AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Maeve Regan tome 5 sur 5
EAN : 9782820516244
408 pages
Milady (30/05/2014)
4.01/5   68 notes
Résumé :
Je vous avais déjà dit que, avant, ma vie était simple et que je n'avais aucun problème qu'un barman ne puisse m'aider à résoudre ? Eh bien, ça fait longtemps que je n'en ai pas vu, de barman. Je croyais vraiment avoir chassé le mal ultime de ma vie une bonne fois pour toutes et mériter des vacances que je comptais prendre. Mais non. Heureusement, j'ai une courte longueur d'avance dont je compte bien tirer parti. Car il est hors de question que je reste une proie fa... >Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 68 notes
5
10 avis
4
12 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

Witchblade
  19 décembre 2016
Fin des aventures de Maeve !!
Ce tome a été lu nettement plus vite que les 2 précédents, tomes de transition où il ne se passe pas grand chose d'après moi. Ce tome commence sur les chapeaux de roues et laisse peu de latitudes de souffler à Maeve, ainsi qu'à nous. C'est peut-être pour cette raison que je l'ai plus apprécié que les deux précédents. Les combats et les plans foireux s'enchaînent vite pour notre plus grand bonheur mais pas celui de Maeve qui voit son deuil s'agrandir au fur et à mesure des pages. L'auteur nous a quand même prévu une histoire avec de nombreux rebondissements et surprises en tout genre où nous continuons de voir évoluer Maeve, seulement âgée de 23 ans, au sein des vampires et des Sihrs afin de vaincre définitivement son père, le roi de l'illusion.
Comme vous l'aurez compris, l'ensemble de la série a été une agréable découverte où Maeve a bien évolué tout au long de l'histoire. On la rencontrait en gamine bagarreuse et mal polie, et on la quitte en jeune femme accomplie qui a enfin pris ses responsabilités à bras le corps afin de mener à bien la prophétie qui la concerne. Après 2 premiers tomes coup de coeur à cause de la grande gueule de Maeve et 2 tomes de transition, ce dernier tome a été bien plus intéressant à découvrir et j'ai très apprécié la dédicace perso de l'auteur. Il faut donc bien s'accrocher pour aller au bout de cette série et voir le très bon final que nous a créée cette auteur. Je vous conseille donc de la découvrir si vous aimez le mélange urban fantasy, vampires, magie et prophétie servi par un personnage à très fort caractère. Pour ma part, je vais continuer à épurer mes séries et suivre les prochaines publications de cette auteur.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
gabrielleviszs
  25 août 2022
Et voila, la série est terminée, depuis le temps qu'elle trainait dans ma biblio ! Dernier tome de cette petite série, avec une héroïne qui va au bout des choses. Elle a réussi à sauver sa peau, une fois de plus, et sait quelque chose que le lecteur avait déjà en tête avec le tome précédent : rien n'est fini ! Les ennuis qu'elle avait avant ne sont rien en comparaison de la bataille finale qui se dévoile à l'horizon. Elle perd des ennemis, mais également des amis. Cette guerre qu'elle doit mener par tous les fronts lui fait perdre tout sens commun, quitte à virer ses plus proches amis pour se consacrer à ce qui va suivre. Et ce ne sera pas beau à voir. Attention encore plus sanglant et plus tortueux que les précédents, Maeve pourrait devenir totalement folle et on y croit dur comme fer à un moment donné. Nous, petits lecteurs, nous retrouvons de l'autre côté, à savoir ce qui se passe réellement, mais les autres, ceux qui vivent avec elle ne la croient pas et les regards sont à la fois drôle et empli de pitié. Jusqu'à ce que la vérité éclate et au final, elle n'avait pas tort la gamine qui a changé de "fonction" un certain nombre de fois.

Nous reprenons directement derrière la fin du 4ème tome et Maeve va devoir montrer qu'elle tient toujours le choc. Après les révélations depuis le début de la série, la jeune femme doit composer avec ses sentiments envers sa famille, ses amis, ses amours. Bon, disons-le bien, la famille elle peut la jeter très loin, oublier tout ce qui a été son père, son frère, le plus important était son grand-père et on s'arrête là. Les liens du sang ne font pas tout et l'envie de puissance, d'avoir de plus en plus de pouvoir au détriment de la vie de l'un ou de l'autre... Bref, si vous avez déjà lu les premiers vous me comprendrez aisément. Pour les amis, elle veut les protéger et c'est tout à son honneur, quitte à mettre elle-même sa tête sur une guillotine. Elle avait grandi Maeve et puis dans ce dernier tome, elle revient en arrière. Quelques pas en retrait, il ne manquait plus que le tapement de pied avec un na (par chance non, elle ne le dis pas !) Son comportement est particulier, elle veut les protéger, faire en sorte qu'ils vivent tous jusqu'au bout, mais dans une guerre c'est impossible. Se sacrifier pour le plus grand nombre ? Ce n'est pas non plus une solution, car qui dis réellement que si elle se laisse tuer, tous seront en vie ? Il faut dire que la menace est bien là et elle promet tellement de souffrance et de déchirement que le combat rude ne sera pas juste un mot de plus.

Les rebondissements ont déjà été vus avec les précédents tomes, donc pas de nouveauté de ce côté, par contre j'ai adoré le retour de ce personnage (et vu qu'il y en a un paquet qui y est passé, vous ne saurez pas sans avoir lu l'histoire). Un méchant qui veut jouer, un psychopathe qui pense que les minutes sont là pour son amusement. Je me suis posée de nombreuses questions, comme pourquoi il agit ainsi ? Comme s'il voulait la sauver elle et pas les autres (en même temps, les autres sont condamnés depuis si longtemps, mais Maeve aussi, mdr.). C'est quoi son but à ce bon méchant, en fait ? Non parce que vouloir tout pour lui, OK, mais pour ??? Si c'est pour emmerder le monde, pas de soucis, ce personnage y arrive très bien. Vivre ainsi depuis si longtemps et ne pas faire parvenir à plier d'autres, c'est qu'il y a un souci. En tout cas, ce méchant m'a fait réfléchir et partir dans tous les sens. Jusqu'où serait-il capable d'aller ? Tuer oui, s'amuser, oui, chercher la petite bête, oui, pour une prophétie qui en porte bien son nom. Nous pouvons supposer tout ce que nous désirons, pas certain d'avoir la réponse à toutes ces questions, mais qu'importe, la joute entre Maeve et ce vilain n'est pas simple, même si elle est un peu longue à mon gout. Je m'attendais vraiment à plus "d'actions" dans le sens où ils ne font que parler, parler et paf un coup dans les dents ! Ouille ça fait mal, ça chouine, ça rend les coups et hop, un peu de blabla entre les deux. Sans oublier les menaces d'un côté ou de l'autre et les non-dits qui font tout aussi mal. de quoi rire et se moquer des personnages.

Ce que j'ai vraiment adoré dans le livre, c'est ce côté ILLUSION ! Tout n'est qu'illusion et depuis pas mal de temps. Maeve va devoir jouer de ses dons et de compenser avec des plans qui partent dans tous les sens. Impossible de la suivre dans ce qu'elle veut vraiment faire, j'ai été paumé dans le sens où elle n'expose ses plans à quasiment personne, ou alors ce qu'elle veut faire croire. même dans ses pensées elle ne s'exprime pas comme un personnage lambda, donc par moment, nous avons des jeux de dupes et c'est là que nous nous disons, mais bien sur, j'aurai dû le voir venir. Les émotions des personnages et leurs sentiments sont mis plus bas que terre. le choix que doit faire Maeve depuis un petit moment (et cela m'agace prodigieusement la façon dont elle se sert de certains d'entre eux), je l'attends toujours, mdr. Oh il y a bien une fin sur cette histoire "amoureuse" qui est particulière, tout comme la fin en elle-même. Je reste déjà sur le coeur de Maeve qui fait des ravages et comme elle compartimente beaucoup ce qu'elle doit faire, la liste des priorités est logique : d'abord survivre, ensuite le reste viendra bien assez vite. C'est ce après, pour ceux qui restent qui devient étrange. Les choix de Maeve (et donc de l'auteur) sont, comment dire, je n'ai pas forcément compris, comme si elle ne voulait pas décider pour éviter de voir un camp ou l'autre de mécontent, mdr. Et cette fin, euh... Je me suis dis QUOI ??? Et puis, AH ! et enfin, Mais c'est quoi ce final ? Vous l'aurez compris, je suis restée sur ma faim de cette saga, avec une ouverture trop grande. Beaucoup trop de "il reviendra" 'cela se passera bien" "tout le monde est content", etc, etc.

Les fins ouvertes en soi ne me posent pas de problème, sauf que là, c'était plutôt du "voila, c'est fini, donc on s'arrête et puis imaginez la suite". Un peu étrange pour ma part, surtout que certains points auraient pu être mis en avant et raccourcir la partie du jeu de chat et de la souris. Alors ce fameux jeu j'ai beaucoup aimé les voir se déchirer, trouver qui est qui, attraper et faire tomber la tête comme il faut. Beaucoup d'imaginations sur la façon de détruire des lieux. Alors oui, le sablier géant m'a fait penser direct à Aladdin, mais la manière de procéder est marrante. Désolée pour les personnages qui trinquent, franchement c'était top de voir ce qu'un esprit pervers est capable de faire et jusqu'où il peut aller. La série était très sympa à découvrir, même si certains points ne m'ont pas fait sauter de joie. le personnage de Maeve a su grandir par moment, comme la plupart des personnages qui l'entourent. Les bons comme les mauvais, ceux qui se font passer pour d'autres, la révélation de Rosita, les nombreuses responsabilités qu'une jeune femme a, dans un monde où les vampires, sorciers, Sihrs et autres créatures s'amusent aux dépends des humains, parfois.

En conclusion, la série était originale par bien des côtés. Un peu longue sur les deux derniers tomes qui m'ont fait penser à du tourne-en-rond (un tome en moins aurait eu plus de pep's, mais ce n'est que mon avis) et la fin qui m'est restée en travers de la gorge, mdr. le monde de Maeve a un côté bienfaiteur en sa personne (oui je n'ai pas parlé des autres dans cette dernière chronique et pourtant il y a de quoi faire RIP) parce qu'elle désire toujours protéger le plus de monde possible. La famille qui a une place si importante qu'elle ne devrait plus exister. Un mélange d'urban fantasy avec des créatures qu'on ne voit pas forcément intéressant à découvrir, sans oublier tout ce qui fait que la magie a une grande importance. Je suis contente de l'avoir terminée cette série, plus qu'à me consacrer aux autres en cours :)
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/maeve-regan-tome-5-sur-les-dents-marika-gallman-a212941717
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
llyza
  26 mai 2014
Le meilleur de la saga mais aussi le dernier ! Je ne suis que tristesse. (Rah. Décidément, il y a beaucoup trop de poussières dans le coin). Peut-être bien le tome le plus addictif des cinq.
J'ai vu Maeve évoluer : personnage féminin tellement agaçant, elle est devenue un personnage féminin fort auquel on s'attache et on s'identifie. Cette saga est passée de la simple histoire pour midinette à une intrigue plus complexe moins attendue. J'ai été surprise, j'ai parfois réussi à anticiper… bref, j'ai vécu ce bout de vie avec Maeve. Alors, si vous aviez des doutes après le premier tome : revenez !
Ce tome est le mieux dosé : il y a le peps des deux premiers tomes, des personnages secondaires plus présents et des interactions du coup moins dans le superficiel. Ce qui depuis le tome 3 n'était plus possible, Maeve ne faisait confiance à personne, elle était plus seule que jamais. Mais maintenant qu'on sait. Maintenant qu'elle a la certitude que Victor est toujours dans les parages et qu'il se joue d'elle depuis le début, elle n'a plus qu'une seule idée en tête : la lui faire sauter ! On envisagera alors tout le monde, qui est ce fichu traitre ?! (Oui tout le monde même Lucas ou Trevor) (beurk, beurk, beurk)
Marika Gallman s'est affirmée, et a osé pas mal de choses en allant à l'encontre des attentes de certaines lectrices. Je rappelle que c'est un urban fantasy et absolument pas de la romance paranormale (d'ailleurs Milady a tord d'indiquer en quatrième de couv' "romance", il n'y en a quasiment pas, celles qui en attendent seront bien déçues). Elle est allée au bout de son histoire et en refermant ce tome 5, on sait que tout est expliqué et que rien n'a été laissé au hasard ni oublié. Ce qui reste en suspens est pour nous lecteur, à nous, d'imaginer ce qu'il en est.
J'aime toujours autant cette plume percutante et bourrée d'humour (et glousser comme une dinde dans le train), voir chaque tome de plus en plus travaillé et parsemé de références cultes est juste priceless. Fan du style, qu'importe le lieu, je serais au rendez-vous et j'ai hâte de découvrir, très bientôt, un nouvel univers !

Maeve Regan restera particulière pour moi car c'est A CAUSE grâce à elle que je suis tombée dans l'Urban Fantasy, suite à l'offre 300K de Bragelonne avec les ebooks à moins d'1€ — qu'est ce que j'avais à perdre d'essayer Rage de Dents ? Un titre complètement décalé avec cette couv' digne d'un Buffy… ah, toute mon adolescence ! Je n'imaginais alors pas tomber accro à ce genre qui mélange si bien : action, magie, êtres surnaturels, suspens, amour & amitié, tout ce qui rend un univers épique et captivant. J'ai alors fait une de mes plus belles découvertes : Kate Daniels. Depuis, je recherche ce dosage et malheureusement, trop peu d'ouvrages y parviennent dans la Bit-Lit (trop de romance, trop de seks, trop peu d'action, trop prévisible, trop simple). Maeve Regan y parvient, elle se hisse en haut de mon top mais paradoxalement, elle aurait, quand même, mérité une belle histoire d'A (sans le triangle amoureux de mes deux :p).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Skoldasy
  01 juillet 2014

Et voilà, une aventure qui se termine… Je suis triste de dire au revoir à Maeve qui nous a accompagnés pendant 2 ans. « Sur les dents » finit donc en apothéose que ce soit sur l'émotion, le suspens et l'humour à la Marika Gallman !
On commence d'ailleurs ce tome dans la recherche de la vérité, qui est réellement le traître ? Quand toutes les pièces du puzzle sont en place, on voit tout de suite plus claire. Victor est vraiment un excellent méchant. Quand le nom du traître a été révélé, j'avoue avoir été abasourdi ! Surtout que j'aimais bien ce personnage atypique et qui était un peu décalé par rapport au reste du groupe. Finalement, quand j'écris cela on aurait dû le deviner tout de suite. Pour une fois, Maeve a tout prévu de A à Z, si bien que même Victor a pu être piégé ! Mais comme ce n'est pas un « méchant » comme tout le monde, il y échappe et lance des ultimatums à sa chère petite fille. Trois jours avant la bataille finale, un choix que Maeve doit prendre pour épargner à ses proches de souffrir.

Je vais parler un peu plus de Victor, (oui j'avoue, j'ai un faible pour les méchants, ils ont tellement de subtilité dans leur caractère que ce sont les plus intéressants). Dans ce personnage, on remarque beaucoup de similitude avec Maeve sur l'humour. Même si le père jongle pas mal avec la folie, par exemple dans le chapitre 25, où M.Victor discute avec "Raoul" son sceptre. Oui oui, le pire c'est que même si sa blague ne faire rire que lui, il continue. Comme quoi la folie n'est pas très loin… Il est intéressant de voir également qu'il ne peut jamais rester seul. Il a toujours besoin d'avoir quelqu'un auprès de lui, même si c'est pour le torturer et s'amuser avec son « sujet ». Sa faiblesse n'est autre que son égocentrisme, jusqu'au bout il n'en démord pas. Peu importe la situation, il est persuadé qu'il reste mettre de la situation et pense toujours s'en sortir, quelqu'un va le détromper sur le sujet.
J'en viens à Connor qui a également une plus grande place dans ce tome. Ce personnage passe par tellement de stade, qu'on est obligé de s'attacher encore un peu plus à lui. Tout d'abord, un imbécile (parole de Victor & Maeve), d'un lâche, d'un homme qui cherche sa rédemption, puis finir en héros. Même si on sait dès le début ce qu'il adviendra de lui, je n'ai pas pu m'empêcher d'être triste pour lui. Ce personnage qui n'a jamais reçu d'amour de quiconque, mais il a droit à une seconde chance avec l'aide de sa soeur.

J'en viens maintenant à la partie la plus triste de l'histoire, la mort d'un des personnages principaux. Je me permets de faire une citation du texte, car ce passage m'a vraiment marqué (sans divulguer de nom cela va de soi) :
« Ma vision s'embua à nouveau. Cadavre. Ce mot était si laid, si barbare. Il était ignoble, ingrat, répugnant. Comme la mort. Pourtant, c'était ce qu'il était devenu. Tandis que je m'allongeai lentement le long du cercle de runes pour lui faire face, je réalisai que ce n'était que la deuxième fois que je me retrouvais confrontée à l'un d'entre eux. Un sac de chair et d'os qui avait contenu un être humain. Un téléviseur sans son figé sur une image terne. Je n'avais jamais connu ma mère ni ma grand-mère. J'étais tombée dans le coma sitôt après le décès de Walter. Tous les vampires que j'avais tués s'étaient transformés en poussière. Je n'avais jamais veillé personne. Je n'avais jamais fait le deuil de quiconque. Lorsque Tara était morte, j'avais fui. Je ne pouvais plus fuir nulle part à présent. »
Je n'ai pas pu m'empêche d'avoir une petite larme à l'oeil, même s'il m'a fallu plusieurs pages pour vraiment me faire à l'idée que ce personnage ne serait plus là… Je pense que c'est l'un des passages les plus marquants !
J'en viens donc à Maeve elle-même. Dans ce tome, elle morfle tellement, qu'on se demande comment elle fait pour tenir encore debout. Elle est plus forte et utilise son trait d'humour pour garder la tête froide. Même si elle fait face à des deuils, elle garde l'objectif premier en tête : « Sauver tout le monde » et cela en dépit de sa propre vie. Elle devient tellement mature qu'enfin, elle arrive à faire le point dans ses propres sentiments envers les deux vampires. (J'approuve le choix de l'auteure même si pour d'autre cela doit être exaspérant). Pendant l'ultime combat par contre, je suis un peu déçue… Certes elle se doutait que ça serait plus compliqué que prévue mais au final (de mon point de vue), ce n'est pas elle, la véritable héroïne. On en revient alors à toute l'histoire dans son ensemble, où ce sont les autres qui font le plus gros du travail. Maeve se retrouve comme une diversion pour son père. Bien que la bataille en elle-même est vraiment épique, entre les Qalins, les fantômes, la folie de Victor, il y a de quoi nous tenir en haleine jusqu'au bout !
Un petit point qui m'a fortement déçue, c'est qu'il y a beaucoup trop de fautes d'orthographe. A tel point que parfois cela gâche la lecture, parfois ça passe… Mais quand c'est trop flagrant et que ça n'a pas de sens, il y a de quoi être déçue. Même si je sais qu'avec le peu de temps que l'auteure doit avoir pour rendre son texte à une date précise ne doit pas aider, cela reste dommage.
Pour conclure, ce fut une lecture très agréable et plein de suspens. Rien n'est jamais parfait, mais ce tome est l'un des meilleurs avec « La dent longue ». Il y a tous les ingrédients pour plaire. le rideau s'abaisse sur les aventures de Maeve Regan. J'ai apprécié, parfois je suis restée de marbre mais le plus important, l'histoire m'a beaucoup plu ! le scénario était donc très bien trouvé, bien tissé et l'auteure savait dès le début où elle voulait en venir. Ce n'est pas comme certains qui partent dans tous les sens, Marika se tient à ce qu'elle avait prévu depuis le début. J'ai hâte de voir ce qu'elle nous réserve dans le futur. Bye Bye Maeve, tu nous manqueras
Lien : http://skoldasybooks.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Hillel
  06 août 2014
Le voilà le dernier et dynamique tome.
Nous attendions des réponses, nous en avons, dés les premières pages les révélations arrivent. Nous attendions de l'action après un quatrième tome plus lent, nous en avons grandement et sans relâche. Nous attendions une fin qui clôture l'aventure, nous en avons une. Nous attendions de la romance, bon là il faudra repasser... Marika a tout misé sur l'effet de surprise, les rebondissements, les révélations et l'action. Si bien que j'étais épuisée, essoufflée en refermant le livre!
La romance est présente, certes, mais simplement sous entendue, en rien un élément capital du récit. Maeve est toujours perdue dans un pseudo triangle amoureux... mais franchement cela reste secondaire, elle a d'autres chats à fouetter. Son père en l'occurrence. Victor est plus présent que jamais dans ce tome, dans toute sa splendeur. Un méchant plus que méchant. le stéréotype du méchant. le mal à l'état pur, Dark Vador peut aller se rhabiller.
De plus, il y a pas mal d'émotions, un peu de psychologie, beaucoup de sentiments en tous sens... mais pas de romance mièvre de premier plan avec scènes de sexe à tous les chapitres, comme c'est trop souvent devenu une habitude en bit-lit.
Et là je dis merci, enfin une série bit-lit de qualité qui ne se sert pas du genre comme alibi pour tomber dans un récit purement érotique.
Non, là nous avons notre comptant de bastons et de magie. Nous plongeons dans de la bit-lit haute en couleur qui ne fait l'économie d'aucune scène sanglante, combats et exagérations. Nous épargnant la romance vue et revue.
Tout est dans la démesure, tout n'est qu'hyperbole. Et pourtant ce tout se tient, se lit très aisément porté par un style impeccable et soigné. Style soigné, humour et émotions bien pensés. Choses qui se font aussi de plus en plus rares en bit-lit. Ainsi, malgré le manque de romance, j'ai été réellement captivée en lisant une intrigue intense qui n'avait pas besoin d'une grande histoire d'amour! Eh oh les filles, réveillons-nous, et libérons-nous un peu de cette dépendance à la romance! Lorsque c'est bien écrit et distrayant, nous pouvons un peu nous affranchir de ces récits romantiques inlassables et mielleux. Effectivement, j'avoue, nous avons pris l'habitude, en bit-lit, de retrouver un beau mâle, un méchant garçon qui fait fondre le coeur de l'héroïne. Mais c'est encore le cas ici, ne paniquez pas, il y a encore Lukas et Trevor... toujours aussi craquants.
Bref, je me suis bien régalée, c'est sans doute, pour moi, le meilleur tome avec le premier. L'aventure de Maeve est à son apogée. On a avancé dans le récit telle une gradation vers un final extraordinaire à la mesure de ce que nous offre depuis cinq tomes Marika. Des personnages attachants, un univers hors du commun, une toile narrative finement tissée et beaucoup d'actions. le premier tome nous avait étonné et marré. Les autres tomes ont finement construit la trame pour nous offrir une issue riche et captivante.
Notre héroïne est de plus en plus humaine et touchante. On quitte un peu la forte tête, la chiante de service, pour retrouver une jeune fille blessée mais déterminée qui n'a plus rien à perdre. Ses alliés d'infortune deviennent une famille aimante auprès d'elle et nous offrent de jolies scènes d'affection.
Bref un dernier volet surprenant touchant et explosif.
Un final ponctué d'un épilogue "clin d'oeil" qui reflète excellemment la touche Marika!
Merci à elle.
Et moi aussi j'ai un petit pincement au coeur de devoir dire au revoir à une héroïne et à ses acolytes charismatiques à souhait...
Une série bit-lit dans toute sa splendeur, avec des vampires de la magie, du sang de l'action et beaucoup de sentiments torturés! que demander de plus?
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   05 mars 2017
Le véritable problème était de savoir si j'étais prête à lui donner une seconde chance. Pardonner ses actes et partir du principe qu'il n'en commettrait plus du même acabit étaient deux choses totalement différentes. J'avais si souvent demandé pardon avant d'agir exactement comme ce qui m'avait poussée à présenter des excuses en premier lieu.
Commenter  J’apprécie          180
WitchbladeWitchblade   04 mars 2017
Qu'est-ce qu'ils croyaient tous ? Qu'on faisait exprès de tomber amoureux ? Qu'on jetait son dévolu sur quelqu'un en fonction du nombre de personne qu'on pouvait emmerder ?
Les hommes, quelle bande de crétins.
Commenter  J’apprécie          190
OdlagOdlag   27 novembre 2016
— Les jours de la magie sont comptés. les Sihrs s'éteindront petit à petit. Le pouvoir de Benoxh suivra ton père dans la tombe : personne n'en héritera. Celui de tous les Sihrs qui ont trouvé la mort dernièrement s'est évanoui dans le néant pour cette raison. Lorsque j'étais enfant, la magie nous entourait. Un jour, elle disparaîtra totalement de la surface de la Terre et une autre force la remplacera. Une ère touche à sa fin et une nouvelle commence. Ainsi va la vie. Ce n'est qu'une question de temps. Personne ne peut se battre contre l'inéluctable. Personne n'a le pouvoir de vaincre l'univers, pas même ton père. Nous ne sommes tous qu'une goutte dans son océan.
Elle fit jouer ma larme dans la lumière jusqu'à ce qu'elle ressemble à un soleil miniature.
— Ces gouttes forment pourtant les marées, reprit-elle. Certaines iront s'échouer sur une plage et y sécheront ; plus tard, d'autres, charriées par les nuages, grossiront les flots. C'est un cycle infini. L'heure est venue pour moi de gagner le rivage, mais ce n'est pas ton cas. Tu n'es pas de celles qui remplissent les fonds marins ni de celles qui moussent sur les côtes avant l'heure. Tu es de celles qui forment les vagues des tempêtes, Maeve Regan. En tant qu'enfant de la prophétie, tu as le pouvoir d'un raz-de-marée.
— Il n'y a jamais eu de prophétie.
L'amusement se refléta sur son visage comme le soleil sur l'écume.
— Aucune prophétie n'a jamais existé avant qu'elle se réalise.
Elle releva la main pour étudier ma larme dans la lumière directe.
— Tout est transformation. Rien ne meurt réellement. Les choses changent et se renouvellent, dit-elle alors que la goutte commençait à briller plus qu'elle n'aurait dû le faire. N'oublie jamais que rien ne se finit jamais. Nos magies illumineront le néant quand elles le rejoindront ; j'apporterai mon sel à la terre en m'échouant sur la rive. Utilise celui de tes larmes pour évoluer.
Tandis qu'elle terminait sa phrase, la goutte gonfla sur son doigt au point de bientôt faire la taille d'un poing. Aya la fit rouler dans sa paume, où elle s'arrêta. Elle brilla de mille feux tout en changeant de forme jusqu'à ce que, finalement, une fleur sauvage d'un blanc immaculé apparaisse. Aya m'encouragea d'un sourire à la prendre. J'avais vu les mêmes aux alentours de la maison de Benoxh lorsqu'elle m'avait invitée dans un de ses souvenirs. Ce jour-là, elle m'avait montré sa mort humaine et sa naissance immortelle. Son message était clair : si aucune goutte ne venait nourrir la terre, aucune fleur ne pouvait pousser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
wentworth23wentworth23   21 mai 2014
Il me releva, toujours trop gentiment, et me traîna en haut de l’escalier, puis jusqu’à la salle du trône, dont il fit littéralement voler les portes. Ces dernières atterrirent sur le sol dallé en grand fracas. Bah, il pouvait se le permettre. Il était chez lui, après tout. Et quelle entrée plus magistrale pour un roi ?

— Salut les trouducs, je suis de retour ! claironna-t-il d’un ton joyeux.
Commenter  J’apprécie          40
WitchbladeWitchblade   03 mars 2017
J'avais beau posséder la magie morte, la plus grande source de pouvoir sur Terre, j'étais une moins que rien en relations humaines.
Commenter  J’apprécie          140

Videos de Marika Gallman (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marika Gallman
Extrait de la conférence "Quand le héros a les crocs... Vampires et Loups-garous!" avec Jeanne-A Debats, Marika Gallman, H.V. Gavriel et N.M. Zimmerman.
autres livres classés : vampiresVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1937 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre