AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782080700995
307 pages
Éditeur : Flammarion (07/01/1993)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Reprise de l'édition de la Pléiade. Le théâtre d'Euripide influence les auteurs latins, les tragiques italiens du 16e siècle, les grands tragiques du 17e siècle, avant d'être redécouvert par le 19e siècle, puis par le nôtre.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   24 août 2012
210
Entrée de Penthée ,suivi de gardes ,
PENTHÉE
J'étais par hasard absent de ce pays : j'apprends qu'il y a d'étranges malheurs en cette cité, que nos femmes ont quitté leurs maisons sous le prétexte de Bacchanales, qu'elles courent par les montagnes ombreuses, honorant par des chœurs la nouvelle divinité, un certain Dionysos, dit-on; que pleins de vin, au milieu des thiases, sont placés des cratères; que chacune de son côté elles se tapissent dans la solitude pour s'asservir aux étreintes des mâles, sous prétexte qu'elles sont des Ménades chargées des sacrifices. Mais elles préfèrent Aphrodite à Bacchos. Toutes celles que j'ai prises, on leur a lié les mains et des serviteurs les gardent dans les édifices publics . Toutes celles qui ont échappé, je les pourchasserai et les ramènerai de la montagne, < Inô, Agavé, qui m'a donné à Échion, et la mère d'Actéon, Autonoé > ; je les attacherai avec des chaînes de fer; je mettrai bientôt fin à leurs criminelles Bacchanales ! On dit qu'il est arrivé un étranger (.un charlatan, un enchanteur, du pays de Lydie, avec des boucles blondes, une chevelure parfumée, et qu'il a dans ses yeux noirs les grâces d'Aphrodite; que jour et nuit il vit avec elles, prétendant qu'il initie aux mystères bachiques les jeunes femmes. Si je le surprends à l'intérieur de ce palais, il cessera, je le garantis, de frapper la terre avec son thyrse et de secouer sa chevelure : je lui séparerai la tête du corps .Il déclare que Dionysos est dieu, qu'il a été cousu autrefois dans la cuisse de Zeus et qu'il a été embrasé des feux de la foudre avec sa mère qui se vantait faussement de s'être unie à Zeus. Ces crimes ne méritent-ils pas la pendaison ? < Nous outrager ainsi, un étranger, quel qu'il soit d'ailleurs! > Mais quel est cet autre prodige ? Le devin Tirésias dans la peau de faon tachetée!... et le père de ma mère! Quelle dérision! Avec une férule, il célèbre Bacchos! (A Cadmos.) Je rougis de honte, père, de voir votre vieillesse à tous les deux perdre ainsi la raison. Ne vas-tu pas jeter ce lierre ? Débarrasse ta main de ce thyrse, père de ma mère. (A Tirésias.) C'est toi qui l'as entraîné, Tirésias. Tu veux évidemment, en introduisant cette nouvelle divinité chez les hommes, te procurer de nouveaux bénéfices à observer le vol des oiseaux et les entrailles des victimes si ta vieillesse chenue ne te défendait pas, tu serais étendu, chargé de chaînes, au milieu des Bacchantes, pour introduire des mystères infâmes. Quand les femmes assistent à un festin où rit le jus de la vigne, je dis qu'il n'y a plus rien de sain dans ces orgies.

Les bacchantes .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Euripide (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Euripide
Hyacithus présente sa première bande dessinée, « Les Cosomogoniales ? Un chant de Silène », en compagnie de Thomas Bout, fondateur des éditions Rue de l'échiquier.
LE LIVRE
À travers cette bande dessinée exceptionnelle, Hyacinthus nous invite à un voyage unique : la création de l?univers, de l?étincelle primordiale à l?apparition de la vie sur Terre.
Au fil des 192 pages, il confronte ce que la connaissance scientifique actuelle nous dit de nos origines à une vision cosmogonique venue du fond des âges, en reprenant des textes d'auteurs classiques gréco-latins, d?une justesse souvent stupéfiante. Il nous fait ainsi redécouvrir la sagesse des Anciens (Sophocle, Virgile, Lucrèce, Euripide, Ovide, Aristophane, Hésiode, et bien d'autres) pour mener à bien une « prise de parole antique » aussi spectaculaire que salutaire.
Depuis l'instant du «?big bang?» jusqu'à l'apparition des premiers animaux terrestres, en passant par les péripéties de la formation de notre planète, les illustrations de Hyacinthus ? réalisées à l'encre de Chine ? et les citations, dans leur langue originelle et traduites en français, se complètent. le décalage perceptible entre deux temporalités ? la vulgarisation contemporaine face à des textes datant d?il y a deux mille ans ? offre par sa finesse un regard nouveau et poétique sur un mystère qui n?a cessé de fasciner les hommes : l?apparition de notre monde et du vivant.
+ Lire la suite
autres livres classés : grèce antiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
589 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre