AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Éric Pessan (Autre)
EAN : 9782211310932
144 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (17/02/2021)
3.86/5   33 notes
Résumé :
C'est la nuit. Elliot n'arrive pas à dormir, alors il s'en va. Il part loin de la ville, en train, pour aller voir les étoiles, et il reviendra avant le matin.
Voir les étoiles, c'est ce qu'Elliot aime le plus au monde. Autour de lui, personne ne comprend vraiment cette passion.
Avant, il observait le ciel avec son père, qui lui apprenait les constellations et les galaxies. Maintenant que ses parents sont séparés, ce n'est plus possible. Il doit y alle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 33 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

NathalC
  13 juin 2018
Un ado, la tête dans les étoiles et les pieds sur terre. Un adolescent face aux divorce de ses parents, un ado ayant une passion peu commune, un peu à part en comparaison aux autres ados.
Une prise de liberté, mais aussi une prise de conscience.
Eric Pessan trouve comme toujours les mots justes pour décrire l'émotion des jeunes de notre époque.
Commenter  J’apprécie          420
Saiwhisper
  01 mai 2018
Finalement, je me suis laissé tenter par un quatrième titre d'Eric Pessan. Une fois encore, il est question d'un adolescent dont le destin va prendre un tournant radical. L'auteur semble particulièrement aimer mettre en scène des héros à bout, mal dans leur peau, ayant de la colère à revendre et étant sur le point d'exploser. Fuir, s'isoler ou se faire entendre par la force semble être l'ultime solution possible. C'est le cas d'Elliot, un jeune homme dont les parents divorcés se déchirent. Son père, avec qui il aimait observer les étoiles, n'a quasiment plus le droit de le voir. Quant à sa mère, elle semble avoir énormément de difficultés à garder le cap, établir le dialogue et gérer son fils. Alors, n'en pouvant plus, Elliot décide de fuguer en pleine nuit pour admirer le ciel étoilé. À plusieurs reprises, il va faire le mur pour s'aérer l'esprit, prendre du recul et en prendre plein les mirettes.
Avec douceur et poésie, Eric Pessan arrive toujours aussi bien à brosser le portrait de la nature silencieuse et envoûtante que son personnage principal explore en solitaire. Grâce à des mots simples, il parvient à susciter l'émotion du lecteur et à lui donner la sensation d'être au milieu des arbres ou des plantes… Son style est toujours fluide, agréable et léger. le dialogue est intégré aux descriptions et n'est visible qu'avec un simple alinéa. de temps en temps, on est dans du semi vers libres : le texte revient à la ligne, mettant ainsi certains mots ou des phrases en valeur et accentuant l'émoi. Comme avec les autres ouvrages que j'ai lus, le texte devient comme un souffle ou des pensées que se bousculent. Parfois, des petits encarts ressemblant à des haïkus (poèmes japonais) viennent s'ajouter. Il s'agit de petites annonces qu'Elliot découvre au fil de l'intrigue. Ces billets sonnent juste et semblent parfaitement coller à la situation ou à son humeur du moment. Même si l'auteur de ces mots est facile à deviner, j'ai trouvé l'idée touchante.
Malgré quelques répétitions, on arrive rapidement à comprendre pourquoi ce roman s'intitule « Et les lumières dansaient dans le ciel » et pourquoi Elliot fait autant le mur… Néanmoins, après avoir retrouvé cette idée de fugue dans deux des quatre romans, je me suis demandée si cela n'était pas imprudent… Comment un véritable ado réagirait à la place du héros ? Fuguer peut être véritablement dangereux et va nécessairement inquiéter les parents… J'espère donc que les jeunes lecteurs n'intégreront pas cette action comme LA solution pour résoudre tous les problèmes… C'est cette crainte qui a fortement joué sur mon ressenti global. Par ailleurs, j'ai également eu le sentiment d'histoire inachevée. J'aurais souhaité un ou deux chapitres supplémentaires…
Eric Pessan arrive toujours aussi bien à entraîner son lecteur avec sa plume, ses sujets difficiles mais d'actualité (ici le divorce et toutes ses conséquences, les problèmes relationnels avec sa famille) ainsi que ses ambiances pleines d'émotions. Bien que son rôle soit plutôt secondaire dans le scénario, j'ai beaucoup aimé le retour de Julie, héroïne déjà rencontrée dans « Dans la forêt de Hokkaido ». Enfin, même si j'ai moins apprécié cette lecture que les trois autres romans de l'auteur, j'ai tout de même passé un bon moment avec cet ado perdu amateur d'astronomie.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
maryMoon
  21 décembre 2014
Un coup de coeur pour ce petit, tout petit bijou de poésie, une pépite comme il se fait rare de croiser, une étoile filante dont l'éclat brille encore dans ma nuit, qui a laissé sa trace dans mon coeur.
une histoire qui a pour point de départ un fait commun, rien d'extraordinaire, juste un gamin abîmé par la vie, un de plus. un ado perdu, Eliott, écoeuré par le désamour de ses parents, qui peine à trouver ses camarades d'école intéressants, un ado dans sa bulle, avec pour unique envie celle d'aller voir les étoiles, ces étoiles qui lui rappellent l'infini, des moments passés avec son père, des étoiles qui complètent à merveille celles qu'il a dans la tête. une histoire qui pourrait paraitre banale mais qui ne l'est pas tant que ça, grâce à l'écriture de l'auteur, toute en finesse, on dirait de la dentelle...des éclats d'étoiles tombés dans un livre...j'ai aimé le regard que pose Eliott sur le monde qui l'entoure, sur la "guerre", comme il le dit lui même, qui oppose son père et sa mère, sur l'importance qu'ont les étoiles pour lui, pour sa passion un peu hors du commun et des risques qu'il prend pour celle-ci.
un livre que je conseille car j'ai aimé cette façon de parler, sans trop en dire, de ce qui fait mal, de la solitude, de la difficulté de créer des liens et la peur qu'ils se rompent, de la pudeur au sein d'une famille toute cabossée, des mots d'amour qu'on ne dit pas, des gestes qu'on retient, de ce qu'on fait pour tenter de s'exprimer quand même, du mal que l'on se donne à trouver sa place ici bas, de se construire dans le monde actuel...
"c'est peut être une famille que je cherche dans le ciel. Mais ça, qui va le comprendre?"
"Les adultes ne perdent jamais une occasion de détruire les belles choses, de les salir, de les démolir. ils saccagent tout avec une minutie impressionnante, mais ils ne peuvent pas m'enlever le ciel."
"Julie parle peu. Très très peu. Et son silence n'est jamais vide."
et ces petites annonces qui ponctuent la lecture, je les ai trouvées magiques, poétiques et lumineuses!
voici la mienne:
PERDUE:
ma peur de ne plus jamais m'émerveiller

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Hubble
  18 décembre 2014
Le ciel avec ses étoiles et ses galaxies, consolation d'un jeune garçon dont les parents se sont séparés
Commenter  J’apprécie          190
ArtzUr
  17 mai 2021
Voici une très belle lecture et une très belle découverte.
Ce petit livre, qui se lit rapidement, est vraiment touchant. L'auteur, Éric Pessan, réussit, à parler de sujets difficiles lorsque l'on est adolescent. Notamment lorsque ses parents se déchirent... Trouver sa place au collège, au sein de sa famille, la relation avec les autres, etc.
L'astronomie, fil conducteur du livre, est un thème peu abordé dans les romans et est un véritable refuge pour Elliot, personnage principal de cette histoire. L'écriture est délicate et par moment poétique, ce qui rend vraiment agréable cette lecture.
Elliot est un garçon vraiment attachant. Je ne sais pas si c'est parce que je suis moi même passionné par l'astronomie, mais je me suis retrouvé dans ce personnage à certains moments du récit.
Je trouve que ce livre est autant destiné aux adolescent(e)s qu'aux adultes.
Je remercie grandement ma meilleure amie pour ce beau cadeau !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   12 juin 2018
Les scientifiques ont dénombré quatre-vingt millions d'étoiles. Je sais bien qu'avec mes jumelles je ne verrais qu'une infime portion de cette multitude. Peu importe, les miettes sont splendides.
Commenter  J’apprécie          390
NathalCNathalC   11 juin 2018
Là-haut, loin des guerres que se livrent les couples lorsqu'ils ne savent plus retrouver l'amour, les étoiles pulsent,
vibrent,
tremblent
et vivent leur vie d'étoile,
indifférentes aux cris qui nous déchirent le cœur.
Commenter  J’apprécie          260
NathalCNathalC   09 juin 2018
Il m'est arrivé de parler aux étoiles, elles ont l'avantage de ne pas me contredire.
Commenter  J’apprécie          560
mednanterremednanterre   03 avril 2014
23h30, je descends ma visée vers le sud et me noie dans la contemplation de la Voie lactée.
Ça y est,
j'y suis,
chaque millimètre du ciel se déploie,
chaque éclat cache un éclat,
l’œil semble allumer les étoiles,
rien n'arrête mon regard,
je plonge dans l'immensité de l'espace et du temps,
je vois des lumières vieilles de millions d'années,
des rayonnements qui datent d'avant la création du monde,
certaines lumières ont commencé leur voyage lorsque les océans se sont formés,
d'autres le jour de la mort du dernier dinosaure,
d'autres le jour de ma propre naissance,
les lumières racontent l'histoire de l'Univers,
j'oublie tout le reste,
enfin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NathalCNathalC   13 juin 2018
Je suis enfant, j'ai oublié mon âge, sans doute moins de six ans, je suis encore à la maternelle, c'est l'été, on part en vacances : mes parents se sont levés alors qu'il fait encore nuit, ils ont chargé la voiture, sont venus me chercher dans mon lit au dernier moment. J'ai également oublié où l'on va. Loin, ça je le sais, puisqu'on part avant le lever du soleil et que l'on roulera une bonne partie de la journée. Mes parents m'ordonnent de dormir, je suis bien trop excité pour refermer les yeux, j'adore cet instant : le départ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Éric Pessan (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Pessan
Quand les bibliothèques mettent la littérature au c?ur de leurs actions.
- Cécile Morel-Chevalier, responsable du service culturel de la Ville de Landivisiau, pour le festival « Moi les Mots » ; - François Rosfelter, directeur des Médiathèques de Quimper-Communauté, pour le festival « L?Odyssée des Mots » ; - Guénaëlle Closier, chargée de l?animation culturelle à la Bibliothèque des Côtes-d?Armor, pour « Des formes littéraires impromptues : Escales poétiques, Ciao Italia? » ; - Eric Pessan, écrivain.
Table ronde du jeudi 20 novembre 2014 - à l'occasion des Rencontres "Le livre, la lecture et la littérature demain?..." organisées par Livre et lecture en Bretagne et la Bibliothèque des Champs Libres à Rennes.
Plus d'infos sur http://lalecturedemain.wordpress.com
+ Lire la suite
autres livres classés : astronomieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Aussi loin que possible d'Anne Loyer

Qui sont les héros de ce livre?

Tonio et Anthony
Tony et Antoine
Thomas et Antoine
Tony et Anthony

5 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Aussi loin que possible de Éric PessanCréer un quiz sur ce livre