AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Fuentealba (Traducteur)
ISBN : 2490418017
Éditeur : Gephyre éditions (27/03/2018)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Une chambre d’enfant où s’immisce le froid de l’absence ; des mots qu’on vole pour créer un chef-d’œuvre, quel qu’en soit le prix ; une fillette aux émotions douloureuses ; une tache cramoisie sur la carrosserie d’une voiture ; un visiteur venu pour en chasser un autre ; un phénomène de mode auquel on ne peut échapper ; une proposition d’ultime voyage…

Huit récits entre rêve et réalité, entre Espagne et Cuba, entre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Camironet
  21 octobre 2018
Fragments de fleurs aux pétales cramoisis. Comment résister à un tel titre ?
J'ai tout de suite accroché à l'écriture de Santiago Eximeno et à la traduction de Jacques Fuentealba. Il y a des phrases qui claquent, des mots bien choisis, un emploi de la conjugaison qui sert le texte. Il suffit à l'auteur de quelques lignes pour nous entraîner dans des contextes et des ambiances très différentes.
Les nouvelles n'ont pas été écrites « pour » cet ouvrage : elles ont toutes fait l'objet d'une précédente publication. Comme toujours dans un recueil, j'ai trouvé les textes de qualité inégale. Je me suis ennuyée à la lecture de "Buisson". J'ai beaucoup aimé "À la nuit tombée" et "Des croix dans le verger", qui font intervenir des créatures communes dans les récits fantastiques/de SF, mais avec une patte originale. Quant à "À la fin de ce voyage", c'est sans doute un bon choix pour clôturer un recueil mais j'y suis restée hermétique. Pas sensible au charme de Cuba, peut-être ?
Mes manques ? D'abord, j'aime les nouvelles dont la chute me donne l'impression d'avoir été baladée par l'auteur, m'oblige à relire pour voir ce que j'ai manqué. Ici, excepté pour "Cordes" et en partie pour "Propriété intellectuelle", ça n'a pas été le cas. Même à la première lecture, la suite des évènements se devine assez facilement. Enfin, si le résumé de l'éditeur évoque « frissons et terreur », la tension et le malaise ne m'ont pas saisi comme ils ont pu le faire à la lecture d'autres recueils (Brume de Stephen King, par exemple).
Malgré ces bémols, j'ai passé un bon moment de lecture, c'est une jolie découverte. Merci à Babelio et à Gephyre éditions pour cet envoi dans le cadre d'une Masse critique « Mauvais genres ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlombreDesNenuphars
  11 mai 2018
Huit textes ciselés, dans lesquels, en quelques mots, l'auteur crée une ambiance à chaque fois particulière, marquée, et nous entraîne dans son imaginaire.
Le fantastique ici est le surgissement du surnaturel, de l'incompréhensible, dans notre réalité ; et comment les personnages dont le quotidien est bouleversé réagissent face à cette rupture.
Le tout servi par un très beau travail de traduction.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CamironetCamironet   21 octobre 2018
Il avait entendu un vieux proverbe espagnol, de la bouche d'un touriste : « Dieu serre, mais n'étouffe pas ».
Commenter  J’apprécie          00
MedullaMedulla   18 octobre 2018
Elle eut une grimace qui pouvait être interprétée comme un éclat de rire avorté
Commenter  J’apprécie          30
AlombreDesNenupharsAlombreDesNenuphars   11 mai 2018
Il entendra un bruit.
Il sursautera, ouvrira les yeux. Se redressera, en appuyant ses coudes sur le matelas. Les ressorts émettront un gémissement étouffé quand il s’assiéra sur le lit et cherchera ses chaussons en tâtonnant des pieds dans l’obscurité. La lumière d’un lampadaire proche filtrera entre les persiennes, et en quelques secondes, il se sera habitué à la pénombre. Sa femme continuera à dormir, en murmurant des mots doux dans son sommeil, ignorant tout de ses mouvements. Précautionneusement, en silence, il se lèvera et ouvrira la porte de la chambre. Il sortira dans le couloir. Là, il constatera que le bruit est plus clair, plus audible, et il déduira que ce son provient du garage. Sa première pensée sera qu’un voleur maladroit est entré dans sa maison, mais il l’écartera sur-le-champ. Trop évident. Il pensera alors au chat de ses voisins, cette masse volumineuse de poils roux qui, tous les matins en passant à côté de la fenêtre, lui feule dessus. Ce ne serait pas la première fois qu’il sauterait la grille et entrerait sur leur propriété. L’homme pensera que le chat a trouvé un moyen quelconque d’échapper à ses maîtres et de se mettre dans le garage. L’idée lui paraîtra ridicule, mais plus acceptable que l’autre pensée qui insiste pour se former dans son esprit, en frôlant la folie.
Une autre qui a beaucoup à voir avec sa voiture.
Et avec la fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Santiago Eximeno (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
48 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre