AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christophe Balaÿ (Traducteur)
ISBN : 225312446X
Éditeur : Le Livre de Poche (14/03/2008)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 58 notes)
Résumé :
A travers le destin d'Arezou, une femme iranienne, active et divorcée, écartelée entre sa mère et sa fille, trois générations s'affrontent dans un monde où règnent depuis longtemps les interdits et le non-dit. On la suit au bord du rire ou des larmes, espérant avec elle profiter enfin d'une certaine beauté de la vie. Dans un roman d'une richesse et d'une vigueur exceptionnelles, Zoyâ Pirzâd brosse à la fois le portrait d'une société pleine de contradictions et celui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
zabeth55
24 juillet 2016
En Iran, Arezou tient une agence immobilière avec toutes ses tracasseries. Son mari est parti et elle s'occupe de sa fille et de sa vieille mère. Sa vie est bien remplie et elle partage tout, soucis et joies, avec son amie Shirine.
Histoire de trois générations sur fond de vie iranienne.
C'est très touffu. Tout est pratiquement écrit en dialogues entre des personnages aux impossibles à retenir et j'ai trouvé cela très pénible. Maintes fois, j'ai failli abandonner. de cinquante pages en cinquante pages, j'en suis arrivé au trois-quarts du livre où j'ai déclaré forfait. Dommage, ça m'aurait bien intéressé cette histoire de femmes en Iran.
Commenter  J’apprécie          180
mimienco
23 juin 2009
4ème de couverture: A travers le destin d'Arezou, une femme iranienne, active et divorcée, écartelée entre sa mère et sa fille, trois générations s'affrontent dans un monde où règnent depuis longtemps les interdits et le non-dit.
On la suit au bord du rire ou des larmes, espérant avec elle profiter enfin d'une certaine beauté de la vie. Dans un roman d'une richesse et d'une vigueur exceptionnelles, Zoyâ Pirzâd brosse à la fois le portrait d'une société pleine de contradictions et celui d'une femme passionnante, aussi drôle et attachante qu'une héroïne de Jane Austen.
Mon opinion: bien. A travers le personnage d'Arezou, femme moderne, active, en proie à une histoire d'amour, Zoyâ Pirzâd nous livre avec finesse le portrait d'une femme d'Iran, touchant, délicat... Entre tradition et modernité, cette femme tente de vivre en accord avec elle même. Déchirée entre sa fille, sa mère, sa meilleure amie, Arezou essaie de redécouvrir l'amour mais se heurte à de nombreux obstacles... L'auteur nous livre un roman riche, intense, avec une intrigue bien menée, des personnages complexes et nous plonge au coeur de la société iranienne. A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
silmaril
15 juillet 2011
C'est à un étonnant voyage au coeur de la vie quotidienne de trois générations de femmes iraniennes que nous convie Zoyâ Pirzâd. Ce roman fait la part belle aux dialogues, aux petites conversations et réflexions intérieures de ces femmes, auxquelles on s'attache forcément... La grand-mère et son obsession à tenir son rang, sa fille, si combattante et volontaire dans sa vie professionnelle mais incapable de tenir tête à sa mère, Shirine l'amie si chère, Ayeh la jeune fille qui s'épanche sur son blog... En fait, on suit une part de la vie de ces personnages, puis on les quitte à regret. S'ils forment la trame du roman, ces personnages nous permettent aussi de plonger dans la vie quotidienne de cette société iranienne, avec par exemple, un passage qui m'a beaucoup marquée : l'irruption de la police des moeurs dans un café d'un centre commercial. Bref, un roman à recommander !
Commenter  J’apprécie          40
sibulle
11 janvier 2016
Voilà un livre reposant, doux, poétique. J'ai beaucoup aimé ce portrait de femmes iraniennes modernes, laissant à voir un Iran différent de celui véhiculé par les médias. L'écriture de Zoya Pirzad a ce je ne sais quoi de magique qui lui permet d'aborder des thèmes de civilisation, la condition de la femme, tout en délicatesse et en douceur. On prend le temps de lire, on déguste, le quotidien d'Arezou, personnage central du roman, dont les turpitudes ne sont finalement pas bien éloignées de celles des femmes occidentales...
Commenter  J’apprécie          50
nuitet0ilee
23 septembre 2014
Arezou est une quarantenaire overbookée. Entre son agence immobilière, sa mère et sa fille, elle ne sait plus où donner de la tête. Un jour, elle fait visiter une maison à Zardjou. Celui-ci tente, petit à petit, de la séduire.
Avec un tel résumé, on peut s'attendre à une histoire-guimauve mais non ! L'histoire peut s'associer à Orgueil et préjugés, d'une certaine manière.
Arezou est une femme indépendante et battante. Elle ne fait pas assez attention à elle, c'est peut-être son défaut. Zardjou est un homme mystérieux au départ, puis, on est touché par sa sensibilité (artistique, notamment), il est marchand de serrure. Ayeb, la fille d'Arezou, est une jeune fille occidentalisée, son père habite en France donc ce n'est pas étonnant. Une jeune fille un brin capricieuse, trop.
Zoyâ Pirzâd nous montre un Iran plutôt occidental avec des boutiques de l'Ouest, un goût de l'argent et du luxe. Ses personnages sont, quant à eux, opposés, en tout cas Arezou reste attachée aux traditions iraniennes malgré qu'elle, en tant que femme, est une chef d'entreprise. Celui qui représente l'Iran traditionnel, c'est Naïm, un serviteur très touchant ! Les personnages ont des noms faisant référence au Livre des Rois, je serai curieuse de le découvrir.
Redécouverte avec plaisir du style Pirzâd : un Téhéran enneigé, les couleurs, les odeurs, tout y est ! Juste un peu déçue de la fin, j'aurais préféré une fin fermée.
Lien : http://novelenn.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
nuitet0ileenuitet0ilee23 septembre 2014
Supposons qu’il soit le plus cohérent, le meilleur de tous les hommes, combien de temps tiendra-t-il ? Jusqu’à quand me supportera-t-il ? Et puis ensuite ? (p.321)
Commenter  J’apprécie          10
line70line7025 mars 2011
- Tu es comme une pile sur laquelle on tire tout le temps sans jamais la recharger. Tu dois penser un peu à toi.
- Comment faire ?
- Trouver le chargeur.
Commenter  J’apprécie          10
IletheunefoisIletheunefois05 décembre 2016
Univers entre trois générations en Iran, agréable voyage, mais malheureusement quelque peu superficiel.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : littérature iranienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
862 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .