AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246684315
Éditeur : Grasset (01/06/2005)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Arrêté le 20 janvier 2004 par le Brigade des stupéfiants, à l'aéroport d'Orly, Philippe Gaumont, coureur de la formation française Cofidis ne fera plus jamais de vélo. C'est sa troisième implication dans une affaire de dopage et il a décidé de tout dire sur ses dix ans de professionnalisme : la cortisone dès la première saison, l'EPO ensuite, et puis la drogue, tous les hivers, pour faire la fête, pour aller s'entraîner ou fuir le quotidien. Ses anciens amis, ses em... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
moravia
  20 août 2015
Durant la lecture j'avais en mémoire la chanson* d'Hubert-Félix Thiefaine qui commence par cette ritournelle :
Valium, Tranxène, Nembutal, Yogourts, Acides
Valium, Tranxène, Nembutal, Yogourts, Acides
Fais-moi une place dans ton linceul.
Quand y en a pour un y en a pour deux.
Effectivement il est souvent question de préparations pharmaceutiques, tout à la fois drogues et produits dopants, entrainants certains coureurs jusqu'à la mort, dont l'auteur de cette confession.
Tels des maquereaux dirigeant leurs boxons, mère maquerelle surveillant son troupeau, les présidents des instances internationales, firmes en tous genres, directeurs sportifs et médecins véreux se payent sur la bête jusqu'à qu'elle en crève.
Un monde où l'Omerta est de règle et malheur à celui qui parlera. Il sera un paria, à l'inverse des taiseux, qui directeur sportif, qui consultant de télévision deviendront à leur tour.
Après cette lecture vous ne regarderez plus de la même façon le Tour de France. Finalement seul le paysage mérite encore votre attention.
L'importance des révélations gomme le peu de qualité littéraire de ce livre. L'intérêt est ailleurs, Grasset l'a bien compris en publiant ces aveux pathétiques.
* Scènes de panique tranquille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
doublepage
  19 mars 2018
Le cyclisme est un sport que je vénère, depuis tout petit, j'ai été nourri aux exploits de Merckx, Hinault et autres grands anciens.
Mais là....... Je ne sais pas quoi dire. Ce livre m'a laissé KO. Ici il n'est pas question d'échappées au long court, ou de grands exploits, mais plutôt de taux d'hématocrite, ou d'hormones de croissance.
Rien ne m'a été épargné.
L'auteur : Philippe Gaumont nous livre sa vérité. Suite à un ènième contrôle positif, il décide de se libérer et de tout dire.
A juste titre, il a été montré du doigt pour ses pratiques dopantes, mais faut il l'accabler davantage pour autant?
Ce qu'il décrit au fil des pages, le comportements des coureurs, des directeurs sportifs et des sponsors est répugnant. Depuis 20 ans et l'affaire Festina, chacun essaye de croire en un cyclisme propre, mais ce livre nous ramène à la réalité : Hier Armstrong, aujourd'hui Sky, rien ne change.
Philippe Gaumont m'apparaît davantage comme un bouc émissaire sur qui tout le monde s'est défoulé pour expliquer les dérives du cyclisme. Coupable, il l'était, responsable, je ne crois pas.
Aujourd'hui disparu, il m'inspire davantage de compassion voir du respect pour avoir osé parler.
Quant à ma passion du cyclisme, la flamme est toujours présente, même si....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Marcelline
  27 novembre 2014
Sans être fan de cyclisme et sans connaître les trois-quart des noms cités dans ce livre, j'ai été sidérée par la découverte de ce que le terme de "dopage" signifie alors que j'en entends régulièrement parler au moment du départ du Tour de France.
Comme beaucoup, j'ai entendu parler de l'affaire Festina et j'avais vaguement la notion de coureurs voulant améliorer leurs performances pour gagner leur course. Je n'imaginais pas le système hyper-organisé et très généralisé, auquel il semble difficile d'échapper lorsque le sportif devient professionnel, que le "repenti" Philippe Gaumont, décédé à 40 ans depuis, dénonce dans ce livre.
Il ne se cherche pas d'excuses, il décrit et explique le système, il raconte son parcours et ses choix, à remettre à chaque fois dans le contexte de l'époque et de son itinéraire propre d'homme et de cycliste.
Intéressant, très étonnant, souvent déprimant...
Commenter  J’apprécie          80
baytobreaker
  12 mai 2018
Etant fan de cyclisme, connaissant un peu la carrière de Philippe Gaumont, ce livre m'a captivé! en savoir plus sur les sombres coulisse d'un cyclisme tourmenté, des anecdotes qui laissent sur le c**, un récit un peu décousu mais qui met un vraie claque. Vraiment si vous aimez le cyclisme, vous devez le lire
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
moraviamoravia   08 août 2015
Parfois, je pense à Marco Pantani. Ce coureur italien, vainqueur du Tour de France 1998, a été retrouvé mort, le 14 février 2004, dans une chambre d'hôtel de Rimini, le corps bourré de cocaïne. Exclu du tour d'Italie 1999, suite à un taux hématocrite trop élevé, il ne s'en est jamais remis mais n'a rien dit. Enfermé dans son mensonge, victime d'un système injuste où seuls ceux qui sont pris portent le poids du dopage, j'imagine qu'il s'est en partie drogué pour ne pas avoir à affronter le regard des gens, dans les rues de son pays, où il était une véritable star.
Quand j'ai appris son décès, j'ai tout de suite pensé qu'il était mort de ça, mort de ne pas avoir parlé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
moraviamoravia   29 juillet 2015
Car le venin s'est propagé (en 1995) à une vitesse incroyable au sein de la plupart des formations étrangères. Désormais, même les plus modestes équipiers ont accès à la substance miracle : l'EPO.
En France, seuls quelques coureurs, qui font en général partie des équipes italiennes ou espagnoles, y ont droit.
Commenter  J’apprécie          100
moraviamoravia   26 juillet 2015
Cédric Vasseur et moi, nous sommes passés professionnels la même année, en 1994. En 1996, nous courions tous les deux pour l'équipe Gan et il répétait souvent : "Mon père m'a toujours dit que chez les pros, on ne peut pas gagner une course à l'eau."
Commenter  J’apprécie          54
moraviamoravia   26 juillet 2015
Très vite, je me suis aperçu que par rapport à nos deux leaders, David Millar et Massimiliano Lelli, j'étais à la traîne pour le dopage...
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : dopageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
842 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre