AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782332644367
Éditeur : Edilivre-Aparis (27/12/2013)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
De tous les lieux mystérieux, les cimetières en sont les rois. Qui n'a jamais eu envie de passer une nuit de pleine lune à déambuler parmi quelques tombes ? Le grand frisson fait place à l'aventure. La mort, elle, devient plus vivante que jamais ! Le voyage peut commencer.
Quand le réveil est propice à la rêverie, il est alors permis de s'évader. Agir avant qu'il ne soit trop tard...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
GaetanFaucer
  05 février 2014
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
GaetanFaucerGaetanFaucer   14 mars 2014
Le noctambule suivi de Bandeau noir, un petit livre soigné , propose deux récits, que l’on verrait bien aussi adaptés au théâtre, tant les décors ont cette frappe scénographique. La première nouvelle nous mène dans un cimetière d’étoiles ou de tombes. Le narrateur s’y débat comme un poisson dans l’eau. Sa solitude trouve là un véritable dérivatif à de mornes moments. Ici, au milieu des tombes, il se sent vivre, revivre.
L’autre texte explore lui aussi un milieu marginal, pour tout dire interlope. Un comédien d’ImageX se retourne vers un son passé, sans doute guère glorieux de comédien X, mais quelle métamorphose s’annoncerait-elle ? Change-t-on de peau ? De corps ? Le passé serait-il un tag éprouvant, dont on ne peut se délester. À l’occasion d’une embauche, nouveau point de départ, l’antihéros se répand en réflexions amères…quoique l’espoir pointe aussi une nouvelle voie…Sait-on jamais ?
Les deux nouvelles, en dépit de leur brièveté, consignent, une fois de plus, les mêmes préoccupations existentielles d’un auteur happé, entre beauté et noirceur, par les prestiges de la solitude et de la communauté espérée comme un baume.
Philippe Leuckx
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
GaetanFaucerGaetanFaucer   12 mars 2014
Une méditation dans un cimetière, un peu comme dans Hamlet. Le narrateur y a sa place entre Sophie et Evariste, et, paradoxalement, c’est quand il n’est pas au cimetière qu’il est triste. Ce goût pour les tombes fait un peu songer aux petits romantiques français, Xavier Forneret ou Aloysius Bertrand. Un climat de douce mélancolie, qui vire parfois à la frénésie. Ici, il n’y a que la douceur,en ce beau passage final

Le bandeau noir est dans le même registre. L’amour de l’ombre voisine avec la haine du sommeil, le personnage parlera d’une source qui se purifie en lui. Et puis, brusquement, à la page 23, il s’en prend à l’euro, avant de se dévoiler: c’est un acteur. Et cela finira cette fois au grand soleil, il va ouvrir un salon de massage, il massera avec son bandeau noir, en écoutant Glenn Gould qui interpréte Jean-Sébastien Bach.

Joseph Bodson
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
GaetanFaucerGaetanFaucer   05 février 2014
Le soir est le moment propice pour m'attabler avec les étoiles.
Commenter  J’apprécie          140

Video de Gaëtan Faucer (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaëtan Faucer
"Chloé ou les origines du mâle" de Gaëtan Faucer
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quel fatras !! 📚 🚪

Jules Verne :

de la terre à la dune
de la terre à la lune
sept semaines en ballon

12 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : lettres , titres , jeux de langage , littérature , baba yagaCréer un quiz sur ce livre