AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782918619390
91 pages
La Dernière Goutte (02/11/2017)
4.08/5   6 notes
Résumé :
À Kansas City, en cette fin de 19e siècle, tout le monde connaît le grand magasin Boulger, dont le fronton arbore fièrement le nom de son propriétaire. Pourtant, chaque jour la concurrence se fait plus rude et, quand survient un ralentissement des affaires, la faillite menace l’entreprise jusqu’ici prospère. Que faire pour éviter la ruine ? Et si, par un malheureux coup du sort, le magasin était ravagé par le feu ? Il suffirait alors d’empocher les primes d’assuranc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MadameTapioca
  11 septembre 2021
Voici une novella de Frank Harris (auteur que vous connaissez peut-être pour son roman « La Bombe », Prix Mémorable 2015 – et si ce n'est pas le cas, vous ratez quelque chose) qui nous amène à Kansas City, fin du 19ème.
Le grand magasin de tissu Boulger est une institution dans la ville. Pourtant depuis quelque temps son propriétaire connait de grosses difficultés financières. La concurrence, longtemps inexistante, lui mène la vie dure. Ses stocks sont gigantesques et la mode change. Sans compter que sa femme et ses trois filles mènent grand train. Son employé Tryon a bien quelques idées sur la façon de redresser la barre mais la situation est urgente. Il n'y a plus le temps, la faillite guette. Il suffirait d'un incendie pour que tous les problèmes disparaissent. Une bonne arnaque à l'assurance et le respectable Monsieur Boulger serait tiré d'affaire. Les deux hommes vont s'associer pour commettre ce crime, car si Boulger veut éviter la déchéance, Tryon lui a de l'ambition. Leur plan ne va pas totalement se dérouler comme ils le pensaient…
Frank Harris met en scène un duo - le vaniteux et l'ambitieux, le grand patron et le petit employé – bien décidé à réussir. D'une écriture délicieusement classique, l'auteur manie finement l'ironie et dresse une satire de la société américaine de son époque. 95 pages et une conclusion qui laisse chaque lecteur tirer sa propre morale de l'histoire. Bijou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
zazy
  12 janvier 2018
Kansas City, dix-neuvième siècle. La soif de grandir, les self-made men, le pays de toutes les possibilités… Les villes s'agrandissent, les commerces fleurissent
Monsieur Boulger, est le patron d'un grand magasin de tissus, un des premiers à s'être installé et gère son magasin de façon pépère. Oui, mais voilà, la concurrence fait rage et les nouveaux magasins attirent le chaland parce que Boulger n'a pas su saisir le train en marche, la mode change, et les chiffres sont de plus en plus mauvais. Cela marchait bien, alors pourquoi changer. Et puis, madame a un train de vie à assumer.
Pourtant ce n'est pas faute de l'avoir prévenu, surtout le jeune David Tryon ; les chiffres qu'il donne à son patron sont mauvais, de plus en plus mauvais.
David Tryon est un self made man. Il est entré en bas de l'échelle dans le magasin pour en grimper les barreaux grâce à son travail, son assiduité, sa volonté… bref, un travailleur acharné. C'est bien simple, il est encore au boulot à dix heures du soir.
Tryon lui propose des solutions comme les soldes pour éponger le stock énorme, mais le boss ne veut rien entendre c'est qu'il a sa petite idée le bougre, une idée radicale ; incendier son magasin. Mais bon, on est le patron ou pas… Il ne va pas se salir le revers de la veste et puis, il vaut mieux qu'il ne soit pas là, des fois que, les assurances et leurs enquêtes…. Un petit peu couard le patron à moins que ce ne soit son statut qui l'empêche de se pencher sur les propositions honnêtes de Tryon.
Toujours est-il que, malgré une éducation rigide, son honnête, sa conscience, qui sait qui va s'y coller ?... Tryon bien sûr. Comment l'appâte-t-il ? En lui faisant miroiter un mariage avec sa fille dont il connait l'inclinaison pour David et vice-versa, une position sociale, un intéressement. Il sait y faire le patron, se disant que tout peut changer…
Sérieux et besogneux, Tryon choisit son temps et son heure sans en parler à personne, même pas à sa mère. Tout est prévu, le feu prend, Tryon est au café devant une bière et là, le hic, l'imprévu, le non-envisagé se produit. le grain de sable noir qui fera de Tryon un héros, mais il faudra qu'il vive toute le restant de sa vie avec ça, sans jamais pouvoir en parler. Une punition non pas divine, mais terrible.
Frank Harris, tout au long de ce court roman ou nouvelle, manie l'ironie avec classe et délectation pour mon plus grand plaisir. Pas ou plutôt, plus de morale. le patron est dédommagé par les compagnies d'assurances, l'employé » paiera toute sa vie durant. le gros mange le petit, le petit subit, même s'il épouse la fille. Il passera sa vie en compagnie de ce beau-père qui a barre sur lui car, après tout, il n'y a rien d'écrit, la demande de foutre le feu est orale, rien, Tryon est doublement prisonnier. Voilà la morale de l'histoire : le gros mange toujours le petit.
La fin du livre « Un héros ? Si tous les héros avaient été comme… » est cynique, au lecteur de continuer… Ou pas.
Un petit livre qui se lit d'une traite, court, mais qui en dit long.
Belle découverte chez « La dernière goutte »

Lien : http://zazymut.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
morin
  30 mars 2022
Pertes et Profits : édition en 1910,
Auteur : Frank Harris (1856/1931),
réédité en français en 2017, édition la Dernière Goutte,
l'ouvrage comporte 92 pages.
Kansas City, fin XIXe siècle.
Jefferson Boulger, personnage vaniteux, est propriétaire d'un grand magasin. Sa situation financière n'est pas très bonne, la faillite menace : la concurrence, Boulger et sa famille (une femme, 3 filles) vivent au-dessus de leurs moyens.
David Tryon , jeune employé , ambitieux.
Comment sauver la situation ? Bulger a une idée, mettre le feu au magasin, percevoir l'assurance et redémarrer.
Un accord intervient entre Bulger et Tryon à charge pour Tryon de mettre le feu.
Le plan sera mis à exécution. Les conséquences inattendues.
Très court roman, lecture intéressante et distrayante
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
morinmorin   30 mars 2022
Il compris que tous ses efforts étaient vains, que rien ne pouvait plus faire échec aux flammes, que son œuvre était accomplie...entièrement.

p. 62
Commenter  J’apprécie          70
AderuAderu   27 mars 2022
Ce fut l'un des plus doux instants de sa vie d'entendre sa mère lui déclarer, avec des larmes de bonheur, qu'il pouvait désormais se passer de son aide. (15)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Frank Harris (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Harris
La bombe, un roman de Frank Harris Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Anne-Sylvie Homassel http://www.ladernieregoutte.fr/livres/la-bombe/
Image: Isabelle Nouzha Son: Louis Lingg and the Bombs (musique - http://www.reverbnation.com/louislinggandthebombs), James Green (extrait d'une conférence sur son livre Death in the Haymarket - https://www.youtube.com/watch?v=7iEGac3gpZs)
Le livre
Chicago, Haymarket Square, 4 mai 1886 : alors que s?achève un meeting politique réunissant des centaines d?ouvriers, la police lance un assaut brutal pour disperser la foule. Soudain, une bombe explose, tuant huit policiers et en blessant plusieurs dizaines d?autres. Cet événement à l?immense retentissement, Rudolph Schnaubelt en est le témoin privilégié. Fraîchement débarqué d?Allemagne, ce jeune homme cultivé, sans le sou mais décidé à conquérir l?Amérique, fait rapidement l?apprentissage d?une réalité qui lui glace le sang : de New York à Chicago, il découvre la tragique condition des ouvriers, surtout quand ils sont, comme lui, étrangers. Mais comment se dresser face aux injustices dans cette société conservatrice avide de profits où la presse est aux ordres et la répression policière, sanglante ? Tiraillé entre son engagement pour la cause ouvrière aux côtés de Louis Lingg, un militant anarchiste charismatique, et sa passion pour la belle Elsie, Rudolph va faire un choix qui changera à jamais le cours de sa vie et celui de l?Histoire.
L?auteur
Avec ce roman publié pour la première fois en 1908 et inédit en français, Frank Harris (1856-1931), journaliste et écrivain, revient sur un épisode majeur des luttes sociales et politiques, à l?origine du 1er Mai.
+ Lire la suite
autres livres classés : kansas cityVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
186 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre