AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
L'oracle della Luna tome 4 sur 5
EAN : 9782344005897
56 pages
Glénat (24/08/2016)
3.35/5   17 notes
Résumé :
Capturé par les Maures, Giovanni se retrouve prisonnier au bagne D'Alger. Il s'en évade, il est repris, cette fois il est condamné à avoir les mains tranchées. Mais un miracle a lieu en la personne de la jeune Esther qui l'arrache à son supplice.
Aura-t-il enfin le droit au bonheur ?
Ce serait sans compter sur la présence des mystérieux et terribles "hommes en rouge" qui rôdent toujours...
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  26 septembre 2016
Nous retrouvons donc Giovanni au bagne après sa tentative d'évasion raté. On ne tardera pas à savoir qu'il n'est pas noble et qu'aucune famille fortunée ne peut payer sa rançon. Mais Giovanni va tout de même sortir de cet endroit, et l'amour va revenir frapper à sa porte alors qu'il ne s'y attendait pas
Voici un tome où il ne se passe pas grand chose. Les événements coulent lentement avec philosophie. Beaucoup de philosophie à vrai dire, un peu trop à mon gout. Certains dialogues m'ont ennuyé.
Il est toujours plaisant de suivre le destin hors norme de Giovanni mais ses questionnement sur la vie commence à devenir un peu lassant. Il faut dire que je n'ai jamais été une grande adapte de cela.
Seule la dernière page nous permet d'espérer. L'auteur relance le fil rouge de cette fameuse lettre que son ancien maitre avait envoyé au pape. Souvenez-vous c'était dans le tome 1 et depuis aucune autre information n'était venu éclaircir ce mystère. Cette lettre, pourtant assez importante dans le tome un, avait quasiment disparu de l'intrigue. le prochain tome étant annoncé comme le dernier, il faut bien que l'auteur nous dise le fin mot de cette histoire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ecceom
  12 janvier 2022
Debout les Maures !
Giovanni ayant raté son évasion du bagne d'Alger, il se fait taper sur les doigts (de pieds -300 coups de fouet) par ses bourreaux.
L'avenir semble bouché jusqu'à ce que l'intendant Ibrahim ravi par le récit des aventures du jeune italien, le garde à ses côtés.
Serait-il enfin sorti d'affaires ?
Évidemment non, puisque les "hommes en rouge" qui sont à sa poursuite, ont retrouvé sa trace.
La fin est annoncée pour le prochain volume.
Je ne connais pas le roman de Frédéric Lenoir dont est issu cette BD, mais nous en sommes au 4ème tome et l'intérêt ne faiblit toujours pas, même si les passages philosophiques sont quand même relativement niais : "Ce n'est pas la mort qui nous fait le plus peur, c'est la vie...Si exister est un fait, vivre est un art...nous avons peur de nous ouvrir pleinement...." RrrrrRzzzzRzzzzz.
Côté dessins, Griffo aux pinceaux et Rodolphe au découpage, font des merveilles...la plupart du temps.
Une réserve, traditionnelle avec Griffo, les cases sublimes sont parfois entrecoupées de ratés étonnants, comme si un apprenti s'amusait à dessiner en cachette de son maître.
Des exemples ? Les pages 20 à 22 font croire à la résurrection de Delaby, jusque dans les traits des personnages qui semblent sortir tout droit de Murena. Magnifique !
Par contre, que penser des visages féminins épouvantablement ratés page 28, 44… ? Incompréhensible.
Pire, il aligne page 29, deux cases identiques à la suite : du foutage de gueule !
S'agissant de la couverture, on dira que l'air de famille prononcé avec la série Djiin imaginée par Dufaux et dessinée par Mirallès, est un clin d'oeil (après tout, Griffo et Dufaux ont oeuvré ensemble sur Giacomo C).
Ceci dit, le niveau général est encore suffisamment élevé pour qu'on passe sur ces défauts.
Vivement le prochain, mais il va falloir que Griffo se reprenne sérieusement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marilou09
  04 avril 2021
Les aventures de Giovanni n'en finissent plus de rebondir. Alors qu'il était emprisonné, il est racheté par un marchand qui lui donne le gîte et le couvert. Puis, surpris en train d'élire la bible, il est à nouveau emprisonné et condamné à être amputé de sa main droite. Mais au tout dernier moment quelqu'un s'oppose à la sentence et le rachète. Il arrive alors dans la maison d'un érudit juif où il recouvre sa liberté. Il tombe alors amoureux de la fille de la maison.
Ce récit se lit bien, même si j'avoue que parfois les rebondissements sont très soudains et un peu improbable, d'autant qu'ils permettent à la situation de Giovanni de changé du tout au tout... Bon j'ai quand même envie de connaître la suite.
Commenter  J’apprécie          20
Mamaillou
  14 décembre 2019
Toujours le même plaisir à suivre Giovanni.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
michokomichoko   03 janvier 2017
Voyez-vous, mes amis, l'essence de la vie spirituelle, ce n'est pas de bien connaitre la bible ou le coran et d'aller tous les jours à la mosquée ou à l'église...
... C'est à la fois beaucoup plus simple et beaucoup plus difficile à accomplir : l'essence de la vie spirituelle... C'est de dire "oui" à la vie !
Commenter  J’apprécie          51
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   26 septembre 2016
La vérité comme la beauté sont souvent cachées : elles ne s'offrent pas au premier venu, mais demandent à être cherchées et découvertes...
Commenter  J’apprécie          112
AriAri   26 août 2016
- Sais-tu quelle est notre plus grande peur ?
- Celle de mourir ?
- J'ai longtemps cru cela. Mais au fil des ans, une évidence m'est apparue: ce n'est pas la mort qui nous fait le plus peur mais la vie !
- La vie ? Mais n'est-elle pas notre bien le plus précieux ? Celui auquel nous nous accrochons tous ?
- Oui, nous nous y accrochons. Mais nous ne la vivons pas. Si exister est un fait, vivre est un art.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   25 avril 2018
Il y a plus de joie à donner qu'à recevoir.
Commenter  J’apprécie          110
vbarentinvbarentin   28 décembre 2018
- Je comprends ça. Mais en quoi avons-nous peur de la vie?
- Nous avons peur de nous ouvrir pleinement. Nous préférons contrôler son flot impétueux en menant des vies étroites, balisées, avec le moins de surprises possible...
(p.12)
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Frédéric Lenoir (139) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenoir
Dans son nouvel ouvrage centré sur la notion de désir, Frédéric Lenoir convoque Platon, Aristote et Spinoza pour mieux nous faire comprendre notre condition d'animal désirant. Dans cette vidéo, il nous présente son livre et nous en dit plus sur les différences entre besoin et désir, les deux faces de cette notion, et comment en tirer le meilleur parti.
Retrouvez 'Le Désir, une philosophie' (Flammarion) sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Lenoir-Le-Desir-une-philosophie/1461648
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs
Retrouvez nos rencontres passées et à venir, et inscrivez-vous juste ici : https://www.babelio.com/article/1939/Retrouvez-toutes-nos-rencontres-dauteurs-et-inscr Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : Babelio, le site : https://www.babelio.com/ Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : algerVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus