AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1503943798
Éditeur : AmazonCrossing (04/07/2017)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Enquêtrice spécialisée dans les crimes sexuels au sein de la police de Seattle, Livia Lone connaît parfaitement les monstres qu’elle pourchasse. Vendue par ses parents thaïlandais avec sa petite sœur Nason, à des trafiquants d’être humains, isolée et maltraitée dès son arrivée aux États-Unis, seule la perspective de retrouver un jour sa sœur lui a permis de survivre à son adolescence.
Elle l’a cherchée sans relâche, en s’efforçant désormais d’envoyer tous ces... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
-Olivier-
  04 juillet 2017
Barry Eisler est un auteur américain de thrillers, plutôt méconnu chez nous, mais qui semble avoir pas mal de succès outre-Atlantique. Il est l'auteur de séries dont la principale a comme personnage récurrent John Rain, un anti-héros, mi-japonais, mi-américain, ancien soldat devenu tueur à gages.
Cette autre série, imaginée plus récemment par l'auteur, a pour personnage principal une enquêtrice spécialisée dans les crimes sexuels au sein de la police de Seattle. Son nom, Livia Lone, est aussi le titre du livre, édité en France par AmazonCrossing.
Ce premier opus a pour but de nous faire connaître Livia, enfant d'origine thaïlandaise qui va devenir enquêtrice et tueuse pour se substituer à la justice quand elle estime que celle-ci ne remplit pas correctement son rôle.
Labee – son nom thaïlandais - vit au sein d'une famille assez pauvre de cultivateurs. Elle est courageuse, résistante, indépendante, capable de manier les outils et les armes pour la chasse. Elle est fort attachée à Nason, sa petite soeur, qu'elle protège en l'absence des parents.
Un jour, elle et Nason, sont enlevées par un groupe de trafiquants, vendues par leurs propres parents. Dès lors elle n'a de cesse de protéger sa soeur et la garder en sécurité, face à ses ravisseurs, même à ses risques et périls. Malheureusement, un jour, elle ne peut contrôler sa rage devant ceux-ci qui, pour la punir, font disparaître Nason.
Au terme d'un voyage éprouvant et effroyable, Labee se retrouve sauvée dans la petite ville de Llewellyn, en Idaho. Elle ne sait pas trop à quoi s'attendre même si elle a la chance d'être recueillie par une famille aisée et d'avoir une nouvelle vie. Sa seule obsession est de savoir ce qu'est devenue sa soeur et pouvoir la retrouver. Rebaptisée Livia Lone par sa famille adoptive, elle s'aperçoit qu'elle n'est pas au bout de ses peines, et comprend qu'elle devra faire preuve de combativité, ruse et intelligence, pour pouvoir enfin assouvir son désir de vengeance.
Peu importe les risques encourus et ce qu'il lui en coûte. Livia se force à revivre ces jours de torture afin d'obtenir les réponses qu'elle cherche, traquer les responsables de son enlèvement. Mais c'est dans une conspiration massive qu'elle met les pieds.
Livia Lone est un livre sombre et troublant, que la personnalité et la bravoure de son personnage principal et la capacité de narration de l'auteur rendent impossible à lâcher.
Livia est un personnage féminin que l'on pourrait comparer à Lisbeth Salander dans la trilogie Millénium de Stieg Larsson. Elle est crue, passionnée, courageuse, et a un coeur aussi formidable que sa dureté physique et mentale. Son investissement dans le travail a non seulement comme but de retrouver sa soeur, mais aussi de secourir et venger d'autres victimes.
La lecture est dynamique et haletante, facilitée par un découpage en chapitres courts et une alternance entre périodes ¨Avant" et "Maintenant". Les unes concernent le rapt des deux soeurs qui deviennent rapidement victimes d'agressions sexuelles. Ces sections sont parfois difficiles à lire, mais jamais gratuites, et remplies d'émotions. Les autres abordent les tentatives de Livia pour retrouver Nason, le façonnement de son personnage et sa lutte acharnée contre les délinquants sexuels. Elles s'apparentent plus à un thriller.
Un livre rempli d'émotions et de froideur qui nous plonge dans l'horreur de la traite des êtres humains.
NetGalley et AmazonCrossing m'ont permis de lire ce livre en avant-première en échange d'une critique impartiale. Je les en remercie.
Mon blog littéraire : http://bibli-oli.blogspot.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Khiad
  05 juillet 2017
J'ai d'abord attirée par la couverture (ici ses jolis yeux bridés). Ensuite, le résumé m'a beaucoup plu, et c'est ce qui a le plus influencé mon choix.
Je découvre l'univers et la plume de Barry Eisler pour la première fois avec ce livre et je dois dire que ça a plutôt bien matché ! Son style est concis, agréable et fluide et ce, malgré la noirceur et l'horreur de l'histoire qu'il raconte, très addictive au demeurant. Ce livre est un vrai page-turner, tant au niveau de l'histoire que de la constructions des chapitres, qui sont assez courts.
La narration est exclusive à l'héroïne (hors le premier chapitre) et est construite sur le principe de l'alternance, en deux temps : "Avant" (qui raconte son enfance) et "Maintenant" (alors qu'elle est adulte et qu'elle traque), jusqu'à ce que "Avant" rejoigne "Maintenant". J'ai vraiment apprécié ce style et naviguer ainsi dans le temps.
Nous retrouvons donc ici Livia (Labee de son prénom thaï). Livia, c'est une écorchée, vendue par ses parents à l'âge de treize ans avec sa soeur, Nason âgée de onze ans. Maltraitées, elles sont emmenées de force avec d'autres enfants, chargées dans un conteneur et emmenées sur un bateau où elles connaîtront l'enfer. C'est aussi à son bord qu'elles seront séparées. de là, Livia finira par arriver aux États-Unis où il faudra qu'elle apprenne à s'adapter et à survivre. Parce que tout ne sera pas rose pour elle, mais je ne vous en dit pas plus à ce sujet.
Livia, enfant, ne vit plus que pour sa soeur. Dans le bateau, elle la protège bec et ongles et une fois seule, elle ne restera en vie que dans l'unique espoir de la retrouver. C'est une enfant intelligente, avec du caractère et un objectif, une enfant qui souffre et qu'on a envie de protéger, une enfant dont on suit l'évolution au fil des pages, une enfant pour laquelle nous n'avons qu'une seule envie : que le cauchemar s'arrête et qu'elle retrouve sa soeur.
Livia, adulte, ne vit toujours que dans le but de retrouver Nason. Elle fait donc tout son possible pour arriver à ses fins, tout en le conciliant avec son métier au sein de la police, dans l'unité des crimes sexuel où elle chasse les prédateurs. Et je peux vous dire qu'effectivement, elle est loin de faire dans la dentelle...
C'est un héroïne que l'on aime suivre, parce qu'elle a tellement souffert qu'on a vraiment envie qu'elle s'en sorte, qu'elle retrouve sa soeur, et qu'elle puisse "tirer un trait" sur son passé. C'est une femme forte, déterminée, borderline et sans pitié avec ceux qui ne la méritent pas.
Mais, parce qu'il y a un mais, pour moi, elle est trop... Trop héroïque, trop forte, trop bonne dans ce qu'elle entreprend, trop douée... Trop badass quoi ! Elle n'échoue jamais...
Alors dans un sens, vu tout ce qu'elle a vécu, je trouve qu'elle est porteuse d'un gros message d'espoir pour toutes les victimes : vous pouvez, vous aussi, vous en sortir !
Mais, d'un autre côté, j'ai plus eu l'impression de voire une super-héroïne qu'une vrai femme... Je ne sais pas si je me fais bien comprendre...
Bon, malgré cela, c'est un personnage (original je ne peux le nier) que j'ai apprécié, que j'ai encouragé et dont l'histoire m'a beaucoup émue.
Combien existe-t-il d'autres enfants qui ont vécu/vivent la même chose ? Combien ont survécu ?
Ce livre, c'est l'histoire de Livia, certes, mais aussi celle de combien d'autres victimes innocentes, brisées pour le seul plaisir de monstres qui n'ont plus d'humains que le nom ? On trouve ici des âmes vraiment noires, quelques-uns des pires monstres que l'humanité puisse connaître. On lit des choses qui ne devraient jamais se passer...
Ce livre est dur, je ne vais pas le nier, alors si vous ne supportez pas qu'on puisse faire du mal à des enfants, je vous conseille de réfléchir avant de le lire. Par contre, ce qui est appréciable dans toute cette monstruosité, c'est que les passages qui auraient dû être insoutenables ne sont pas trop descriptifs, plutôt suggérés, donc plus "supportables". Ce n'est pas un livre fait pour vous retourner l'estomac. La traite d'êtres humains est le point central, mais l'auteur n'ajoute pas du gore ou une multitudes de détails pour "dégoûter" le lecteur. Il ne s'appesantit pas dessus, au contraire, ce qui fait que même si on ressent l'horreur et le dégoût de ce qu'il se passe, c'est un moment vite passé.
Oh, un point positif de plus, ce sont les petites notes de l'auteur, à la fin du livre, qui nous expliquent certaines choses dans ses choix ou autres. Chaque note contient le numéro du chapitre auquel elle fait référence et contient souvent des liens, notamment pour les prises de jiu-jitsu ou de judo prisées par Livia. Je trouve ça vraiment intéressant que l'auteur ait pensé au lecteur qui aurait eu du mal à visualiser ces scènes. Seul bémol, j'aurais aimé que le passage en question renvoie directement à la note et pas juste les découvrir à la toute fin de ma lecture. du coup, c'est moins spontané et plus dans le rythme.
En résumé, vous avez ici un livre sur la traite d'être humains et, plus particulièrement des enfants. C'est l'histoire d'une machination abominable, de corruption, de perversion, de décadence, d'horreur... Mais c'est aussi l'histoire de la "construction" de Livia, cette petite fille thaï arrachée à sa famille, qui ne sera plus qu'espoir et vengeance, usant de tous les moyens à sa disposition pour retrouver sa soeur. Et autant dire qu'elle va apprécier faire le ménage...
A lire si vous aimez les histoires fortes où il se passe toujours quelque chose et les héroïnes de caractère.
A lire avec parcimonie ou à éviter si vous ne supportez pas les violences faites aux enfants, bien que ces scènes restent très peu descriptives et pas si nombreuses que ça au demeurant.
Lien : http://booksfeedmemore.eklab..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Goupilpm
  28 septembre 2017
Après un premier chapitre intitulé « Aujourd'hui » où l'on voit une jeune femme asiatique racoler dans un bar un homme, puis l'entraîner dans un parc pour le tuer alors qu'il cherchait à la violer, on va suivre le parcours de cette jeune femme.
L'auteur va alterner le récit en deux phases intitulées « Avant » et « Maintenant », et va alterner son récit en fonction du passé de l'adolescente et ce qu'elle est devenue dans le présent de l'histoire.
Dans « Avant » l'on suit le parcours de la pré-adolescente depuis la Thaïlande jusqu'au USA, depuis l'instant où elle et sa jeune soeur ont été vendues par leurs parents à des trafiquants d'êtres humains jusqu'au moment où young-adult elle est parvenue à s'émanciper des mains de ses tortionnaires. Un voyage en bateau où elle et sa jeune soeur subiront le viol des trafiquants avant d'être séparée, elle séparée de sa soeur et libérée par la police américaine et confiée à un riche industriel influent où son calvaire va continuer en secret aux mains d'un pédophile jusqu'au jour où elle le tue.
La mise en contexte du récit est très longue car l'on suit la vie quotidienne de la jeune fille sur plusieurs années et où l'auteur multiplie les scènes pédophiles toutes répétitives dans leur formulation. L'on a également aux apitoiements de la jeune fille sur sa vie, mais aussi ses introspections sur sa responsabilité de ses actes envers sa jeune soeur dont elle se sent coupable du sort. Une période particulièrement difficile où l'espérance de retrouver un jour sa soeur l'empêche de se suicider. Si le lecteur s'apitoie alors sur le sort de la l'adolescente il commence aussi à décroche par un rythme lent ponctué de nombreuses longueurs, par des scènes répétitives et s'il n'était pas motivé par le désir de connaître le sort de la jeune soeur il aurait abandonné la lecture.
L'auteur alterne le passé de la jeune avec son parcours quotidien dans la police où elle s'occupe essentiellement de traquer les prédateurs sexuels tout en attendant machiavéliquement la sortie de prison de l'un de ses tortionnaires. On découvre dans son quotidien de policière tout le ressenti de ses années qui l'ont poussée à la vengeance, à la haine des prédateurs sexuels, à son besoin de domination sur les hommes en allant jusqu'au meurtre lorsque la justice ne permet pas de les arrêter. Avec le recul des chapitres on comprend que jeune c'est pas principalement le désir de retrouver sa soeur qui la motivait véritablement mais son désir de se venger dès qu'elle se mise aux arts martiaux. Si l'on s'apitoyait alors sur son sort, on ne peut approuver qu'un membre de la police emploie de pareilles méthodes. On a l'impression d'être plus dans un mauvais Marvel que dans un thriller car le rythme et les ingrédients de ce genre n'y sont pas. L'auteur était parti d'une thématique intéressante mais n'a pas su conduire son développement. Il a changer une victime en une dangereuse psychopathe et l'on n'adhère pas du tout à cette histoire. le dénouement ne surprend pas car très téléphoner en amont.
Si la mise en place s'est révélée longue et fastidieuse pour le lecteur, l'alternance des époques à encore renforcer cette impression en cassant un rythme déjà trop long pour ce type de récit.
Le style de l'auteur n'est pas du tout adapté au genre et sa manière de traiter un sujet grave est totalement ratée.
Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alapagedesuzie
  03 octobre 2017
Traite d'humains, pédophilie, viols, meurtres bref, Livia Lone est sans contexte un thriller violent, cruel et sombre. Si vous désirez un bouquin facile à lire, passez votre chemin...
Avant :
Labee n'a que 13 ans et sa soeur, Nason, 11 ans lorsqu'elles sont vendues par leurs parents à un groupe d'hommes. Qui sont ces hommes? Elles ne le savent pas, mais Labee comprend rapidement qu'elle doit protéger sa soeur. Elles se retrouvent enfermées dans un conteneur sur un bateau. Les hommes viendront chercher Nason pour s'amuser un peu, mais Labee décide de prendre sa place, soir après soir. Mais les hommes veulent du nouveau et finalement ils repartiront avec la jeune Nason malgré les protestations de Labee. Nason reviendra dans un état lamentable et complètement déconnectée de la réalité. Une fois arrivées en Amérique, les deux soeurs seront séparées. Labee sera adoptée par Lone suite à un assaut de la police. Elle deviendra Livia Lone. Ce dont elle n'aurait pu se douter, c'est qu'elle tomberait dans les mains d'un pédophile.
Maintenant :
Livia travaille maintenant au sein de la police de Seattle. Elle est toujours à la recherche de sa soeur. Et la seule personne qui puisse lui donner un indice est sur le point de sortir de prison. Il était sur le bateau lorsque la police a saisi le fameux conteneur où se trouvait Livia. Elle est prête à tout et rien ne pourra l'arrêter. Livia n'est plus la petite fille chétive qui est arrivée en Amérique. Elle est une experte en arts martiaux, elle a fait des études universitaires et le dragon coule en elle. Elle n'a plus peur des violeurs. Au contraire, elle les traque, les arrête et va même jusqu'à les tuer quand la justice n'est pas équitable!
Livia arrive-t-elle à retrouver sa soeur? Sera-t-elle encore vivante? Et que deviendront les bourreaux de ces deux soeurs?
L'auteur a choisi un sujet assez délicat à traiter et il aurait pu le faire de manière tout à fait différente. Malheureusement, il est passé à côté... complètement! Ex-agent de la CIA, l'auteur a peut-être oublié que ce n'était pas un rapport officiel qu'il devait rédiger, mais plutôt un roman!
Habituellement, lorsque je lis un thriller, j'ai le coeur qui vibre d'impatience ou je frissonne un peu et j'adore ça. Ici, nous sommes loin du compte. J'ai eu non seulement de la difficulté à rester accrocher à l'intrigue, mais surtout, j'ai ressenti du dégoût pour certaines scènes. Sérieusement, était-il nécessaire de décrire les scènes aussi crûment? de manière aussi horrible?
Je suis tout simplement déçue par cette lecture. Je n'y ai pris aucun plaisir, bien au contraire. Malheureusement, je crois que certaines scènes resteront ancrées dans ma mémoire!

Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeaneBelaqua
  28 janvier 2018
Livia Lone est un roman dur. Il est longtemps resté dans ma pile à lire parce que le premier chapitre m'avait déplu - il laisse présager du pire, et je n'étais pas prête à lire le pire à ce moment-là. Je l'ai finalement repris, et je ne le regrette pas, quoiqu'il m'ait retourné l'estomac et le coeur.
Ce roman raconte donc l'histoire de Livia, une petite fille thaïlandaise vendue avec sa petite soeur par ses parents. le récit est à deux voix. On y découvre la Livia enfant en parallèle de l'adulte. Ce choix me paraît judicieux. En effet, l'auteur n'épargne rien à la petite Livia. Elle subit l'horreur entre les mains des trafiquants d'humains et ne l'endure que pour protéger sa petite soeur. Quand ensuite elle est recueillie par Mr Lone, on ressent tout de suite, tout comme elle, le caractère pervers de cette nouvelle relation qui n'a rien de filiale. Découvrir en parallèle la Livia adulte, libérée de ses geôliers et maîtresse de son corps et de son destin permet de soulager un peu la lecture.
L'histoire en elle-même n'est pas extraordinaire en ce sens qu'on voit tout venir longtemps à l'avance. Seuls les détails d'exécution sont parfois surprenants. Et la fin, ce dénouement qui dévoile l'avenir de Nason, m'a bouleversée. Pourtant, j'ai apprécié ce roman. le personnage de Livia Lone n'y est pas pour rien, c'est certain. Elle a une personnalité très intéressante qui interroge. Enfant, elle a été obligée de perdre son innocence pour protéger sa soeur. Lorsqu'elles ont été séparées, elle s'est totalement soumise dans l'espoir d'avoir des informations sur elle. Elle a fini par se rebeller, allant jusqu'à jouir de ses mises à mort. Son attitude et ses réactions questionnent. Elle fait rapidement preuve d'une force et d'une rage qu'on peut difficilement attribuer à une enfant aussi jeune, surtout lorsqu'elle a été élevée dans une relative innocence, loin des villes. Alors je me suis demandée tout au long de ma lecture si son goût pour le meurtre (certes d'individus de la pire espèce !) était latent ou s'il n'a été conditionné que par son besoin de vengeance.
Pour ce qui est du style, il est plutôt agréable, et colle parfaitement à l'ambiance générale du roman. Alors que sont abordés des thèmes durs - pédophilie, abus de confiance, traite d'humain, esclavage sexuel -, Barry Eisler ne tombe pas dans le pathos et se concentre sur la lutte plutôt que sur la souffrance et l'apitoiement.
Conclusion: ♥♥♥♥ Bien que l'histoire soit facile à anticiper, elle est plutôt bien exécutée. La personnalité de Livia Lone est très intéressante et on attend avec impatience de connaître le fin mot de l'histoire, et de savoir si les coupables auront ce qu'ils méritent. C'est un roman dur, sans concessions, mais qui mérite d'être lu, si toutefois vous vous en sentez prêt.
Lien : http://sweetie-universe.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
KhiadKhiad   04 juillet 2017
- Allez, juste un petit bisou. Est-ce que c’est vraiment trop demander, après tout ce que j’ai fait pour toi ce soir ?
- Arrête, répéta-t-elle avec la même voix de crécelle. Je n’ai pas envie.
- Tu m’étonnes que t’as pas envie, murmura-t-il et c’était absolument parfait qu’elle ait peur et qu’elle lui résiste, c’était tout ce qu’il aimait depuis toujours, tout ce qu’il avait espéré et il allait se la faire ici et maintenant, dans le parc, sur l’herbe fraîche, il allait l’obliger à prendre tout ce qu’il avait à lui donner et elle ne dirait jamais rien à personne et elle ne l’oublierait jamais non plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   04 juillet 2017
Livia était trop épuisée pour répondre. Mais au milieu de l’horreur et de la révulsion, elle sentit naître en elle un espoir minuscule. Elle avait protégé Nason. Elle était capable de recommencer, s’il le fallait. Elle était prête à tout pour protéger Nason.
Elle ignorait encore qu’au bout du compte, même cela ne suffirait pas.
Commenter  J’apprécie          00
AstazieAstazie   18 juillet 2017
Elle était redevenue une simple citoyenne honnête, une motarde responsable. Le genre qui rassure les flics. Le genre qu'ils ont tendance à ignorer.
Commenter  J’apprécie          00
AstazieAstazie   26 juillet 2017
Sans un mental solide, le corps ne servait à rien.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Barry Eisler (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barry Eisler
Rain Fall (Rein fôru: Ame no kiba) est un film (2009) japonais réalisé par Max Mannix, d'après l'œuvre de Barry Eisler. Avec Kippei Shiina et Gary Oldman.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1709 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre