AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2866458702
Éditeur : Le Félin (24/05/2018)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Henriette Lasnet de Lanty a 47 ans en 1943. Simple femme au foyer, elle s'occupe de ses cinq enfants dans le XVI éme arrondissement de paris, rue de la Pompe. Personne ne se doute que sous son apparente tranquillité elle participe activement à la Résistance. Servant de boîte aux lettres, elle récupère des informations et, sous son insoupçonnable camouflage de parfaite ménagère, distribue les consignes et ordres de mission aux agents parisiens en allant faire ses cou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Yaena
  28 juin 2018
Henriette Lasnet de Lanty est une femme ordinaire qui a accompli des choses extraordinaires. Elle a un mari, des enfants, le pays est en guerre mais elle n'est pas directement menacée. Elle n'est pas juive, tzigane, homosexuelle,... bref elle ne fait pas partie de ceux qui ont été déclarés «inférieurs» par les nazis et doivent mourir. Elle aurait pu, si elle avait voulu, courber l'échine et attendre que l'orage passe, laisser les autres lutter pour la France, pour recouvrer la liberté. Elle aurait pu se dire que son mari faisait de la résistance et que s'il était arrêté il faudrait bien que quelqu'un continue à veiller sur ses enfants. Elle aurait pu se dire que tout cela ne la concernait pas directement, que c'était trop risqué, ... Pourtant elle a choisi de risquer de perdre ses enfants, son mari, sa vie pour défendre ce en quoi elle croyait.
Son livre est touchant. Elle nous raconte ce qu'elle a vécu avec une simplicité et une humilité déconcertante. On ressent à travers sa plume que ce qu'elle veut c'est tenir la promesse faite à celles qui ne sont pas revenues de raconter, de dire ce que les nazis ont fait, pour que ses soeurs de souffrance ne soient pas oubliées et ne soient pas mortes pour rien dans l'indifférence générale. Elle nous raconte toutes les étapes, de son entrée dans la résistance jusqu'à sa libération. Souvent les témoignages sont accès sur ce qui se passait dans les camps, j'ai apprécié d'avoir un témoignage qui nous détaille ce qui se passait à Fresnes et mais aussi entre le moment où les camps ont été libérés et celui où les déportés ont regagné la France. La libération des camps n'a pas totalement mis fin au calvaire des déportés et beaucoup d'entre eux sont morts sans obtenir d'aide et sans jamais revoir la France. J'ai aimé aussi le fait que ce livre nous rappelle que les résistants ne sont pas seulement des hommes armés tapis dans l'ombre mais qu'il s'agissait aussi d'actes moins spectaculaires comme de récolter du courrier pour le faire passer d'un point A à un point B. Cala peut paraître moins dangereux, mais les riques encourus et le châtiment infligé étaient les mêmes.
J'ai apprécié que le récit de Henriette Lasnet de Lanty soit respecté dans son intégralité car bien que certains faits soient erronés ils ont été laissés en l'état et commentés par des notes en bas de page pour rétablir la vérité historique. Non pas que l'auteur ait menti, simplement certaines rumeurs courraient dans les camps et les déportées pensaient qu'il s'agissait de la vérité. le fait qu'elles aient pu croire des choses aussi horribles montre bien l'état d'esprit dans lequel elles se trouvaient: l'horreur faisait tellement partie de leur quotidien que plus rien ne les étonnait.
Je suis admirative de cette femme qui dans les pires moments ne lâche rien et tient tête à ses bourreaux. Jamais elle ne les laisse l'atteindre, malgré les coups et les humiliations, elle garde la tête haute et refuse de leur abandonner son humanité. Qu'il s'agisse d'induire en erreur un soldat Allemand pour qu'il se perde en plein Paris, de ralentir la cadence dans l'usine où elle se trouvait contrainte de travailler, de porter des messages, ou même de conserver son alliance au doigt au mépris des risques encourus, Henriette Lasnet de Lanty n'a jamais cessé de s'opposer, de tenir tête, de résister. Elle fait partie de ceux qui se sont sacrifiés pour permettre aux générations suivantes de ne pas vivre dans l'horreur et qui pourtant sont restés complètement anonymes.
Merci beaucoup à Babelio pour ce livre reçu dans le cadre de la masse critique non fiction et aux editions le Félin. Cela m'a permis de découvrir la collection «Résistance Liberté-Mémoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
stef6534
  05 juillet 2018
Habitué de la collection Résistance Liberté-Mémoire j'ai été agréablement surpris par le témoignage de Madame Henriette Lasnet de Lanty.
Mariée, mère de 5 enfants, âgée de 47 ans en 1943, Madame Lasnet de Lanty n'était pas plus disposée à devenir une combattante clandestine que la plupart de ses contemporaines. Pourtant en 1943 elle rentre dans le réseau Delbo. Elle fait alors office d'agent de liaison et de boite aux lettres. Elle sera arrêtée deux fois et incarcérée à Fresnes puis ce sera la déportation au camp de Ravensbrück puis Leipzig-Schönfeld.
Vingt ans après la libération Madame Lasnet de Lanty prend la plume et livre un récit de sa résistance, de son arrestation de sa détention puis de son évacuation. Elle ne cherche pas la restitution historique mais elle nous livre ses souvenirs, ses sentiments et impressions. L'ensemble donne un témoignage très vivant dans un style parlé au travers de dialogues reconstitués.
Cet ouvrage n'est pas un livre de plus sur la seconde guerre mondiale mais un témoignage qui cherche à nous faire comprendre l'indicible. Et surtout le témoignage unique de Madame Lasnet de Lanty. Lire son livre c'est partagé ses souffrances, c'est être reconnaissant de son engagement, c'est la faire vivre dans nos mémoires.
Publié par l'auteur, à compte d'auteur en 1965, l'ouvrage est sorti de l'oubli grâce aux Editions du Félin. Lisez ce livre car il nous rappelle que des hommes et des femmes n'ont pas hésité à sacrifier leur bonheur, leur vie pour que nous puissions, aujourd'hui, vivre dans un pays libre.
Je remercie les Editions du Félin et Babelio pour m'avoir offert l'ouvrage dans le cadre de l'opération masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
st79310
  27 juin 2018
C'est un livre avec un grand L, c'est avec émotion que j'écris cette critique. En effet, Henriette Lasnet de Lanty, cette femme courage doit , suite à son arrestation, abandonner ses 5 enfants.
Avec bravoure, elle résiste aux humiliations des gardiennes et des coups de schlague (surement sa hantise car cela revient régulièrement dans le récit).
Avec une écriture fluide - Henriette Lasnet de Lanty écrit des articles de presse -, ce livre ,fort en émotions, montre sa vaillance et son dévouement envers ses camarades.
Je l'ai beaucoup appréciée car elle parle en préambule de son engagement dans La Résistance et de façon succincte car le thème du récit est sa détention et non pas son engagement, ce que j'apprécie car comme cela on peut comprendre les circonstances de son arrestation.
Ce livre est une réédition car Henriette Lasnet de Lanty avait déjà édité ce livre à compte d'auteur dès 1965 et malgré cela, le récit est d'une 'fraîcheur' (si je peux me permettre…!!!) comme si il avait écrit en début d'année !!!
On peut noter que cet ouvrage fat parti d'une collection unique puisqu'il s'agit de la collection Résistance Liberté-Mémoires dont les membres fondateurs sont des grands noms de la Résistance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
st79310st79310   27 juin 2018
Tant d'images douloureuses passent devant mes yeux. Pourtant, ces images, je n'ai pas voulu trop m'y attarder. j'ai pensé qu'il y avait aussi autre chose à dire : les moments invraisemblables, souvent tragiques, parfois grotesques, qu'il nous a été donnée vivre, parce que ces souvenirs-là sont un "exemple" qui prouve que, quelque profond que soit l'abîme de misère physique et moral où l'on a été plongé, on peut, jusqu'au dernier souffle, garder sa dignité, refuser de se laisser ravaler au rang de bête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
YaenaYaena   28 juin 2018
J'ai tout risqué pour fournir des renseignements aux Alliés, j'ai payé cette aide de ma liberté, j'ai été emprisonnée, déportée; maintenant que je suis libre et qu'on n'a plus besoin de moi, je voudrais pouvoir rentrer en France pour savoir ce que sont devenus mon mari et mes enfants.
Commenter  J’apprécie          40
YaenaYaena   28 juin 2018
Voilà, j'ai tenu ma promesse. Dormez en paix mes sœurs... Et nous, les survivantes, pardonnons, mais n'oublions jamais.
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : déportationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1605 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre