AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1091228027
Éditeur : Sortilèges (06/08/2012)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 16 notes)
Résumé :
A partir de 15 ans.

Je ne savais pas que l'amour et la haine pouvaient s'amalgamer. C'était avant de rencontrer Aélis. La mener à la mort allait changer ma vie, bouleverser mes croyances et transformer mon âme. Pourtant, si tout était à refaire, je donnerais n'importe quoi pour être à nouveau son bourreau...Le Géhan est un royaume où la magie est interdite. Traqués, les magiciens représentent des offrandes de choix pour les sacrifices perpétrés au nom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
latina
  03 décembre 2012
L'amour et la haine, le bourreau et la victime, le beau héros musclé et la frêle jeune femme aux blonds cheveux bouclés et aux yeux verts…
Tout est dit…malheureusement ! Dieu que je me suis ennuyée ! Et pourtant, j'ai tenu bon, car c'est dans le cadre de l'opération Masse critique que j'ai reçu ce livre des éditions « Sortilèges » (que je remercie au passage). Je ne pouvais pas me permettre de le lire rapidement.
Ce roman de fantasy adressé aux jeunes adultes accumule les platitudes, les clichés, les répétitions, même s'il se veut « psychologique » : un héros qui se croit à l'abri de toute tentation doit conduire au Sacrifice une jeune magicienne au caractère bien trempé. Mais en chemin, ces deux-là vont se défier, se connaitre et même s'apprécier, même s'ils ne veulent pas se l'avouer. le héros va changer au contact de la belle ; celle-ci va le pousser à se révolter contre les usages de la Religion. Il n'y aura donc pas de sacrifice…A vrai dire, j'ai l'impression de lire un roman de la collection Harlequin.
Je suis déçue par la couverture, beaucoup trop kitch, je suis déçue par le comportement des personnages, beaucoup trop prévisible, je suis déçue par leur description physique, trop redondante et lisse, je suis déçue par l'idée que l'on se fait des « jeunes adultes »…trop immatures pour apprécier un contexte un tant soit peu plus creusé ?
Et pourtant, j'aime la fantasy ! J'adore « le clan des Otori », « L'assassin royal », « A la croisée des mondes » …
Vraiment, je suis désolée de rédiger une critique pareille, mais je veux rester honnête avec moi-même et avec les lecteurs de Babelio.
Je ne peux donc dire que « Adieu, Aélis, continue sans moi tes aventures ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Hillel
  05 décembre 2012
Difficile de dire ce que j'ai ressenti… Etrangement, le fait de participer à cette « masse critique » m'a fait prendre conscience, que derrière un roman il y a un jeune auteur certainement curieux du retour de ses lecteurs, des critiques diverses que l'on pourra trouver de ses oeuvres, sur la toile. Et je me suis mise à la place de ces auteurs… Difficile alors de critiquer en restant totalement objective, et en essayant de ne pas dénigrer un travail, que je respecte grandement. Ecrire est loin d'être aisé.
Ainsi, bien que consciente du travail d'écriture dont a fait preuve Flora Greys, j'ai eu beaucoup de mal avec cet ouvrage, mon ressenti est très mitigé, il l'était déjà à la vision d'une couverture plus que douteuse, à mon goût…
Premièrement le style. J'ai trouvé les phrases longues, lourdes, des passages descriptifs lents, des éternels réflexions… Au début j'ai apprécié le fait de retrouver à chaque début de chapitre les sentiments du héros, Cyrus, qui couche sur le papier tous ses doutes et ses peurs… Au bout d'un moment j'en ai eu assez des éternels apitoiements et hésitations… Les vénérations de sa déesse Ezrola la rouge… Je me suis lassée de ses états d'âme et des nombreuses répétitions. J'ai, relevé quelques coquilles, ou fautes, au passage, (je suis la première à en faire, certes…) mais dans un livre, c'est un sacrilège. En bref, j'ai trouvé l'écriture pesante, voire baclée.
J'affectionne le genre de l'imaginaire, ou les romans « jeunes adultes » car souvent le style y est léger, les phrases courtes et efficaces, le récit rapide… Certes des romans fantasy nous offrent un style lourd, parfois alambiqué, je pense notamment au trône de fer, ou à l'assassin royal… Mais ils mêlent ce style particulier à la richesse de l'intrigue et des personnages. Ce qui fait d'eux des romans d'exception.
Je pense qu'ici, j'aurai pu passer outre ces défauts de style si l'intrigue avait réussi à m'emporter.
Ainsi donc l'histoire ne m'a pas embarquée. Si Aélis se révèle une héroïne charismatique et très attachante, Cyrus m'a fatigué à force de tergiverser… Il est son bourreau, et doit amener cette sorcière à la mort comme sacrifice de la déesse Ezrola la rouge. Ils devront voyager ensemble dans ce but. Un long mois de voyage les attend et nous attend…on a une description sur 1/ 3 du roman des décors traversés, du chemin parcouru, de ses beaux cheveux blonds, de ses yeux verts, du cheval noir… Je me suis ennuyée et attendais désespérément un élément déclencheur.
Il faudra être patient avant que Cyrus ne se rende compte de ses méfaits, et décide d'aider Aélis… Et là c'est reparti pour la traque dans le désert… Vers les ¾ du livre on a quelques combats, un peu d'action, un poil de suspense… mais pas de romance, on croirait presque voir un frère et une soeur en cavale ! Je n'ai rien contre les récits de voyages, mais ils auraient pu être agrémentés d'un développement de la relation entre les deux personnages, un peu plus de paroles, de sentiments, de gestes… Bref un début d'histoire d'amour ne m'aurait pas déplu. Cela aurait varié un peu…surtout que cela semblait être le thème principal, "l'amour et la haine" annoncé en quatrième de couverture.
Enfin la fin nous laisse sur de l'action et des révélations détonantes. Et sur les dernières pages j'ai eu envie de dire : « Enfin, le livre commence !». Tout le suspense, tout le coeur d'un bon roman nous apparaît comme « un pied de nez » fait au lecteur, sur les dernières pages ! Cyrus réalise qu'il est peut être amoureux d'Aélis… Il serait temps! de plus on apprend enfin des choses sur les magiciens et les prêtres d'Ezrola, et d'autres révélations surprenantes…Et zou, c'est enfin fini!
Déçue pour toutes les raisons évoquées précédemment. Frustrée, car l'auteur m'a laissée avec ce sentiment d'inabouti!
Intégralité de la chronique sur mon blog.
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Gr3nouille2010
  24 septembre 2012
N'étant pas adepte de la fantasy en général, j'ai remarqué que les auteurs français rendaient ce genre très accessible à tous. Encore une fois, je ne suis pas déçue par un roman fantasy français, même si ici, je n'ai pas accroché à tout. Je remercie les éditions Sortilèges pour ce bon moment de lecture passé.
Aélis est une Maudite. Elle a la faculté d'utiliser la magie mais, tous ceux qui en sont capables comme elle, sont pourchassés sans fin à cause d'une croyance. Ils sont de parfaits Sacrifices pour Ezrola, la déesse que tout le monde vénère. Aélis devient le nouveau Sacrifice lorsqu'elle se fait prendre par les gardes Tespioriens alors qu'elle essayait de protéger une petite fille. Cyrius est désigné pour être le Bourreau d'Aélis & doit l'emmener jusqu'à Gillameth intacte où elle sera sacrifiée. Mais Cyrus va se rendre compte de certaines choses qui va l'ébranler. Des choses qu'il ne se serait jamais cru capable de penser ou même de ressentir..
Je tiens à souligner (encore une fois), le remarquable travail de cette maison d'édition qui a vraiment le souci du détail. Ce roman est magnifique, que ce soit la couverture ou la mise en page (un superbe dessin en début de chaque chapitre & des taches de sang pour séparateurs), il n'y a rien à redire. le format est très appréciable également puisqu'il a la qualité d'un broché mais qu'il est à peine plus grand qu'un poche. le maintien est donc très facile & le visuel très agréable.
Pour ce qui est de l'histoire, j'ai eu un peu de mal à accrocher par moments.. L'accompagnement d'Aélis par Cyrus jusqu'à Gillameth est long.. Même si j'ai aimé suivre ces deux personnages, parce que c'est ici qu'on commence à les connaître, je peinais un peu.. La deuxième partie est donc bien plus mouvementée car il s'agit du premier rebondissement & l'aventure commence véritablement. Il y a beaucoup de péripéties par la suite & même si rien ne m'a étonné, tout restait agréable à découvrir.
La touche d'originalité que j'ai beaucoup apprécié est une page du journal de Cyrus à chaque début de chapitre. On se sent de plus en plus proche de lui grâce à ses pensées couchées sur papier, que ce soit au sujet d'Aélis ou de ses croyances. On entre plus facilement dans sa tête que pour Aélis & du coup, j'ai beaucoup plus accroché avec ce personnage qui change progressivement tout au long de l'histoire.
Aélis est un personnage très courageux & moralement fort. Pendant certains passages (un en particulier..), je me suis demandée comment elle pouvait encore tenir debout, comment elle pouvait supporter ce qui lui arrivait.. Il y a des scènes avec elle qui m'ont beaucoup ému. Par contre, j'ai trouvé ses réactions assez prévisibles.
Cyrus est mon personnage préféré même si ce n'était pas gagné au début. On le découvre froid, cruel, pour comprendre qu'au final il n'est qu'un homme.. le fait qu'il se remette en question change beaucoup la donne..
L'auteur nous offre un univers intéressant à suivre malgré quelques longueurs (comme c'est un premier tome, pour moi, ça passe largement) avec une écriture fluide & travaillée. Les personnages sont bien développés & intrigants. Il est beaucoup question de religion, puisque les Sacrifices ont lieu pour ça, mais ce n'est pas dérangeant dans ce roman car il y a lieu d'en parler vu l'intrigue. C'est une histoire remplie de sentiments forts, tels que l'amitié, la confiance ainsi que le doute, la vengeance.. Je suis tout de même curieuse de connaître la suite.
Lien : http://laviedeslivres.cowblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pyrostha
  02 janvier 2013
Petite incursion dans le domaine de la Fantasy avec cette masse critique de Babelio (que je remercie)
Que dire de ce roman, fait, est il précisé pour" les jeunes adultes".? Je dirais plutôt pour les 14/16 ans car sinon c'est avoir une piètre opinion des jeunes adultes en matière de lecture.
J'avoue avoir eu du mal, moi qui aime la Fantasy , à entrer dans le roman.Certes je ne suis pas une jeune adulte , ceci peut, peut être, expliquer cela...Mais tout de même..
L'histoire de cette jeune magicienne emmenée pour être sacrifiée à la déesse Ezrola la Rouge par un jeune guerrier,désigné pour être son Bourreau, adorateur de cette déesse est d'une platitude!! Evidemment, la jeune femme, Aelis, est belle, rebelle, d'un caractère bien trempé et évidemment Cyrus est beau, invulnérable,tourmenté.Evidemment, ces deux là vont s'affronter, se défier et voir leurs sentiments évoluer au fur et à mesure du temps et des évènements.Evidemment Cyrus va se rendre compte que sa mission n'est pas digne, qu'il serait même trompé par ceux qu'il croyait être ses amis, sa presque famille car, bien sûr, il n'a plus de parents et ce sont les prêtres "dévoués à la Déesse, qui l'ont élevé...De là à penser que la Déesse est une vaste escroquerie...il n'y a qu'un pas qu'il va mettre (assez longtemps) à franchir.Evidemment il y a une histoire d'ami devenu ennemi , et une histoire d'amour entre Cyrus et Aelis..Quel nunuche cet homme, j'allais dire ce gamin..!! Il lui faudra environ quelques 300 pages (le livre en comptent 330) pour se rendre compte que les sentiments qu'il éprouve pour sa belle captive sont ceux de l'amour....Evidemment Aelis sera libérée et en fuite, évidemment il y a complots pour des questions de pouvoir....
Il y a tellement d'évidences (vous avez dû vous en rendre compte en me lisant) que si j'ai terminé ce roman c'est par respect pour Babelio qui organisait cette Masse Critique autour de la Fantasy. Pour être tout à fait honnête, si on peut oublier le style plat et sans relief, la manie actuelle de faire alterner le récit proprement dit avec les réflexions d'un des personnages, en l'occurrence Cyrus , sous forme de journal intime, si le lecteur peut se glisser dans la peau d'un jeune ado alors, c'est un livre honorable.Sinon, faites l'impasse et oubliez qu'il y aura une suite...


Lien : http://passionsenpelemeledep..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nenvyal
  09 novembre 2016
Coup de ♥ !
Merci aux éditions Boz'Dodor de m'avoir permis de donner mon avis ! =D
Après réflexion, c'est un coup de coeur. Vous savez il faut que ça monte au cerveau. J'ai dévoré le roman. Je me suis éclatée à découvrir cet univers et ses personnages. Pour vous dire, je ne pensais pas qu'au début, en lisant le résumé, ça me plairait autant.
Aélis est une jeune femme qui un jour est attrapée pour être sacrifiée. Charmant hein ! Peucheurette, et elle va faire la rencontre de Cyrus, celui qui doit l'emmener jusqu'au lieu du sacrifice. Hé hé ! Tan tan taaaaaaaaan !
Le roman est fait en deux parties et ce n'est pas plus mal. Ça permet d'approfondir certains aspects et de se concentrer sur les passages lus.
La première partie est un peu longue. On fait connaissance avec cet univers. On apprend à connaitre nos deux protagonistes, leurs croyances, leurs caractères. Pour une fois je ne me suis pas énervée sur les personnages principaux. Je crie souvent oops. =P On se laisse balader tout en découvrant. Néanmoins, je voulais tuer quelques personnages rencontrés. Vous verrez, c'est comme à certaines époques qu'on connait très bien dans notre histoire. Remarquez certains sont toujours comme ça. MOUHAHAHAHA. Comme on apprend par bouchée, on le fait avec plaisir. C'est surtout concentré sur Aélis et Cyrus et ce dernier j'avais envie qu'il se réveille mais j'ai aimé le temps que ça prend. =P
Dans la seconde partie, la suite de l'histoire où il y a beaucoup plus de rebondissements, de révélations. On se doute de beaucoup d'éléments on étant large/vaste mais on prend plaisir à tout découvrir. La fin maille maille je veux la suite !!!!! *-* le rythme ne s'arrête pas. Les personnages se dévoilent un peu plus, l'intrigue se développe et on reste un peu bête parfois. Hiii =P
Aélis, la grande sage on aurait dit. Elle a toujours des choses à apprendre et parfois je voulais qu'elle ne dise rien car ça ressemblait à certains discours sans arrière-pensée par contre.
Cyrus, caractère de cochon et un gros ego va se révéler et devoir se trouver. ;)
C'est un monde riche qui n'a pas fini de se dévoiler. L'autrice emmène petit à petit cet univers. On passe par beaucoup d'émotions surtout le meurtre. Enfin moi. Sur d'autres personnages. Je n'ai pas envie de dévoiler quelque chose. F.V. Syam a une écriture fluide et le récit peut nous faire réfléchir. Je souriais mais la peur et la tension montaient en crescendo. Maille maille ! J'ai mon coeur qui a manqué un battement plusieurs fois. Boom boom. J'ai adoré voir l'évolution des personnages surtout de Cyrus. En fait, je ne sais pas quoi dire plus sur le roman. J'étais intriguée au début et j'avais beaucoup d'idées, certes c'est classique mais l'univers est fait comme ça. L'autrice démarre son roman « fort » car j'ai eu une de ses peurs !
Les différences croyances font grand bruit. La manipulation va de bon train. L'acception commence ainsi que la vérité. MOUHAHAHAHA ! Ok, j'ai craqué ! Dans tous les cas, beaucoup de questions sur certains aspects de leur vie, sur les différents peuples et cette fin ! Je veux la suite !!! JE LA VEUX ! Je sens que ça va être croustillant tellement que ce premier tome pose les bases de l'histoire ainsi que les premières intrigues, les petits secrets. Tout ce petit monde ainsi que CE monde n'a pas fini de se dévoiler pour notre plus grand plaisir. *-*
C'est top qu'il y ait un lexique à la fin. On comprend mieux certains mots. J'aime bien la couverture. =)

Ce premier tome amène les bases, les petites intrigues certes classiques mais un univers fascinant qui demande à être exploité. Un coup de coeur pour ce premier volet qui est « doux » jusqu'à que ça ne s'arrête plus dans ces rebondissements. Des protagonistes qui me plaisent énormément ainsi que des personnages calculateurs, sages mais surtout manipulateurs. ;) VIVEMENT LA SUITE !
Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SongesLivresquesSongesLivresques   25 avril 2016
« Alors que ses yeux verts me fixaient avec intensité, j’avais senti ma haine s’effacer devant un autre sentiment qui n’avait pas sa place dans la salle aux murs nus où je rencontrais les futurs sacrifiés. J’étais attiré par cette jeune femme… Sans la présence des deux gardes qui la tenaient durement par les poignets et grâce auxquels je m’étais repris, je lui aurais sans doute demandé son nom. Fière, la captive dardait sur moi un regard de glace où brûlait un brasier de colère. De colère, pas de haine. Fier, je lui rendais son regard avec la même froideur, alors que mon esprit bouillonnait de sentiments contradictoires et qu’une étrange chaleur se répandait dans mon cœur endurci. Elle avait craché à mes pieds avec un mépris évident. En moi, la haine avait balayé, piétiné ma compassion naissante. J’avais résisté à grand-peine à l’envie de la gifler. Aucune femme ne m’avait jamais défié si ouvertement, mais un Sacrifice devait rester intact… Je n’avais plus envie de lui demander son nom. Je voulais l’amener à Gillameth au plus vite. Tel était mon devoir de Bourreau. Je décidai de le remplir. De la conduire au temple d’Ezrola. Ce que je fis. Ignorant qu’elle se prénommait Aélis. Et que la mener à la mort changerait ma vie, bouleverserait mes croyances et transformerait mon âme.

Pourtant, si tout était à refaire, je donnerais n’importe quoi pour être à nouveau son Bourreau. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
latinalatina   02 décembre 2012
Quelle tristesse de porter un nom, d'exister sans se connaître soi-même, sans s'être trouvé. (...)
As-tu tellement besoin des hommes et des dieux? Tout ce que tu as fait, l'as-tu jamais accompli autrement que par toi-même? La voie qu'il te reste est la plus belle de toutes, la plus lumineuse : celle de la vérité et de la liberté, où la clarté émane de l'homme et non des dieux qu'il implore.
Commenter  J’apprécie          110
latinalatina   02 décembre 2012
Je ne parviens pas à concevoir comment une chose si extraordinaire que l'âme pourrait abdiquer face à une réalité aussi matérielle que le temps.
Commenter  J’apprécie          170
iramiram   08 avril 2013
Pour ma part j'ai trouvé ce roman très intéressant. On est directement plongé dans l'histoire, c'est très bien écrit et le plus important pour moi : les personnages ont de la profonder, contrairement à certains romans où seuls les monstres, les paysages ou les batailles sont décrits. On connait leur pensée, et je trouve qu'avoir les pages du journal de Cyrus est très intéressant, ce n'est pas du tout ennuyeux, c'est ce que je préférais lire ^^.
On connait les personnages en même temps qu'eux se connaissent et peu à peu la carapace de Cyrus se fissure, ce que j'apprécie.
De plus, pour un roman de fantasy, je trouve qu'il y a relativement peu de "monstres" ou de magie, ce qui est aussi intéressant car parfois les auteurs vont "chercher un peu loin".
En résumé, je conseille ce roman aux amateurs de fantasy, ou même aux autres lecteurs car comme j'ai dit, il n'y a qu'un fond de magie, etc.

Si je devais mettre une note, je mettrais : 4,5/5 ! Allez 5/5 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Love-of-bookLove-of-book   28 mars 2013
Les hommes se complaisent dans leurs chants divins et dans l'austérité de leurs chapelles, tout en ignorant de manière volontaire qu'ils sont les seuls à interférer réellement, matériellement, dans le cours de leur vie. L'homme qui a faim et achète un pain agit. L'homme qui part de chez lui pour vivre de grandes aventures agit. L'homme qui navigue sur les océans du Géhan agit. L'homme en prière se contente de subir. De subir son aveuglement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1368 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre