AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Maeve Regan tome 4 sur 5
EAN : 9782820511935
416 pages
Milady (01/11/2013)
3.85/5   86 notes
Résumé :
Tuer son père aurait dû mettre un terme aux ennuis de Maeve. Mais les choses ne se passent jamais comme prévu. Non content de la retenir prisonnière dans un château infesté de vampires, Connor veut se servir d'elle pour prendre la place de Victor. Sans pouvoirs, sans alliés et sans échappatoire, Maeve devra faire équipe avec la dernière personne sur Terre dont elle souhaite l'aide : son ancien mentor qui l'a trahie, Benoxh. Et c'est sans parler de la deuxième partie... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 86 notes
5
6 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

Witchblade
  05 décembre 2016
Suite des aventures déjantées de Maeve!!
Ce tome a été assez long à lire car j'avais quasi déjà oublié la fin du tome 3 et que Maeve se retrouve un peu en terrain inconnu, elle-même ne sachant pas ce qu'il lui arrive. du coup, il m'a fallu attendre un certain temps pour que l'histoire se débloque enfin et devienne intéressante à suivre. le début a été plus que chaotique et étant dans une période où je n'ai pas beaucoup de patience pendant la lecture, j'ai failli l'abandonner plus d'une fois. Je possède également le tome 5, c'est peut-être ça qui a sauvé ce tome même s'il m'a fallu 2 semaines pour en voir le bout. Il faut arriver à plus de la moitié de ce tome pour que l'histoire et les évènements s'enchaînent plus vite et que les pages défilent enfin.
Je vais de ce pas lire le tome 5 afin de pouvoir vous donner un avis global sur cette série fantastique mélangeant vampires, magie et prophétie.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
Commenter  J’apprécie          300
gabrielleviszs
  04 août 2022
En remettant de l'ordre dans mes bibliothèques (oui, depuis le temps que je devais le faire, je suis tombée sur cette série que j'avais commencé à lire il y a looooooongtemps ! Qu'est-ce que cela fait du bien de faire diminuer cette HAL xD. J'ai juste relu ma dernière chronique, celle du 3 doc et hop, j'ai attaqué vite fait bien fait. le résumé en dis déjà un bon paquet, Victor a disparu, mort ou pas, il n'est plus présent dans la vie de Maeve et elle a cru qu'elle serait enfin libérée de toutes les obligations qui lui sont tombées dessus depuis pas mal de temps. Que nenni, la voila devenue prisonnière de son propre frère qui a besoin d'elle pour une obscure raison. Avec Connor c'est toujours aussi compliqué, il est dépeint comme le vilain petit garçon qui veut jouer au roi, brave petit, mais il n'en a pas l'étoffe et encore moins le courage, se cachant derrière ses monstres de foire. Bref, Maeve est encore dans un pétrin pas possible et elle ne va pas se laisser faire pour autant. Enfin, elle se battrait si elle le pouvait, mais son mentor Benoxh semble avoir trouvé une solution : la rendre mortelle, d'une certaine manière. Plus de pouvoirs, plus de côté magie morte ou vampirique, il ne reste plus qu'une jeune femme qui n'a pas plus de fore qu'un moustique et ça, même si elle n'a cessé de répéter dans les tomes précédents qu'elle voulait être normale, la normalité, ici, dans ce château maudit est tout sauf cool !

Le début est malheureusement long, me demandant même ce qui se passait réellement dans la tête de Maeve jusqu'à ce que cela fasse tilt et que je fasse défiler les pages jusqu'à un certain point pour avancer sur l'histoire. Certes il y a quelques points qui vont nous servir plus tard, mais sur le coup, j'ai eu du mal à digérer ses informations sans queue ni tête. Maeve est captive par son jumeau qui semble l'adorer. Il a besoin d'elle pour asseoir sa position au sein du château de leur père et n'hésite pas à employer les grands moyens pour y parvenir. Même si la torture sur elle le répugne, il envoie ses chers atouts de la manche gauche et droite pour lui faire du mal et la rendre plus docile. C'est mal comprendre Maeve qui préfère mourir plutôt que vivre dans un monde où tout est chamboulé. Son coeur a pris cher, tout comme son corps qui n'est plus que mortel. Forcément les ennemis de la jeune femme vont tenter d'en profiter pour la tuer. Qu'ils prennent un ticket car la liste est longue et Maeve a plus d'un tour dans son sac. Même mortelle elle arrive encore à surprendre, mais se prend aussi des coups.

Entre elle et son jumeau, c'est complexe. Cela l'était déjà auparavant car ils sont dans des camps différents en quelque sorte. La raison ou la folie semble prendre le pas sur l'autre et inversement. Difficile de savoir vraiment ce que Connor désire de sa soeur, quitte à la faire souffrir mentalement et physiquement, mais personne ne doit la tuer. Si on réfléchit bien une fois le tome terminé, il est facile de comprendre pourquoi, serait-il au courant de tout ce que Benoxh raconte à Maeve ? La naïve petite fille n'a toujours pas compris sa vie ni même pourquoi elle est toujours en vie. Est-ce que son frère l'aime véritablement parce que c'est sa soeur ou parce qu'elle a les mêmes dons que lui même bloqués ? Tout comme Maeve qui n'arrive pas à se décider sur sa conduite à tenir vis-à-vis de lui. Un coup elle veut le tuer, comme la plupart de ceux qui les entourent, un coup elle serait capable de le torturer pour le plaisir, un coup elle l'apprécierait presque... En même temps, restez enfermé dans une chambre durant des jours et des jours sans personne à qui parler peut faire devenir chèvre n'importe qui.

Durant une bonne partie, Maeve tourne en rond et nous comprenons parfaitement que de toute manière elle ne peut pas faire grand-chose, à part attendre hypothétiquement de l'aide extérieure. Ces passages sont un peu longs également et son introspection m'a un peu perdu. Par chance, sa vie reprend du rythme et là je me suis amusée. Les secrets qui entourent Maeve sont si nombreux que même nous, nous en loupons quelques uns, jusqu'au final. Pas de big boss pour elle, par contre des épreuves à profusion. Entre les morts qui ne le sont pas, les vivants qui ne le sont plus, les fantômes du passé qui hantent les couloirs de ce château maudit et Rosita qui arrive à traverser les murs (et on se demande encore comment elle fait), nous avons de quoi faire pour notre plus grand plaisir. Oubliez tout ce que vous avez déjà pu lire sur elle, sur ce que les autres lui ont dis, il va falloir faire la part des choses et les mensonges comme les vérités ne s'arrêtent pas à une discussion. Les attitudes, les regards ou justement les non-regards cachent souvent des éléments clés. Des personnages sont forts, présents ou non dans les parages, Victor, Lukas, Trévor, mais aussi Lala (je le kiff ce mec xD) Elliot, Barney, Cara, Aya ou encore Elzbieta (beurk), Slater (rebeurk), Connor, Benoxh et bien entendu Nikolaj. J'allais oublier Jean-Pierre qui a un rôle particulier et va probablement reprendre un peu de bon sens en s'éloignant de tout ce bazar.

Les personnages ne sont pas plus nombreux qu'auparavant, l'auteur joue avec nos nerfs pour les faire disparaitre et apparaitre, tout comme Maeve et son don qui prend une évolution radicale. Une de celles qui promet de nous poser des questions sur la fin du tome précédent : et si ? Chacun a sa propre histoire, chacun vit avec ses sentiments, ses émotions, son corps qui subit ou non des changements. Des liens se sont formés, d'autres s'activent, il devient de plus en plus difficile de faire confiance. Seuls les actes comptent, mais est-ce qu'il n'y a pas toujours derrière un geste une demande implicite ? Enfin pas avec tous les personnages, il y en a bien un qui ne demande rien, et je n'en dirais pas plus à ce sujet. Des surprises de taille nous attendent à chaque détour de couloirs et il y en a dans cette demeure maudite. Qui va vraiment la protéger ? Qui va vraiment réussir à la toucher ou à la transpercer ? Sa magie est toujours au coeur des négociations et son avenir ne sera pas ce qu'elle voudrait. Qu'à cela ne tienne, il va lui falloir trouver un moyen détourné pour obtenir ce qu'elle veut plus que tout. Et je suis persuadée qu'elle y parviendra.

La fin est surprenante et j'avais des doutes sur certains points, sur ce que nous avions noir sur blanc. Je me frotte les mains car j'avais raison sur un de ces nombreux points et dont je n'ai pas parlé bien entendu. Comme quoi, quand tout semble facile, c'est que cela peut l'être ou au contraire vous venez d'être trompé ! Ah la vie de Maeve est compliqué, ses amis, ses amours et ses emmerdes aussi. Vivre sans pouvoirs ? Finalement elle va peut-être oublier pour le moment. Elle qui a vécu telle une limace durant des jours et des jours, je pense sincèrement qu'elle ne le voudra plus. le final apporte toujours des rebondissements et pour ce tome il y en a plus d'un, dont la fameuse prophétie. L'horreur sans nom qui s'impose, la dépression risque de rappliquer plus vite. Des questions sans réponses restent en suspend et laisse un suspense sur des personnages. Que va-t-il leur arriver ? Mystères et morsures de Rosita ! La magie est importante et le dédoublement très bien amené. J'ai eu peur de me perdre, mais non, j'ai facilement suivi les deux côtés. Les crocs sont également dans la place. Les seuls humains dans les oubliettes risquent leur peau à chaque instant, de toute façon ils sont considérés comme de la nourriture sur pattes.
En conclusion, un 4ème tome un peu plus long que les autres, avec une introspection que j'aurai aimé beaucoup plus court. Par contre, de nombreuses révélations sont faites, dès que l'action débute, elle ne s'arrête quasiment plus et ça c'est ce que j'aime le plus. Une Maeve qui découvre la pleine possession de ses pouvoirs et surtout des rebondissements de fin de partie qui me donne de découvrir la suite et fin de ses aventures !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/maeve-reagan-tome-4-a-pleines-dents-marika-gallman-a212902245
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yumiko
  21 décembre 2013
Comment vous parler de ce tome-ci... Dur de trouver les mots car ils se mélangent entre plaisir et déception. J'aime le personnage de Maeve depuis ma rencontre avec elle. Je suis fan de son humour, fan de son caractère horrible (oui disons-le clairement), fan de l'univers dans lequel elle évolue. Chaque nouvelle parution est un pur bonheur et me donne envie d'en apprendre toujours plus et de me jeter immédiatement sur le roman. Enfin, cela c'était valable jusqu'au tome 4...
Ici, nous sommes loin de l'euphorie des débuts et ce tome est beaucoup plus monotone et moins mouvementé que les précédents. Maeve se sent comme Alice au pays des merveilles quand elle est enfermée dans le château? Et bien moi j'ai eu l'impression d'être une Alice claustrophobe qui ne trouve jamais la sortie du terrier et qui tombe sans fin dans un monde sans couleurs et sans intérêts où il ne se passe... rien... ou si peu.
Pourtant, les révélations vont pleuvoir, les vraies trahisons apparaître et la vérité sur son père être mise en avant. Donc vu sous cet angle, ce tome ne peut être qu'excellent et palpitant. le seul hic, c'est que tout cela se passe dans un huit-clos qui n'est pas étouffant, pas stressant, finalement peu prenant avant les 100 dernières pages (là c'est la fan de thrillers qui parle). Cela n'a rien à voir avec le style de l'auteur car lui il reste accrocheur, mais plus avec la façon dont la trame est construite et présentée.
J'ai eu la sensation jusqu'à l'approche de la fin que ce tome était un tome de remplissage, comme s'il fallait absolument que la série comporte 5 tomes mais qu'il n'y avait pas vraiment de matière pour... Des éléments sont trop répétitifs et trop développés, alors que d'autres ne le sont pas assez pour notre plus grande frustration. Oui je suis déçue et pourtant j'aime toujours autant Maeve (à part quand elle passe d'un homme à l'autre, car là elle m'énerve vraiment), cette héroïne hors du commun aux réparties inoubliables.
En bref, j'ai hâte de lire le dernier tome mais en même temps je suis très inquiète de ce qu'il va nous présenter. Jusque-là je me lançais dans cette série les yeux fermés, aussi cette déception me fait d'autant plus mal. Peut-être avais-je trop d'impatience à lire ce tome? Avais-je trop d'idées préconçues sur la suite? Voulais-je trop la faire à ma façon? Je ne sais pas, en tous les cas, j'ai passé un bon moment mais moins excellent que prévu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
llyza
  09 novembre 2013
Je dois prévenir que je ne suis pas impartiale avec cette saga, elle reste une de mes premières lectures d'Urban Fantasy et a donc une place toute particulière dans mes coups de coeur, presque tout autant que Kate Daniels (c'est dire pour moi).
Néanmoins, si j'avais adoré le tome 1 & 2 (bien qu'ils soient plus à la roots, plus comme un diamant brut qu'on n'a pas encore fini de tailler), le tome 3 plus travaillé m'avait moins emballé car les relations entre personnages étaient moins approfondies, trop en surface. Maeve était alors seule, elle ne faisait plus confiance à personne et n'avait qu'une seule idée en tête : tuer son père et reprendre sa vie en main. Sauf que la vie, quand elle t'a mis un uppercut, elle ne te laisse pas te relever et te donne encore 2 ou 3 coups dans les côtes pour bien que tu comprennes que tu n'as pas fini d'en baver (hein Kate).
Voilà comment Maeve se retrouve à flotter dans les limbes de ses souvenirs, on revoit tous ses moments clés des précédents tomes ; une manière originale pour nous de faire un résumé de toute l'histoire et nous rappeler où nous l'avions laissée. A l'article de la mort.
Jusqu'à la moitié du roman l'ambiance est une continuité du tome 3, tout n'y est qu'illusion et faux semblants où tout le monde cache quelque chose. Maeve privée de ses pouvoirs est plus faible que jamais et n'a d'autre choix que d'en faire de même. Elle garde pour autant ses répliques pleines d'humour et bien sarcastiques, beaucoup de références nous feront plus d'une fois sourire. Bien qu'elle ne soit plus qu'une humaine, elle continue avec son mordant et n'est toujours pas prête à avoir froid aux yeux.
La deuxième partie est plus dynamique et l'action déboule comme un ras de marée mettant ainsi pas mal de choses au clair. Beaucoup de révélations et pour le coup, je m'y attendais, mes soupçons étaient fondés. La seule question que j'avais en suspens depuis la fin du 3 a trouvé réponse — pourquoi le traître a-t-il fait ça ? Par amour tout simplement, même si je ne suis pas totalement sûr qu'il n'y ait pas plus là-dessous. Mais une nouvelle vient prendre sa place dans ce tome 4, me faisant attendre la résolution de la saga avec impatience mêlée de tristesse.
Laisser les personnages auxquels l'ont s'attache c'est vraiment un crève-coeur même s'ils sont peu présents. On s'attachera surtout à la relation Connor-Maeve (qui me fera penser à celle de Daenerys et son frère… surtout la scène du peignoir, je n'ai pas pu m'empêcher de revoir GOT), je n'aime toujours pas la relation Maeve-Trevor (dû à un tome 3 superficiel et mon non-amour pour les triangles amoureux) mais ça n'empêche d'être mignon voir pure. Barney, Lukas, Lala, Cornack, Rosita… sont toujours de la partie pour nous faire un récit ultra attachant et terriblement addictif. On ne le lâche qu'une fois terminé.
Marika Gallman avec A pleines Dents vient de se hisser dans le top des auteurs francophones, en matière de récit et surtout d'écriture. le travail est remarquable et n'a rien à envier à certains auteurs de renom. Son style a sacrément bien évolué depuis le tome 1, plus poussé, plus précis, plus soutenu tout simplement plus fournis. Je crois qu'on peut dire qu'elle vient vraiment de rentrer dans la cour des grands et j'espère très vite la voir avec un nouveau projet aussi remarquable que Maeve Regan. Une auteure sans contexte à suivre de très près.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
Hillel
  16 décembre 2013
En commençant cette chronique, j'avoue que je me pose la question si, comme pour les autres tomes, je vais donner à ce livre, notre inestimable logo "coup de coeur"?
J'hésite assez pour différentes raisons. La principale étant la lenteur du début du roman. Effectivement, la solitude de Maeve qui se retrouve seule et sans défense dans cet immense château où règne le fantôme de son père de son grand-père et d'autres victimes, a eu tendance à me faire languir. Languir du temps où elle allait casser des gueules et charmer des gars en boite de nuit.
Cette sorte d'inertie de la part de notre pétillante héroïne m'a un peu pesée. Ce qui est à la fois un point négatif, j'ai trouvé le temps long, et j'ai eu envie de retrouver l'énergie des autres tomes. Mais qui est aussi un point positif, car à son habitude, Marika Gallman a beaucoup de talent pour nous faire passer les émotions de sa protégée et installe progressivement et en toute logique son intrigue à venir.
Alors effectivement, si j'ai trouvé cela finement écrit et intrigant... je me suis un peu lassée. Lassée du cadre de ce château tiré tout droit d'une description de "La belle et la bête", de Behnox, avec son impassibilité et ses manigances, de Connor en manque d'affection, si bien qu'on croit voir une caricature, et de la solitude de Maeve qui tourne en rond dans les couloirs du domaine.
Et puis au milieu du livre quelques personnages arrivent enfin, avec leur plan, ou leur non-plan, avec leur affection, ou leur haine... et les choses sérieuses reprennent!
Oui, j'ai été ravie de retrouver certains personnages de la joyeuse "armée" de Maeve. de retrouver un Trévor si attentionné, alors qu'il me laissait assez perplexe dans le précédent tome... de retrouver Cormack, le cow-boy décalé, et Elzabeta, toujours prête à sortir les ongles et les couteaux. Ainsi, les sentiments en tous sens, les bastons, et les trucs aussi louches que magiques repointent le bout du nez! Mais surtout l'humour et les répliques grinçantes fusent de plus belle. Et les affaires reprennent enfin!
L'humour si corrosif de l'héroïne qui m'avait un peu manqué dans la première partie revient au quart de tour. Maeve, reprend du poil de la bête pour notre plus grand plaisir.
Ainsi, la seconde partie du roman, nous entraîne dans des situations aussi sympas que décalées, nous donne un poil de suspense, pas mal de révélations, et surtout... surtout, nous offre ce que nous attendons depuis un tome déjà: une confrontation entre Maeve et Lukas. Et c'est parti pour un triangle amoureux! Et oui, Marika, vous le savez déjà, aime torturer ses lecteurs, là, côté sentiments, Maeve est à rudes épreuves, et nous avec!
Et finalement tout se suit de manière truculente, avec ce plein d'humour et de rythme auquel nous a habitué l'auteur. Impossible de s'ennuyer ni de lâcher le bouquin. Avec quelques idées assez originales, difficiles à concevoir au départ, mais qui se révèlent bien marrantes.
Et puis, la fin nous laisse moins en plan que le tome précédent mais avec une très bonne envie de savoir comment tout cela va se terminer!
En gros, un très bon quatrième tome, pas réellement décevant, mais différent.
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   01 mars 2017
Le combat ne prend fin que lorsqu'un des camps perd espoir. Ce n'est que là qu'il cessera de se battre.
Commenter  J’apprécie          230
HelahHelah   29 mai 2014
-Est-ce que tu es fière de toi ?
Je pinçai les lèvres et haussai les épaules.
-A quel sujet ?
Il expulsa bruyamment l'air de ses narines. C'était chou.
-Tu es sortie par la fenêtre.
Il faisait d'énormes efforts pour empêcher sa voix de grimper dans les aigus. J'étais admirative.
-Ben, c'est quand même rudement haut. Donc oui, je suis plutôt fière de moi.
Il me gifla.
-Je suis toujours fière de moi, dis-je calmement.
Il me gifla de nouveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RhiaRhia   28 novembre 2014
— Montez la garde, ordonna Benoxh à Lala et Barney.
— Ce ne sont pas vos chiens, rétorquai-je sèchement à Benoxh avant de me tourner vers les deux intéressés. Montez la garde, s’il vous plaît.
Lala m’adressa un sourire immense qui tenait plus de celui du prédateur que du Télétubbie. Après l’avoir vu arracher une dizaine de têtes en chemin, cela me retins son bras avant qu’il ne fasse un salut. Comment parvenait-il à plaisanter en toute occasion ? Il y avait des choses passablement graves qui se déroulaient partout autour de nous, et monsieur semblait toujours tout prendre à la légère. Peut-être que ça l’aidait à ne pas trop s’inquiéter.
— Un peu de sérieux, recrue, lui dis-je calmement. Un jour, tu vas te ramasser un pieu en plein cœur parce que tu essayais de placer une vanne que personne n’aurait comprise de toute manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WitchbladeWitchblade   02 mars 2017
Un soupçon de vérité aidait toujours à rendre les mensonges plus crédibles.
Commenter  J’apprécie          180
OdlagOdlag   27 novembre 2016
— On n'a jamais eu l'occasion de terminer notre petite conversation, hier, susurra-t-elle en se penchant sur moi.
— Tu ne peux pas m'attaquer ici, dis-je [...].
J'en étais convaincue. [...] J'en étais même tellement persuadée que, lorsqu'elle abattit son talon sur mon ventre et me coupa la respiration, je fus surprise avant d'avoir mal.
— C'est ce que tu crois, rétorqua-t-elle sur le même ton que précédemment avant de m'attraper par le chignon pour me relever la tête. Tu veux jouer, petite poupée ? Montre-moi ce que tu as dans le ventre.
— Ton pied, sale conne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Marika Gallman (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marika Gallman
Extrait de la conférence "Quand le héros a les crocs... Vampires et Loups-garous!" avec Jeanne-A Debats, Marika Gallman, H.V. Gavriel et N.M. Zimmerman.
autres livres classés : vampiresVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1937 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre