AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les 39 clés tome 2 sur 17
EAN : 9782747031998
184 pages
Bayard (02/02/2011)
4.22/5   71 notes
Résumé :
Participe à la chasse aux 39 clés !

Les jeunes héros continuent la chasse aux 39 clés, commencée à la mort de Grace Cahill.
Les voilà en Autriche, la patrie de Mozart. Après plusieurs recherches, Amy devine qu'un indice se cache dans le journal ayant appartenu à Nannerl Mozart, la soeur du compositeur... Seulement le journal a disparu ! Sans attendre, Amy et Dan se lancent à sa poursuite, direction Venise !
Que lire après Les 39 clés, tome 2 : Course-poursuite à VeniseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
J'adore ce livre et son histoire superbe !
Ce livre est vraiment à lire !!
Trop trop bien
Commenter  J’apprécie          80
Deuxième tome de la série. Amy et Dan se doivent d'aller d'un endroit à l'autres à la recherche des clés qui les rapprocheront du trésor familial. Des occasions de faire découvir des lieux différents et des cultures variés aux jeunes lecteurs amateur d'aventures. Car les aventures ne manquent pas et les rebondissements sont nombreux dans cette série.
Commenter  J’apprécie          40
Ce 2ème tome nous emmène en Autriche ( Vienne, Salzbourg), à Venise. On suit toujours Amy et Dan dans leur chasse au trésor mondiale. Cette fois, ils suivent la trace de Mozart.
Un tome qui se lit très bien.... une série que je conseillerai volontiers à mes élèves bon lecteurs.
Commenter  J’apprécie          40
Aventures trépidantes et dangereuses pour Amy et son petit frère Dan, mais ce ne sont pas des enfants ordinaires....
Commenter  J’apprécie          30
La suite du tome 1 et encore meilleur que le tome 1 il est génial . je le conseil au accro des livres d'aventures.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Il chercha le regard de sa sœur et n’y lut que le reflet de sa propre terreur. Elle était pétrifiée de peur. C’était facile de se moquer des Holt, avec leur physique d’armoire à glace, leur langage d’entraîneur sportif et leurs survêtements assortis. Mais là, la réalité s’imposait brutalement : ils avaient affaire à des ennemis redoutables qui ne reculeraient devant rien pour atteindre leur but. Amy réagit enfin :

– Arrêtez ! On va vous donner ce que vous voulez !

– Je savais qu’ils craqueraient, ricana Madison.

– Voyons, ma puce, la rabroua sa mère. Amy a fait le bon choix. Tous les Cahill n’auraient pas cette sagesse.

Amy se précipita auprès de Dan qu’Eisenhower avait laissé choir sur un sac de courrier. Avec soulagement, elle vit le visage de son frère reprendre des couleurs.

– Il ne fallait pas céder, Amy ! lui reprocha-t-il, consterné.

– Grace n’aurait pas voulu qu’on se fasse tuer, lui chuchota-t-elle. On trouvera un autre moyen.

Les Holt les escortèrent jusqu’à leur wagon. – Et pas d’entourloupe, gronda Eisenhower lorsqu’ils croisèrent un employé de la compagnie de chemins de fer. Bon gré mal gré, les enfants Cahill regagnèrent leurs places. Hamilton les voyant arriver. Vous allez bien ?

– Très bien, répondit Amy d’un ton abattu.

Puis elle ajouta à l’adresse d’Eisenhower :

– Dans le compartiment à bagages.

Les Holt se bousculèrent pour l’ouvrir, libérant Saladin. Avec un miaulement indigné, le chat sauta à terre dans une pluie de confettis : tout ce qui restait de la partition de Mozart.

– Notre indice ! gémit Nellie.

– Votre indice ? rugit Eisenhower.

Il souleva le chat par les pattes arrière et le secoua comme un prunier. Dans un hoquet, Saladin recracha une boule de papier mâché et de poils inexploitable. Eisenhower Holt laissa exploser sa fureur et provoqua la fuite de plusieurs voyageurs. Alerté par le vacarme, un contrôleur accourut en se frayant un chemin entre les passagers apeurés.

– Qu’est-ce qui se passe ? demanda-t-il à Eisenhower dans un anglais approximatif. Votre billet de train, s’il vous plaît.

– Vous appelez ça un train ? répliqua le géant furieux. Je ne laisserais pas mon cochon d’Inde voyager dans cette boîte d’allumettes à roulettes !

– Montrez-moi votre passeport, monsieur ! répliqua le contrôleur, écarlate. Au prochain arrêt, j’appelle le chef de gare !

– On ne va pas attendre jusque-là, riposta Eisenhower en collant le chat dans les bras d’Amy. Les Holt… dispersion !
Commenter  J’apprécie          20
-Tu veux nous achever ou quoi? geignit Dan entre deux secousses.

- Je te passe le volant? suggéra la jeune fille au pair, vexée.

Dan répondit oui avec tant d'empressement qu'elle regretta aussitôt sa question.
Commenter  J’apprécie          30
"Ce guignol"? Tu es vraiment stupide, ou tu le fais exprès? Wolfgang Amadeus Mozart est un des plus grands compositeurs de musique classique de tous les temps!
Commenter  J’apprécie          30
-Sans vouloir te vexer, Amy, tu n'es franchement pas douée. Quant à moi, je ne sais même pas dessiner un bonhomme. On a autant de talent que des ouistitis.
Commenter  J’apprécie          30
Alistair Oh arpentait les salons de la demeure familiale des Mozart, appuyé sur sa canne au pommeau en diamant. Il savait déjà où trouver l'indice suivant.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Gordon Korman (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gordon Korman
Vidéo de Gordon Korman
autres livres classés : missionVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (206) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1501 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *}