AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791034765812
256 pages
Dupuis (03/06/2022)
3.96/5   71 notes
Résumé :
Cela fait cinquante ans que la maladie du soleil a annihilé presque toute vie mammifère sur la Terre, et le monde retourne lentement à un état naturel. Les rares communautés humaines à avoir survécu se protègent sous terre, et ne peuvent sortir que la nuit. Mais aujourd'hui, deux humaines parviennent à vivre et à voyager librement à la lumière du jour : Elvie, 10 ans, et sa gardienne Flora, une biologiste qui a fait une incroyable découverte. À l'aide de quelques éc... >Voir plus
Que lire après Les petits MonarquesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 71 notes
5
9 avis
4
15 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis
Non, les petits monarques ne sont pas des enfants pourris et gâtés. Ce sont plutôt des papillons californiens qui migrent sur des milliers de kilomètres vers le nord sur tout le continent américain.

Une fois arrivé au nord sur quatre générations tout de même, ils redescendent d'une traite vers le sud. C'est visiblement, la seule espèce animale à effectuer une telle migration. Or ces papillons ont presque totalement disparu en 2021 sous les effets du changement climatique. Or, ils sont importants dans l'équilibre de la nature ce qui a manifestement inspiré l'auteur

Cette BD nous plonge dans la science-fiction apocalyptique. En 2101, aux États-Unis, alors que l'humanité est au bord de l'extinction totale, quelques milliers d'individus ont survécus sous la surface. On va intéresser à une jeune femme, chercheuse biologiste, qui suit la migration des papillons monarques car ils constituent le seul remède aux effets dévastateurs du rayonnement solaire. Une course contre la montre a commencé pour sauver le reste de l'humanité.

Cela se manifeste comme une espèce de road-trip à travers les Etats-Unis entre une jeune femme qui a recueillie une petite fille à la recherche de sa famille. Au cours de leur périple composé de dialogues interminables ponctués part une seule scène d'action de tremblement de terre suivi d'un petit tsunami, ils vont faire la connaissance d'un autre groupe.

Je n'ai pas trop aimé car le récit traîne véritablement en longueur comme pour mieux prendre son temps pour un effet non garanti. Par ailleurs, beaucoup de choses m'ont paru pas crédible pour un sou alors que cela se prend au sérieux avec un aspect scientifique et botaniste assez marqué. C'est dommage car cela avait l'air emballant au premier abord. Il manque une réelle mise en scène qui fasse monter la tension progressivement. Et puis, le dessin et notamment la colorisation manque de nuances.

On a le droit de dire quand on est déçu par une oeuvre. C'est clair que tout ne peut pas plaire pour autant. Il faut l'accepter et passer à autre chose en gageant que la prochaine fois, l'auteur Jonathan Case fera sans doute mieux ou pas. Bref, cela dépend comment on le perçoit. Beaucoup de lecteur ont aimé mais pas moi, désolé.
Commenter  J’apprécie          385
Voici mon retour de lecture sur la bande dessinée Les petits Monarques, découverte via net galley grâce aux éditions Dupuis, que je remercie.
Cela fait cinquante ans que la maladie du soleil a annihilé presque toute vie mammifère sur la Terre, et le monde retourne lentement à un état naturel. Les rares communautés humaines à avoir survécu se protègent sous terre, et ne peuvent sortir que la nuit.
Mais aujourd'hui, deux humaines parviennent à vivre et à voyager librement à la lumière du jour : Elvie, 10 ans, et sa gardienne Flora, une biologiste qui a fait une incroyable découverte.
À l'aide de quelques écailles issues des ailes de papillons Monarques, Flora a créé un antidote à la maladie du soleil.
Suivant la migration des Monarques à travers ce qui fut la partie ouest des États-Unis, Elvie et Flora sont déterminées à développer un vaccin et à le partager avec tout le monde.
Vont-elles y parvenir ? Ou seront-elles victimes d'un désastre naturel, de la maladie ou des personnes mêmes qu'elles cherchent à aider ?
Les petits Monarques est une bande dessinée qui nous emmène sur terre où, depuis 50 ans, le soleil rend les humains malades. L'humanité se meurt, ne pouvant sortir que la nuit.
Nous suivons deux humaines : Elvie et la jeune Flora, qui cherche ses parents.
Grâce aux Monarques, ces magnifiques papillons, la biologiste Elvie a découvert un vaccin contre la maladie du sommeil. Elles peuvent donc vaquer librement sur terre et suivent la migration des Monarques dans le but de fabriquer un vaccin à grande échelle pour aider toute la planète.
J'ai aimé découvrir leurs pérégrinations dans ce monde devenu hostile. Elles vont affronter de nombreux dangers.
C'est une bande dessinée de science fiction avec un petit goût amer car si nous continuons à maltraiter notre planète, ce genre de catastrophe pourrait arriver !
Les illustrations m'ont beaucoup plu, il y a des extraits de carnet et l'ensemble est très vivant.
Les petits Monarques est une bonne bande dessinée que j'ai aimé lire d'une traite.
Je vous la recommande et la note quatre étoiles et demie :)
Commenter  J’apprécie          200
Les petits monarques ce sont des papillons vivant essentiellement en Amérique .
Nous sommes dans un monde futuriste , en 2070 plus ou moins , la fin du monde est arrivée .
Il ne reste que quelques survivants qui doivent vivre reclus car nos corps ne supportent plus le soleil . Il y a la toute jeune Evie qui vit avec Flora , la scientifique douée qui a trouvé un vaccin avec une substance contenue sur les ailes de papillon .
Elvie qui espère toujours retrouver ses parents …
Une étonnante BD futuriste , le petit plus ce sont les magnifiques illustrations, les très belles planches explicatives qui parsèment les pages , le thème de la fin de notre civilisation est traité de façon originale , différentes péripéties, des rencontres qui ne sont pas toujours positives rythment ce récit d'aventure .
Commenter  J’apprécie          250
Dans le futur, la maladie du soleil à annihiler la population humaine et mammifère. Les quelques rescapés survivent sous Terre. Flora a découvert un remède. Avec l'aide d'Elvire, 10 ans, elle cherche à transformer ce remède en vaccin pour permettre un retour à la vie d'avant.
J'ai vraiment apprécié la lecture de ce roman graphique, qui mêle l'aventure à cette quête scientifique futuriste. Les planches alternent les extraits du journal d'Elvire avec l'intrigue de cet album. Les dessins sont vraiment très beaux (à l'image de la couverture) et plongent les héroïnes dans un univers post-apocalyptique à la fois vide de rencontre et montrant un retour certain à la nature.
Elvire et Flora sont vraiment attachantes. Elles cherchent à trouver un vaccin tout en essayant de survivre au monde qui les entoure et aux autres survivants, dont elles ne savent pas s'ils sont amicaux ou hostiles. D'ailleurs, les quelques personnages secondaires dont elles croisent la route possèdent une vraie épaisseur.
L'intrigue se suit avec beaucoup de plaisir, alternant moments intimes entre Elvire et Flora et aventures qui les font avancer dans leur périple.
Bref, un très bel album, original, qui ravie les yeux tout en offrant une histoire prenante. A lire
Commenter  J’apprécie          140
A nouveau une bande-dessinée de SF qui mélange énormément d'éléments scénaristiques que j'aime beaucoup et avec une douceur et une poésie surprenante.
A l'aide nos deux héroïnes, nous allons à la découverte d'une Terre similaire et pourtant si différente de nous, une Terre dangereuse donc pourtant on nous montre toute la beauté.
Roadtrip et recherche médicale, critique d'une évolution et quête d'un nouveau souffle, le récit est particulièrement séduisant mais peut-être un peu bref au final tant on aurait voulu assister à certains développements supplémentaires parce que l'univers était séduisant et les héroïnes percutantes.
Mais poésie nous avons eu avec l'amertume de cet univers et la beauté de la relation qui se noue au travers de ce voyage et ses recherches.
En plus, Jonathan Case nous gâte avec une mise en scène haute en couleur, notamment lorsqu'il ajoute des extraits de carnet. C'est fort séduisant.
Une oeuvre qui aurait mérité quelques pages de plus mais qui m'a bien fait voyager.
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (4)
9emeArt
26 septembre 2022
Pas vraiment de grandes menaces à l’horizon, pas d’énormes difficultés à survivre, mais une quête mouvementée, instructive et passionnante dans une fin du monde rappelant l’importance de la nature et les comportements bassement humains. Non dénué d’humour, cet ouvrage est dense, réaliste, positif et particulièrement bien rythmé.
Lire la critique sur le site : 9emeArt
BoDoi
17 août 2022
On se prend à retrouver un vrai plaisir à lire un road-trip post-apo, genre pourtant éreinté a priori. Mais son angle positif, son ton plein d’émotion et son graphisme lumineux – entre Matt Kindt et Molly Knox Ostertag – offrent à ces Petit Monarques une énergie rare et enthousiasmante.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest
21 juillet 2022
Un titre qui a gagné sa place dans les œuvres majeures du registre post-apocalyptique, par son traitement de la question empreint de poésie et de douceur, sans rien enlever à la dureté de ce nouveau monde. À lire absolument !
Lire la critique sur le site : BDGest
Bedeo
21 juin 2022
Surprenants de fragilité et de vigueur, Les petits Monarques est une belle histoire d’anticipation, de débrouille et de vie, rappelant le côté bancal de notre civilisation en même temps que la nature elle-même.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Il faut aux papillons [monarques] quatre générations pour effectuer leur migration. Au printemps, lorsque les monarques en hivernage quittent leurs bosquets d'eucalyptus et de pins en Californie et au Mexique, ils commencent aussitôt à pondre des œufs. La première génération émerge, vole plus haut vers le nord, s'accouple et pond d'autres œufs. Cela continue durant l'été avec les seconde et troisième générations, jusqu'à ce que la plupart des migrants atteignent la partie supérieure des États-Unis.
Ensuite, à la fin de l'été, une chose vraiment incroyable commence à se produire... Lorsque les monarques de la quatrième génération émergent, et qu'ils sentent le temps froid arriver, ils ne se contentent pas de s'envoler vers le sud : ils deviennent spontanément des super-monarques. Tout simplement, ils cessent de grandir ! Cela se nomme la diapause. Elle leur permet de vivre huit ou même neuf fois plus longtemps que leurs parents et de voler touuuut le chemin jusqu'à la maison. Ils arrivent à leur zone d'hivernage, graduellement, entre octobre et janvier.
Commenter  J’apprécie          00
Il s'avère que croire à quelque chose est encore plus difficile que se souvenir.
Commenter  J’apprécie          90
- La marée remonte... Enfile ton tuilik pendant que je remonte le van.
- Je porterai pas ce truc !
- Tu veux rester au chaud, pas vrai ?
- C'est immonde, question mode !
- La mode est morte avec les mammifères, Elvie. Mets-le.
Commenter  J’apprécie          20
Eh, tout va bien. Je veux juste te regarder... Pseudacris regilla [Rainette du Pacifique].
Tu aurais vu de la nourriture, ou une substance comestible ? Flora a encore fait brûler les flocons d'avoine. Du coup, n'importe quoi m'irait. Mais je ne mange pas les grenouilles, t'inquiète pas.
Commenter  J’apprécie          10
- Non, ça leur fait pas mal, on en prend juste un peu. Leurs écailles sont censées pouvoir tomber pour qu'ils puissent glisser hors des toiles d'araignées, tout ça.
- Mais c'est quand même mieux de les déranger le moins possible...
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jonathan Case (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jonathan Case
Et si votre futur dépendait d'un battement d'aile ?
Suivant la migration des papillons Monarques à travers l'Ouest américain, Elvie et Flora sont déterminées à développer un vaccin pour sauver le monde qui se meurt à la suite d'une crise climatique.
Jonathan Case est un auteur de bandes dessinées américain, militant écologiste et primé aux prestigieux Eisner Awards. Il a notamment publié le Tueur de la Green River (Ankama).
"Les petits Monarques" : une ode à la nature et une mise en garde sur la folie des hommes – Disponible en librairie Découvrir la BD : bit.ly/PetitsMonarques
+ Lire la suite
autres livres classés : VaccinsVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (128) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5159 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..