AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302051971
Éditeur : Soleil (22/06/2016)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Asgard n'est plus, les Elfes ont retrouvé le chemin de la magie et les Dieux ont disparu, à l'exception d'un nain devant lequel le monde s'agenouille : Thor. Malgré le pouvoir du marteau Mjöllnir qui fait de lui l'être le plus puissant du monde, Thor n'aspire qu'à une existence paisible... Mais le réveil des géants pétrifiés par Odin en des temps immémoriaux va l'obliger à livrer sa dernière bataille.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Pavlik
  12 août 2016
Un monde sans dieux...mais surtout un tome sans saveur !
Olivier Peru et Pierre-Denis Goux ont décidé de prolonger les aventures de Thor le nain, bien que les deux premiers tomes constituent un diptyque qui se suffit à lui-même. Soyons honnête : j'étais le premier à espérer une suite mais le résultat est franchement décevant, de mon point de vue.
Nous retrouvons donc Thor, dont la nature divine fut révélée dans les tomes précédents. Assumant toujours difficilement son statut, il ne peut pourtant lui échapper. D'autant plus qu'une nouvelle menace se dresse : suite à la guerre qu'il déclencha contre Asgard, la magie des Ases s'est affaiblie au point que les géants se réveillent et menacent tous les peuples de Midgard...
Peut-être suis-je un peu sévère mais j'ai trouvé ce nouvel opus largement inférieur aux deux premiers. Certes, il n'y a plus besoin de planter le décors, et donc d'évoquer un univers entier, mais ce monde sans dieux manque cruellement de densité. S'appuyant toujours sur la cosmogonie scandinave, les auteurs se contentent de reprendre à leur compte la mythique rivalité entre Géants et Ases afin de concocter un scénar' basé sur l'action. Exit, donc, les suggestions de dynamiques politiques, historiques et sociales. Exit aussi les résonances philosophiques. Exit enfin l'originalité du traitement des Elfes, qui ont retrouvé un aspect classique. le pitch est simple ; tous derrière moi contre les géants. Mais ce n'est pas vraiment le plus grave, car l'ensemble aurait pu constituer un agréable divertissement. Là où j'enrage quelque peu c'est que les scènes de batailles sont mal rendues, l'aspect épique mal fichu et l'utilisation des personnages franchement maladroite (mention spéciale à Loki, dont les manipulations et le retournement de veste final font bien rire).
Même les dessins de Pierre-Denis Goux, que j'avais vraiment appréciés dans le premier arc, ne sont pas à la hauteur et apparaissent bâclés par moment. Les aventures de Thor semblent se conclure définitivement avec ce tome, bien que l'ultime page suggère qu'il serait possible de relancer l'histoire sous la forme d'un mix entre mythes scandinaves et légendes arthuriennes. Why not ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
tchouk-tchouk-nougat
  06 août 2016
Le tome deux aurait pu être la fin de la série. Il n'en est rien. C'est ce tome trois, un monde sans dieux qui va clore la chapitre Mjollnir.
Thor a survécu, alors que Odin, Hell et les autres sont morts à Ragnarok. Pour tous c'est le dieu qu'il vaut supplier pour avoir des bonnes récoltes. Alors que lui aimerait être simplement un nain. Mais quand les géants, libérés par la mort du père des dieux, vont se mettre à ravager Midgard, c'est tout naturellement vers lui que tout le monde se tourne.
Un tome un peu moins clair que les précédents. Nous nous écartons des légendes scandinaves connues pour découvrir un monde qui doit faire face à la résurrection des géants depuis la mort d'Odin.
Plusieurs faits vont s'enchainer et certains ne sont pas toujours très clairs dans leur utilité. Certains détails sont même un peu bizarre. Ainsi Loki qui contrairement au autres dieux va avoir le droit de se réincarner. Mais pas dans un nouveau-né comme ça aurait du être le cas mais dans tous les elfes. Curieux... Mais bon pratique car ainsi il controle tout ce beau monde et comme les elfes ont la capacité de controler les êtres vivants il controle encore plus de monde. Et donc les protagonistes ne sont pas forcement ce qu'ils semblent être... Vous commencez certainement à saisir pourquoi c'est pas toujours clairs.
Ca reste un très bon moment de divertissement pour ceux qui aiment la fantasy. Un peu aussi grâce aux dessins de Goux qui allient précision et expressivité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
meygisan
  05 septembre 2016
J'attendais ce tome 3 tant les deux premiers m'avaient plu. L'ambiance, les graphismes et l'histoire m'avaient interpellé positivement. J'étais resté sur ma faim car l'histoire racontée par Olivier Péru est tellement dense qu'elle méritait à mon sens des approfondissements et donc un troisième tome. Et puis j'aime beaucoup la plume de celui ci.
Mais je dois avouer ma déception après lecture de ce tome, lu il y a 15 jours. J'ai la désagréable surprise de ne pas avoir le moindre souvenir de ce qui s'y passe. Je dois feuilleter le volume pour me remémorer les événements. D'habitude pour moi c'est un signe. Une bd ou un bouquin qui ne me laisse aucun souvenir est bon pour la remise. Sur le moment de lecture, je me souviens avoir dévoré les pages, les unes après les autres, mais sans grande conviction, comme si ce que j'attendais ne venait jamais. Et puis je suis passer rapidement à autre chose. Aujourd'hui, pour rédiger cette critique, je me retrouve avec le même sentiment et une grande difficulté pour en dire quelque chose. du coup y a t'il réellement quelque chose dans cette bd? Certes les graphismes sont grandioses, les pages avec les géants leur donnent toute leur "grandeur" et réussissent à nous convaincre de leur puissance. le reste de la bd est sans reproches de ce côté là. Mais question scénario, c'est une autre histoire. C'est pratiquement vide, elle ne me parle pas, là où, dans les tomes précédents, elle nous transmettait un message ( pour cela lisez ma critique du tome 2). Je suis passé à côté du message, n'est pas compris le pourquoi du comment et c'est bien dommage, car cela confirme mon sentiment de "bâclage" ressenti lors de la lecture du tome 2, et ma déception face aux choix du scénariste. Il n'en reste pas moins que Mjöllnir: un monde sans dieux est un objet magnifique, et qu'il me faut sans doute réviser mon exigence à la baisse concernant Olivier Péru et son oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
beklf
  04 novembre 2018
[Cette chronique concerne les trois tomes de la série Mjôllnir] Voici une relecture bien construite de la mythologie nordique. Lassés de leurs querelles incessantes, Odin a exilé Thor et Loki sur Midgard, après les avoir obligé à mourir en brisant le bifröst, et à se réincarner en oubliant tout de leur passé, chacun en un individu d'une des 4 races qui peuplent Midgard. Un nain se retrouve ainsi à sa plus grande surprise à commander la foudre lors d'une bataille, tandis qu'un seigneur humain, conseiller du roi, s'adonne à la magie noire en méditant de sombres plans. La psychologie des personnages est explorée de manière intéressante, Thor refusant ses pouvoirs, rejetant son ancien moi et son comportement, alors que Loki souhaite profiter de cette nouvelle occasion pour faire payer à son "père" son exil. Les trois tomes sont autant d'actes de cette histoire, et font interagir des personnages nordiques divins connus avec des personnages humains, orcs, elfes ou nains. La question en arrière plan qui est posée, c'est celle du pouvoir (du côté des dieux), des responsabilités (du côté des non-dieux ou des anciens dieux), et des sentiments qui compliquent forcément les choses. le drame en trois actes est plaisant, porté par un beau dessin, qui sait aussi bien retranscrire les moments de calme que le fracas des batailles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MarquePage
  24 juillet 2016
Je ne suis pas fan des histoires de nains, je ne sais pas pourquoi mais c'est ainsi. Mais je me suis laissée tenter par cette série grâce au talent d'Olivier Peru (que je découvert avec Martyrs, série dont il serait dommage de passer à côté) allié par les beaux dessins de Pierre-Denis Goux.
Si nous avons les hommes, les nains et les elfes comme toutes bonnes histoires d'heroic fantasy, il est moins courant que Thor prenne visage d'un nain. Car nous avons ici la revisite du mythe d'Asgard en compagnie de Loki et Thor. Un récit avec de l'espoir mais pourtant bien sombre. Des récits de combats et de guerres, de pouvoirs, de vengeance et de monde meilleur.
Deux entités s'affrontent. Thor, réincarné en nain, impulsif mais attachant qui se refuse d'être un dieu et qu'on le traite ainsi mais qui sait prendre ses responsabilités. Et Loki le frère manipulateur, sournois, par qui vient les ennuis. Il a beau avoir toujours le mauvais rôle, il fait quand même un peu de peine. Au fil des trois tomes on voit leur évolution ce qui fait d'eux des personnages complets.
Une belle série, distrayante, qui nous fait voyager dans le mythe nordique. Une petite touche de gaité n'aurait été pas pour me déplaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Sceneario   19 septembre 2016
Un troisième épisode efficace qui clôture la légende d’un petit homme à la destinée divinement grande.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PavlikPavlik   11 août 2016
[Loki] Je n'en peux plus de vivre à travers ces maudits elfes. Les posséder me rend fou. J'ai parfois l'impression de ne plus savoir qui je suis...
[Surt, roi des géants] Pourquoi n'utilises-tu pas leur magie pour servir tes propres intérêts ?
[Loki] La magie des elfes...Que pourrais-je en faire ? Parler aux arbres ? Me faire obéir d'une armée d'écureuils ?
Commenter  J’apprécie          130
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   06 août 2016
-Attention à tes gesticulations, humain.
-Toi, fais donc attention, l'orc! Tu te crois où? Tu es en territoire humain ici! On ne vit pas dans des huttes et on s'efforce d'être poli quand on bouscule un grand guerrier devant sa troupe.
-Pardonne-moi, grand guerrier devant sa troupe.
-Tes excuses sonnent comme une moquerie à mes douces oreilles. Est-ce parce que ta mère t'a eu avec un crapaud géant que tu baves au lieu de parler?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PavlikPavlik   11 août 2016
Même au sommet d'une montagne un nain reste un nain, dit-on souvent. Loin des étoiles, près de la terre...les petits hommes regardent le monde en levant les yeux. Mais parfois, il en est parmi eux qui deviennent des géants.
Commenter  J’apprécie          150
PavlikPavlik   11 août 2016
[une Walkyrie] Ta voix sera notre commandement. Nous te servirons comme nous avons servi ton père.
[Thor] Pourquoi venir à moi maintenant ?
-Mjöllnir nous a appelées.
-Le marteau vous a appelées ?
-L'acier dans lequel il a jadis été forgé renferme un éclat de la première épée brandie par une Walkyrie. Nous sommes toutes liées à lui...Et à toi...quelle que soit ta ridicule apparence.
Commenter  J’apprécie          80
MarquePageMarquePage   24 juillet 2016
- Il ne pleuvra pas éternellement sur la vallée de ces pauvres gens. Le soleil vient toujours après la pluie, non ? C'est dans l'ordre des choses.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Pierre-Denis Goux (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre-Denis Goux
Continuons d'écouter les témoignages de ces illustrateurs que j'ai eu la chance de rencontrer au festival Quai des Bulles de St Malo, avec le témoignage de Pierre-Denis Goux qui travaille notamment sur la série BD "Nains" aux Editions Soleil.
autres livres classés : légendes nordiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1357 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre