AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756002380
Éditeur : Delcourt (23/08/2006)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Désormais, Kiyoko fait aussi les frais du courroux d'Akemi. Tandis qu'elle s'entëte dans une attitude revëche, une aide inattendu pourrait bien ensoleiller sa vie. Quant à Sachiko, voyant son couple s'effriter peu à peu, elle décide de fixer un rendez-vous amoureux à Tommy pour mettre les choses au clair. Mais Akemi veille au grain ...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
LunaZione
  20 mai 2013
Ce deuxième tome de Pink Diary suit totalement la logique du premier : on retrouve une profusion de sentiments qui part dans tout les sens, sans qu'on les comprennent totalement tellement la part du passé - qui nous est encore inconnue - des personnages est impliquée. C'est loin d'être dérangeant, c'est même plutôt intriguant.

L'implication des différents personnages est de plus en plus forte. le premier tome de Pink Diary nous servait surtout à découvrir les différents personnages, dans ce tome, on aperçoit leur vraie nature et leur rôle possible dans la suite de la série.
On a affaire à des gentils très gentil et fragiles, des méchants vraiment très méchants et des gentils au sale caractères qui ne se laisse pas faire. C'est vraiment un univers simple, mais pas trop, ou les personnages sont types mais très sympathiques ! C'est un peu comme un Disney, mais en plus violent... C'est totalement le genre de livre qu'on lit sans se poser de questions, quand on a envie de se détendre et de ne pas se prendre la tête.
C'est simple, agréable, sans chichis, intrigant...
Pink Diary c'est le genre d'histoire qui se passe surement mais qu'on préfère ignorer. La violence, le chantage dans les lycées sont plutôt des choses qu'on préfère laisser sous silence. Je ne pense pas que dans la réalité, cela va aussi loin pour des choses aussi futiles, mais cela dit, je n'en suis pas certaine...

La fin de ce deuxième tome de Pink Diary est vraiment très étonnante et le suspense est vraiment très grand : elle est bizarre et nous laisse présager de mauvaises aventures pour les amis dans les épisodes à venir. C'est totalement le genre de fin qui nous fait nous précipiter sur le tome suivant ! Et ce, pour notre plus grand plaisir :)
Je ne peux que vous conseillez cette lecture !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
theannashaw
  07 novembre 2018
On n'oublie jamais ses premières fois parait-il. Et cela fonctionne aussi pour les premières fois littéraires. le tout premier manga que j'ai lu s'intitulait Pink diary et j'avais découvert son existence grâce à une interview de son auteure, une jeune française, dans mon magazine favori de l'époque. Après quoi j'ai attendu patiemment, puis acheté dès leur sortie chacun des tomes de la série. C'était il y a dix ans et cette année pour célébrer la première décennie du manga, Delcourt a décidé de le rééditer en quatre doubles volumes, l'occasion pour moi de me replonger dans le manga de mon adolescence, de retrouver les personnages de l'époque et de vous en dire un peu plus sur cette série, à mes yeux incontournable.

Pink diary c'est l'histoire de Kiyoko Tominari, une lycéenne de seize ans dont la vie a été bouleversée quatre ans plus tôt, quand son meilleur ami Tommy a trahi sa promesse et lui a brisé le coeur. Depuis Kiyoko évite Tommy comme la peste. Mais voila que Tommy fait sa rentrée dans le lycée de Kiyoko et de son frère jumeau, Kenji. Et il n'est pas le seul, Sachiko la petite amie de Tommy est également de la partie. Pendant que Kiyoko reprend l'habitude d'écrire dans son journal comme quatre ans plus tôt, Tommy trop occupé à comprendre ce qu'il a bien pu faire à sa meilleure amie, ne voit pas que Sachiko est harcelée à l'école.


Le second volume de Pink diary nous raconte les persécutions toujours plus fréquentes d'Hanajima envers Sachiko et ses plans malsains pour se rapprocher de Tommy. Pendant ce temps, le jeune homme s'interroge de plus en plus sur ce qui a motivé Kiyoko à couper les ponts des années plus tôt. Et ce n'est pas l'arrivée dans la vie de la jeune femme de Sei, un séduisant et jeune photographe, qui va simplifier les rapports entre les anciens amis. D'autant plus quand Kiyoko a la mauvaise idée de s'interposer entre Hanajima et Sachiko, mettant en danger sa tranquillité mais aussi celle de Kenji.

En ouvrant le premier volume de la version collector et double de Pink diary, j'ai ressenti la même émotion que la première fois, teintée peut être d'un peu de nostalgie. Et ce que je peux vous dire, c'est que les personnages n'ont pas pris une ride. Kiyoko, à fleur de peau et terriblement touchante ; Kenji, prêt à tout pour recoller les morceaux ; Tommy, crâneur mais touchant ; Sachiko, fragile et naïve. Et tous les autres tantôt attachants, tantôt agaçants, parce qu'imparfaits et donc parfaitement réalistes.

Jenny évoque tous les sujets qui tiennent à coeur aux adolescents : harcèlement scolaire, difficulté pour les proches de regarder quelqu'un se murer dans son chagrin, amitié, amour, jeux de pouvoir, mensonges… On est touché au coeur par les sentiments vifs, colorés et purs, qui éclatent partout à chaque bulle, chaque case, chaque page. On passe comme les personnages en un instant du rire aux larmes, de la tendresse à la douleur, sans jamais avoir vraiment envie que ça s'arrête.

Et l'on regarde hypnotisé mais aussi un peu effrayé les différentes intrigues se mettre en place : le piège tordu d'Hanajima qui se referme petit à petit autour de Tommy, la lumière sur ce qui s'est passé il y a quatre ans qui se fait lentement alors que Kiyoko sème des indices, les histoires d'amour naissantes et fragiles et les relations plus complexes qu'il n'y paraît qui se tissent petit à petit entre chacun des personnages de ce manga à plusieurs voix.

Ce qu'il y a de fort dans ce manga, dont le trait nous semble familier jusqu'à ce que l'on découvre que Jenny a travaillé sur certains dessins animés de notre enfance, c'est qu'à part son sens de lecture à la française, on n'oublie dès la première page que ce n'est pas une importation du pays du soleil levant. Jenny maîtrise à la perfection la culture japonaise, ses us et coutumes, et la manière dont fonctionnent les relations, même entre les lycéens, faisant de ce manga le plus japonais des manga français.

Pink diary a beau avoir dix ans, le manga n'a pas pris une ride, il est toujours aussi vif, brillant, drôle et touchant. Cette série riche sur le plan narratif mais aussi sur le plan des illustrations est une petite pépite qui mérite d'être connu de tous. Je me réjoui donc d'autant plus de cette réédition qu'elle va pouvoir permettre à une nouvelle génération de découvrir Kiyoko et sa bande. Quant à moi je vais me replonger dès à présent dans les deux tomes suivants de la série qui feront eux aussi l'objet d'une réédition en un seul et unique volume.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LirePourVivre
  30 octobre 2013
Le graphisme rappelle beaucoup les Totally Spice et pour cause Jenny a participer au projet.
Mais bon a par cette influence, le scénario est pour un public un peu plus vieux. Des personnages simple, dans un contexte simple.
Des sentiments de toutes sortes et plein de disputes, de conflits qu'y partent dont ne sait où pour nous explosé à la figure.
Commenter  J’apprécie          20
Noctenbule
  13 septembre 2017
Le tome 1 avait imposé les thématiques avec l'amour, l'amitié et le harcèlement. Les personnages principaux sont identifiés alors on va les retrouver. Kiyoko et son frère jumeaux font subir très vite la colère d'Akemi. A peine sorti de l'école, ils vont se faire agresser physiquement. Heureusement qu'un jeune homme passait dans le coin sinon on ne sait pas jusqu'à où aurait pu aller la violence. Voilà qu'arrive un nouveau personnage avec Seï qui ne laisse pas la belle Kiyoko indifférente. Rêver d'amour lui permet de mieux gérer la violence qui règne à l'école. 
Mais la véritable victime est Sachiko. Akemi va tout faire pour la détruire pour conquérir son copain. Est-ce de l'amour ou juste un défi de conquête? Pour l'instant, on ne le sait pas trop. On a quelque doute. le jeu est important et qu'importe qui elle fera souffrir. Elle a de quoi manipuler tout le monde. le garçon va t'il tomber sous son charme? Pour l'instant ce n'est pas gagner. Une belle occasion de torturer la petite adolescente toute fragile et les jumeaux. La violence devra à un moment ou un autre prendre fin. Sauf qu'avant l'horreur doit encore sévir. La situation de fin va créer des problèmes. Sur quoi cela va t'il débaucher? On ne pourra le savoir que dans le tome 3. 
Un manga qui parle du harcèlement et de la violence à l'école. Un échappatoire est-il possible? 
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Rosette21
  19 décembre 2014
Il est bien
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   20 février 2019
Cher journal,

L'étau de Hanajima se resserre. Je ne comprends que maintenant ce qu'elle tente de faire de manière si acharnée. Et malheureusement pour Matsushida, aujourd'hui Hanajima vient de prendre le dessus.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jenny (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Jenny
Trailer de Comme un garçon t.1
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Sara et les contes perdus

Quel est le métier de la mère de Sara?

Bibliothéquaire
Cuisinière
Libraire

4 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Sara et les contes perdus, tome 1 de JennyCréer un quiz sur ce livre