AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377350155
480 pages
Archipoche (03/05/2017)
3.75/5   53 notes
Résumé :
Celeste, Kristina et leur demi-soeur Juliana ont toutes les trois été élevées et ont grandi dans la terrible secte des Enfants de Dieu. Celeste et Juliana n'ont pu échapper à la secte que très récemment. Séparées dès leur plus jeune âge, les soeurs témoignent ici à trois voix de leur expérience au coeur de cette organisation internationale qui, sous couvert de la « Loi d'amour », prêchait la pédophilie et la violence.
Victimes dès l'âge de 3 ans de tortures p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 53 notes
5
2 avis
4
4 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis

Deslivresalire
  10 septembre 2019
"Notre enfance a été dominée par un homme : David Berg - un homme que nous n'avons jamais rencontré, mais qui, tel un fantôme invisible, nous accompagnait à longueur de temps. Il était la force perverse et manipulatrice derrière les Enfants de Dieu."
Voici comment pourrait se résumer ce livre autobiographique.
Trois jeunes filles, entraînées très tôt par leurs parents dans cette secte Californienne créée à la fin des années 60 par cet homme qui se fait appeler Moïse-David, et qui vont y passer de longues années.
Baladées de l'Angleterre à l'Ouganda en passant par l'Inde, l'Amérique du Sud, le Sri Lanka, les Philippines, le Japon... elles seront les victimes d'une manipulation collective visant à créer une génération d'enfants nés au sein De La Famille (tel qu'ils se nomment eux-mêmes), totalement hors du Système et dont le mode de vie repose essentiellement sur les préceptes de son fondateur interprétés de la Bible, dont celui de l'amour à partager, à vivre et à faire.
Mais sous ces préceptes prétextes (à lire à voix haute svp), se cache la maltraitance, le vice et la pédophilie, qu'elles subiront tout ce temps, arrachées à leur famille biologique pour être livrées à elles-mêmes et aux autres avec l'accord passif de leurs parents, avant de trouver la force d'y échapper.
A mon avis :
Un récit à trois mains, qui a tendance à se répéter car chacune évoque de son point de vue les mêmes périodes de temps ou presque.
Si le sujet peut être intéressant du point de vue de l'immersion au creux du quotidien de ces adeptes, le récit lui-même reste néanmoins assez plat, la thématique qui revient le plus souvent tournant autour de la séparation d'avec les parents et des brimades ou autres agressions. Quant à la vie de tous les jours, elle est bien pauvre.
Il n'est pas question ici de minimiser le sort de ces trois jeunes filles, mais plutôt de dire que leur récit traîne parfois en longueur sur des périodes sans grand intérêt. Par ailleurs, et certainement du fait du jeune âge des protagonistes, on n'entre que très peu en profondeur dans les conséquences psychologiques de ces "expériences", notamment concernant les moments les plus difficiles.
Bref, si on est touché par les horreurs qu'ont pu subir ces trois enfants (et tous les autres également), il manque au récit d'une part de la profondeur d'analyse, y compris sur les raisons qui ont poussé les parents à adhérer à ce mouvement sectaire, et un style littéraire de meilleure qualité d'autre part.
Cependant, ce livre reste un témoignage important du fonctionnement de certaines sectes (voire de toutes), et il est de ce fait indispensable.
Retrouvez d'autres avis sur d'autres lectures sur mon blog :
https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
Lien : https://blogdeslivresalire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          611
Cacha
  11 juin 2018
Ce livre, à lire absolument par les temps qui courent pour lutter contre les sectes de toutes sortes et de toutes religions, est constitué d'un récit à trois voix, celles de soeurs élevées dans la secte des Enfants de Dieu.
Je me rappelle avoir entendu leurs chants à la télé, alors que les souffrances infligées à leurs membres les plus fragiles (femmes et surtout enfants) n'avaient pas encore été dévoilées.
Cette secte est devenue depuis La Famille, sans pour autant que les auteurs de ces atroces abus sur des milliers d'enfants n'aient été jugés.
Ces trois jeunes femmes font preuve d'une remarquable résilience et ont malgré tout réussi dans la vie, grâce aussi à quelques rencontres lors de moments cruciaux et à l'amour qu'elles portent à certains de leurs proches.
Commenter  J’apprécie          292
Chrichrilecture
  11 avril 2018
Trop long
Un beau témoignage de trois soeurs qui on vécurent leurs enfances dans l'horreur la manipulation. La violence, l'inceste. Mais malheureusement très mal écrit certains passages auraient mérité d'être plus développés et d'autre trainent trop en longueur ce qui devient ennuyeux à la longue.
Je ne le conseille pas aux lecteurs qui ne supportent pas la violence et l'horreur
Commenter  J’apprécie          260
Missnefer13500
  08 février 2018
Cela fait un petit moment que l'actualité ne parle plus de ces sectes dangereuses qui au nom de la foi manipulent leurs membres commentant à leur endroit manipulations psychologiques et perpétrant au nom de préceptes soi disant fixés par Jesus Christ notre sauveur des abominations.
Cette histoire en est la preuve. le plus effrayant c'est que cette secte existe toujours. Continue-t-elle prôner l'amour, violentant les enfants, pratiquant l'inceste et toute autres horreurs que nous racontent les auteures, Kristina, Celeste et Juliana ?
En suivant leurs différentes histoire, le lecteur est horrifié par le rôle des parents acceptant ou niant les maltraitances subies par leurs enfants.
Le père au départ semble bien sympathique, aimant ses enfants jusqu'à ce que tres rapidement il accepte les monstrueuses lois communautaires.
Une communauté avec pour gourou, un pervers narcissique, pédophile et proxénète.
L'on a beaucoup de mal a imaginer que l'on puisse imposer des relations sexuelles à des enfants dès l'âge de 4 ans, alors que notre coeur se serre devant les abus des adultes envers des enfants de cet âge.
Celeste nous narre sa vie dans la secte avec beaucoup de pudeur, Juliana et Kristina sont beaucoup précises dans leurs écrits, avec des descriptions détaillées de ceux qu'elles ont subi sexuellement.
Le lecteur est surpris par l'amour inconditionnel qu'elles portent à leur père, l'adulte qui aurait du les protéger. L'on reste aussi étonné de leur maturité d'esprit précoce, comprenant très tôt que l'inceste, les relations sexuelles imposées sont contre nature. Surprenant aussi que cet esprit rebelle se retrouve chez plusieurs personnes de la fratrie, tout comme les souvenirs datant de l'âge de 3 à 4 ans. J'ai si peu de souvenirs de cette époque, que je m'interroge.
Par l'intermédiaire de cette lecture (eh oui je me suis documentée) l'on apprend que les membres de la Famille Royale, statut que s'est octroyée ce sociopathe de David Berg, le gourou, ont eux même vécu un véritable calvaire, Aaron un de ses fils s'est suicidé, sa fille Deborah a quitté la communauté et écrit un livre et Davidito à l'âge adulte a assassiné sa nourrice qui avait avait abusé de lui et s'est ensuite suicide à son tour ( on trouve sur le net la vidéo qu'il a faite et qui explique ce meurtre suicide)
Cette biographie est donc très intéressante et en cherchant toujours des complètements d'infos, j'ai découverts une liste d'anciens membres de la secte, dont certains acteurs assez connus pour ne citer que Rose McGowan de la série Charmed. Ce qui nous donne à croire que l'espoir existe et que l'homme est résilient ce qui lui permet de s'en sortir.
Les 3 soeurs nous offrent un témoignage bouleversant de la folie sectaire et de le conditionnement qu'elles sont subies et combien il est difficile de sortir de cercle infernal. On ne peut qu'admirer leur courage et la volonté farouche de la mère qui éloignée De La Famille et de son compagnon malfaisant a pu enfin "reprendre ses esprits" et ses enfants combatifs malgré l'endoctrinement qui ont permis très tôt de comprendre l'immoralité des règles abusives de la secte.
Cependant le lecteur reste sous le choc, comment une telle secte peut elle encore exister malgré la mort de David Berg sans être inquiété malgré les témoignages des enfants maltraités ?
On ne peut qu'espérer que cette histoire bouleverse un peu l'ordre établi et que justice soit faite avec ce livre témoignage.
Bref difficile d'attribuer une note à ce roman autobiographique.
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Gaoulette
  12 février 2018
La torture j'ai abandonné. Je ne pouvais pas aller jusqu'au bout. Je suis restée complétement fermée à l'histoire tragique de Juliana, Céleste et Kristina. J'ai été touchée par leur jeunesse meurtrie mais c'en était trop pour moi. Impossible de lire leur calvaire sans être bouleversée.
Comment rester là à lire ces horreurs sans pouvoir tout défoncer. Je suis désolée je ne peux pas. J'ai abandonné à la 230éme page et encore j'ai mis 2 semaines pour les lire.
C'est rare que j'abandonne et j'en suis désolée pour cette note attribuée pour ce témoignage fort.
Ame sensible s'abstenir. Moi j'ai eu ma dose et je connais maintenant mes limites.
Je félicite pas binôme Maribel qui l'a fini. Rien qu'en lisant sa chronique et en discutant avec elle, elle comblera mes zones d'ombres. Je préfère lui poser des questions que le lire seule.
Commenter  J’apprécie          102

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
ChrichrilectureChrichrilecture   07 avril 2018
Nous n’étions pas autorisés à être de simples enfants et à jouer ; nous étions des esclaves au service de Joshua et devions constamment être sur le qui-vive au cas où il nous demanderait subitement de faire quelque chose. Nous devions répondre à ses ordres avec un « amen » ou un « oui, Monsieur ». J’étais toujours à cran et j’essayais d’anticiper ses règles, qui changeaient constamment. Peu importe ce que je faisais, ce n’était jamais assez bien à ses yeux. Je vivais en mode survie, ne sachant jamais vraiment quand mon frère et moi serions soumis à sa violence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
ChrichrilectureChrichrilecture   18 mars 2018
Nombre d’adeptes de Mo – comme mes parents – étaient restés fidèles à leur conjoint et formaient toujours des cellules familiales, bien qu’ils vivent dans des communautés surpeuplées avec très peu d’intimité. En 1978, la Lettre Une épouse, écrite en 1974, parvint aux communautés : il était désormais clair comme de l’eau de roche que les femmes de la Famille devaient satisfaire aux besoins sexuels des hommes, et plus particulièrement des célibataires. Nous étions tous mariés les uns aux autres ; il n’existait pas d’adultère dans la Famille de Dieu. Le sexe était la plus haute expression de l’amour et de la générosité : on l’appelait « partage ». Les Enfants de Dieu étaient maintenant une Famille d’Amour, dans tous les sens du terme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
GaouletteGaoulette   04 février 2018
J’avais compris que pour survivre je devais me transformer en caméléon, changeant de façon à m’adapter à chaque environnement dans lequel je me trouvais. Si c’était le silence et la docilité qu’ils réclamaient, je les satisfaisais, Les mais soigneusement pliées sur mes genoux ; s’ils voulaient que je chante, je chantais avec enthousiasme : je me pliais à leurs quatre volontés. Mon meilleur déguisement était la transparence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
GaouletteGaoulette   02 février 2018
Pour la première fois, je pris conscience que les enfants avaient droit au respect et à la dignité et à quel point le traitement que les dirigeants nous infligeaient était pervers et abusif. La violence ne faisait que détruire la confiance, déjà fragile, qu’un enfant accorde à ceux dont il attend de l’amour et de l’attention.
Commenter  J’apprécie          60
ChrichrilectureChrichrilecture   18 mars 2018
À l’époque du mouvement hippie et du « Peace and Love », le message que répandaient les Enfants de Dieu semblait excitant : trouver une nouvelle vie à travers le Christ, se marginaliser, vivre en communauté, renoncer au capitalisme, tout partager, comme l’avaient fait les premiers adeptes. Mais ce n’était pas qu’un autre de ces groupes évangéliques zélés venu d’Amérique – c’était l’Armée de Dieu de la fin des Temps, l’élite qui, aux heures les plus noires, conduirait le monde en perdition vers le salut. Les Enfants de Dieu croyaient qu’avec l’imminence de la fin du monde viser quelque but que ce soit dans la vie était vain. Papa s’était laissé convaincre. Il avait renoncé à la plupart de ses biens matériels et s’était présenté à la porte d’une communauté de Hollingbourne, dans le Kent, une petite valise à la main, prêt pour sa nouvelle vie d’adepte. En se remémorant tous ses souvenirs, Papa, les yeux brillants, me disait : « C’était incroyable. Tout le monde vivait sous le même toit et partageait tout, comme les premiers chrétiens dans le récit des Actes des Apôtres. C’était la famille que je recherchais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : sectesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1241 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre