AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749305431
53 pages
Éditeur : Vents d'Ouest (09/06/2010)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Dans les villes aux rues immergées, les habitants s’organisent pour continuer à vivre. Mais certains survivent mieux que d’autres : 0,3 % de la population a accès au précieux vaccin de rajeunissement. Ainsi, tandis que les masses se battent pour survivre dans ce nouveau monde sinistré, de rares privilégiés peuvent vivre jusqu’à 200 ans… C’est dans ce Montréal au bord de l’implosion que débarque Riel Beauregard, jeune homme optimiste qui fuit sa vie à la campagne. La... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Enki
  17 février 2016
Montréal 2011. La fracture entre nantis et démunis, poussée à son paroxysme est cristallisée par l'accès à une cure de jouvence miraculeuse. le vaccin dont le brevet est détenu par la société Jouvex n'est en effet accessible qu'aux plus privilégiés. La colère commence à monter et s'organiser. le jour même où le président de la firme tant contestée fait l'objet d'une tentative d'assassinat, un jeune homme découvre, émerveillé, pour la première fois les fastes de la ville.
Sur cette base plutôt convenue, voire stéréotypée, l'auteur de Morea nous propose un récit équilibré et haletant. La maîtrise graphique est parfaite. Une gamme de couleur restreinte posée à même le crayonné, un enchaînement de plan judicieux rendent les planches vivantes et agréable à l'oeil. Chaque lieu, de la simple pièce jusqu'à la ville elle-même, traversée de canaux, ont fait l'objet d'un important travail est donne une véritable consistance au cadre. S'il ne peut se targuer d'une grande originalité, le travail de Thierry Labrosse est particulièrement soigné.
Un récit d'anticipation qui mérite véritablement d'être connu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Erik_
  26 novembre 2020
On s'attendait quand même un peu à mieux avec un tel sujet d'une société d'anticipation victime de la montée des eaux et surtout de la misère. C'est à croire que l'auteur manque un peu d'imagination ou du moins d'originalité avec ce retour sur des codes à l'ancienne.
La description de ce Montréal futuriste manque par exemple totalement de crédibilité à moins de croire qu'un jour, cette ville se transformera en une espèce de Tokyo bis où l'on vivra dans un box en guise d'appart. Il est vrai que la tendance actuelle est de voir un futur toujours sombre. le scénariste qui nous proposera le contraire attirera incontestablement l'attention.
Le récit se suit tout de même très agréablement car c'est bien construit. Cependant, on a l'impression qu'on évolue dans un univers déjà vu (dixit Blade Runner). L'ensemble est trop lisse et aseptisé pour convaincre totalement le lecteur. Par ailleurs, le dessin est vraiment trop juste. Au final, c'est plutôt dans la moyenne.
Commenter  J’apprécie          00
meygisan
  29 mars 2017
Et bien on ne peut pas dire que l'auteur y va avec le dos de la cuillère. A l'image du personnage principal, prénommé Riel ( très angélique comme patronyme!), il propulse son lecteur dans un monde futuriste pratiquement chaotique où semble régner une multi nationale proposant tout simplement des cures de rajeunissement pour vivre jusqu'à 200 ans. Riel débarque donc à Montréal en plein affrontement entre les forces de l'ordre et les rebelles. On ne sait pas grand chose d'autre au milieu de ce déferlement de violence. Ce tome est en effet une suite de combats. En arrière plan, on distingue tout de même nettement qu'il se passe quelque chose, avec ce personnage féminin ennemi public numéro un rechcerché dans tous le pays, tout comme il se trame quelque chose autour de la colère. Oui oui la colère, Ab irato, nom de la bd et caractéristique hautement mesurée et surveillée. Quel est donc le mystère qui l'entoure? Nous en saurons plus par la suite. On se demande également comment et pourquoi le personnage principal Riel, aussi naïf qu'il y paraît, a bien pû survivre dans ce monde qui baigne dans la violence. Violence qui semble d'ailleurs un tant soit peu banalisée à un point tel que les passants font montre d'une indifférence non feinte et non cachée. C'est tout de même très étrange!
Cette bd se lit vite, les dialogues sont courts, et les images parlent, sinon plus, autant que les textes. Les graphismes me rappellent mes meilleurs comics Marvel de l'époque Jim Lee et Alan Silvestri ( pour les connaisseurs), et ce n'est pas pour me déplaire car je les trouve réussis. Ils se limitent au minimum pour créer l'ambiance adéquate, et les personnages, dont les traits sont parfois à peine esquissés, sont très reconnaissables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth
  22 janvier 2016
Dans un monde futuriste où la société est totalement inégalitaire et où la science et ses progrès ne sont accessibles qu'aux plus riches, Riel, un jeune homme, débarque à Montréal dans l'espoir de "faire sa vie".
Il a été attiré par la grande ville mais découvre qu'elle n'est pas sûre, que la violence et la peur y sont très présentes. Il est le témoin dès son arrivée d'une altercation avec une femme recherchée par la police.
Il rencontre Nève, une jeune femme qui loge dans le même hôtel que lui et va lui faire découvrir un peu la ville.
J'attends d'en découvrir un peu plus pour savoir où ça va nous mener. Qu'est-ce qui se cache derrière le business de Norton et pourquoi cette femme lui en veut-elle autant.
Commenter  J’apprécie          00
Asil
  27 avril 2012
AB Irato est une bande dessinée d'anticipation de bonne facture sans être non plus inoubliable. Elle reprend des thèmes classiques du genre, tel que l'état policier, ou la révolte. Je ne sais pas ce que deviendront les personnages lors des prochains tomes, mais, pour le moment, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. A suivre !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Erik_Erik_   26 novembre 2020
Les familles c'est comme les icebergs, il y une partie immergée que l'on ne voit jamais.
Commenter  J’apprécie          00
EnkiEnki   17 février 2016
Vous voilà…
Je vous attendais. Venez…
Il ne manque plus que vous. Suivez-moi…
Ce siècle nous appartient, ainsi que le prochain. N’hésitez plus. Rapprochez-vous de l’éternité ou de ce qu’il a de plus près…
Miraculez votre destiné car vous n’avez pas assez d’une vie…
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
autres livres classés : VaccinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3280 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre