AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782092570401
484 pages
Éditeur : Nathan (05/04/2018)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Dans une société gouvernée par une caste aux pouvoirs surnaturels, les Egaux, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage. Mais la révolte gronde... Luke, condamné pour son rôle dans la rébellion, est exilé chez le terrible Lord Crovan. Personne n'est jamais ressorti vivant ou sain d'esprit des prisons de ce tortionnaire. Abi, quant à elle, est en cavale. Pour faire libérer son frère, elle entre en contact avec la rébellion. Mais est-elle prête à tout risquer, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Lunartic
  07 juillet 2019
Pour commencer, je tiens à encore remercier les éditions Nathan pour l'envoi de ce second tome de la trilogie. Après avoir fini le premier en PLS (oui, carrément), j'étais à la fois surexcitée à l'idée de me jeter sur la suite, et aussi apeurée. Ce tome deux serait-il à la hauteur du précédent ? Ou même mieux ? Ou moins bien ? Je ne savais pas trop à quoi m'attendre après la déferlante d'émotions fortes que j'avais éprouvée grâce au premier tome. Eh bien, dites-vous que tout ce qui se passe dans le tome un se retrouve amplifié dans le tome deux. L'action, l'évolution des personnages, les sensations, les dons, la cruauté des Égaux... TOUT.
Pour ceux qui n'ont pas lu le tome un, la dernière chose que je souhaiterais faire, ce serait de vous spoiler. Je vous conseillerais donc d'éviter de lire les lignes qui vont suivre. Pour les autres, disons que le tome un nous avait laissé esseulés, et la famille Hadley se retrouve dans une situation pour le moins critique à la fin de ce tome. Tout autant que celle des Jardine d'ailleurs. Tandis qu'Abi et ses parents sont envoyés à l'enfer industriel tant redouté de Millmoor, Daisy, quant à elle, reste dans la prison dorée et bien tordue sur les bords de Kyneston, sous la protection du grincheux grand Gavar, aîné et présumé héritier de cette famille aristocratique. Si cette relation exclusive entre la petite roturière et Monsieur Armoire-à-glaces Je-fais-exploser-mon-don-quand-je-suis-contrarié m'avait semblé malsaine dans le premier tome, il se pourrait que je me sois montrée un peu trop méfiante, je le reconnais. Une relation sincère et bienveillante me semblait trop belle pour être vraie dans un monde de faux-semblants comme celui-ci. Alors, entre une petite fille du peuple et un Égal, vous imaginez !
Et pourtant, l'affection que ressent Gavar pour la mignonne petite Daisy n'est pas feinte, elle est même tout à fait réelle. Si l'adoration que portait la jeune enfant à son maître m'inquiétait fortement dans le premier tome, celle-ci a disparu pour laisser place à de la sagesse, de la clairvoyance et à une profonde tendresse émanant d'une petite fille que je considère toujours comme étant trop jeune pour avoir été ainsi arrachée à sa famille et occuper le rôle de maman de substitution auprès d'un adorable nourrisson qui en a été privé. C'est là la cruauté de cet univers, bien trop authentique. Si Daisy, du haut de ses dix pommes, encaisse cette situation sans broncher avec un stoïcisme impressionnant pour son jeune âge, c'est un véritable vent de rébellion qui souffle dans la tignasse désormais courte et brune de son aînée. J'adorais déjà Abi dans le tome un mais là, la témérité et l'audace qu'elle acquiert, ce shoot d'adrénaline qu'elle se prend d'un coup dans les veines, cette fulgurance qu'il faut changer résolument les choses dans ce monde injuste grâce à l'exemple donné par son petit frère Luke, tout ça m'en a tout bonnement scié les bras. Abi prend des risques inconsidérés pour défier les lois aberrantes de son pays, elle devient véritablement intrépide et ce fut un réel plaisir que d'assister au fil des événements à son évolution.
Même si, bien sûr, on frissonne à l'idée de ce qui pourrait lui arriver au cours de ses périlleuses missions. Mon coeur en a loupé un battement à de nombreuses reprises mais je l'ai accompagnée et soutenue à 200% dans ses choix, et ce jusqu'au bout. Et Luke alors, que devient-il ? Si Millmoor semblait être dans le tome un le pire endroit où il puisse se retrouver aux yeux de sa famille et aux nôtres aussi par ailleurs, à côté d'Eilean Dòchais, Millmoor a tout d'un Nirvana, d'un doux paradis sur Terre. Ce manoir sinistre et aristocratique recèle bien des mystères qui, en temps normal, auraient fait palpité mon coeur de lectrice assidue, curieuse à l'extrême, avide de les résoudre tous un par un. Là, ma curiosité maladive a cédé le pas à une peur panique et à un besoin pressant, que dis-je, vital, de prendre mes jambes à mon cou. Alors que je me trouvais au sein d'une magnifique propriété en Ecosse, GODDAMN ! J'avais envie de fuir l'Ecosse, bordel !! Oui, j'en deviens vulgaire, et alors ? Il faut dire que Sir Crovan est LE pire hôte de la Terre entière. Pour me dégoûter de l'Ecosse, il faut déjà y aller... Son système de serviteurs et d'invités pour diviser ses prisonniers et leur faire vivre un véritable enfer est juste aberrant. Son penchant pour la cruauté n'a pas de limites et son raisonnement concernant l'existence même de l'humanité de la caste inférieure est tout simplement à vomir. Mon bon Monsieur, vous êtes OFF PARTY. Sachez que je vous méprise. de tout mon être.
Mais rien ne saurait faire fléchir mon petit Luke d'amour, RIEN. Tu t'es trouvé un adversaire aussi fort de caractère, déterminé et intelligent que tu es cruel et imbuvable, Lord Crovan. Nous, les Sans-Don, nous sommes forts nous aussi. Les Doués dans ce tome révèlent d'ailleurs leur puissance phénoménale tout autant que leurs faiblesses les plus béantes et inavouées. Dans un tel climat de mort imminente où personne n'est épargné, rien ne doit être ébruité concernant les failles du Don. C'était sans compter sur Abi et sur ses alliés qui ont bien l'intention de ne plus se laisser réduire au silence. Je suis tellement fière de cette jeune fille qui brave tous les dangers pour faire s'élever la voix de la vérité et de la liberté, si vous saviez ! D'autant plus que la mort, terrible dictatrice, se cache dans tous les recoins de ce livre et frappe telle une épée de Damoclès qui m'a transpercé le coeur à plusieurs reprises. Si cela continue comme ça, le prochain tome sera une vraie boucherie. En parlant de ça, Vic James nous en donne un joli avant-goût lors du dénouement de ce tome... Bon appétit, c'est tout ce que j'ai à dire. Alors que sa plume nous insufflait une dernière bouffée d'espoir, l'autrice ose nous planter un véritable poignard dans le dos. Cruauté à l'état pur, quand tu nous tiens... TRAHISON. DISGRÂCE.
Pour ce qui est de nos trois frères Jardine infernaux, Silyen est de loin celui qui continue à me déconcerter le plus. Je ne parviens toujours pas à dire si ses intentions sont louables sur le long terme ou dignes d'un vrai petit démon. Son ascension politique et sociale soudaine et époustouflante m'a tout l'air d'avoir été savamment programmée et pourtant, je ne crois pas que Silyen recherche à en tirer une quelconque gloire comme c'est le cas flagrant de son père, qui est décidément un odieux personnage. Et je ne vous parle même pas de la façon dont ce dernier traite les femmes qu'il désire comme des objets à consommer et auxquels faire du chantage. Je remercie vivement Vic James pour cette dénonciation de la sexualisation de la femme et de tous les crimes que celles-ci subissent sous silence, c'est juste im-monde. Mais pour en revenir à notre benjamin des Jardine, alors quoi ? Quel est l'objectif de Silyen, bon sang ? J'aimerais bien savoir ce qu'il se passe dans sa petite tête et avoir ainsi connaissance de la moindre de ses pensées. Cela m'éviterait d'avoir à me triturer autant les méninges pour deviner un semblant de vérité. Ce qui est sûr, c'est qu'il y a quelque chose que Silyen a commise que je ne peux cautionner. SILYEN, BOY, I'LL NEVER FORGIVE YOU. Quoique, je dis ça maintenant, mais ma volonté n'étant pas aussi rodée et résistante que celle de Luke, il se peut que j'abaisse vite mes défenses et que je retourne ma veste... En tout cas, Silyen, mon garçon, tu as intérêt à me donner des explications sur ta conduite, et fissa. Je n'aurai pas de répit tant que je n'aurai pas le fin mot de cette histoire atroce.
Concernant mon petit chéri de la fratrie, Jenner... La souffrance est encore trop grande. Étant donné que la manipulation de l'esprit d'autrui est monnaie courante dans cet univers, surtout sur un esprit non-doué comme celui de mon Jenner-chou, je lui laisse sérieusement le bénéfice du doute. Sinon, ça va barder pour tes fesses Jenner, je te préviens, je ne serai pas tendre avec toi si tu n'as pas d'excuses à me donner. Mais alors pas du tout. Je ne pense pas que son ascension sociale aussi surprenante et justement extrêmement louche soit-elle soit à l'origine de son changement drastique de comportement, ce n'est tout simplement pas possible... Mieux vaut ne pas y penser...
Enfin, venons-en à la plus belle surprise de ce roman, celle qui m'a consolée de tous ces malheurs (Vic James n'est en effet pas très gentille avec nous, pauvres diables que nous sommes) : l'évolution spectaculaire de Gavar Jardine, alias Monsieur-Grognon-qui-est-en-réalité-un-gros-nounours. Déjà, il réalise quelle est sa véritable famille (non, ne pas pleurer. SOUFFLE, ANAÏS, SOUFFLE.) et est désormais prêt à la protéger de toutes ses forces. Ensuite, il OUVRE. ENFIN. LES. YEUX. SUR. LA. RÉALITÉ. DÉSASTREUSE. DE. SON. PAYS et il se REBELLE (désolée pour toutes ces majuscules mais j'étais obligée). Alléluia ! Retenez bien ces paroles : Gavar va mettre le feu dans le tome trois. Une fois qu'il sera pleinement conscient de ce qu'on lui a fait, ça va barder sec. Je suis si fière de lui aussi, mais à un point, vous n'imaginez même pas. Il est enfin sur la bonne voie et je serai là pour l'épauler quand tout ce système foireux explosera. Et il est grand temps qu'il explose, je vous le dis moi ! Cela va se produire, il le faut. FIGHT FOR IT, Gavar.
Pour conclure, je peux vous assurer que cette saga est purement démentielle et qu'elle en vaut largement le détour. Si vous aimez les pouvoirs surnaturels, les univers imaginaires aux parallèles et références épatantes et passionnantes avec la politique de notre monde et avec son histoire, si vous aimez les personnages intenses, remarquables ou qui vous font au contraire froid dans le dos, si vous aimez la noirceur mais aussi l'étincelle du combat et de l'espoir alors cette incroyable saga est faite pour vous ! Je ne sais pas encore ce que le troisième tome nous réserve mais on n'est pas au bout de nos peines, ça, je peux vous le garantir...
Lien : https://lunartic.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ninon16
  07 juin 2018
le premier tome était sympa, prometteur et plein de mystères. Avec ce deuxième tome, Vic James donne un coup d'accélérateur à l'histoire et c'était juste... Wah. de l'action, des réflexions, des rebondissements, des personnages pleins de ressource et de surprises, partout.
A la fin du tome 1, chaque personnage se trouvait dans une situation assez critique, certains plus que d'autres. Luke sur l'île de Crovan, Abi en route pour Millmoor et Daisy toujours chez les Jardine, ça permettait une multitude de points de vue. Chaque point de vue (puisqu'il y en a bien d'autres : Silyen, Gavar, Bouda) apporte des éléments, des interrogations et aucun ne m'a paru moins intéressant que les autres.
Ce que j'ai véritablement adoré dans ce roman, c'est le talent de l'autrice pour disséminer des mystères à chaque page. A chaque page lue, j'avais l'impression de lire une histoire dont la toile tissée par l'autrice était un réseau d'intrigues dans tous les sens : la nature du don, l'absence de don de Jenner, le pouvoir de Crovan, la présence de Cora chez Crovan, la relation entre Luke et Silyen, l'identité de l'ange du nord, les romances, etc. Comme ça ça paraît fouillis et c'est vrai que par moment on s'y perd un peu ou on ne prend pas la pleine mesure d'un événement. Mais en réalité c'est très impressionnant et incroyablement excitant : peu à peu, on sent qu'on se rapproche d'une vérité mais il en reste encore une partie à découvrir ; on voit que ce mystère-là était lié avec celui-là même si on ne sait pas encore comment. Peu à peu les révélations arrivent mais ce n'est toujours pas assez pour comprendre tout. le tome 3 promet encore une fois d'être riche en rebondissements en tout genre et en révélations.
Les personnages sont pour moi l'autre grande force de l'histoire. Aucun n'est figé : on ne peut se fier à personne, ils sont tous humains, montrant le pire et le meilleur d'eux-mêmes. ça m'a amené quelques colères (rah celui-là...), de l'amusement pour Silyen qui est toujours aussi étrange et beaucoup de joie face au revirement inattendu d'un des personnages. On ne sait pas ce que chacun a en réserve, en tout cas pour les trois frères Jardine, et c'est un régal d'avoir des personnages qui peuvent offrir autant et, surtout, qui ne sont pas transparents.
J'ai eu le souffle coupé par la fin et un grand sourire. Je n'arrivais pas à m'en remettre ! L'autrice, grâce à sa plume, m'a maintenue en haleine dès le début et jusqu'au bout. Maintenant j'ai tellement hâte de lire le troisième tome qui va être sans doute possible explosif. Il a intérêt à ne pas décevoir, après cette hausse de qualité entre le premier et le deuxième tome !
En définitive, ce deuxième tome est à la limite du coup de coeur tellement j'ai été ravie par la narration et l'intrigue ! Lire le tome 3 (un an à attendre, malheur) est maintenant mon obsession. Pour ses personnages, pour son intrigue et pour son côté science-fiction/fantasy dans une Grande-Bretagne alternative, cette série est à lire !
Lien : https://livresdecoeur.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
culturevsnews
  18 avril 2018
Voici le deuxième livre de la série Les puissants pour jeunes adultes. La série se déroule dans une société dans laquelle le monde est gouverné par des Égaux qui sont des aristocrates aux dons magiques. Tous les autres sont connus comme des roturiers et, à un moment donné de leur vie, ils doivent servir les Égaux pendant une période de dix ans en tant qu'esclaves. Les roturiers peuvent choisir de servir à n'importe quel moment de leur vie, de 10 à 80 ans. Il s'agit d'une série qui doit être lue dès le début du premier livre, car l'histoire ne fait que se poursuivre là où le livre s'est terminé et ne ferait probablement pas beaucoup de sens de sauter au milieu. Il y a cependant des rappels subtils de ce qui s'est passé pour rappeler aux lecteurs où ils s'étaient arrêtés au fur et à mesure que l'histoire reprenait du poil de la bête. Dès le début de la série, une partie de nous est tellement en colère contre l'idée de forcer les enfants/adolescents à s'engager pour leurs jours d'esclavage sans les laisser exprimer leur propre choix. Bien sûr, il faudrait le faire, mais les parents ont pu remettre à plus tard jusqu'à ce qu'ils aient construit leur vie ensemble, alors pourquoi enlever ce choix à leurs enfants ? Bien sûr, l'ensemble de la société et la façon dont elle est mise en place entrent en jeu dans l'intrigue globale de la série. le point de vue change dans la série entre plusieurs personnages clés différents, principalement de la famille commune qui s'était inscrite et les Egaux avec les pouvoirs avec lesquels ils sont impliqués, mais maintenant il y a eu plus d'ajouts à mesure que l'histoire s'est étendue encore plus loin. Tandis que celui-ci a un peu de cette sensation de livre du milieu, car il s'est repris du premier et a laissé un peu de cliffhanger à la fin pour mener au second, alors on l'évalue nous-même pour faire avancer l'histoire. Ce tome est définitivement pour les lecteurs plus matures et c'est une lecture extrêmement sombre .
Note : 9, 5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElineTirant
  29 septembre 2018
J'avais déjà bien aimé le premier tome mais et celui ci est encore mieux !
Il y a beaucoup plus d'action, les intrigues sont encore plus compliquées et plus nombreuses aussi, les enjeux sont de plus en plus grand, les choses se compliquent et prennent de l'ampleur, les personnages évoluent et redouble de créativité et d'intelligence, bref ce tome 2 mérite amplement ces 5 étoiles.
À chaque chapitre, il se passe quelque chose d'important ce qui fait que même quand ce n'est pas notre personnage préféré qui est au commandes, on ne s'ennuie pas !
Les personnage ont évolué dans le bon sens ! Que ce soit Silyen et sa perception du Don, son enquête qui avance et son côté mystérieux ou encore Luke qui réfléchi de plus en plus et doit redoubler d'inventivité, de détermination, d'intelligence pour faire face à l'endroit horrible dans lequel il se trouve ou Abi qui doit se surpasser, devenir plus courageuse et prendre des initiatives ainsi que Gavar qui comme à ouvrir les yeux et à agir.
J'adore le concept atroce de la maison de Crovan dans laquelle est envoyé Luke. L'auteur a rechercher très loin pour créer du nouveau et ainsi nous oblige à réfléchir pour comprendre. Il n'est pas question uniquement d'un endroit dans lequel les condamnés sont envoyés pour se faire torturés, ça va beaucoup plus loin que ça et ce qu'on y découvre nous fait haïr encore plus Crovan tout en l'adorant pour la créativité dont il fait preuve afin de bousiller le plus possible ses prisonniers non seulement sur le plan physique mais aussi moral et mental.
Dans ce tome on peut enfin espérer une revolution de la part des esclave (ce qui vu leur moyen, n'était pas vraiment possible dans le tome 1). Avec aux commandes de la rebillon des gens brillant qui vont tout faire pour foutre le plus de bazar possible chez les Égaux. Enfin des vraies conséquences (aussi bonne que mauvaise) et de l'action !
Bref ce tome est juste fantastique. J'attends la suite avec énormément d'impatience !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sylviedoc
  26 octobre 2018
Enfin je l'ai lu ce tome 2 ! Et...même si je l'ai dévoré, ce n'est plus le même engouement que pour le tome 1, c'est d'ailleurs souvent le cas dans ce genre de série, il n'y a plus cette découverte des personnages et de la trame de l'histoire. Ceci dit, rendons justice à Vic James, cet opus est très réussi, on a beaucoup de mal à ne pas le lire d'un trait tellement on a envie de savoir ce qui arrive à chaque protagoniste. Comme dans le premier tome, les chapitres donnent la parole aux principaux personnages tour à tour, ce qui nous laisse en haleine jusqu'à ce qu'on retrouve la suite des aventures de chacun. Les différentes intrigues se mêlent, plusieurs histoires interfèrent l'une dans l'autre, les protagonistes changent de bord au moment où on s'y attend le moins, et parfois c'est tellement touffu qu'on s'y perd ! Il n'y a plus de repères fixes par rapport aux bons et aux méchants, on en arrive à douter soi-même du bien-fondé ou non de cette structure sociétale : les Egaux qui dominent l'Angleterre et les roturiers, qui sont obligés de donner 10 ans de leur vie comme esclaves, tant les arguments de chaque parti sont bien présentés. En même temps on est très choqué par l'injustice du sort réservé à Luke, qui sert de bouc émissaire aux puissants et de jouet à Sylien, le plus mystérieux d'entre eux.
Ce livre ne peut pas être lu indépendamment du tome 1, dont il poursuit réellement l'action, même si on trouve quelques "piqûres de rappel" pour ceux qui ont lu le début de l'histoire il y a trop longtemps. Et du coup on veut absolument lire le tome 3 pour connaître la suite, car tant de choses restent en suspens à la fin de celui-ci.
Je recommandais le tome 1 à partir de 14-15 ans, mais celui-ci s'adresse à des lecteurs un peu plus âgés à mon avis, il faut savoir se repérer entre les méandres de l'histoire pour mieux l'apprécier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ElineTirantElineTirant   29 septembre 2018
-Ces l'endroit où mes invités espèrent voir leur punition se terminer un jour. Nombre d'entre eux espèrent qu'elle se terminera rapidement.
L'Egal se laissa aller contre son siège, le visage indéchiffrable. Luke tenta d'ignorer d'ignorer que tout en lui venait de se transformer en peur liquide, pure. Il serra ses poings et replia ses orteils pour se rappeler l'existance de son corps. Pour se rappeler sa force, développée à Millmoor et sur les terres de Kyneston. Sa détermination, également découverte dans la vile d'esclaves. Sa famille, des amis, eux aussi en danger et qui pouvaient encore avoir besoin de son aide.
Il ne laisserai pas cet homme le briser. Il ne se soumettrait pas aux horreurs de ce lieu à la beauté trompeuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElineTirantElineTirant   29 septembre 2018
-Votre famille ne va pas être contente, lui dit-elle.
-Ma famille à perdu la tête. Côme tout le monde apparemment. Je n'avais rien vu d'aussi dégoûtant de toute ma vie. Je ne dis pas que Meilyr et Dina avaient raison, mais je ne veux pas participer à ce que mon père et Bouda sont en train de faire.
Un allié pensa Abi. Voilà ce qu'était Gavar Jardine - ou ce qu'il pourrait devenir.
-Comme Père ne cesse de le faire remarquer, poursuivit l'héritier, qui sortit une clé de sa poche tout en déposant Abi sur la selle d'une moto ', je ne sais pas du tout comment diriger un pays. Mais je suis certain que ce n'est pas comme ça.
-J'ai bien quelques idées, coassa Abi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElineTirantElineTirant   29 septembre 2018
-Je t'ai manqué Luke ? Au fait c'est Lord Sylien, maintenant.
Son anoblissment n'avait pas arrangé son apparence. Il était plus débraillé que jamais, et il avait de cernes.
Comment avait-il bien pu se dégoter ce titre ?
-Je presume que tu n'as pas assassiné ton père et tes frères ?
-Luke! répondit l'Egal Sinton réprobateur. Nous ne sommes pas des parangons de dévotion familiale, comme vous autre Hadley, mais, même moi j'ai mes limites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ElineTirantElineTirant   29 septembre 2018
-L'héritière Bouda et le Chancelier Jardine dont relancer une ancienne tradition. Les prisonniers du Bore seront exécutés lors de la première Foire du sang à souiller cette ville en deux cents ans.
La colère d'Albi enfla. Jardine était déterminé à modéliser le pays à so image. La Grande-Bretagne ne tolérerait tout de même pas une telle cruauté ?
Alors, elle se souvint de la foule, la matin même. De la façon dont les gens avait joues des coudes pour apercevoir la famille fondatrice, et dont ils avaient accueilli l'horrible discours qu'on avait obligé Jenner à débiter.
Le plus terrifiant, ce n'était pas que les Jardine veuille organiser une Foire du sang. C'était que les gens puissent le vouiloir aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ElineTirantElineTirant   29 septembre 2018
-Malheureusement, Rix est décédé en détention, si bien que les détails précis de ton implication dans cette affaire restent flous. Étant donné ton passé de rebellion volante à Millmoor, l'héritière Bouda m'écrit que ta condamnation tient toujours, et que l'affaire est close, désormais. Et bien sûr l'héritier Meilyr nets lus avec nous pour plaider des circonstances atténuantes. Tu semble être un jeune homme dangereux, Luke Hadley : pas un, mais deux de tes associés Égaux sont morts.
Luke avait le cœur lourd au souvenir de Jackson, l'esprit en ébullition après cette révélation, mais sa bouche n'en faisait toujours qu'à sa tête.
-Je serai ravi de faire passer ce nombre à trois, si vous voulez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Vic James (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vic James
Interview de Vic James par Estelle Hamelin pour Actusf lors des Imaginales 2019.
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3141 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..