AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749925541
Éditeur : Michel Lafon (26/03/2015)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 84 notes)
Résumé :
Projeté de gauche à droite, complètement désorienté, j'ai désormais conscience de m'être menti jusqu'ici : je ne maîtrise plus rien. Je suis à leur merci...
Gene et Sissy ont réussi à fuir le refuge d'humains dévasté, la Mission. À bord d'un train qui fonce vers l'inconnu, ils ignorent tout de leur destin : vont-ils arriver dans l'idyllique Civilisation, leur Terre promise, ou rejoindre la cauchemardesque cité des crépusculaires ?
Pour ces créatures as... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
verobleue
  10 février 2017
Dans cette critique, je fais part de mon avis positif sur ce troisième tome de Andrew Fukuda « Piégée, la proie est plus dangereuse que le chasseur » mais aussi de l'enthousiasme ressenti pour cette dystopie à l'écriture dense, à la trame structurée, aux situations recherchées et qui délivre au final un message pertinent et terriblement actuel….
Gene a découvert qu'il n'est pas l'Origine mais qu'avec Sissy, ils forment le remède. On les retrouve tous deux, avec les survivants dans le train. Ils espèrent partir loin de la Mission et des crépusculaires et rejoindre ce paradis où plus aucun mal ne leur sera fait. Pourtant, très vite, ils comprennent que ce train se dirige tout droit vers le palais du Patron.
Les crépusculaires sont encore plus terrifiants et brutaux que dans les précédents tomes. On ressent réellement leur désir insatiable de manger de la chair humaine, ce désir incontrôlable qui les pousse à de véritables carnages . Dans ce tome, leur authenticité est enfin révélée.
Lorsqu'on comprend ce qu'est vraiment un crépusculaire, on ne peut qu'être touché par l'hésitation de Gene: soit devenir un crépusculaire soit rester un humain. Par contre, Sissy reste toujours aussi inébranlable, même si l'idée de la mort lui vient, son instinct de survie prime toujours.
Je ne peux pas éviter de penser au livre de Richard Matheson « Je suis une légende » où le protagoniste, survivant de l'espèce humaine, reste hanté par son passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
iz43
  17 janvier 2016
Je n'ai pas pu attendre la sortie du 3ème tome en format poche. J'étais trop impatiente de découvrir ce qu'il advenait de Gene et de Sissy.
Ce tome 3 va au-delà de toutes mes espérances. Sitôt mon colis arrivé, je me suis jetée corps et âme dans cette histoire. Ce 3ème tome est excellent (et oui, en général je suis déçue par le 3ème tome des trilogies).
D'abord, parce qu'il n'y a pas de rupture entre les tomes. On reprend la lecture exactement où on s'était arrêté.
Ensuite, parce que les chapitres s'enchaînent avec aisance. Chaque fin de chapitre nous laisse dans une émotion et une impatience insupportables. On devient vite addict et insomniaque.
Enfin, parce qu'on a des révélations auxquelles on ne s'attendait pas. Tout est très logique, très bien pensé. Il n'y a aucune incohérence. le récit de cette trilogie forme un ensemble parfaitement construit sans faille. Certains ont critiqué le manque d'explications quant aux crépusculaires, ce peuple bizarre proche du vampire sans en être. Mais non ! le génie de l'auteur consistait justement à nous dévoiler à la fin. Quelle chute mes amis !!! Quelle originalité !
J'ai tremblé pour Gene et SIssy du début à la fin. J'ai trépigné, j'ai souffert, j'ai hurlé (intérieurement hein, parce que mon homme, non lecteur, comprendrait pas), j'ai pleuré. Quel rythme ! Complètement accro à Gene. L'auteur a su aussi créer d'autres personnages attachants: Ashley June, SIssy, Jacob, Epap, David. On comprend aussi les histoires familiales de Gene, Ashley et Sissy. Tout est embriqué. Je n'en reviens pas que l'auteur est su créer de tels liens entre les personnages. Que dire aussi des crépusculaires? Impressionnant.
Au niveau du résumé de l'histoire, je ne peux pas trop en dire sans risquer de dévoiler trop de choses. Les histoires sont douloureuses. Gene et Sissy vont lutter pour leur vie à chaque instant. Pas un seul répit, pas un seul temps mort. de nombreuses pertes. Une réflexion plus large aussi sur l'existence. Des personnages bouleversants.
Je me sens complètement vidée après cette lecture. Gene a occupé mes esprits longtemps après la dernière ligne lue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Gr3nouille2010
  10 septembre 2015
Un troisième et dernier tome explosif, très fidèle aux précédents et surtout, sans aucun temps mort...

Gene et Sissy sont toujours en cavale contre les Crépusculaires. À bord du train qui peut aussi bien les amener dans un havre de paix que directement dans la gueule du loup, ils sont voués à eux-mêmes face à l'inconnu. Leur ultime but est de trouver le remède qui pourra changer les Crépusculaires en humains, mais pour ça, ils devront percer les secrets de leur nouvelle vie...

L'histoire reprend là où elle s'est arrêtée dans le second tome et, tout comme nos héros, on ne sait pas du tout à quoi s'attendre. Même lorsqu'ils arrivent à destination, on ne sait toujours pas. Quoi qu'ils fassent, on ne peut jamais rien prévoir et ça rend les révélations encore plus impressionnantes et troublantes, elles remettent l'histoire complète en question et jamais je ne me serais attendue à un tel final ! Ce tome conclu parfaitement la trilogie.

Les chapitres sont toujours aussi courts et s'arrêtent quasiment toujours sur une action ou une réflexion, ce qui fait que l'on a toujours envie d'en découvrir davantage et de ne pas lâcher le livre avant la dernière page !
Quelques fois, on a des chapitres du point de vue d'Ashley June, qui nous permettent de comprendre certaines choses des tomes précédents et il y a également des chapitres du point de vue de Sissy, qui nous permettent de suivre ce qu'il se passe lorsque Gene et elle sont séparés. Un bon moyen de nous tenir en haleine alors même que la tension est déjà à son comble !

Andrew Fukuda est un auteur à suivre de très près. Non seulement il a réussi à créer un univers qui tient parfaitement la route mais il a également conçu des personnages plus vrais que nature, qui ont une personnalité propre et des émotions à revendre !
Si, au départ, on pourrait trouver cet univers un peu flou, notamment dans le premier tome, tout prend un réel sens une fois que l'on a terminé le troisième, et l'on se rend compte que tout est plausible. L'auteur a une imagination et un talent à couper le souffle...

Si les précédents tomes n'étaient jamais très loin du coup de coeur, je peux affirmer sans hésiter que celui-ci en est un gros !
Tout y est : le suspense, l'action, toutes les réponses à nos questions et même plus encore, des personnages émouvants, des révélations bouleversantes... C'est une excellente trilogie avec un final amplement suffisant et marquant !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Erikia
  23 juillet 2015
Je pense que ce troisième tome m'a beaucoup trop bouleversé, je suis complètement brisé et un peu trop secoué. Je ne sais même plus à quoi penser à cause de ce final grandiose. Tout d'abord, j'aimerais souligner le fait que Andrew Fukuda a créé une délicieuse et originale histoire mais surtout une fin totalement inattendue. J'ai eu beau me creuser la tête jusqu'à me chauffer les neurones je n'ai jamais pensé une seule seconde que cette saga allait finir comme de cette façon. Tant de rebondissement, tant de pertes, tant de découvertes. Toutes ces questions résolues en si peu de temps; je ne sais pas si finalement je ne souhaite pas revenir au temps où je ne savais rien. Je me sens exactement comme Gene lorsqu'il a su cette douloureuse vérité. J'ai eu beaucoup de mal à respirer, je me sentais si étriqué dans mon corps. Certaines fois la vérité peut vous hanter et il est parfois préférable de ne rien savoir.
Dès le début, nous replongeons directement là ont nous avons laissé Gene et ses compagnons, dans le train. Au fond de moi je pense que je savais déjà où ils se rendaient, et c'est sans doute pour cela que mon angoisse était si forte. Car quand le train s'arrêtera, la mort les attendra et on se demande comment vont-ils sans sortir ? Je n'ai pas du tout été déçu par ce tome car il garde bien le rythme frénétique des précédents tomes, l'action est là à chaque chapitre, chaque page, chaque mot. Il est impossible de s'ennuyer, toutes ces révélations qui m'ont brisé le coeur. Car je vous préviens avant de commencer ce tome, il va y avoir beaucoup de pertes. Chacune est nécessaire dans cette course-poursuite contre cette mort omniprésente. Je crois bien qu'en lisant ce livre je suis devenu légèrement paranoïaque pendant ma lecture, car rien ne dure, tout est éphémère. J'avais constamment peur pour Gene, à chaque instant je voulais qu'il coure plus vite, toujours plus vite, pour échapper à ce danger. Et si finalement fuir n'était pas la bonne solution? Si tout ce qu'il avait faits depuis des années ne rimait à rien ? Si finalement la proie devenait plus terrifiante que le chasseur ? Et c'est à partir de ce moment que ce roman haletant devient encore plus captivant, terrifiant et addictif !
L'évolution des personnages est juste grandiose. Ils ont beaucoup mûri depuis le tout premier tome, ils ne seront plus jamais les mêmes, pas avec ce qu'ils ont vu et ce qu'ils ont vécu. Certains événements vont plus les marquer que d'autres mais ils sont tout poignants au final. Gene n'a jamais été aussi touchant, il est entre deux mondes, deux possibilités. Soit il va du coté des crépusculaires soit il reste ce qu'il est vraiment, un humain. Andrew Fukuda nous enseigne une très belle leçon sur l'humanité pleine d'espoir. Sissy, pour moi, est l'allégorie de l'espèce humaine dans cette saga. Elle est toujours aussi forte, même si l'idée de la mort lui vient, son instinct de survie prime toujours. Les personnages est si bien travaillé, ses sentiments sont si réels et si beaux, et je parle des bons comme des mauvais, tout est si bien reproduit que j'avais tout le temps envie de l'accompagner, de l'aider, de lui tendre la main à chaque fois qu'elle tombait. Oui, tout est si bien construit, tout paraissait si réel que ça soit le décor, les événements, les personnages et leurs sentiments.
Dans ce troisième tome, ce sont sans doute les crépusculaires qui m'ont paru si vrais, si réelle. Ils sont encore plus terrifiant, plus brutaux que dans les précédents tome. On ressent leurs désirs insatiable de manger de la chair humaine, ce désir incontrôlable qui les pousses a créé de véritables boucheries lors de leurs passages. Lors de leurs précédences, j'avais l'impression de voir une peinture sombre, sinistre et où la violence est prédominante. Leurs histoires n'est enfin révélées aux grands jours, et elle n'en que plus affreuse.

Alors au final, oui j'ai dévoré ce dernier tome de cette merveilleuse saga. Et je n'aurai jamais pu deviner que les événements auraient pris cette tournure. C'est encore un coup de coeur, ce tome m'a littéralement retourné l'estomac, tant ces sentiments contradictoires se sont emparés de moi et j'ai juste littéralement adoré cela. En conclusion, je vous recommande chaudement cette saga, car elle va vous tenir en haleine et vous faire vivre une aventure incroyable qui même le livre fermé vous fera poser des questions.
Lien : https://erikia.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
InMyBookWorld
  21 avril 2015
J'avais adoré les deux premiers tomes, mais pas au point que ça soit un coup de coeur. Et ici, ce fut clairement le cas ! J'ai eu l'impression de retenir mon souffle tout au long de ma lecture. Une lecture d'une grande intensité, qui nous prend aux tripes dès le début pour nous laisser à la fin totalement sur les rotules. Et sans voix.
Dès le début, nous replongeons dans l'histoire, et retrouvons nos héros dans la situation exacte où nous les avions laissés. Et très vite, on comprend que ce dernier tome ne va rien nous épargner. Ni aux personnages.
Plus sombre, plus violent, plus sanglant, ce récit nous entraine dans un tourbillon de sentiments confus et différents. La peur, la terreur, l'incompréhension, l'amour, la haine, la vengeance, le désespoir et l'acceptation.
Tout est réuni ici pour nous tenir en haleine pendant plus de 300 pages. A aucun moment la tension ne redescend, au contraire. On se dit que ce n'est pas possible, on ne voit pas d'échappatoire, à part baisser les bras et accepter l'inévitable.
Mais Sissy ne voit pas les choses comme ça, et tout comme Gene, elle va nous porter à bout de bras, nous trainer derrière elle. Et on a tellement envie de la suivre.
Cette fille est d'un courage, d'une loyauté sans nom. La force et l'amour pour les siens qui l'animent sont remarquables. Et la voir au travers des yeux de Gene la rend encore plus surprenante de force et de volonté. Son dévouement est beau, elle ne renoncera jamais, peu importe les obstacles infranchissables, peu importe les secondes de vie qui lui reste. J'adore cette fille, c'est une vraie héroïne.
Et Gene est toujours aussi attachant, même si dans ce tome il a tendance à baisser les bras, ce qu'on ne peut pas du tout lui reprocher, son amour pour Sissy va le rendre plus fort, le transcender.
On a à peine le temps de réfléchir dans ce tome tant l'action, la tension, la peur, sont présentes. On enchaine les pages sans s'arrêter pour reprendre notre souffle. C'est intense et terrible. Les scènes sont sanglantes, sans pitié, violentes. J'ai eu plus d'une fois la gorge serrée, les larmes aux yeux, et une peur pour Gene et Sissy à me tordre les boyaux.
La plume de l'auteur est toujours aussi addictive et entrainante. Les chapitres sont courts, avec à chaque fois cette petite phrase à la fin qui nous fait enchainer immédiatement avec le chapitre suivant. Petite nouveauté avec un flash-back sur la vie d'Ashley June, que j'ai trouvé particulièrement intense et prenant à lire. Nous mettant parfois mal à l'aise.
Et puis l'auteur sait jouer avec nos nerfs, et surtout avec nous. Il malmène ses personnages, sans pitié, sans peur, et nous par la même occasion.
On ne cesse de se demander où il va nous mener comme ça, et plus les indices se dévoilent et plus on se dit que non, ce n'est pas possible. Et puis vient la fin, et là, on se la prend en pleine tronche et en ce qui me concerne, je la trouve sublime et tellement originale ! J'adhère complètement ! C'est complètement fou, impensable, mais oui, j'adhère !
En bref, une trilogie mettant en scène les pires vampires de nos cauchemars, c'est intense, prenant, sombre, sanglant et terriblement surprenant. Une trilogie que je suis heureuse d'avoir dans ma bibliothèque !
Lien : http://www.inmybookworld.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
iz43iz43   17 janvier 2016
Et dans le même instant, elle mesure l'échec inéluctable de chacune de ses possibilités, qui la conduiront toutes à la mort entre 5 et 15 secondes plus tard. Car tant que les crépusculaires bénéficieront de l'obscurité, de l'espace et du nombre, sa mort demeurera une certitude mathématique.
Commenter  J’apprécie          30
iz43iz43   17 janvier 2016
Ashley June est un bûcher d'une beauté sauvage. Le soleil du crépuscule lui est tombé dans les cheveux, et les étoiles du ciel semblent emprisonnées dans ses prunelles.
Commenter  J’apprécie          40
iz43iz43   19 janvier 2016
- On pourrait simplement capituler. Arrêter de fuir et...
Elle tend la main vers moi. Je m'attends à un geste de tendresse, qu'elle écarte les mèches de cheveux collées à mon front, qu'elle me caresse la joue ou le bras. Au lieu de quoi, elle me gifle de toutes ses forces.
Commenter  J’apprécie          20
limaginariumlimaginarium   07 avril 2015
Au fond, les portes métalliques s'ouvrent brusquement. Des ombres noires se déversent dans le tunnel à une vitesse terrifiante. Des crocs luisants, des griffes étincelantes. Des yeux humides, sauvages et avides. Elles se déplacent en une déferlante trouble. [...] Je n'entends que des gerbes de liquide projetées contre les murs nimbés d'obscurité. Les créatures jaillissent toujours des ouvertures, nagent le long des cloisons. Les premiers hurlements surviennent alors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
iz43iz43   19 janvier 2016
Elle se met à trembler de soulagement. Non, pas de soulagement. De peur. Combattre ou fuir, combattre ou fuir, voilà ce qui exsude de chacun de ses pores.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Andrew Fukuda (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrew Fukuda

Traqué - Andrew Fukuda - Éditions Michel Lafon
http://www.michel-lafon.fr/ http://www.lire-en-serie.com/ Gene est l'un des derniers humains sur Terre. le seul moyen de survie pour cet adolescent : se fair...
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2591 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..