AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 282460400X
Éditeur : City Editions (19/03/2014)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 9 notes)
Résumé :
20eme enquête de Miss Fisher
Un chef d'orchestre est retrouvé assassiné d'une manière pour le moins étrange, une partition enfoncée dans la gorge. Pour résoudre ce meurtre, l'inspecteur Jack Robinson a absolument besoin de l'aide de la charmante, précieuse et très futée Miss Fisher. Le mystère s'épaissit lorsqu'un étrange mathématicien entre dans la partie. L'air hautain mais très séduisant, ce scientifique est réputé pour casser les codes secrets les plus co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Chrystaalle
  15 août 2017
J'aime beaucoup Miss Fisher et son univers. J'ai lu les 5 premiers tomes , il y a quelques temps avec un réel plaisir.
Et je trouve ce tome beaucoup plus étoffé et beaucoup plus abouti.
Notamment de part cette évocation de la Guerre de 14 18 qui est quand même à l'origine de ce qu'on a appelé les "années folles", en effet si les personnages comme Miss Fisher peuvent paraître fous, ils sont surtout victime d'un traumatisme et sous le coup d'une folle envie de vivre , quitte à, paradoxalement, prendre des risques et à se mettre en danger.
C'est ainsi que plus de dix ans après la fin du conflit, ceux qui l'ont vécu, en sont sortis relativement indemnes, font encore des cauchemars quand il y a de l'orage la nuit.
Un mot aussi sur l'homosexualité des femmes qui s'affichent au travers de plusieurs personnages, il peut certes s'agir de la libération d'un tabou, d'un accomplissement personnel ou pourquoi pas d'une forme de féminisme, dans un climat judiciaire indifférent, mais une raison soulevée par certains auteurs ( dont Nicola Upson dont l'action de ses romans se passent dans les années 30) est qu'une génération entière d'hommes jeunes a été décimée.
Et pour l'homosexualité masculine évoquée dans ce livre, au travers de plusieurs personnages , un petit rappel historique fait froid dans le dos :
"la loi de 1533 sur la Bougrerie identifiait la sodomie comme un crime passible de pendaison (jusqu'en 1861) puis de prison. " en Angleterre.
" Les lois sur la sodomie font partie du droit australien, de 1788 jusqu'en 1994. La punition pour « buggery » (sodomie) fut réduite d'exécution en 1899, et qui était 10 ans de prison au minimum ou la prison à vie . Après la loi de 1899 la peine fut réduite à un emprisonnement avec travaux forcés pendant quatorze ans" (source WIKIPEDIA)

Par contre quelle déception de constater qu'aucun autre tome n' a été traduit depuis Crime au Moulin vert écrit en 1993 , soit 20 ans avant ce tome ci. Il y a 13 tomes non traduits qui se situent entre les deux et ce qui frustrent la lectrice que je suis quand les personnages évoquent à plusieurs reprises les enquêtes précédentes. Je ne suis hélas pas assez bonne en anglais pour me lancer dans la lecture de livres dans cette langue.
Un mot sur l'adaptation télévisée : je trouve les personnages très bien incarnés, et que je ne vois plus aucun personnage sous d'autres traits que ceux des acteurs particulièrement bien choisis et tous très bons dans leur rôle. Néanmoins, je déplore que les intrigues ne soient pas aussi complexes et construites que celles des livres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ltl-ae
  21 février 2016
Nous retrouvons ici un univers des années 20, c'est-à-dire un microcosme doré qui nage dans le luxe et les soirées apparat et de l'autre une pauvreté flagrante qui touche la majorité de la population australienne à cette époque. Grâce à Phryne Fisher nous découvrons les soirées auxquelles elle participe et malgré le peu de description de l'endroit nous l'imaginons très bien. En revanche les tenues que portent les différents invités et personnages qui jalonnent le livre sont très détaillées et nous permettent de laisser notre imagination prendre l'essence de la mode de l'époque. Malgré cela on découvre une époque faussement libre. En effet, les femmes ne sont pas libres et pour certaines traitées comme folles, et les homosexuels ne sont surtout pas acceptés (sauf par la maisonnée de Miss Fisher).
Comme personnage principal nous retrouvons Miss Phryne Fisher. C'est une femme que l'on compare beaucoup à un chat dans le livre et au final c'est vrai car elle est très indépendante et ne s‘attache pas facilement au gens. Elle est une féministe qui adore la mode et surtout le mot « liberté ». Dans ce livre elle se transforme, en plus d'être détective, en agent matrimonial pour un de ses amis. Cet ami est un ancien militaire reconverti en aide de maison pour un mathématicien qui ne comprend pas les subtilités de la vie pour lui seul les mathématiques comptent. Nous retrouvons les personnages habituels des aventures de Phryne : l'inspecteur, Dotty, Jane, etc. Eux ne changent pas même si certains deviennent de plus en plus sur de soi.
L'histoire en elle même est composé d'une trame puis de plusieurs petites histoires qui se mélangent pour donner une grande histoire. Grâce à ces petites histoires qui sont semées dans le livre on perd facilement le fil de l'histoire principale et on est surprit lors du dénouement, c'est un peu comme un numéro de magie on focalise le spectateur sur autre chose et la le tour est joué. En revanche, le livre est un peu long à lire donc on même se perdre à cause de cela et donc la surprise est d'autant plus présente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
darko
  01 octobre 2014
3.5/5
Je connais la série TV et j'aime beaucoup l'univers de Miss Fisher. J'avais lu il y a très longtemps le premier tome de la série.
J'avoue que j'ai été un peu perdue au début, les personnages ne sont pas identiques à la série. Mais je me suis très vite fait aux différences.
J'ai aimé en savoir plus sur le passé de Miss Fisher et de suivre son quotidien.
Par contre les intrigues policières ne sont pas des plus palpitantes et cela m'a ralenti dans ma lecture (surtout les passages des répétitions de chants).
Dommage que le rythme soit inégal mais le charme de Miss Fisher est toujours là.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   03 février 2016
I always like cases when the victim's been practically begging to be killed. It means I don't have to be sorry for him.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Kerry Greenwood (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kerry Greenwood
Bande annonce de Miss Fisher's Murder Mysteries, série basée sur les romans de Kerry Greenwood.
autres livres classés : années follesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1600 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre