AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782711863914
304 pages
Réunion des Musées Nationaux (14/03/2018)
4.67/5   3 notes
Résumé :


Catalogue de l'exposition Kupka - Pionnier de l'abstraction au Grand Palais, Galeries nationales du 21 Mars au 30 Juillet 2018.

Frantisek Kupka est considéré avec Kandinsky, Mondrian, Delaunay, Picabia et Léger comme l'un des pionniers de l'art abstrait. Né en 1871 en Bohême il meurt en 1957 à Puteaux.
Cette première rétrospective parisienne couvre tout l'œuvre du peintre depuis ses débuts marqués par le symbolisme jusqu'aux der... >Voir plus
Que lire après Kupka : Pionnier de l'abstractionVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Une vraie leçon de peinture! Un parcours opiniâtre et généreux dans la recherche et la libre création picturale!

L'exposition-et son catalogue-retrace avec rigueur, précision et minutie le parcours de František Kupka , un peintre dont le nom jusque là m'était, je l'avoue, inconnu, et qui a pourtant exploré toutes les formes de peinture à sa disposition - dessin, encre, illustration, huile, aquarelle- en étant presque toujours un novateur, un expérimentateur, et même un théoricien à la pointe de chacune des " révolutions" artistiques qu'il a engagées.

František Kupka est tchèque, et naît en 1871. Après avoir bourlingué en Bohême , en Autriche et dans les pays scandinaves, il se fixe à Paris en 1897 et gagne sa vie en réalisant des dessins satiriques pour certains journaux un peu anars et anticléricaux dont il partage les idées.

Très vite, sa recherche sur les contrastes simultanés et sur les couleurs - leur "forme", leur "mouvement"- , le pousse à rechercher des voies nouvelles - vers le futurisme, avant les Delaunay, vers l'abstraction, avant Malevitch.

En 1912, il présente trois oeuvres "futuristes" composées sur des "plans par couleurs". Il prolonge cette experimentation avec "Amorpha" , nouvelle série de peintures tendant vers une abstraction géométrique qu'Apollinaire qualifiera d'orphisme. Grand mélomane, Kupka cherche des correspondances entre musique et peinture, dans le droit fil de ses recherches chromatiques.

Dans son atelier de Puteaux, il crée, recherche et enseigne. Et continue de se rendre à Prague où il a été nommé professeur. Loin des écoles en "isme', il prône une peinture qui puisse "s'élever au-dessus des peintures photographiques, religieuses, historiques, anecdotiques. Rejoindre la peinture pure."

Magnifique coloriste en même temps que grand théoricien de la couleur, il pratique une peinture toujours dynamique, lyrique , inspirée - et en même temps non figurative- qui "parle" aux yeux, à l'imagination, au coeur. A l'exception d'une période "machiniste" froide et mécanique, assez rebutante, pour moi, j'ai été de surprise en découverte, et de découverte en enchantement! J'ai été littéralement subjuguée!

Sa Baigneuse de 1906 annonce déjà un patient travail de décomposition formelle de la couleur, on entend la mélodie du piano dans sa peinture du Lac de 1909, et son Grand nu de 1909 préfigure les éclatantes réussites des autres "plans par couleurs' de 1910- dont cette Femme dans les triangles, toute de grâce et d'élégance , dans ses vibrations colorées et géométriques!

Une grande salle permet à ses très grandes toiles des années 20 de s'ouvrir comme des fleurs japonaises qu'on aurait plongées dans l'eau et qui deploieraient leurs corolles colorées.. Magie, rêve, et pourtant plus rien de figuratif! Nous allons, de toile en toile, , dans cette grande salle claire, comme des enfants émerveillés. ..

Kupka, un très grand peintre, qu'il faut découvrir, tant qu'il en est temps encore, au Grand Palais!
Commenter  J’apprécie          314

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
(..) dans ses premières oeuvres non-figuratives, Kupka s'emploiera à communiquer ses visions subjectives au travers d'une multitude de formes inventées et logiques à l'intérieur de leurs organismes, donnant alors souvent des titres narratifs à ces histoires de formes. "Le plus important dans la problématique de la forme est de se demander si la forme est née de la nécessité intérieure ou pas" écrit Vassily Kandinsky en 1912 dans son article "Sur la question de la forme".
Commenter  J’apprécie          70
Qu'elles soient figuratives ou abstraites, ces oeuvres* sont soutenues par un même sens de la couleur et du rythme, et un lyrisme imminent.

* Amorpha, fugue à deux couleurs, 1912 et Plans verticaux III, 1913.
Commenter  J’apprécie          20
La force et l'énergie de celui qui produit la ligne ont un effet sur le mécanisme de l'oeil, lui imposant ses orientations et créant ainsi la forme. Les formes ne sont pas seulement des moyens esthétiques, elles sont surtout des "enveloppes" symboliques, les expressions sensibles des mouvements de l'esprit et de l'âme.
Commenter  J’apprécie          00
L’évasion que j’ai cherchée dans une solitude complète.
F.Kupka
Commenter  J’apprécie          30

Video de Brigitte Léal (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Léal
Braque par Brigitte Léal.
autres livres classés : peintureVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (10) Voir plus



Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
1106 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}