AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916130845
Éditeur : Editions du Chemin de Fer (17/03/2016)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Samuel venait de quitter sa cabane sise au pied de Mont-Valin pour assister au banquet extraordinaire donné par le Tranchemontagne. Toute la patente et son faste et son exubérance étaient destinés à célébrer Sédalie Price, fille du président de la Compagnie, qui se trouvait également être jeune et belle parce qu’il y a des gens comme ça, fatalement supérieurs.

En un temps indéterminé, une région reculée du Québec, la jeune et belle Sédalie Price est m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Lprieur
  24 décembre 2016
J'ai franchement aimé cette histoire à l'allure de conte noir. Je ne m'attendais pas à être aussi fortement conquise ; tout d'abord par l'écriture et le style, qui oppose poésie de la narration et trivialité des dialogues, propres aux personnages.
Les personnages, parlons-en : aux contours changeants, ils participent de l'ambiance onirique qui se dégage de cette oeuvre. Pas clairement défini (Êkho), métamorphosé (Sédalie), évanescent (le Tranchemontagne), transparent et s'assumant en tant que tel (la mère), traversant cette "nuit pleine de dangers et de merveilles" sans réellement avoir d'impact sur ce qui se déroule (Samuel, avatar du lecteur ?)
Des dessins de Kevin Lucbert accompagnent l'histoire. Si l'éditeur précise que ses "images [sont] construites comme des énigmes", pour moi, cela correspond tout à fait à l'oeuvre dans sa globalité.
Coup de coeur pour ce mystère poétique.

Commenter  J’apprécie          10
UnDernierLivre
  21 novembre 2017
Chronique complète à lire sur le site.
Jouant avec les codes du conte, du merveilleux mais aussi de l'horreur, Carl-Keven Korb propose un premier livre prometteur. Issu de la nouvelle scène québécoise, ses écrits ont été remarqués, et primés, dans différentes revues avant que les merveilleuses éditions du Chemin de fer ne publient ce premier texte. Un texte vu en parallèle par Kevin Lucbert, illustrateur au bic, qui permet un autre regard, mystérieux, questionnant et enrichissant l'histoire.
Lien : http://www.undernierlivre.ne..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
julienraynaudjulienraynaud   04 octobre 2016
La tradition voulait que le maire préside aux banquets, mais il n'était pas là, il n'était jamais là. En vacances à Rome, disait l'un, Voyage d'affaires à Londres, disait l'autre, mais à la vérité, personne ne savait vraiment, il aurait aussi bien pu être cloîtré en permanence dans sa maison de la grand-rue ou retiré en ermitage (...), on n'allait pas vérifier.
Commenter  J’apprécie          50
LprieurLprieur   24 décembre 2016
Il était confectionné d'un patchwork de peaux de loup, de sanglier, de martre, de chèvre des montagnes et d'autres créatures orientales plus obscures qui s'imposait au regard tout en refusant de se laisser saisir. Plus qu'un hideux manteau de fourrures dépenaillées, c'était un poème, un poème tantôt fait de désir tantôt de répulsion. En épousant la beauté de Sédalie, le manteau éveilla chez les noceurs un catalogue de fantasmes honteux qui paralysa la fête. - Un affront à toutes les normes, les valeurs, les symboliques : l'union de la femme et de sa pourriture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
UnDernierLivreUnDernierLivre   21 novembre 2017
C’était une nuit de cristal. Sous le regard étourdissant d’Orion, le froid rampait sur les rues du village engelé en croassant dans la langue du Nord. Tapies dans les remblais, des araignées de glace tissaient des toiles de métal sur lesquelles des chats imprudents se collaient la langue avant de se faire dévorer. Le moindre souffle, la moindre rumeur se réverbéraient dans toute la vallée. La nuit était belle. Belle et profonde, pleine de dangers et de merveilles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : contes noirsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Moi dans le titre.

Il existe des non-dits qui tuent. Nous avons été si peu protégés par le gouvernement français et considérés comme des traîtres par notre propre pays. Devenus des nazis aux yeux de tous, nous avons été déportés, dans les camps russes. Et, à la Libération, nous avons subi la suspicion des Américains que nous considérions comme nos libérateurs ! Durant notre enrôlement de force, nous avons été tenus à l'écart de toute information sur l'évolution du conflit. Ainsi, nous avons vécu un dédoublement permanent de notre être profond, obligés de donner une façade de soumission tout en nous battant à l'intérieur contre cette guerre que nous refusions. Beaucoup d'entre nous refusèrent de tuer, parfois au prix de leur vie. Les plus forts ont résisté, les plus faibles se sont effondrés sous le poids de la culpabilité qui n'était pas la nôtre mais celle qu'on nous imposait. Nous avons tous vécu une violence morale inouïe.

Moi et ma cheminée : Herman Melville
Moi et Toi : Niccolo Ammaniti
Moi, le suprême : Augusto Roa Bastos
Moi et lui : Alberto Moravia
Kennedy et moi : Jean-Paul Dubois
Entretien avec moi-même : L'Apocalypse, Oriana Fallaci
Moi, laminaire... , Poèmes : Aimé Césaire
No et moi : Delphine vigan
Le Toutamoi : Andrea Camilleri
Pas moi : Samuel Beckett
Sans moi : Marie Desplechin
Catch me if you can : Franck Abagnale jr
Malgré moi : Joseph Isler
Mais moi je vous aimais : Gilbert Cesbron
Tout cela n’a rien à voir avec moi : Monica Sabolo

15 questions
12 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre