AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christian Heinrich (Illustrateur)
EAN : 9782266153461
48 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (02/04/2005)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Approcher les étoiles ! Depuis qu’il est sorti de son œuf, Carmélito, le petit poulet, ne rêve que de ça. Oui, mais comment faire quand on n'est qu'un minuscule poussin face à l'Univers ? A coeur de poulet, rien d'impossible !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
jeranjou
  04 septembre 2013
- Quand les poules auront des dents ! Ça veut dire quoi cette phrase, papa ?
- Oh, c'est une expression... qui signifie que les choses n'arriveront jamais !
- Et pourquoi ?
- Parce que les poules ne peuvent pas avoir de dents, pardi !
- Mais si, c'est possible. Les poules vertes mangent de la viande et ont des dents !
- Mais non, ma chérie, cela n'existe pas. On t'a raconté des bêtises !
- Non, non, c'est écrit dans le livre. Et ce sont des poules qui habitent sur l'étoile de l'oeil du renard !
- Et tu as lu ça où ?
- Dans les p'tites poules du « poulailler dans les étoiles »…
- Il est où ton livre ? Allez, viens ! On va lire tout de suite cette histoire de poules vertes avec des dents !!!
Conclusion de cette histoire… vraie ! Fichtre ! Ne jamais répondre à ses enfants hors contexte. On a toujours tort au bout du conte...
Fort heureusement, j'ai été épaté par cet album original, un véritable régal pour les petits et grands. Pour commencer, on découvre le petit poulet Carmélito intrigué par une étoile filante finissant son parcours en étoile de mer échouée sur le sable.
Pour en savoir plus, Carmélito et son copain le bélier Bélino vont alors interroger le célèbre astronome italien Galilée, scrutant justement les étoiles à travers sa lunette.
Enfin, faute d'avoir les pieds sur terre, nos deux petits héros semblent avoir la tête dans les étoiles et rencontrent des poules extra-terrestres, vertes bien entendu, comme le petit Céleste, venus sur Terre pour un voyage scolaire ! Genre classe verte !
Résultat des courses. Je n'aurais qu'un seul conseil à vous donner. Jetez-vous sur cette histoire de science-fiction pleine d'humour et à la dernière réplique géniale qui revient en boucle à la maison. Encore bravo !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          448
Musardise
  21 novembre 2014
Terrassée par la grippe fin février, j'ai eu bien du mal à me sortir de mon état de zombie enchifrené. Pour m'occuper, j'ai dû, par conséquent, avoir recours à des divertissements peu coûteux en ressources cognitives. Relire mes vieux albums de Babar et des Barbapapa s'est, à ce titre, révélé judicieux. Me lancer dans la série des P'tites poules, beaucoup moins. A priori, on pourrait penser que des livres que l'on conseille à des enfants âgés de 6 ans auraient dû convenir à mon état de convalescente. Que nenni ! Bien au contraire, je me suis retrouvée précipitée au bord de ce terrible gouffre que l'on nomme avec effroi "surcharge cognitive" (ah ben oui, ça faisait longtemps que vous n'y aviez pas eu droit, fallait bien vous y attendre, hein) et je n'en suis pas ressortie indemne. Car je n'avais pas mesuré - honte à moi - toute l'intelligence des deux auteurs, qui jouent sans cesse sur les différents niveaux de lecture et mêlent à leurs histoires pour enfants jeux de mots et références culturelles de tout ordre (historiques, cinématographiques, littéraires, picturales, scientifiques, et j'en passe). Dont l'une n'a pas laissé de m'étonner.
Car voyez-vous, en (re)lisant Un poulailler dans les étoiles, je suis tombée sur ça :
[Ici, vous reporter à l'article du blog ou imaginer la page où Carmelito découvre la mer et une étoile de mer au clair de lune]
Je m'interrogeai alors : était-ce la fièvre qui me faisait délirer ou s'agissait-il bien d'un clin d'oeil à... Munch ? La réponse en image :
[Ici, vous reporter à l'article du blog ou imaginer le tableau "Clair de lune" d'Edvard Munch]
Non, je ne rêvais donc pas, Christian Heinrich avait bien glissé un hommage au "Clair de lune" d'Edvard Munch dans l'album. Par la suite, c'est-à-dire en lisant l'album suivant, "Le jour où mon frère viendra", je me suis aperçue que le dessinateur des P'tites poules aimait vraiment beaucoup Munch :
[Ici, vous reporter à l'article du blog ou imaginer Carmelito imitant le personnage du "Cri" d'Edvard Munch]
Voilà, tout ça pour dire que cette série d'albums jeunesse est un vrai délice pour petits et grands. Sur ce , je vous laisse découvrir tout seuls les autres - et nombreuses - subtilités qu'elle recèle. Bonne lecture !

Lien : http://musardises-en-depit-d..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
thegoodgirl
  23 janvier 2018
Quel plaisir de retrouver ces p'tites poules!
Pour ma fille et moi, c'est une découverte récente alors que cela fait quelques années maintenant que Christian Jolibois nous régale avec ces gallinacées hors du commun.
Cet album est très drôle, autant pour les petits que pour les grands. Je me suis amusée du second degré omniprésent et ma fille a beaucoup aimé le côté fou fou de cette petite équipe. Les p'tites poules extraterrestres qui viennent sur terre en sortie scolaire c'est tout de même inattendu.
L'histoire est poétique, ponctuée de passages plein de tendresse et d'amitié.
Les illustrations sont superbes, colorées, drôles.
Le texte est simple et ma fille qui commence à lire (CP) a pu découvrir l'histoire presque toute seule.
Elle est parfois passée à côté du second degré mais elle a bien ri quand même.
Une réussite à partager et à faire découvrir.
Commenter  J’apprécie          130
Syl
  28 avril 2019
Lorsque le soleil se couche et que la constellation du renard va apparaître, il est l'heure pour les poussins d'aller se coucher. Mais un soir, Carmélito n'en fait qu'à sa tête en restant dehors pour pouvoir admirer le ciel étoilé.
Une étoile filante traverse la nuit et Carmélito qui a toujours voulu en attraper une, se précipite en suivant la trajectoire pour aller la ramasser. Sur le sable d'un rivage, il découvre l'étoile échouée. Belle, mais malodorante car elle sent le poisson, il va présenter son trophée à Pédro le Cormoran qui le tourne en ridicule devant une assemblée de moutons en disant que son astre cosmique n'est en fait qu'une vulgaire étoile de mer.
Dépité et très malheureux, Carmélito se fait aussitôt consoler par son ami Bélino le petit bélier. Il y a un vieil homme, signore Galilée, qui est comme lui admiratif des étoiles et il passe toutes ses nuits à les regarder avec… un tuyau !
Signore Galilée leur fait bon accueil et leur montre les étoiles avec sa lunette astronomique, des étoiles qui semblent si proches ! Mais lorsque les deux camarades demandent s'ils pourraient un jour les toucher, Signore Galilée leur répond : « Quand les poules auront des dents !!! »…
C'est à ce moment qu'il faut faire un clin d'oeil complice à l'enfant qui écoute l'histoire, parce que chers amis… il existe quelque part dans l'espace des petites poules vertes qui en ont. Elles sont dans leur vaisseau spatial en orbite de la Terre et vont bientôt atterrir dans la campagne de Carmélito et Bélino.
La vie est belle ! On peut traverser des galaxies d'étoiles à bord d'un vaisseau, des poules ont vraiment des dents et Carmélito et Bélino vont se faire une nouvelle amie, Céleste. Un peu bizarre, mais super sympa la poulette !
Il faut croire en ses rêves, il faut toujours garder espoir et il ne faut jamais se laisser décourager. Voilà ce qu'il faudra retenir de ce petit album dont la série est composée à ce jour de seize aventures, pleines de tendresse, de poésie et de drôlerie.
J'aime beaucoup et je vous les recommande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
blandine5674
  13 octobre 2016
Toucher les étoiles ? Quand les poules auront des dents !
A la force de regarder les étoiles, les p'tes poules ont cette fois droit à la visite des extra-terrestres.
De la drôlerie, du bonheur quoi ! Comme toujours grâce à Jolibois et Heinrich.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
jeranjoujeranjou   04 septembre 2013
- Nom d’une plume, s’écrit-il soudain.
Une étoile filante !

Depuis qu’il est sorti de son œuf, Carmélito rêve d’approcher les étoiles !

Et voilà qu’une de ces merveilles file derrière le petit bois…
-J’arrive ma belle ! S’exclama-t-il en s’élançant vers les arbres. […]

« Pauvre étoile ! Elle semble épuisée par le voyage », se dit le poussin en la ramassant délicatement.

Il s’écrit alors, étonné :
-Bizarre !
C’est tout mou et ça sent le poisson…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
JangelisJangelis   02 mai 2015
- On arrête de jouer, les enfants ! Vite, vite !
Le renard arrive ! s'écrie la maman de Carmélito.
J'aperçois déjà son oeil qui brille ...
Commenter  J’apprécie          20
amelie1417amelie1417   02 novembre 2016
-Ha,ha,ha ! Ça ! Une étoile filante tombée du ciel ! s'esclaffe Pédro.
Mon pauvre Carmélito, ce n'est qu'une étoile de mer.... et pas très fraîche !
Commenter  J’apprécie          10
blandine5674blandine5674   13 octobre 2016
- Toucher les étoiles ?
Ouh ! Ouh ! Ouh ! glousse Galilée.
Quand les poules auront des dents !
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   07 septembre 2019
La nuit, la Terre est recouverte d'une gigantesque passoire toute noire. Et les étoiles, c'est la lumière qui passe par les petits trous de la passoire.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Christian Jolibois (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Jolibois
Interview de Christian Heinrich et Christian Jolibois, auteurs des Ptites poules, en dédicace à la Griffe Noire le 14 mars 2009.
autres livres classés : étoileVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1144 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..