AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sola (Traducteur)
ISBN : 2290010820
Éditeur : J'ai Lu (30/11/-1)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 178 notes)
Résumé :
A présent qu'elle a pris le pouvoir, Tamir doit consolider son ascendant militaire et spirituel sur la nation. Elle envoie ses plus influents généraux s'assurer, par la force s'il le faut, de la loyauté de certains vassaux encore liés à l'usurpateur Korin, lequel diffère toujours l'offensive qui lui permettrait de reconquérir le trône. Puis, s'entourant des siens, elle entreprend un tout autre voyage qui l'emmènera dans la caverne de l'oracle, où l'attendent les der... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
meygisan
  14 février 2017
On peut dire que ce dernier tome tient toutes ses promesses. Un peu long au début puisqu'on nous présente les passages obligés de la future reine avant qu'elle n'affronte véritablement son cousin de prince, prétendant au trône.
Etant donné qu'il s'agit du dernier volume de cette double trilogie, on s'attend bien entendu à ce qui va suivre. Mais c'est dans la caractérisation et l'évolution des personnages secondaires que résident la force et l'intérêt principal de ce tome, bien plus que le dénouement. Les personnages comme Arkoniel, Nalia, Caliel ou Mahti prennent une ampleur importante qui supplantent pratiquement les premiers rôles que sont Tamir, Ki ou Korin. Ainsi leur destinée est présentée comme essentielle dans l'histoire globale et indissociable du fil rouge. Même si l'auteur insiste sur le lien exclusif tissant les destins de Tamir, Tobin "frère" et Skala, on peut difficilement imaginer la suite sans la présence des personnages secondaires. Et c'est plutôt louable de la part de l'auteure, car elle montre ainsi qu'elle n'oublie pas que son histoire ne se construit pas uniquement sur 2 ou 3 personnages importants. On peut ainsi reporter son attachement ou développer telle ou telle sympathie à l'égard de plusieurs autres, qui connaissent leur moment de gloire, chacun à leur façon. Cela évite l'écueil de l'uniformité, malheureusement trop présent en fantasy à mon goût. La diversité des personnalités développées dans ce roman participe ainsi d'une richesse et d'une profondeur pratiquement sans équivalent. On pourrait croire que la multitude de personnages ainsi développés perd le lecteur, le noyant sous une floppée incalculable d'intervenants. Mais il n'en est rien car même parmi les personnages secondaires, certains sortent du lot et ont leur rôle à jouer à un moment ou à un autre du récit, le renforçant ainsi sur le fond et l'alimentant de plus belle.
Ainsi ce dernier tome ne se résume pas au simple ultime affrontement entre les deux protagonistes principaux. Affrontement qui aura lieu d'ailleurs dans une ambiance presque épique. Les combats ne sont pas extraodinaires et c'est là une volonté de l'auteure car elle souhaite avant tout focaliser le regard du lecteur sur les 3 personnages centraux de l'histoire ( les 4 devrais je dire!), Tamir, Korin, Ki et "frère". le dernier acte ne s'éternise pas, ni en de longues descriptions sanglantes, ni en rebondissements inutiles à rallonge, juste l'essentiel.
Et la boucle est bouclée....
Lynn Flewelling termine ce cyle mais n'oublie pas son fan club puisqu'elle promet des réponses à des questions laissées volontairement en suspens, ailleurs, dans un autre temps....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
facteur84
  25 mars 2011
Plus qu'une critique de ce tome, je vais apprécier la série entière puisque c'est la dernière fois que je critiquerai ces livres.

Il y a des livres qui vous marque, par ce que vous n'avez pas aimé la qualité des textes ou la trame de l'histoire. Mais il y a aussi et surtout des livres dont vous vous souviendrez toujours, où vous étiez presque un personnage de l'histoire ; contemplatif en l'occurrence. La série « le royaume de Tobin » en fait partie. Une série qui m'a emballé dès le début, sans savoir à quoi je m'attendais. J'ai directement été happé dans cette histoire. Il faut dire que tout est fait pour que l'on s'y attache. Des personnages denses, une prophétie, des secrets, un monde féodal entièrement créé, de la magie utilisé et organisé de façon particulière.

La fin du tome 5 nous laissait en suspens quand à la conquête des forces alliées pour chacun des deux camps. C'est sur ce fil conducteur que va se dérouler une partie du dernier tome avec en parallèle d'autres événements qui conduiront à l'assaut final.

Ce tome reste sur le rythme de croisière que l'auteur a pris depuis le milieu du quatrième tome, comme dit dans mes précédentes critiques. L'histoire doit trouver sont but ultime mais il est dommage que l'auteur perturbe un peu son rythme sur certains dénouements de problèmes. Tamir n'aura de cesse de repousser l'inévitable mais la prophétie et le destin en on décidé autrement. Elle n'aura pas d'autre choix que de faire certaines choses à contre coeur. Les récits de batailles sont quant à eux réalistes et clair pour de la fantasy.

Je retiendrais de cette série que le passé a une conséquence beaucoup plus importante que ce que l'on croit, et que les fantômes, réels ou créations de notre subconscient et de nos peurs, sont la pour nous montrer la voie, et ne pas en dévier. Apparemment l'auteur attache une place importante à ces créatures pas si éthérées qu'on peut le croire. Les fantômes hantent depuis le début cette histoire et n'ont pas finit de faire du zèle dans ce tome. Mais ils sont aussi un moteur pour arriver au dénouement de l'histoire, ramenant Tamir à son passé et donc à sa future destinée de Reine guerrière.

Avec le recul je dirais que cette série se découperait plutôt en deux grosses parties. Une première partie où domine les jeunes années de Tobin, les explications des sentiments, des conséquences, des choix et des sacrifices des différents personnages. Une autre partie dominée plus par l'action et les actes pour mener à bien la destinée qui est nécessaire à la survie du pays, de Tamir et de tous ces habitants. Ils n'ont pas le choix ! Malgré l'opposition évidente que représente les forces de la branche royale usurpatrice de Korin.

Je repense avec compassion à tout ce qui s'est passé depuis le début de cette histoire. Les personnages ont traversé tant de questionnement et tant d'épreuves surtout Tobin et Ki. Un récit que j'ai particulièrement affectionné car on sent que l'auteur prend partit dans ses personnages en leur donnant une dimension affective attachante et singulière. L'un de mes personnage préféré, hormis Tobin-Tamir, aura été Lhel. La sorcière Reth'anoï des montagnes exilée par choix, pour aider ses équivalents (d'un niveau bien plus bas, il faut l'avouer face à la magie de Lhel) d'une autre race et approuvé par sa propre déesse. Par ses actes, son affection et son esprit maternel envers Tobin-Tamir, elle aura contribué à la paix entre leur deux peuples et aux bases fondatrices du nouvel ordre magique au coté d'Arkoniel. Sa fin trop soudaine et rapide me laissera un gout d'inachevé, même si elle a su terminer sa mission d'une autre manière.

Me direz vous, que sont devenu Tamir et les autres ? Pour cela vous savez ce qui vous reste à faire. Et n'ayez pas peur. Même si les fantômes sont dangereux, effroyables à vous glacer les os, ils restent quand même attachants… du moins dans cette histoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesPortesDeLimaginaire
  20 juillet 2015
Dans cette ultime partie de l'histoire, tout s'accélère. Plus le temps de tergiverser, il faut agir ! Nous sommes donc les témoins de l'effervescence qui règne dans les campements et de la mise en marche des armées. L'affrontement est désormais inévitable, mais quelle en sera l'issue ?

Pour commencer, une fois sa place bien établie et la réalité de sa « transformation » admise par le plus grand nombre, Tamir se rend à Afra pour recevoir la parole de l'Oracle (je ne vous spolie pas, la quatrième de couverture l'indique). Là encore, ce petit voyage évite de tomber dans une certaine monotonie et nous permet de ne pas nous ennuyer. de plus, je trouve que ce parallélisme avec le début du récit est intéressant. Tout a commencé avec la visite d'Iya et Arkoniel à Afra, et il semble que le dénouement dépende du voyage de Tamir auprès de l'Oracle ! Les questions se bousculent, et l'adolescente espère en trouver les réponses. Sa destinée de reine lui sera-t-elle confirmée ? Pourra-t-elle raisonne Korin ? Tout cela, ce sera à elle de le découvrir …

D'ailleurs, entre Korin et Tamir, plus aucune entente ne semble possible. Chacun campe ferme sur ses positions car ils estiment tous les deux être les héritiers légitimes du trône. Alors, il faudra nécessairement les départager car un seul souverain peut régner ! A cette occasion, vous aurez la chance d'assister à un certain nombre de combats et à un duel final haut en couleurs ! Dans la continuité de cette histoire passionnante, le dénouement est donc tout sauf décevant. Certes, il était prévisible (et cela depuis la première page), mais cela n'entache en rien sa qualité ! Entre la haine et la folie, le courage et la détermination, nos héros ne manqueront pas de cran et auront le désir d'aller jusqu'au bout !

Un autre aspect à aborder (et qui revient à chaque fois) est celui qui concerne les personnages. J'aime beaucoup la façon dont l'auteure les traite car elle les fait évoluer avec l'histoire, mais ce ne sont pas pour autant des « girouettes ». Ils conservent tout de même ces caractères spécifiques qui sont les leurs. Par exemple, Tamir a toujours été assez réticente à laisser quelqu'un réaliser des opérations magiques sur elle, et ce n'est pas parce que toute sa vie est chamboulée que cela va changer pour elle ! Elle acceptera quelques fois que la magicien Arkoniel lui fasse voir des choses grâce à la magie, mais ça n'ira pas plus loin. Un autre exemple : Ki est toujours aussi protecteur envers son amie malgré les doutes qui l'assaillent, le tenaillent, et ne le quittent plus, … Tobin est devenu Tamir, mais Ki n'en reste pas moins son ami et son écuyer.

Et maintenant que l'on en parle, vous l'avez remarqué, Ki et Tamir n'ont plus cette relation privilégiée qui était la leur lorsque l'adolescente était encore Tobin. Bien que Ki ait toujours su ce que Tobin/Tamir éprouvait pour lui, il n'arrive plus à faire comme si de rien n'était. Aussi, leurs rapports sont de plus en plus perturbants et embarrassants. Ils ne savent pas où ils en sont, et le nouveau statut de Tamir ne leur permet pas vraiment de tirer les choses au clair. Les moindres faits et gestes de la souveraine sont « épiés », ce qui leur permet difficilement de laisser les choses se faire naturellement.

Ce dernier tome sera donc celui qui permettra de tout tirer au clair et de mettre un point final à la lutte entre les cousins royaux ! Riches en péripéties, ce sixième opus conclut la saga en beauté, et ce, pour notre plus grand plaisir !

Lien : http://lesportesdelimaginair..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mafta
  10 juin 2010
Ce tome conclut à merveille la saga des Royaumes de Tobin ! La reine Tamir apprend enfin la vérité sur son passé, ses relations avec Ki deviennent de plus en plus affirmées et elle se résout à affronter son cousin le prince Korin.
Ce tome m'a tenue en haleine autant qu'il m'a émue. En effet, il prodigue son lot de suspens sur la suite des évènements (comment Tamir va-t-elle réagir face à la vérité ? Va-t-elle assumer son destin ou tracer sa propre route en dépit de ce que lui dit l'oracle ? Et Ki, va-t-il se faire à la nouvelle apparence de son ami ? et Frère dans tout ça ?) et son lot de tristesse par des références aux précédents tomes, par les relations tumultueuses entre les compagnons et les dilemnes douloureux auxquel Tamir doit faire face.
Bref, pour faire simple : par les couilles à Bilairy (comme dirait Ki), quelle belle aventure ! Merci à Lynn Flewelling pour cette fantastique épopée. J'étais carrément à Skala durant ces jours de lecture et je ne manquerai pas d'y retourner !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SushiB
  20 novembre 2013
Voici la conclusion d'une série originale et un peu sombre.
Pour une fois, un peu de Girl Power dans l'heroïc fantasy!
On s'attache aux personnages, on prend peur pour Tobin et son compagnon, on frémit, on rit, on pleure...
Cette série est un fleuve d'émotion, un univers sombre et effrayant et totalement captivant. Un roman d'initiation aussi: on découvre Tobin avant même sa naissance et on l'accompagne jusqu'à presque l'âge adulte, avec tout ce que ça inclut d'aventures, de découvertes, de relations.
Et ce tome conclut parfaitement la série. Tobin devient femme, Tobin devient reine. Elle s'affirme, prend le pouvoir et conquiert le trône qui aurait du lui revenir naturellement. Elle conquiert son trône et l'épopée s'achève en apothéose.
En 2 mots: j'adore!
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
sld09sld09   29 septembre 2017
Les trois jours suivants s'écoulèrent trop vite au gré de Ki, tout écartelé qu'il se retrouvait entre l'excitation d'exercer le commandement pour la première fois et le sentiment de culpabilité que lui causait sa séparation d'avec Tamír. Il consacra ses journées à veiller sur l'équipement de sa compagnie et à dresser des plans avec Jorvaï en vue de la première confrontation à laquelle il serait associé. Quant à ses soirées, il les passait auprès de Tamír, à guetter dans ses regards l'ombre d'un regret, mais il n'y perçut que du contentement pour lui-même et l'ardent désir de l'amener à se distinguer au cours des opérations.Le soir qui devait précéder son départ, il s'attarda chez elle après que les autres se furent tous retirés. Comme ils se tenaient assis près de la fenêtre ouverte, à siroter leur dernière coupe de vin tout en prêtant l'oreille aux chants des grillons, il fut surpris par la vision qu'il avait d'elle. Elle était en train de contempler d'un air pensif les constellations du firmament, et l'un de ses doigts délicats parcourait lentement le motif en relief de son hanap d'argent. Elle portait en l'occurrence une robe brodée de pampres d'or et dont le rouge sombre lui seyait à merveille. La lumière de la chandelle adoucissait ses traits et mettait des reflets mouvants dans sa chevelure qui se répandait librement sur ses épaules et sa poitrine.En ce moment précis, Ki perdit Tobin de vue comme cela ne lui était encore jamais arrivé. Les lèvres de Tamír lui semblèrent aussi pulpeuses que celles de toutes les filles qu'il avait jamais embrassées, ses joues aussi lisses que celles d'une jouvencelle et non plus d'un garçon imberbe. Sous ce jour-là, elle lui donnait presque un sentiment de fragilité. Il avait comme l'impression qu'il la voyait pour la toute pre­mière fois.Et puis elle se tourna vers lui et haussa un sourcil en une expression tellement coutumière qu'elle lui ressuscita Tobin sur-le-champ, Tobin qui le dévisageait du même œil que toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Skarn-shaSkarn-sha   06 mai 2012
- Mère ?
Pas de réponse.
L'état de la pièce était exactement tel que Tamir se le rappelait. Meubles fracassés, rouleaux de tissu en décomposition, balles de bourre de laine rongées par les souris, tout gisait encore à l'endroit où Frère l'avait lancé. Une table avait été redressée sous la fenêtre est, et les dernières des poupées sans bouche de Mère y étaient alignées, avachies les unes contre les autres pour se soutenir comme des ivrognes. C'était dans leur fouillis qu'Arkoniel avait retrouvé sa poupée à elle ; une brèche lui révéla la place qu'elle y occupait alors.
Tamir s'approcha de la table et y rafla l'un des tristes fantoches. Il était tout moisi et décoloré, mais les petits points minutieux de Mère se voyaient encore sur les coutures. Tamir l'éleva vers sa pierre lumineuse pour en examiner la face inexpressive. Encor rembourré de toute sa laine, il était rondouillard, il avait les membres flasques et inégaux. À sa grande surprise, elle fut violemment tentée de l'emporter. Dans un sens, la poupée informe qu'elle avait cachée pendant si longtemps lui manquait, tout accablant pour elle que ç'avait été de la détenir, à l'époque. Mais elle avait aussi été un lien avec Mère, ainsi qu'avec son propre passé. Une impulsion subite lui fit serrer celle-ci contre son cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
meknes56meknes56   23 août 2019
Le cœur de Tamír bondissait à l’apparition de chaque héraut.Le premier qui se montra finalement apportait les salutations et les excuses du duc Zygas, présentement en route pour jurer allégeance. Tout ayant semblé indiquer qu’il serait l’un des plus rétifs, elle vit un bon présage dans sa soumission. Il survint avec sa famille quelques jours plus tard à bord d’une voiture. Elle le reçut d’un air sévère, mais il fit preuve de tant d’inquiétude pour ses enfants et de tant de sincérité dans son serment qu’elle fut heureuse de le confirmer dans ses titres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   23 août 2019
- Mensonges ou nécromancie ? Duquel des deux s’agit-il,messire ? » ironisa-t-elle d’un ton méprisant, sans déguiser qu’elle était moins qu’impressionnée par Ki. « J’ai un millier d’hommes d’armes derrière mes murs, et mon grain s’y trouve en sécurité, lui aussi. Le roi Korin m’a fait parvenir des assurances que sous sa bannière mes terres seraient agrandies et mon titre protégé. Menaces à part, de quoi me régale votre reine ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   28 avril 2014
« _ Tenir promesse, répondit Mathi. Et laisser moi jouer guérison pour toi. Lhel dire.
_ Je n’arrête pas de te le répéter, je n’en ai pas besoin. »
Mathi l’empoigna par le genou, ses yeux sombres subitement intimidants. « tu ne sais pas. Je sais ! Lhel savoir. » Il baissa la main et lui cueillit brutalement l’entrejambe. « Toi encore attachée au démon ici. »
Tamir lui rembarra la main avec colère, mais au moment même ou elle le faisait, elle éprouva de nouveau la sensation puissante et deconcertante de posséder deux corps a la fois, le sien et celui de Tobin.
« Ca finir magie, promit Mathi comme s’il comprenait. Faire toi propre. »
(…) Tamir se crispa, dans l’expectative du brasier qui avait déjà reduit en cendres son corps précédent.
Mais ce ne fut pas du tout semblable, cette fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Lynn Flewelling (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lynn Flewelling
Lynn Flewelling lors d'une séance de signature
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tobin, Tamir ou les 2 !

Une sorcière a tué mon frère jumeau

Tobin
Tamir
Les 2

8 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Le Royaume de Tobin, Tome 1 : Les jumeaux de Lynn FlewellingCréer un quiz sur ce livre
.. ..