AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791034804566
191 pages
Éditeur : Evidence Editions (13/12/2017)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Des personnages touchants et une intrigue bien élaborée qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne ! En plein c?ur du pays des Corbières, des enfants sont retrouvés sur un puits, morts. Les cadavres s'empilent autour de Rennes-le-Château. Appelé à la rescousse, l'inspecteur Antoine Bourgnon rejoint la SRPJ de Montpellier. Des symboles relient toutes les victimes. Une ancienne affaire non résolue refait surface. Quel secret se cache derrière une indu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  23 février 2018
Je remercie Stéphanie ainsi que la maison d'édition Evidence pour m'avoir envoyé ce service presse. J'adore la couverture et le résumé m'a attiré. De plus, ne connaissant pas l'auteur, je me suis dit que c'était une bonne occasion pour la découvrir.
Première scène, un coup de téléphone en pleine nuit. Stéphanie doit absolument aller à son travail, deux enfants ont été retrouvés morts. Et ce n'est que le début. D'autres corps vont être découvert au fur et à mesure que les heures passent. Un tueur en série est dans les parages. Des symboles sont trouvés sur la peau de chacun des cadavres. Des symboles qui signifient peu et beaucoup à la fois. Qui est derrière tout cela ? Pourquoi les corps sont tous différents ? Enfants, personnes âgées, un lien commun existe-t-il vraiment ? Une enquête menée par des services conjoints afin d'arrêter ce jeu de massacre.
Un policier qui a de quoi faire frissonner les débutants dans ce domaine et même les plus aguerris. Pas de gore, ni même de cru, mais les mots donnent l'imagination nécessaire pour recréer les scènes de crime. Et dans les moindres détails, tout comme lorsque nous nous trouvons aux côtés des légistes. Par chance nous n'avons pas les odeurs, mais le froid s'insinue dans les veines à chaque étape. le récit est à la troisième personne, et l'auteur nous fait suivre une autre personne, le tueur peut-être ou pas, ainsi que les forces de l'ordre.
J'ai beaucoup aimé découvrir les lettres que l'inconnu lit, relit et bref il ou elle les connaît par coeur. Ces mots sont remplis d'amour d'une personne a une autre. Est-ce pour l'assassin ? La question se pose sans cesse. Tout ce que nous savons c'est qu'il ou qu'elle est troublé par ces lettres, par les sentiments qui en découlent. Et puis il y a l'enquête qui avance aussi vite que les meurtres tombent. Les personnages des forces de l'ordre font tout pour que les meurtres cessent. Ils vont faire de surprenantes découvertes que ce soit sur les victimes, que ce qui les entourent et d'où ils viennent.
Cela m'a amusé de voir qu'il y avait des similitudes avec certaines autres histoires où le Vatican pourrait être plus que le Vatican, que l'Eglise ne soit pas si humaine que cela. Bien de faux-semblants interviennent et le chemin pour arriver jusqu'à l'assassin est pavés de mauvaises surprises. En parlant de ce tueur, j'avais des doutes. Son identité est resté secrète jusqu'à ce qu'il soit dévoilé, par contre à un moment donné je me suis dit, je sais qui il est, sans avoir le nom et le prénom. C'est tout autant fascinant et rageant de comprendre ce qui s'est produit pour que tout se passe de manière si affreuse. Il y a eu un gros travail de fait sur les termes tant du côté policier que scientifique.
Par contre, j'ai eu du mal avec les personnages dans le sens où j'ai eu l'impression qu'ils se connaissaient avant. D'ailleurs, c'est comme s'il y avait déjà eu un livre avant avec eux qui les présentaient en détails. Adelyse semble avoir beaucoup de problème avec son passé, Antoine Bourgnon serait une pointure dans son domaine, il aurait connu Stéphanie avant sa vie avec Adelyse... Ce ne sont que des exemples, mais j'ai eu des manques au sujet de quasiment tous les protagonistes. C'est dommage car l'enquête est vraiment intéressante, mais je n'ai cessé de me poser des questions à leur sujet. Et concernant la fin, je pense être passée à côté, car je n'ai pas compris le geste du tueur. Sinon la toute fin du livre laisse présager une suite avec Antoine, un personnage qui m'a plu.
En conclusion, une enquête qui est bien menée sous une plume fluide et complète. J'irais fouiner un peu plus du côté de l'auteur, histoire de la suivre et d'en lire un peu plus.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/pourpre-sylvie-grignon-a137568782
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aurore34490
  02 juillet 2019
Pourpre est le tome 6 des enquêtes de l'inspecteur Bourgnon dont je vous ai parlé il y a quelques jours lors de ma chronique du premier tome Rouge (https://auroredesbullesetdescouleurs.fr/2019/06/chronique-de-rouge-de-sylvie-grignon/). Merci à Evidence Editions pour ce service presse et pour leur confiance.
L'affaire commence par le meurtre de deux jeunes enfants dans l'Hérault. C'est la SRPJ de Montpellier qui est chargée de l'affaire. Stéphanie Rivet est appelée sur sa place et constate que des symboles ont été tatoués sur la peau. Les heures passent, et de façon régulière, les meurtres s'enchaînent : enfants, femmes, hommes, quelles sont les points communs entre ces morts ? Sur chacun des symboles différents mais qui ont tous une consonance identique. L'inspecteur Bourgnon, en congé parental, va être appelé en renfort. Cette affaire les mène à une autre non résolue. Des découvertes qui vont les emmener sur des pistes délicates : l'Eglise, la franc-maçonnerie, la politique, d'influents groupes pharmaceutiques. Comment vont-ils démêler cette histoire et arrêter ce jeu de massacre ?
Pour ce nouveau roman, j'ai beaucoup apprécié me retrouver dans ma région d'adoption. Les premiers lieux cités se situent à quelques kilomètres de chez moi et les descriptions données par l'auteur m'ont permis de me projeter comme si j'y étais. Je n'ai pas eu de difficultés à lire cette nouvelle enquête sans avoir lu les tomes intermédiaires puisque chaque enquête est indépendante des autres. La seule chose gênante c'est qu'on se rend compte que les personnages ont évolué, qu'ils ont vécu des choses et qu'on n'a pas forcément toutes les données mais en ce qui me concerne, cela me donne surtout envie de découvrir les autres tomes de la série ! Sylvie Grignon a une écriture fluide, agréable, elle a la capacité de laisser imaginer les scènes les plus morbides sans avoir besoin d'utiliser un vocabulaire cru, juste dans sa façon de présenter les crimes, de les décrire. Comme dans Rouge, elle joue beaucoup sur le symbolisme, on constate un grand travail de recherches en amont pour l'écriture de ses romans. Elle nous emmène de rebondissements en rebondissements, le suspense est très présent. On fait la connaissance ici de Stéphanie Rivet qui avait déjà collaboré avec Antoine, et avait eu une aventure avec d'ailleurs. Elle ressemble beaucoup à Adelyse, l'épouse de l'inspecteur, c'est une jeune femme vive, intelligente, un personnage plutôt attachant. L'équipe de Bourgnon l'assiste bien sûr en sous-marin. On a donc de nouveau Sabrina, Karim, et même Adelyse qui, malgré son accouchement, a décidé de participer à l'enquête. En début de chapitre, une personne lit des extraits de lettres, est-ce le tueur ? Il s'agit de lettres d'amour d'une femme à une autre. On doute, on ne sait pas trop où cela nous mène. Les découvertes sur les victimes sont surprenantes, intéressantes, on est sur une enquête qui sort de l'ordinaire. La fin nous laisse à imaginer une suite qui pourrait être passionnante ! J'avait beaucoup aimé Rouge, j'ai adore Pourpre !! Je suis maintenant impatiente de découvrir les autres livres qui composent les enquêtes de ce très charismatique inspecteur Bourgnon.
Un roman policier que je recommande vivement autant pour son écriture que pour son originalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
taipo
  24 février 2018
Les Corbières, région magnifique, c'est là que se déroule la 6ème enquête de l'inspecteur Bourgnon. Des enfants sont retrouvés morts, un, puis deux puis trois…Les morts se suivent de façon rapprochée, des symboles les relient entre eux, une enquête ancienne vient titiller la mémoire de notre inspecteur qui, sorti d'un « repos en famille », (sa femme est sur le point d'accoucher de leur deuxième enfant) sent de nouveau l'envie d'enquêter.
Les recherches nous mènerons vers une industrie pharmaceutique peu orthodoxe.
J'avais eu le privilège de lire la version initiale de ce polar, j'ai pris plaisir à en lire la version définitive. Autant dire que j'ai apprécié. Suite aux différentes enquêtes déjà lues, il me semble que ce roman est le plus abouti, le plus fouillé. Les dialogues et les descriptifs s'enchainent avec harmonie, ni trop ni pas assez. le fil conducteur de l'histoire est savamment tricoté pour nous donner envie de tourner la page pour connaître le fin mot de l'histoire. Les personnages au fil des romans prennent de l'épaisseur et de l'intérêt pour notre plus grand plaisir.
Pas de doute c'est du Sylvie Grignon dans le texte, mélange de réalité et de fiction futuriste parfois inquiétante. La fin du roman plonge le lecteur dans l'interrogation… mais chut je n'en dirai pas davantage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
martinemagnin
  16 janvier 2018
Mon deuxième livre dans la série colorée de Sylvie Grignon, J'ai lu Rouge, qui m'a plu, puis Pourpre qui m' a totalement réjouie ! L'écriture de l'auteur est vive et agréable, maniant avec aisance les surprises et les retournements , l'histoire, la culture et les faits de la vie courante. Pourpre est un panier garni de délicieux moment, de crimes rituels révoltants, d'histoires d'amour et de tendresse, de secrets de famille, de stratégie d'entreprises contestables, d'amitiés et de complicité. L'histoire se déroule dans ma région, le Languedoc Roussillon et j'espère bien que le sympathique Antoine Bourgnon a bien tout résolu pour pouvoir continuer à y vivre sereinement. Je ne suis pas sûre que les obédiences maçonniques ou les autorités du vatican vont lui octroyer un prix littéraire, mais quant à moi, je me suis régalée, et maintenant j'attends les autres couleurs. Bravo à l'auteur.
Commenter  J’apprécie          10
KatEncoreunlivre
  09 mars 2018
Je n'avais pas encore lu cette série de polars identifiable par une couleur, malgré le fait qu'il en soit le dernier et le sixième, je n'ai pas pu résister à l'appel de Pourpre, gagné à un concours organisé par l'auteure Sylvie Grignon.
Pourpre est un polar où l'enquête est ultra présente, dès le début les lieux sont identifiés, on sait que l'on va suivre une équipe de la SRPJ de Montpellier un lieu aussi prestigieux que le 36, quai des Orfèvres.
Une intrigue très bien ficelée, les morts s'accumulent, retrouvés dans des positions symboliques, les liens entre eux sont complexes, les raisons à tout cela échappent à nos enquêteurs. Ils devront compter sur leur perspicacité et sur leurs recherches pour démêler cette sacrée histoire sur un fond ésotérique et religieux.
Une enquête développée au fur et à mesure, l'auteure ne lâche pas tous les éléments d'un coup, ni avant ni après au risque de nous livrer des chapitres dont on pourrait se passer.
Elle distille ce qu'il faut au bon moment, une recette très efficace pour maintenir un très bon suspens, et une lecture dynamique.
Grâce au style très direct, une plume soignée et généreuse qui est parfaitement adaptée à ce genre, j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce polar, qui m'a fait passer un excellent moment, et c'est tout ce que je demandais.
Je ne vais pas m'épancher sur l'histoire, le résumé étant assez complet, puis j'ai pris les personnages en cours de route donc il est assez difficile d'en parler sans spoiler les précédents.
J'avais une petite pointe d'appréhension sur le fait justement de lire le sixième de cette série, puis ajouter le fait d'avoir un fond d'ésotérique j'avoue que je n'étais pas dans toutes les conditions requises pour aborder cette lecture sereinement, mais ces appréhensions se sont vite évaporées.
Alors même si je n'ai pas saisi d'un coup toutes les personnalités qui se dégageaient, je crois en tout cas avoir eu assez d'intérêt pour vous recommander cette auteure.
Pourpre est un polar sans prétention, sauf peut-être celui de nous offrir un très bon moment de lecture, c'est assez bien réussi, je vais très vite aller découvrir cette série !
Lien : https://www.facebook.com/enc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   23 février 2018
Sacré filou, répliqua Antoine en riant. Qui est officiellement sur l’affaire ?
— Un binôme sympathique, le lieutenant-colonel Sébastien Mougeon et sa collègue Stéphanie Rivet.
— Stéphanie Rivet ? La diabolique petite rouquine ?
— Tout droit venue du passé.
— Tu m’étonnes ! Nous ne sommes pas passés loin il y a sept ans, puis Adelyse est entrée dans ma vie, et quelle entrée fracassante ! Je garde un super bon souvenir de Stéphanie. Outre ses boucles couleur de feu, elle avait un humour à deux balles qui faisait un bien fou. Raison de plus pour que je vous donne un coup de main. Elle m’a sauvé la vie, je lui suis redevable.
— Marché conclu. Je t’envoie donc les fichiers au complet.
Un hurlement se fit entendre. C’était Carl qui voulait de nouveau attraper ses chocolats. Antoine soupira.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   23 février 2018
Elle détestait travailler sur des enfants. Lorsqu’elle réalisait une autopsie, elle ne ressentait rien. Elle n’était plus « Jeanne », mais docteure Loiseau, la grande anatomopathologiste. C’était une fois chez elle que le masque tombait. Elle avait eu bien du mal à trouver le sommeil et avait sursauté violemment lorsque Sébastien Mougeon avait insisté durant dix minutes pour la joindre. À contrecœur, elle avait décroché, pressentant que sa nuit était déjà terminée. À juste titre, le lieutenant lui avait annoncé, un peu sèchement, que la gendarmerie venait de trouver une nouvelle victime. Au son de sa voix, elle comprit qu’il était un peu sur les nerfs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SbllySblly   10 octobre 2018
« Soudain, elle n'entendit plus un bruit, le silence total, même pas un oiseau qui piaffait. Elle stoppa sa course, en sueur, se tenant la poitrine pour reprendre son souffle. C'est là qu'elle le vit devant elle, immobile. Elle comprit à son regard froid, déterminé, que c’était fini, et elle se mit à hurler. »
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Noir" de Sylvie Grignon.

Quel jour Camille est-elle morte ?

le 22 mai
le 25 avril
le 28 mars

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Sylvie GrignonCréer un quiz sur ce livre