AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sola (Traducteur)
ISBN : 2290344370
Éditeur : J'ai Lu (07/08/2006)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 183 notes)
Résumé :
Tobin, toujours protégée à son insu par le sortilège de la sorcière Lhel qui l'a transformée en garçon à sa naissance pour lui éviter les foudres du roi Erius, poursuit sa croissance en ignorant le futur qui lui st destiné. C'est maintenant un jeune et robuste adolescent, qui découvre l'amitié et la camaraderie. Hélas, cette période de tranquillité touche, trop tôt, à sa fin. Convoqué à la cour du roi pour y parachever son éducation parmi ses pairs, Tobin n'a d'autr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
LesPortesDeLimaginaire
25 mai 2015
Ce deuxième tome est encore une réussite ! C'est la suite directe du premier tome, ce qui fait qu'il n'y a pas de véritable coupure entre les deux. Nous sommes toujours plongés dans l'univers de l'auteure, tout parait réel, presque palpable, et nous rejoignons avec plaisir ses super personnages ! D'ailleurs, en parlant d'eux, nous sommes les témoins de leur évolution, de l'affirmation de leurs caractères et de leurs péripéties. Et, s'ils ne se trouvent pas encore sur le champ de bataille, un changement de décor inopportun va les mettre à l'épreuve et les faire se retrouver face à la vie « réelle ». Leurs comportements en seront nécessairement affectés, mais ils resteront fidèles à eux-mêmes. Ki se révèle plus loyal que jamais envers Tobin qui, lui, reste sur ses gardes. Ce trait de caractère qui le rend étrange aux yeux de certains et qui avait donné lieu à une relation de méfiance avec le pauvre Arkoniel rend le personnage assez crédible puisque c'est dans la continuité de son histoire et de sa vie. le pauvre garçon a de quoi rester distant avec tout ce qui lui est arrivé depuis sa naissance !

Comme l'indique la quatrième de couverture, Tobin est appelé par le roi pour rejoindre son cousin et ses Compagnons à Ero. Nos deux héros en herbe doivent donc quitter leur confortable cocon pour se confronter à la vie de la cour royale ! Ce changement de décor est assez bienvenu pour les lecteurs puisqu'il évite à l'intrigue de tourner en rond et d'épuiser toutes les possibilités pour rendre l'histoire intéressante. Cela nous permet de découvrir d'autres lieux et d'autres personnages, car il faut bien avouer que leur nombre était assez limité au fort. En revanche, c'est une autre paire de manches pour les deux garçons ! Ceux-ci ne se réjouissent pas forcément de ce départ plus ou moins forcé, d'autant plus qu'ils craignent que Ki ne puisse pas rester l'écuyer de Tobin ! Alors, comme eux, nous sommes stressés pour cet adorale garçon. Que va-t-il advenir de lui une fois qu'ils seront arrivés à Ero ? Sera-t-il remercié sans plus de cérémonie et remplacé par un garçon plus noble choisi par le roi ? La question reste en suspens …

Comme je l'ai dit auparavant, en arrivant dans ce nouvel endroit, nos petits héros vont faire la rencontre d'un nombre importants de personnages. Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié ce point car l'auteure donne une certaine profondeur à tous ces individus, qu'ils soient bons ou profondément mauvais. On rencontre ainsi le prince et ses Compagnon, le protecteur de Tobin, le magicien Nyrin, … Ki et Tobin se retrouvent donc face à un panel important de personnages au sein desquels ils vont devoir apprendre à évoluer, et avec qui ils auront, ou non, des affinités. Ils devront prendre garde et ne pas faire confiance à n'importe qui car cela pourrait leur causer de gros problèmes. de même, ils ne devront pas montrer leur mépris pour certaines personnes au grand jour car, à la cour, les apparences sont extrêmement importantes et mieux vaut être dans les bonnes grâces du roi. Ils se feront donc une place parmi leurs nouveaux « amis » avec plus ou moins d'aisance. Et, c'est avec toute sa naïveté que Tobin va découvrir la vie à la cour, la fourberie qui y règne, et la débauche qui semble imprégner les lieux. Cependant, n'allez pas croire qu'il ne fera pas de bonnes rencontres. Au contraire, j'appuie simplement sur le fait que sa vie est désormais bien différente de la paisible existence qu'il coulait au fort avec Ki, Arkoniel et les autres.

Par ailleurs, l'histoire avance plutôt bien. Pas trop vite, ni trop lentement, juste comme il faut. de toute manière, avec six livres on se doute que l'on aura bien le temps de voir grandir les personnages. On s'interroge sur leur futur, sur leur acclimatation à leur nouveau lieu de vie, sur les personnes à qui ils pourraient faire confiance, sur leurs alliés potentiels, … Mais, la question majeure repose sur le destin de Tobin ! A quand la révélation ? A quand le retour d'une reine pour Skala ? Sera-t-il de taille à supporter tout cela ? Là est l'intérêt principal du livre, et de nombreux indices distillés ici et là permettent déjà de se faire une idée sur la question.

Enfin, la conclusion de ce deuxième tome est bien meilleure que celle du premier. Cela est logique puisque que c'est là la véritable fin du premier tome d'origine. Un évènement capital pour la suite de l'histoire vient de se produire et on nous laisse plantés là avec toutes nos questions ! Alors, évidemment, cela peut paraitre sadiques à certains d'entre vous, mais il se trouve que c'est une fin qui donne envie de connaitre la suite ! de plus, nous n'avons pas l'impression que le récit est coupé au hasard et sans raison. Il y a ici un véritable suspense et c'est bien plus engageant que lorsque le récit est simplement coupé au milieu du premier tome dans l'unique but d'avoir deux parties de même taille.

En conclusion, je vous conseille vivement la lecture de ce deuxième tome qui s'achève sur un rebondissement crucial et qui n'annonce que de bonnes choses pour la suite !
Lien : http://lesportesdelimaginair..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
facteur84
02 mai 2010
Voici le second tome qui commence et je ne comprend qu'à la fin, qu'il clôturait le début d'histoire commencé dans le premier livre. C'est sans doute pour cela que je trouvait le premier, « les jumeaux », si rapidement finit et inachevé. le second commence donc sans coupure de temps par rapport au premier. Et il m'a fallu un petit moment pour me remémorer la fin du premier, vu qu'il y a un petit moment que je l'avait lu.
« Les années d'apprentissage » se lit beaucoup plus facilement que le premier. Bien que l'auteur reste fidèle à son langage soutenue et poétique, on est déjà habitué à l'environnement général, aux personnages, aux situations des protagonistes. On est d'autant plus propulsé dans l'histoire que les pages défilent à une vitesse folle. Ce n'est pas peu dire que l'on est directement mis dans l'ambiance, car des rapprochements « magiques » se font entre deux personnes qui se désirait tant. Mélanger le désir et la passion charnelle à de la fougue longtemps retenue de part les devoirs que les magiciens d'Oreska doivent suivre, ajoutez y la poésie et les images de l'auteur, et vous obtiendrez ….. enfin vous voyez de quoi je parle. Lol
Mis à part cet écart de passion qui a sans doute son importance sur le devenir des fondements de la magie Oreskienne, l'auteur continue à développer son histoire. Elle nous emporte avec Tobin et on s'attache encore plus à lui (ou a elle ?). Que de changements s'accomplissent dans la vie de Tobin ! Les deux amis inséparables grandissent joyeusement et rapidement que l'on est tenter d'oublier que Tobin devra un jour ou l'autre accomplir son destin de prince royal auprès de la cour du roi. Hélas le deuil s'abat de nouveau sur la maisonnée. Un prétexte de plus pour accélérer le destin qui se retrouve face à Tobin plus vite que ne l'aurait soupçonné le magicien Arkoniel. Eh bientôt la découverte de la ville, les nouvelles rencontres bonnes ou mauvaises, et les prémices de nouvelles alliances. Bien aidé, Tobin et Kirothus devrons de plus en plus se rendre compte de leurs enjeux personnels pour tolérer et jouer du concours de leur ennemis. Restez sur leur garde et les considérer du vrai visage qu'ils cachent.
Un bon roman dans la continuité du premier, que j'ai adoré tout autant. Une fin que je vous garderai bien de vous dévoiler tant elle est magiquement impromptue, et qui fait l'effet d'un électrochoc sur Tobin. Mais que l'on voit arriver avec les prémisses que l'auteur à bien voulut nous indiquer pendant tout le roman. La trame des futurs agissements que l'on présageait au début commence ici leur accomplissement, mais qui nous réjouissent car la prophétie doit se réaliser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meygisan
06 janvier 2017
Certains diront que ce roman est un énième roman initiatique de fantasy, dans lequel on retrouve un enfant, élu par les dieux bien avant sa naissance ( sa conception même!) amené à connaître un destin hors du commun. Et ils auront raison!
Mais s'arrêter à ces considérations somme toute très justes, équivaut à nier complètement la majeure partie de ce qui fait l'essentiel du roman. Car Lynn Flewelling à travers le voile d'une fantasy fine, raconte l'histoire d'un jeune garçon à travers les yeux de celui ci. C'est particulièrement prégnant dans ce tome ci car son héros a grandi; il est affublé d'un compagnon, un écuyer, et il va se nouer une relation forte toute particulière entre eux. Cette relation va prendre une importance cruciale au cours du récit d'autant plus forte qu'elle est mis en valeur par la relative solitude dans laquelle Tobin ( le héros) a vécu jusqu'ici. C'est donc l'ocasion pour l'auteure de nous faire partager toutes les préoccupations de ce jeune garçon, à l'aube de son adolescence; les jeux entre enfants, la confiance, la découverte de la sexualité, l'identité, les rapports sociaux et "hiérarchiques" et les conséquences sur leur relation, l'amitié, les premiers émois, les interdits, les premiers secrets et les tabous qui en naissent et qui accompagnent inmanquablement toute l'évolution d'un enfant. Et c'est passionnant car Lynn Flewelling prend le temps de nous plonger dans tout cela et de manière légère, puisqu'elle pousse le vice jusqu'à intégrer parfaitement les développements de ses personnages dans l'intrigue principale. Elle n'en oublie pas les personnages qui transitent autour de ses désormais 2 héros et développent même leur "entourage" immédiat. C'est même le contraire car ils ne sont pas moins passionnants que les 2 principaux, chacun à leur manière.
Ce tome 2 précipite les choses, et renouvèle ainsi l'intérêt, puisqu'il propose un revirement, certes attendu, mais qui remet en question l'intrigue dans sa globalité. Alors que jusque là le lecteur était bien gentillement installé dans une sorte de train train tranquille, le revirement nous rappelle à l'ordre en intégrant une situation potentiellement dangereuse, et sacrément intéressante pour la suite, tant pour l'histoire elle même que pour le traitement de fond.
L'auteur n'oublie pas son thème de prédilection, la féminité, qui plane au dessus de l'histoire, et qui l'anime en même temps. le revirement de fin de volume y est complètement inscrit et apporte une lumière nouvelle sur le récit. Vivement le tome 3....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lianne
02 juin 2015
J'ai vraiment préféré ce tome au précédent, jusqu'ici le héros Tobin était plutôt passif vu qu'il était vraiment jeune, et dans ce volume il atteint enfin un age ou il est capable de prendre ses décisions et ou il fait autre chose que subir les événements. En plus de cela, Tobin est enfin ailleurs que dans le château familial perdu au fond de la campagne, il entre dans le grand bain : la cours royale, lieu de toutes les intrigues. Tobin devient membre de l'entourage de l'héritier du roi, Korin, un jeune homme un peu plus âgé que lui, déjà désabusé et abusant de la boisson. Les places dans la suite de Korin sont très chère et Tobin devra se méfier de tous car même si ils sont jeunes, les autres ont beaucoup plus d'expérience que lui dans les intrigues et les manigances. Tobin commence donc à affirmer sa personnalité, à prendre les choses en mains, même si il est impuissant sur beaucoup de décisions.
Un second tome (ou seconde moitié de tome en fait) qui lance l'action, avec une fin en cliffhanger qui nous donne tout de suite l'envie de lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nepenthes
23 septembre 2012
Deuxième tome de la série, suite de l'intrigue de la première partie, Tobin grandit et le lecteur suit son parcours, cachée derrière un personnage de "garçon".
D'un point de vue général, Lynn Flewelling soigne assez ses personnages. Même les plus méchants ont droit à une introspection et un voyage dans le passé pour expliquer leurs états d'âme. On notera l'originalité toute particulière chez Tobin/Tamìr qui est tiraillé entre masculinité et féminité. Un personnage androgyne qui nous permet de nous plonger dans les tréfonds de la sexualité et de la question de l'identité. On a toute une panoplie de personnages attachants, des personnages à l'attitude ambiguë et qui nous laisse sceptique et enfin de bon vieux méchants bien vicieux.
Le style de Lynn Flewelling est peut-être meilleur en VO, mais la traduction de Jean Sola laisse franchement à désirer. le traducteur a sans doute voulu trop coller à une ambiance médiévale et résultat, on se retrouve avec des tournures bien lourdes et bien moyenâgeuses, même dans la partie narrative.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
facteur84facteur8402 mai 2010
"Déesse mère, je dénoue ces points fait en ton nom, cousue la nuit de ta lune des moissons croissante, de manière à ce qu'ils puissent être sainement refaits en cette lune-ci pour protéger cet enfant-ci par la liaison d'une forme à une autre. Daigne permettre à la fille ici présente appelé Tobin de voir son vrai visage dans ton miroir. Détends-toi, là, fil tissé de lune rouge..."
Commenter  J’apprécie          70
ElyanElyan31 août 2016
Korin s'envoya une longue lampée du vin de la gourde et cala sa tête dans le giron d'Aliya. "Les yeux du magicien de mon père sont comme deux galets bruns polis par la houle marine. Je ne suis jamais capable de dire ce qui ce passe derrière ces globes durs et froids. Tant qu'il nous abreuve de pierres lumineuses et de petits tours marrants, je n'ai rien contre lui, mais, quand je serais roi, je n'aurais besoin d'aucun magicien quel qu'il soit pour me gagner mes guerres ou me garder mon trône. Donnez-vous seulement à moi, vous tous !" Secouant la gourde comme un prunier, il aspergea généreusement de son contenu ceux des compagnons qui se trouvaient allongés le plus près de lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElyanElyan31 août 2016
Korin s'envoya une longue lampée du vin de la gourde et cala sa tête dans le giron d'Aliya. "Les yeux du magicien de mon père sont comme deux galets bruns polis par la houle marine. Je ne suis jamais capable de dire ce qui ce passe derrière ces globes durs et froids. Tant qu'il nous abreuve de pierres lumineuses et de petits tours marrants, je n'ai rien contre lui, mais, quand je serais roi, je n'aurais besoin d'aucun magicien quel qu'il soit pour me gagner mes guerres ou me garder mon trône. Donnez-vous seulement à moi, vous tous !" Secouant la gourde comme un prunier, il aspergea généreusement de son contenu ceux des compagnons qui se trouvaient allongés le plus près de lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Lynn Flewelling (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lynn Flewelling
Lynn Flewelling lors d'une séance de signature
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (407) Voir plus




Quiz Voir plus

Tobin, Tamir ou les 2 !

Une sorcière a tué mon frère jumeau

Tobin
Tamir
Les 2

8 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Le Royaume de Tobin, Tome 1 : Les jumeaux de Lynn FlewellingCréer un quiz sur ce livre