutume de chanter. Leurs voix mêlées montaient, fortes et libres, jusqu'aux nuées, la gifle de la vague se faisait caresse et les couteaux de la bise devenaient baisers.
Commenter  J’apprécie          140
Video de Pierre Efratas (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Efratas
Gilles Pivard - Les Normands Débarquent .Dans le cadre de la 29ème Fêtes Médiévales de Bayeux, Gilles Pivard vous présente son ouvrage "Les Normands Débarquent", écrit en collaboration avec Pierre Efratas et paru aux éditions OREP. Musique réalisée par Jean-François Kieffer. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : vikingsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1448 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre