AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226321276
Éditeur : Albin Michel (02/03/2016)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 123 notes)
Résumé :
Riordan lâche les dieux nordiques sur sa ville natale de Boston : une nouvelle aventure mythique !

Le jour où Magnus Chase apprend qu'il est le fils d'un Dieu nordique, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est plutôt surpris !
Il semblerait que les dieux d Asgard se préparent à entrer en guerre. Or c'est lui, Magnus, qui doit empêcher la fin du monde en mettant la main sur une épée disparue il y a des milliers d années ! Comme si tout cela... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
Paroledunelivrophage
  10 mars 2017
Quand j'entends roman de Rick Riordan, je fonce, je cours, je vole. Je veux dire par là que je suis tellement fan de lui, que je ne peux qu'aller à la recherche de son nouveau roman. du coup en fouinant sur l'un de mes forums de lecture, je me suis aperçue que l'auteur avait publier un nouveau roman. Je ne vous dis pas à quel point je fus aux anges. Je suis allée sur la page du livre, et je suis tombée sous le charme du résumé. Et oui ! Je suis tombée sous le charme du résumé. Malheureusement pour cause de moyens j'ai dut attendre six mois avant de me le procurer via mon service adoré. Ici le livre n'était même pas encore arrivé … Mais bon, le plus important c'est que je l'ai eu en main, rangée dans ma bibliothèque spécial PAL, et avec une étiquète urgence dessus. Alors maintenant que c'est fait, je n'ai qu'une hâte, vous faire découvrir à travers cette chronique ce que j'ai ressenti à la lecture de ce livre si miam, miam. Il est vrai que l'auteur nous a fait découvrir de long en large la mythologie grecque et romaine, et que j'appréhendais un peu la mythologie nordique, mais je me suis envolée si loin des cieux que je ne peux qu'attendre avec impatience le jour où j'aurais le tome deux en main. Mais assez parler et commençons si vous le voulez bien.
Le synopsis de ce livre est vraiment touchant, voir même piquant. Après la mort de sa mère, tuée par d'étranges loups blancs, il y a deux ans, Magnus Chase un orphelin de seize ans, vis à la dure, dans les rues de Boston. Un jour, alors qu'il dormait tranquilou sous un pont, un pote à lui Blitz (Blitzen), l'a réveillé d'un coup de pied en hurlant "ils sont à ta recherche !". En effet, son oncle et sa cousine, Frederick et Annabeth Chase, ont été envoyés par son oncle Randolph, pour le retrouver. Bravant le danger, il rentre dans la maison de son oncle par effraction, mais est attrapé la main dans le sac par Randolph son oncle détesté qui lui a annoncé l'air de rien que mon père, disparu il y a bien longtemps, était un dieu nordique, et qu'il sait que la mort de sa mère n'était pas un accident. Rien de plus normal ... le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est plutôt surpris ! Il emmène alors Magnus sur le pont Longfellow, pour qu'il trouve Sumarbrander, l'épée de son père. Il apprend à ce moment-là que les dieux d'Asgard se préparent à entrer en guerre, et que c'est lui, Magnus, qui doit empêcher la fin du monde en mettant la main sur une épée légendaire disparue il y a des milliers d'années ! Comme si tout cela ne suffisait pas, voilà qu'un géant de flammes attaque la ville, forçant Magnus à choisir entre sa vie et celle de milliers d'innocents... Là, il est confronté au géant de feu, Surt qui réclame l'épée. Pendant le combat cependant, Magnus est touché à l'estomac par une boule d'asphalte fondue (lancé par Surt) et meurt. Comme il est mort bravement, son âme est transportée à l'Hôtel Walhalla (le Walhalla, le paradis des guerriers, en version plus moderne) par sa Valkyrie, Samirah "Sam" Al-Abbas, une fille de Loki. Là, il apprend que son père est le dieu nordique de la Fertilité et de l'Été, Freyr. Mais, pour un demi-dieu, qu'est-ce que la mort sinon le début d'une nouvelle vie ? Une aventure semer d'embuche commence alors pour Magnus et ses nouveaux amis.
Passons maintenant aux personnages.
Magnus Chase dont le prénom signifie grand en latin, est un jeune homme de seize ans, orphelin de père et de mère. Il vie dans les rue de Boston après la mort de cette dernière. Il se débrouille comme il peut pour y survivre. Cependant, quelque temps avant son anniversaire, il apprend que son père est un dieu de ma mythologie Nordique. Freyr, pour être exact, dieu de l'été et de la fertilité. Et qu'il doit aller à la recherche de l'épée que ce dernier avait donné à son bras droit il y a de très nombreuses années, à part si deux milles ans ne comptent pas pour vous. Il est téméraire, n'arrive pas à rester en place plus de deux minutes, intelligent et surtout mort de trouille après sa mort. C'est quelqu'un qui m'a fait un très grand effet. Je l'ai adoré, il m'a fait penser à Percy Jackson. Il est loyal, très combatif, dévoué envers ses amis, sociable, mais surtout paumé de par les révélations qui lui sont faite autant sur son père, que le fait qu'il est mort et pourtant vivant. Il est responsable, en pleine crise d'ado, sensible, et n'aime en aucun cas l'injustice. Par ailleurs on a dans ce tome la visite d'Annabeth Chase sa cousine. Et là on se dit, bin merde alors, cette famille attire les dieux comme jamais. Je dis cela, mais qui sait ! Pour ceux qui ont lu Percy Jackson et compagnie, Annabeth Chase est la fille d'Athéna déesse de la sagesse et de la stratégie militaire dans la mythologie grecque. Comme quoi pour les fans de son amoureux Percy Jackson, on pourrait s'attendre à peut-être revoir notre cancre de première dans l'un des tomes. Mais, Magnus est mon nouveau chouchou, quasiment identique à Percy mais pas totalement. Par ailleurs il fait partie d'une prophétie qui prédit qu'il est seul par qui le Ragnarök se fera ou pas.
Samirah "Sam" Al-Abbas, est une fille de Loki, mais aussi musulmane. Elle est devenue Walkyries grâce au père de tout Odin en personne. Elle est très combative, et est perspicace. Elle se fait renvoyer par les autres Walkyries, mais néanmoins est prête à tout pour aider Magnus dans sa quête de l'épée de l'été et surtout pour empêcher le Ragnarök avec la libération du loup Fenrir. Cependant même en n'étant plus la Walkyrie de Magnus, elle possède des talents que le sang de son père lui a transmis, comme le pouvoir de se transformer. On apprend aussi qu'elle est fiancée et qu'elle aime son fiancé, tout en menant une double vie. C'est une fille qui comprend que la quête est primordiale et qu'elle doit être accomplie absolument.
Blitz, ou Blitzen, est le fils de Freda, la tante de Magnus mais aussi un nain style flashions victime. Il est très gentil, loyal, doué et surtout de par le fait qu'il a veillé sur Magnus depuis deux ans, est très pote avec ce dernier. C'est lui qui a permis à ses amis d'obtenir la corde pour retenir le loup Fenrir, lui encore qui a mis en garde Magnus quand il était en danger. Et puis au fond, même s'il est très vieux comparé à Magnus, il est avant tout son cousin. Puisque Freda est la soeur du père de Magnus. Mais malheureusement pour avoir bu au puit de la sagesse, il se doit d'être d'une certaine façon l'esclave de Mimir. Un dieu dont la tête fut tranchée. le pauvre, lui qui aime la mode plus que tout, ce n'est vraiment pas de chance.
Le quatrième personnage n'est autre que le second protecteur et ami de Magnus. Hearthstone est un elfe sourd muet, et magicien à ses heures. Lui aussi est un esclave de Mimir. Mais cela ne l'empêche pas de se battre pour la bonne cause. Bien au contraire. Il est tout comme les autres loyal, compatissant, honnête, guerrier. N'hésite pas à se mettre en avant pour protéger la petite troupe. Bref comparé aux autres qui sont ‘'normaux'', il est très sensible. Mais ne croyez pas que si vous venez chercher des noises à ses amis il vous laissera partir sans qu'il ne vous arrive un problème. Bien au contraire.
Bref, en dehors de ces quatre protagonistes que nous suivons, on se retrouve avec des personnages très charismatiques. Tout d'abord Loki le dieu de l'embrouille qui est une vraie plaie, Thor qui est très loin du gentil dieu que l'on rencontre dans les films Marvel (il pete, rote, jure, et avec une joie immense), les chiennes de Walkyries qui se font des crasses entre elles, les nains qui pensent qu'ils sont les meilleurs, etc, etc. Ces personnages sont très diversifiés, et contrairement à ce que l'on pense, bin je n'ai qu'une chose à dire waouh !!!!!
Et quand j'arrive à là je me dis, bin zut alors, je ne vois même pas le temps passer à tel point que je suis déjà au point le plus essentiel de cette chronique, celui qui parle du roman et qui se divise ainsi : la plume de l'auteur, la romance entre les personnages, et l'intrigue du roman.
Mais tout d'abord la plume de Rick Riordan. Pour ce point je ne pourrais dire qu'une chose que je ne cesse de répéter. Elle est divine, ensorcelante, magique, légère, humoristique, intense, rythmée, etc. Et dire que j'ai dit que je n'avais qu'un mot à dire, et que je me retrouve avec pas moins de sept mots, lol. Mais bon, comme quoi je suis une fan et que je l'assume. Bref, les personnages sont juste … comment dire, charismatique, et mérite que l'on s'attarde sur chacun d'eux. Néanmoins si je le fais, ma chronique serait infinie. Les paysages du Walhalla sont très bien décrits, l'arbre des neufs mondes, le pont du bristro, le bateau fait avec des ongles, le monde des nains, celui de Freda, de Freyr, etc, je ne peux pas tous les nommer tant il y en a. J'en suis encore toute chamboulée. L'univers des dieux nordiques est très bien décrit et très riche. Et non seulement Rick Riordan va l'enrichir dans les tomes prochains (du moins je le suppose), mais en plus, il nous donne des cours comme le bon prof qu'il est.
Pour ce qui est de la romance, bin … c'est le désert aride. Mais Rick Riordan met en avant, et comme dans tous les autres livres qu'il a écrits, les liens amicaux. La loyauté et l'amitié, sont des points essentiels pour notre auteur en herbe. Et on sent bien que cela n'est pas dut au Hazard. Après tout, en dehors des amourettes, l'amitié chez les jeunes est très importante. Par contre sachant que l'on ne fait que découvrir les personnages du livre, je pense qu'il serait bon de comparer mes deux chouchous. Je veux bien entendu parler de Percy et de Magnus. Enfin si vous le voulez bien. Percy est un guerrier hors pair qui se découvre très vite ses pouvoirs. Magnus le pauvre ne sais même pas tenir une épée correctement, et ses dons divins il ne les découvre que vers le milieu du livre. Percy est un cancre, Magnus lui est un jeune homme réfléchit. Percy a encore ses deux parents, Magnus lui n'a plus que son père qu'il rencontre à peine et est enfermé dans son monde et ne peut interagir avec son fils. le fils de Poséidon est brun aux yeux bleu, l'enfant de l'été est blond aux yeux couleur acajou. L'un est vivant, l'autre mort ou plutôt mort vivant). le héros accomplit possède une épée qui se transforme en stylo, et le héros en devenir lui possède une épée qui se transforme en pendentif qui parle et se bat seul, et comparé à cela elle vaut tous les dons divins qu'un dieu peut passer à son rejeton. En somme deux demis dieux que tout oppose, mais qui se complète par la même personne, Annabeth Chase la petite amie du premier gamin et la cousine du second. Oh que j'ai hâte de découvrir si ces deux jeunes coqs sont identiques ou encore plus à l'opposé de l'un ou de l'autre en lisant les prochains tomes.
Enfin, l'intrigue du livre tourne essentiellement autour de l'épée de l'été. Magnus doit aller retrouver l'épée du bras droit de son père de son vivant, et meurt dans un combat. Puis il se réveil dans un excellent état, totalement vivant pour découvrir qu'il se doit d'aller retrouver cette même épée de nouveau. Déjà juste le fait de mourir et de ressusciter sans aucune égratignure est assez dérangeant. Sincèrement si cela devait arriver à l'un d'entre nous, je crois que je dirais que la fin des temps est arrivée et que le jour du jugement dernier aussi. J'en ai des sueurs froides qui coulent dans mon dos tant je me sens … bbbbbbrrrrrrrrrrrrrr. Mais bon ! Tout n'arrive pas pour rien. L'épée qui fut un gros morceau de rouille et qui reprend vie au fur et à mesure que l'histoire avance, m'a bien fait rire, surtout avec son sens de l'humour digne de Percy Jackson. Je me suis payé des fou rire jusqu'à en avoir mal au ventre. Après cela, les Walkyries. Alors celles-là elles sont de vraie peau de vaches. Dignes des plus démoniaques des démons, elles font passé un sacré mauvais quart d'heure uniquement pour faire renvoyer l'une d'entre elles. Puis la découverte des pouvoirs de Magnus, les combats dignes des plus grands guerriers, oh bordel, comme j'aimerai vous en parler, encore et encore, mais cela ne le ferait pas. Après tout, une chronique est faite pour vous aider à apprécier un livre, pas pour tout vous raconter. En claire, l'intrigue est très bien menée, tels un rythme que l'on bat sur un tambour, avec actions, quiproquos, retournements de situations à gogo. Chamboulé n'est pas le bon mot pour décrire ce que je ressens réellement, je pense plutôt à un grand huit qui monte et qui descend, et roule à l'infini avec les sensations qui vont avec. Pour ceux et celles qui y sont déjà monté, vous devez comprendre ce que je ressens réellement.
En conclusion ce fut et c'est toujours un méga coup de coeur. Un pur moment de bonheur livresque pour la livrophage que je suis. Bon, même si je pense que c'est clair : j'ai adoré ce roman. le premier tome de Magnus Chase pose les bases de l'univers, et met donc en place non seulement l'histoire, les personnages et les dieux, sans compter les voyages entre les neuf mondes qui existent dans cette mythologie, est vraiment un moment fort en émotion intense. J'adore, j'adore, j'adore, … Mais surtout j'en veux encore plus de ce petit orphelin avec des pouvoirs aussi ravageur que magiques. Je me suis sentie poussé des ailes lors de cette lecture, et je me dis sans cesse à quand le tome deux. du moins pour ma PAL, parce que je ne sais quand je pourrais l'avoir entre mes mains. Mon précieux !!!!! J'ai pris autant de plaisir à suivre Magnus qu'à suivre Percy, voire peut-être plus parce que tout était très nouveau. Comme quoi l'auteur à sus m'épater avec cette nouvelle mythologie. Bref, je vous laisse et vais voir quand est ce que je pourrais vous livrer mes impressions sur le prochain tome avec ma chronique future. Si vous passez à coté, n'hésitez pas et aller le chercher fissa. Vous ne le regretterez pas d'autant qu'il est très drôle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Mariloup
  07 août 2018
Je me passionne pour la mythologie scandinave depuis quelques temps (la série télé Vikings, le Thor de l'univers Marvel, le jeu vidéo God of War...) et j'avais envie d'en savoir plus, toujours plus et quoi de mieux que de lire des romans (véridiques ou inspirés)? Rick Riordan écrit beaucoup de sagas jeunesses imprégnées de différentes mythologies (je n'ai d'ailleurs toujours pas terminé Percy Jackson!) et justement, il a écrit une trilogie sur la mythologie nordique donc c'était parfait!
Magnus Chase est un jeune homme de 16 ans en fuite depuis 2 ans, depuis la mort de sa mère. Il vit dans la rue, se débrouille comme il peut, ne cherchant pas les ennuis, se faisant des amis SDF adultes. Mais tout va basculer quand il va apprendre que ses oncles sont à sa recherche et l'un d'eux sait pourquoi sa mère a été tuée, qui les pourchassaient et plus que tout, qui est son père, père qu'il n'a jamais connu. Il va alors apprendre que la mythologie nordique est réelle, que tout est vrai et qu'il baigne dedans depuis toujours et qu'il est destiné à retrouver l'épée de l'été, épée de toutes les convoitises que veut Surt le Noir notamment, un démon du royaume de feu de Muspelheim qui veut la récupérer pour provoquer le Ragnarök (la fin des temps, la grande guerre des dieux). Magnus va mourir... mais va plonger dans un tout nouvel univers bien loin de ce qu'il connaissait! Tombé au Walhalla, il va vivre avec d'autres demi-dieux et des héros tombés au combat, et ils vont devoir se préparer pour le combat ultime: le Ragnarök. Magnus va devoir l'empêcher ainsi que la libération du terrible fils de Loki, le loup Fenrir. Il va partir pour une quête incroyable et dangereuse en compagnie d'une Valkyrie, Sam, fille de Loki; d'un nain, Blitz et d'un elfe, Hearthstone, qui veillaient sur lui jusqu'alors.
Magnus est un héros qui n'a rien à envier à son homologue Percy Jackson. Ils ont beaucoup en commun. Et Magnus a de l'humour (bon point). Croyant savoir qui était son père (ça me paraissait tellement évident), je me suis fourvoyée complétement! Mais au final, le choix du paternel est logique. Magnus va hériter de la majorité de ses pouvoirs et il ne faut pas s'attendre à des pouvoirs de dingue (style force surhumaine, commander aux éléments...) mais à des pouvoirs plus subtils.
Franchement, ça m'a beaucoup aidé d'être déjà à l'aise avec la mythologie scandinave (notamment grâce à La mythologie viking de Neil Gaiman que j'avais lu juste avant). Je pense que quelqu'un qui n'y connaît absolument pas grand chose risque d'être un peu paumé au début. Ici, la mythologie nordique est complétement revisitée à la sauce de l'auteur (qui est un maître en la matière) qui en a fait quelque chose de dingue, qui l'a modernisée tout en gardant des faits véridiques. On y parle bien des demi-dieux, des dieux (Loki, Odin, Thor, Freya, Hel...), des 9 royaumes (Alfeim, Asgard, Muspelheim...), d'Yggdrasil, du Ragnarök, du Walhalla, des Valkyries, des Géants, du Serpent-Monde et j'en passe!
Je n'ai pas pu m'empêcher de faire quelques comparatifs avec Percy Jackson car la trame est un peu similaire (Percy et Magnus sont des demi-dieux, avec un destin qui les dépasse totalement, qui vont avoir une quête...) mais pour autant, la saga Magnus Chase garde sa propre identité, ce n'est pas un copier-coller de Percy Jackson et chaque lecteur peut trouver son compte dans chaque saga voir complétement aimer les deux comme c'est le cas pour moi.
L'histoire se déroule en très peu de temps et on a l'impression que tout va très vite. Et pourtant, j'ai laissé un peu traîner le roman, je n'avais pas l'impression d'avancer dans ma lecture; après, il faut dire que c'est une énorme brique de plus de 500 pages!
L'écriture de Rick Riordan est si reconnaissable, si fluide et précise, si prenante et moderne. Il y a d'ailleurs plein de clins d'oeil à la saga Percy Jackson (la cousine qui s'appelle Annabeth, le stylo-épée...) et des clins d'oeil super sympas sur des films (Thor de l'univers Marvel), sur des personnages vikings connus (Ivar le Désossé), sur des jeux vidéos... ce serait long de tous les énumérer!
En bref, j'ai beaucoup aimé ce premier tome qui m'a fait voyagé du début à la fin, et qui annonce un tome 2 explosif! J'ai hâte de retrouver Magnus, Sam, Blitz et Hearthstone ainsi que ce fabuleux univers!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
bastet84
  21 avril 2016
Alors on secoue un peu la boîte, on change de mythologie et on recommence... Sauf que là où c'est malin c'est qu'il ne recommence pas le petit Rick, il poursuit ! Effectivement pour ceux qui aurait lu les Percy, Magnus Chase est donc le cousin d'Annabeth Chase. Et ça c'est futé.
Sinon c'est bien car on en apprend un peu plus sur la mythologie nordique (que personnellement je connais beaucoup moins bien que la grecque), mais bon sang que c'est lourd !!!
A chaque (et je dis bien chaque) nouveau nom ou terme relatif à cette mythologie, il y a un jeu de mot tout pourri. Ça devient vite très lassant. Néanmoins l'histoire est bien quoique répétitive si on a déjà lu toute la série des Percy car c'est vraiment sur le même moule.
Commenter  J’apprécie          225
Glittery_books
  16 janvier 2018
Dans ce livre, nous rencontrons Magnus Chase, un jeune “orphelin” SDF, qui fête son anniversaire dès le début : il a seize ans. Et de nombreuses personnes qu'il ne connait pas attendaient patiemment ce jour, pour… s'occuper de lui. Il est mêlé à une histoire de Dieux, de fin du monde mais… il n'est absolument pas au courant de tout ça! Tout ce qu'il sait, lui, c'est qu'il a dû fuir son chez lui parce que l'appartement se retrouvait envahi de loups comme par magie et sa mère s'est sacrifié pour lui. C'est d'ailleurs pour ça qu'il se retrouve à la rue, où il y fait la rencontre de Blitz et Hearth, ses deux amis. Qu'il pensait humain, comme lui… Il se croit humain, oui, avant que tout s'enchaîne. On peut dire qu'il a bien fêter son seizième anniversaire, il s'en souviendra toute sa vie… ou plutôt toute sa vie de mort. Ce n'est pas un spoil, on apprends cela dès le premier chapitre. Et non, ce n'est pas un zombie, mais oui, il vit tout de même, même après sa mort. Intriguant ? Je vous laisse lire ce livre..
C'est un personnage que j'ai particulièrement aimé. Déjà, parce que bon, il s'appelle Magnus, et l'auteur le dit lui même : il a emprunté ce prénom à Cassandra Clare. Et si vous me connaissez, vous savez que Magnus Bane fait parti de mes personnages coups de coeur, tous univers confondus. Donc vive les Magnus ! Ensuite, parce que c'est un personnage ni trop mature, ni pas assez. Il fait son âge. Il est adorable, un peu paumé, mais c'est compréhensible. Il aime ses amis plus que tout, et est prêt à tout pour eux, et c'est tellement beau à voir. On a envie de le prendre dans nos bras, parfois, il est attendrissant, touchant. Mon coup de coeur numéro un. (oui il y en a d'autres.)
Et donc, il y a énormément de personnages secondaires. Qui sont limite des personnages principaux, pour moi, mais puisque Magnus est seul sur la couverture, je préfère le considérer lui seul comme un personnage principal, mais bref. Tous les personnages qui vont suivre sont aussi importants et essentiels à l'histoire.
Il y a d'abord Blitz. Un jeune nain, lui aussi SDF (ou pas) qui soutient ses amis, qui a une passion pour la mode, les vêtements, et qui a le coeur sur la main. Il n'a pas un passé facile, il cache bien son jeu. Il m'a beaucoup touché, j'ai hâte de le voir évoluer.
Hearth, mon autre coup de coeur. Un elfe, pas tout à fait comme les autres. Il a un talent particulier. Lui aussi est SDF (ou pas) et veille sur Magnus. J'ai parfois doûté de ses sentiments, je l'ai shippé avec quelqu'un je l'avoue. Ce petit gars n'a pas un passé facile, lui non plus. Un elfe sourd, ça ne passe malheureusement pas pour sa famille. Heureusement pour lui, il a trouvé quelque chose à quoi se rattacher. C'est un personnage très fort, très attachant, je veux un bouquin entièrement sur lui. Je suis clairement sous le charme.
Sam, une Walkyrie (ange gardien si vous préférez, et encore, il faut lire le livre pour comprendre) qui n'est pas forcément apprécié par les autres, mais qui se bat. Un personnage très fort, très drôle aussi, touchant parfois. Troisième coup de coeur. Et moi aussi je veux être fille de Loki.
TJ, Mallory, Gunderson, X… Des personnages drôles, pas super présents mais tout de même essentiels, une vrai révélation à la fin pour l'un d'eux….
Et puis, il y a les Dieux, Loki, que j'ai adoré, il est tellement plus “badass” dans ce livre, comparé à celui des films… Badass mais drôle. Et bien trop classe. J'ai juste adoré ce personnage, j'aime les méchants qui sont assez manipulateurs et qui font semblants d'être gentils. J'ai hâte de le voir évoluer, lui aussi.
Mention spéciale pour Thor, qui m'a fait bien trop rire… Rien à voir avec celui des films, je vous préviens. Non non, celui ci manque une grande bataille pour regarder Games Of Thrones. Grand accro aux séries, il les regarde grâce à son marteau… Et j'en rigole encore !
Il y en a d'autres, je vous laisse les découvrir.
C'est un univers complet, extrêmement bien travaillé. On pourrait croire qu'avec tout ce que Rick Riordan écrit, il y a au moins un univers de “trop”, pas assez approfondi, ou je ne sais quoi, mais absolument pas. Cet auteur va au bout des choses, il se renseigne, il fait des personnages intéressants, eux aussi travaillés, pas de sexisme, les filles sont aussi fortes voire plus fortes que les mecs dans ce bouquin. Habituellement les filles ne servent qu'à être un “love interest” pour le personnage principal masculin, ça change ! (non je ne vise aucun auteur)
Ce n'est pas lent, ce n'est pas trop rapide, c'est juste ce qu'il faut. On a le temps de s'attacher à énormément de personnages, il les place bien dans le récit, il y a des rebondissements, même à la fin, et l'auteur n'hésite pas à tuer certains de ses personnages.
La plume de Rick Riordan n'est pas poétique, mais elle est fluide, addictive. J'ai déjà envie de me ruer sur le tome deux, qui n'est pas sorti en poche.
Le seul point négatif, pour moi, c'est le nombre de mondes, et leurs noms. Alors oui, je suis d'accord, un monde pour chaque “espèce”, mais euh… J'ai déjà dû retenir le nom des personnages, des armes, des différentes spécialités, métiers, alors faut pas me mettre des noms compliqués pour neuf mondes ! Je me repèrais quand même grâce aux petites notes, à la fin, mais voilà.
En bref, un excellent roman, de l'humour, de la diversité, de l'amitié, beaucoup. D'ailleurs, les histoires d'amour sont en arrière plan, Magnus ne tombe pas amoureux et ça fait du bien ! Les héros n'ont pas besoin d'être en couple pour être intéressants. Des personnages attachants, un auteur que j'aime beaucoup.. J'ai mis un peu de temps à le lire, mais je le savourais. Un presque coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Allisonline
  03 novembre 2015
Après avoir joué avec la mythologie grecque dans Percy Jackson, puis avec la mythologie égyptienne dans Kane's Chronicles, avant de faire s'affronter les dieux grecs et romains dans Héros de l'Olympe... Rick Riordan s'attaque cette fois à la mythologie nordique ! Et il le fait avec talent. J'étais très enthousiaste à l'idée d'en apprendre plus sur cette mythologie que je connais finalement peu, comparée aux autres. Et non seulement j'ai passé un excellent moment, mais j'ai aussi appris beaucoup de choses.
Magnus est un jeune homme de 16 ans, qui vit dans la rue depuis la mort de sa mère, deux ans plus tôt. Dès le début du roman, l'on apprend qu'il est recherché par les membres de sa famille : ses deux oncles et sa cousine... Annabeth Chase. Oui, la même Annabeth que dans les précédents romans, la fille d'Athéna. On comprend donc dès le début du livre que les héros évoluent dans un monde où dieux grecs, romains et nordiques cohabitent. Certains trouveront que c'est du génie, d'autres que c'est trop donner dans le fan-service. Je me contente de savourer chaque nouveau roman avec plaisir.
Lorsque que le jeune Magnus finit par rencontrer son oncle Randolph (alors que sa mère lui avait toujours dit qu'il ne pouvait pas lui faire confiance et qu'il devait rester loin de lui) ce dernier lui révèle que son père n'est autre qu'un dieu nordique. Magnus est potentiellement le premier héritier du dieu en question à pouvoir récupérer Sumarbrander, l'épée de l'été (ça sonne mieux en anglais, hum) et retarder le début du Ragnarok. Or récupérer l'épée n'est forcément pas si simple, et Magnus va devoir affronter un terrible adversaire, aidé seulement par deux de ses amis SDF. Lorsqu'il a le choix entre s'enfuir ou sacrifier sa vie pour sauver un grand nombre de personnes, Magnus n'hésite pas. Il meurt. Fin.
Non, je plaisante. Enfin, il meurt vraiment, ce qui m'a légèrement surprise, je dois l'avouer. Mais il atterrit au Valhalla, le "paradis" des morts tombés au combat, des morts honorables. Seulement sa quête ne s'interrompt pas juste parce qu'il est mort, voyons. Comme si c'était une raison valable. Ainsi Magnus repart à la recherche de l'épée, accompagné par Heath et Blitz, qui ne sont pas vraiment des SDF, bien sûr. Ils rencontreront nombre de dieux et de créatures tirées de la mythologie nordique, ils devront en affronter certains, marchander avec d'autres, le tout pour empêcher une prophétie de se réaliser. Du Riordan typique, mais en même temps, on parle de mythologie !
Bon, même si je pense que c'est clair : j'ai adoré ce roman. Contrairement aux autres livres de Riordan, je ne peux pas affirmer qu'il ait respecté la mythologie en question parce que je ne m'y connais pas assez, mais j'ai beaucoup aimé en apprendre davantage de cette manière. De plus, Magnus est un personnage vraiment agréable à suivre. Il est drôle, mais d'un humour plus noir et cynique, et le fait qu'on le suive à la première personne renforce ce côté humoristique. Les chapitres sont courts et chacun des titres est une blague plus ou moins cachée sur le chapitre à venir. J'ai pris autant de plaisir à suivre Magnus qu'à suivre Percy, voire peut-être plus parce que tout était très nouveau.
Je pense que le roman sortira en 2016 chez Wiz, et je le recommande, bien sûr ! Je dirais qu'il peut être lu indépendamment des autres romans de Riordan en tant que premier tome, mais je crains que la suite ne se rapproche plus de l'univers d'Annabeth et des dieux grecs. Auquel cas je vous ordonne conseille de lire les dix romans tirés des univers de Percy Jackson et de Héros de l'Olympe. Et si, comme moi, l'idée d'attendre vous est insupportable, vous pouvez tenter la lecture en VO, tout à fait accessible. De plus, comme Magnus découvre la mythologie nordique en même temps que nous, même les termes un peu particuliers sont expliqués. Foncez !
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
MegadonutMegadonut   18 septembre 2016
- Fuis ! Il arrive ! me dit-il d'un air terrifié.
- Qu'est-ce que c'est ?
- L'Ecureuil ! Cours !

Ne cherchant pas à comprendre le danger que pouvait provoquer un écureuil, je pris mes jambes à mon cou, terrifié.
Commenter  J’apprécie          340
tchii17tchii17   30 avril 2016
– Ton ignorance me sidère, gamin. Gleipnir était tout aussi mince. C’étaient ses ingrédients paradoxaux qui lui conféraient sa résistance. Cette corde est encore meilleure.

  – C’est quoi, des ingrédients « paradoxaux » ?

  Blitz a levé l’extrémité du fil au niveau de ses yeux et sifflé d’un air admiratif.

  – Ça veut dire qu’en principe ils n’existent pas, a-t-il expliqué. Il est très difficile et potentiellement dangereux de les façonner. Gleipnir contenait le bruit de pas d’un chat, le crachat d’un oiseau, le souffle d’un poisson et la barbe d’une femme.

  – Je ne vois pas ce que ce dernier ingrédient a de « paradoxal », ai-je objecté. Je connais à Chinatown une certaine Alice qui est aussi barbue qu’un bouc !

  – Peuh ! a marmonné Junior. Tout ce que tu as besoin de savoir, c’est que cette corde est encore plus solide que Gleipnir. Je l’ai appelée Andskoti, « l’adversaire ». Je l’ai façonnée à partir des paradoxes les plus puissants des neuf mondes : une connexion Wi-Fi qui ne rame pas, la sincérité d’un politicien, une imprimante qui imprime, un cornet de frites diététiques et un cours de grammaire où l’on ne s’endort pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ParoledunelivrophageParoledunelivrophage   10 mars 2017
En entendant le nom de Thor, j'ai tout de suite pensé au type de la série de films et de BD - un super-héros venu de l'espace, moulé dans un collant en lycra, avec une cape rouge, de longs cheveux blonds, un casque ailé.
Le véritable Thor était beaucoup plus effrayant. Il était aussi beaucoup plus roux, négligé, et jurait comme un marin ivre à l'imagination débridé.
- Butin de sac à miel ! a-t-il hurlé. (Ou quelque chose dans ce style : il se peut que mon cerveau ait filtré ses paroles pour éviter à mes oreilles de saigner.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gwendoline-cogwendoline-co   05 avril 2016
- seign... Je veux dire Thor, vous ne venez pas avec nous ? a demandé Sam.
C'est une bataille importante- Surt, le loup Fenrir... Elle mérite toute votre attention.
La paupière droite de Thor à tressauté.

-C'est une offre très tentante, vraiment. J'adorais vous accompagner, mais j'ai un rendez-vous ...
- Avec Games Of Thrones, a précisé Marvin.
Commenter  J’apprécie          50
bastet84bastet84   21 avril 2016
Au fait, je ne me suis pas encore présenté : je m'appelle Magnus Chase, j'ai seize ans , et ma vie par en vrille depuis que je suis mort.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Rick Riordan (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rick Riordan
Critique de « Les travaux d?Apollon, l?oracle caché » par Matthieu - Booktube ."Les travaux d?Apollon, l?oracle caché" de Rick Riordan, par Matthieu. A l'occasion du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis à Montreuil, des participants enthousiastes âgés de 11 à 20 ans ont enregistré une critique littéraire vidéo pour défendre leur livre coup de coeur. Rendez-vous sur http://www.lecteurs.com/article/concours-booktube-power-a-vous-de-voter/2442840 pour découvrir toutes les vidéos ! Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWQQ-VlGEFs22XKdO15tQCg/videos Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : légendes nordiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

QUIZ sur Magnus Chase-L'épée de l'été

Quel âge a Magnus ?

13 ans
25 ans
16 ans
18 ans

5 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 1 : L'épée de l'été de Rick RiordanCréer un quiz sur ce livre
.. ..