AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Véronique David-Marescot (Traducteur)
EAN : 9782290353080
315 pages
J'ai Lu (16/08/2006)
4.27/5   766 notes
Résumé :
Avec l'arrivée imminente du gouverneur Cosgo à Terrilville, Jamaillia exerce sur les marchands une pression de plus en plus forte. Augmentation des taxes et menaces à peine voilées divisent les grandes familles de Terrilville entre celles qui s'opposent à ce protectorat étouffant, et celles qui comptent bien profiter de cette nouvelle donne, les Vestrit se rangent sans hésitation du côté des premières, mais leur situation reste précaire. Tandis que Ronica et Keffria... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
4,27

sur 766 notes
5
15 avis
4
17 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Eric76
  04 janvier 2016
Le tome 4, avec les vies brisées de la famille Vestrit, ressemblait à une veillée funèbre. le tome 5 – « Prisons d'eau et de bois – se rapprocherait plutôt d'un état des lieux désabusé. Quand les Vestrit ont appris que la Vivacia et son capitaine, cet abruti plein de suffisance, ont été capturés par le pirate Kennit, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à ces familles qui reviennent dans leurs maisons après une inondation ou un incendie et essaient, l'air hagard, de récupérer au milieu des décombres ce qui peut encore l'être… Un état d'esprit tout proche du renoncement…
Une chose positive au moins : les Vestrit ont remisé au placard leurs égos surdimensionnés. Ils se sont même parlés à peu près normalement dans le but de trouver la moins mauvaise solution pour échapper à la ruine honteuse, au désastre annoncé.
Comme dans cette épreuve, ils ne peuvent compter sur aucun soutien parmi leurs proches et les marchands de Terrilville, ils décident non sans quelques tiraillements de réarmer Parangon, la vivenef complètement azimutée, afin de récupérer Vivacia. Rien de moins ! Projet hautement risqué qui a toutes les chances d'échouer lamentablement ou en tous cas de ne pas se dérouler comme prévu… Ça nous promet de belles empoignades pour la suite.
Malta a beaucoup changé. En bien ! Elle n'est plus cette pimbêche insupportable et écervelée, toujours attirée par tout ce qui brille, que l'on aimait tant détester. Dans le calvaire qu'elle traverse avec sa famille, elle fait preuve de beaucoup de sang-froid, de solidarité et d'à-propos.
Quant à Althéa, elle est fidèle à elle-même ! Une femme libre, révoltée, le nez au vent, toujours à courir derrière sa Vivacia. Mais, si jamais elle parvient à la rattraper, elle risque d'être déçue ! Traumatisée par le transport d'esclaves que lui a infligée l'abruti de capitaine Kyle, abandonnée par sa famille, elle a les yeux de Chimène pour ce grand charmeur de Kennit, le « Che Guevarra » de la Fantasy, futur roi des pirates et grand libérateur des opprimés.
Les voilà tout prêts d'embarquer sur Parangon, la vivenef folle, accompagnés de l'énigmatique Ambre et du mauvais garçon Brashen…
D'autres évènements sont en mouvement. Plus conséquents ceux-là ! On est plus dans le drame familial ; on verse dans la grande politique, le religieux, le surnaturel... Cet incapable de gouverneur Gosco se fait plus ou moins enlevé par les Chalcédiens ! L'apparition dans les rêves de Malta d'un dragon nous renvoie à notre bon et regretté Fitz-Chevalerie ! Et ces horribles serpents, qui toujours glissent, ondulent en bordure de cette épopée !
La seule chose dont je suis sûr, c'est que l'histoire va maintenant se déporter vers le fleuve du désert des pluies.
Pour le reste, attendons que Madame Hobb mette un peu d'ordre dans ce monstrueux galimatias. Il lui reste encore quatre tomes pour y parvenir… Pour mon plus grand plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
TheWind
  20 juin 2018
Un découpage en 9 tomes c'est long. J'en tire mon parti en mettant à l'honneur un personnage par tome.
Pour ce cinquième tome, je vais vous parler de Brashen Trell.
Répudié par sa famille, les Trell, famille notable de Marchands de Terrilville, Brashen a été embauché comme second par Ephron Vestrit à bord de la Vivacia.
A la mort de ce dernier, Kyle Havre, le nouveau capitaine, le rejette et Brashen se retrouve, si on peut dire, à la rue. Heureusement, Paragon, la vivenef échouée sur la plage, lui offre abri et amitié.
Brashen, dont les qualités de marin ne sont plus à prouver, se fait alors embaucher sur d'autres bateaux et va même toucher quelque peu à la piraterie.
Dans ce cinquième tome, alors que Kennit le pirate s'est emparée de Vivacia et que la famille Vestrit se retrouve accablée, Brashen sera là pour leur offrir son aide.
Ses raisons, non dénuées d'intérêt personnel, sont sans doute multiples mais toujours est-il qu'il est bien le seul, avec Ambre, la mystérieuse fabricante de perles, à proposer un plan pour récupérer la Vivacia et les membres de la famille Vestrit restés à bord.
De ses motivations, je n'en retiendrai que deux :
Tout d'abord, il y a son attachement à la Vivenef des Vestrit sur laquelle il a longtemps navigué.
Et puis surtout, il y a son amour pour Althéa. Il ne fait aucun doute qu'il fait tout cela pour elle. Elle a beau le rejeter et tout nier en bloc, il n'en reste pas moins qu'il passera outre et fera tout pour qu'Althéa récupère le navire familial.
J'aime bien Brashen. Avec son allure et son tempérament à la « Rhett Butler », on tombe forcément sous le charme. C'est un mauvais garçon, mais il est loyal et franc. Son « idylle » compliquée avec Althéa ravit mon petit coeur fleur bleue, évidemment !
Quelque chose me dit que ces deux-là finiront bien par se retrouver....
A suivre, donc !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
jamiK
  16 mai 2020
Heureusement que le tome 4 nous avait permis de reprendre notre souffle, parce que là, ça décoiffe sérieusement. Mes espoirs les plus fous sont comblés, Parangon va reprendre la mer, Kennit renoue avec ses ambitions, sur une jambe de bois désormais, pour bien faire “pirate romanesque”, les tensions politiques se tendent dangereusement, le suspense est haletant, des intrigues sentimentales viennent se greffer là dessus, je ne peux plus lâcher mon livre jusqu'à ce que je m'agrippe au suivant. Cette série ne se lit pas, elle se dévore.
Commenter  J’apprécie          320
XS
  02 mars 2019
Dans ce tome, les ingrédients mijotent encore assez doucement, tranquillement mis en place par l'auteur.
Les femmes de la famille Vestrit ont enfin des nouvelles de leur Vivenef par le biais de Brashen, l'ancien second du vaisseau magique .
Il est rare qu'une saga propose autant de femmes comme personnages principaux, et le format d'une série permet de développer leurs caractères face à l'adversité.
La perte d'un mari aimé, le doute sur la survie d'un autre pour les plus âgées sont autant de gouffres à surmonter tandis que la situation économique se délite.
Et les plus jeunes ? Eh bien les aspirations d'Althéa se heurtent à la place qui lui est réservée dans la société, tandis que Malta étouffe dans le rôle de petite fille dans lequel ses ainées l'enferment. Les difficultés vont enfin, dans ce tome, lui permettre de gagner en maturité – et au passage, de perdre ce petit côté tête-à-claques qui en faisait un personnage un peu crispant.
Parangon, la Vivenef échouée de sinistre réputation, passe à l'avant de la scène. Ambre, l'étrange charpentier, le rejoint souvent sur sa plage, bientôt rejointe par Brashen et Althéa. le plan qui va germer dans leur esprit laisse augurer d'une promesse d'aventures qui a eu raison de ma résolution d'espacer mes lectures…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Bislys
  06 octobre 2019
Les aventuriers de la mer n'ont jamais aussi mal porté leur nom. Car en mer, on y passe finalement assez peu de temps dans ce tome 5. Althéa et Brashen sont à terre, à chercher un moyen de récupérer la Vivacia. Ils sont aidé dans leur quête par Ambre et par la famille Vestrit qui après avoir passé 4 tomes à se tirer dans les pattes se découvre enfin un peu de cohésion. Autre découverte, Malta arrête ses caprices et fait preuve de maturité et de bon sens. Ça lui a pris le temps mais c'est un soulagement. Kennit, le personnage que j'aime le plus, est assez peu présent dans ce tome. Mais dans les quelques moments passés avec lui, on voit qu'il reprend du poil de la bête et qu'il est plus manipulateur que jamais. J'aime le détester! Il traine derrière lui Hiemain qui ne sait pas comment se placer. Il serait temps qu'il cesse de se poser des questions et qu'il prenne une vraie décision car ça commence à devenir agaçant et il est en passe de prendre la place de Malta dans le rôle de personnage le plus tête à claque.
Ce tome 5 est clairement un tome de transition (sans qu'il soit pour autant ennuyeux) et Robin Hobb nous prépare au dénouement de ce deuxième grand tome (en vo) dans un sixième livre que j'espère épique. J'en commence tout de suite la lecture car il me tarde de savoir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
YendareYendare   16 novembre 2018
Elle regarda sa fille et la vit tout à coup comme une autre personne. La petite fille gâtée et têtue qui ne reculait devant rien pour arriver à ses fins était devenue subitement une jeune femme prête à tout sacrifier, jusqu’à elle-même, pour secourir son père. Cet acte de volonté inébranlable était stupéfiant. Keffria se mordit la langue pour s’empêcher de dire que Kyle ne méritait pas ce sacrifice. Il ne comprendrait jamais que, pour sa fille, il ne s’agissait pas d’un élan de courage passager mais de sa vie entière. Personne ne vaut qu’on lui sacrifie sa vie entière. Elle jeta un coup d’œil au petit esclave, qui les observait tous en silence, et songea à son couple. Un sourire amer lui crispa les lèvres. Une femme avait déjà consenti ce sacrifice à Kyle Havre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Eric76Eric76   02 janvier 2016
De loin, le massacre était un spectacle plein de mouvements et de couleurs, un drame fastueux et haletant. Un homme tomba du gréement du "Grincheux". Il heurta un espar, s'empêtra brièvement dedans et s'écrasa sur le pont. Hiémain grimaça au bruit du choc mais Vivacia ne cilla même pas. Son attention était fixée sur le gaillard d'avant où Averi se battait avec Sorcor. Le capitaine dardait sa lame fine et miroitante comme une aiguille d'argent sur le pirate plus massif. Sorcor para le coup avec sa dague dans la main gauche et riposta avec son épée dans la main droite. La mort dansait entre eux. Les yeux de Vivacia brillaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Eric76Eric76   30 décembre 2015
Ambre leva les yeux de son travail et lui sourit d'un air narquois. " Au contraire, tu es gênée, je crois, parce que tu t'es exprimée très clairement. Tu veux un compagnon qui partage ton rêve. Tu ne veux pas renoncer à tes ambitions au profit d'un autre.
- C'est vrai, je pense, admit Althéa de mauvaise grâce, puis elle demanda : Qu'est-ce qu'il y a de mal à cela ?
- Rien, assura Ambre, puis elle ajouta avec malice : Si tu es un homme."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
YendareYendare   18 novembre 2018
on a beau ne posséder que très peu, il se trouvera toujours quelqu’un pour vous envier. La pauvreté et la simplicité ne vous protègent pas de l’avidité des autres. Si tu ne possèdes plus rien, on peut toujours te voler ton corps et te réduire en esclavage.
Commenter  J’apprécie          220
TeaSpoonTeaSpoon   13 juillet 2013
Trell, Trell. Ouvrez les yeux. Ce terrible gâchis, c'est votre vie. Inutile d'attendre qu'elle s'améliore. Arrêtez de tergiverser et vivez-la." Elle se remet à rire. Sa voix, son regard semblaient venir de loin. " Tout le monde croit que le courage, c'est d'affronter la mort sans flancher. Mais tout le monde, ou presque, est capable de se retenir de crier, le temps de mourir. Le vrai courage, c'est d'affronter la vie sans flancher. Je ne parle pas des moments où le chemin du bien est rude mais aboutit à la gloire. Je parle de l'ennui, des complications, des inconvénients qu'il y a à faire le bien."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Robin Hobb (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Quand l'auteur de CHERUB revisite le mythe de Robin des Bois en mode ultra contemporain !
ROBIN HOOD de Robert Muchamore, déjà 2 tomes en librairie
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
223 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre