AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782916012209
374 pages
Éditeur : Lettres Persanes (25/10/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
En 2016 les ami(e)s de Forough Farrokhzad ont célébré le 80e anniversaire de sa naissance dans de nombreux pays, car elle est la seule poétesse iranienne traduite dans plusieurs langues à travers le monde. Cette année, les Editions Lettres Persanes proposent aux lecteurs francophones la traduction, revue et augmentée, de l'oeuvre poétique complète de Farrokhzad, un ensemble de cinq recueils de poésie comprenant 133 pièces, une préface de Christian Jambet, philosophe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
raha
  03 octobre 2018
le mur
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AelinelAelinel   01 novembre 2018
Ô ciel! Si un jour je décidais de fuir
cette prison sombre, que pourrais-je dire
devant les yeux de cet enfant en larmes?
Laissez-moi car je suis un oiseau captif.

Je suis la lampe qui illumine une ruine,
du feu de mon coeur,
si je décidais de l’éteindre,
je détruirais une famille.

La Captive
Commenter  J’apprécie          90
coco4649coco4649   07 janvier 2018
LE MARÉCAGE


Extrait 3/3

Oh, s’il y avait un chemin vers la mer,
je ne craindrais pas d’y plonger.
Si l’eau cessait de couler dans un étang,
sans doute qu’il s’assécherait,
son corps serait la terre des pourritures,
son fond serait la tombe des poissons.

Ô gazelles, ô gazelles des plaines !
Si vous rencontrez à travers les prairies
un ruisseau chantant qui coule vers le bleu de la mer,
qui se repose dans le chariot de son débordement,
qui coule sur la soie de son courant,
qui, de ses griffes, tient la crinière du cheval du vent
qui est poursuivi par l’âme rouge de la lune,
qui fraie son chemin parmi les tiges vertes de l’herbe,
saisissant le parfum pur des arbustes,
avec ses bulles sous le reflet ample du soleil,
souvenez-vous de cette amie sans sommeil !
souvenez-vous de la mort dans le marécage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   07 janvier 2018
LE MARÉCAGE


Extrait 2/3

Une lourde solitude du fait d’être amoureuse.
Une forte angoisse de la mort dans l’étreinte.
Jamais descendue du toit de sa maison,
étant témoin de sa propre exécution.
Ver de terre mais de terre puante.
Ses cerfs-volants dans le ciel pur.
L’inconnue de sa moitié cachée,
honteuse de son visage humain.
Cherchant partout son compagnon,
habituée du parfum de son ami,
elle court à sa recherche,
elle le retrouve parfois sans le croire.
Mais son ami encore plus isolé qu’elle.
Tous les deux vivent une peur réciproque.
Tous les deux malheureux et ingrats.
Leur amour, une passion répréhensible.
Leur union , un rêve soupçonnable.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   07 janvier 2018
LE MARÉCAGE


Extrait 1/3

La nuit s’assombrit et tomba malade.
Les yeux furent assaillis par le réveil.
L’œil hélas ne se prive pas de voir.
L’œil hélas ne sait pas se voiler.
Lui, il s’en alla et découvrit en moi
une vieille terre des morts.
Il me trouva telle une attente vieillie.
Il vit ce désert et ma désolation,
ma lune et mon soleil en carton :
tel un vieil embryon contre l’utérus,
déchirant sa paroi de ses griffes.
Vivante, mais envieuse de naître.
Morte, mais désireuse de mourir.
Se vantant de la douleur de se haïr,
endormie de la passion de se lever.
Son sourire, d’une tristesse inutile.
Honteuse de la pureté inutile du cœur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Forough Farrokhzad (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Forough Farrokhzad
Parce que chacun des poèmes qui le composent est un acte d'écriture singulier et irréversible, le présent recueil - représentatif de la maturation intellectuelle et de l'évolution de la technique poétique de l'auteure - nous donne à penser non seulement sur la littérature orientale et la littérature en général, sur l'essence même de la poésie, mais surtout sur la condition humaine. Au faîte de sa maturité poétique, Forough Farrokhzad décède subitement à l'âge de 33 ans. Son projet de libération de la femme par l'art et par la littérature a concrétisé un renouveau du lien très fort entre écriture et liberté.
+ Lire la suite
autres livres classés : murVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
921 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre