AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782505061373
56 pages
Éditeur : Dargaud (30/01/2015)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 314 notes)
Résumé :
Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil d'un ancien mineur devenu millionnaire vers le filon qui fit autrefois sa fortune.
Des funérailles qui devraient être tranquilles, à un détail près : avant de décéder, Joe Cusco a avalé son or pour l'emmener avec lui dans l'éternité. Pas de chance, le secret est éventé et provoque la fureur des mineurs d'Anoki City.
Comment laisser enterrer une telle fortune alors que pour survivre, eux suent sang et e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (75) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  25 août 2015
Jonas Crow est croque-mort. Aussi, dès lors que quelqu'un passe l'arme à gauche, il s'en réjouit. On lui apprend qu'un certain Joe Cusco a besoin de lui à Anoki City. Une nouvelle toute fraîche et pas encore parue dans les journaux. Et pour cause: cet homme n'est pas encore mort! Lorsqu'il se pointe dans la riche demeure de cet homme puissant, il est convié à sa table pour parler affaires. Joe Cusco tient à régler, dans les moindres détails, son enterrement qui devrait avoir lieu sous peu. En effet, atteint d'une maladie incurable, il compte mettre fin à ses jours dès le soir-même. Propriétaire de mines d'or qui beaucoup trimé dans sa vie, il ne compte pas en laisser une pépite à quiconque. Ainsi, avale-t-il tout son or afin qu'il l'accompagne dans l'au-delà. Un repas indigeste pour certains, notamment l'un des employés de Cusco qui se doute d'une entourloupe, les mineurs qui réclament leur dû ou encore le shérif d'Anoki City...
Voilà un western qui reprend tous les codes du genre à savoir des bastons, des coups de feu, un héros peut-être pas si gentil, une belle nana, un shérif corrompu, des courses-poursuites, de l'argent... Mais la réalisation dynamique et envolée de ce premier volet ainsi que les planches de toute beauté en font un album passionnant, original et addictif. Flanqué d'un charognard et d'une belle Anglaise en la personne de Rose, employée chez Cusco, l'Undertaker est chargé de transporter le corps de ce dernier au filon "Red Chance". Or, ce corps bourré d'or sera l'objet de toutes les convoitises. L'on se prend d'affection dès les premières planches pour ce croque-mort qui, en plus d'être bel homme, fait dans l'ironie et l'humour. le scénario est enlevé, le rythme soutenu et les dialogues aux petits oignons. le tout servi par un dessin de toute beauté: un trait tout en finesse, un découpage dynamique, une large palette de couleurs.
Undertaker... une pépite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620
Verdorie
  31 octobre 2015
Chanson pour une excellente BD western spaghetti...

Il descend de la montagne, en corbillard
Il descend de la montagne, en costard noir
Il descend de la montagne, et un vautour l'accompagne
Il descend de la montagne, pour q'ques dollars
Yippy yaya yippy yippy yée (X... autant que vous supportiez)
De bon' humeur, il va enterrer,
'n cadavre égoïste et fortuné
qui dans cet' p'tite ville minière,
de chercheurs d'or et de misère
...une histoire explosive, va déclencher
Yippy yaya yippy yippy yée (bis)
Avec grand plaisir j'ai aimé fréquenter
ce beau croque-mort bagarreur et renfermé
Les dessins détonent de vie (-euh)
dans les ocres et bleu-gris (-euh)
Et j'espère bientôt les retrouver !
Yippy yaya yippy yippy yée (*)

(*) pour vous faire sortir cette fichue chanson de la tête, il vous suffit d'aller gambiller la gigue ou vous précipiter sur le tome 2 qui vient d'être publié et qui s'intitule : "La danse des vautours".
Commenter  J’apprécie          634
Crossroads
  21 août 2015
Jonas Crow est chafouin.
Il a la sensation que personne ne l'aime. Pas franchement étonnant lorsqu'on exerce un métier qui vend du rêve en barre, croque-mort.
Ceci dit, Jonas Crow et l'humanité, c'est pas vraiment une histoire d'amour, alors...
Vivotant de-ci de-là, notre clown de service pense bien avoir mis la main sur un gogo de classe mondiale, Joe Cusco, exploitant millionnaire de mines d'or à ses heures perdues et futur client pressé de passer commande.
Une dernière volonté plutôt logique, être enterré dans le filon qui fit sa fortune.
Ouais, bon, pourquoi pas. Le temps de convoyer sa dépouille encore tiède et de toucher le pactole, pas de quoi claquer du fessier.
Huuum, nan, trop facile.
Le Cusco, radin comme pas deux, n'a rien trouvé de mieux que d'ingérer tout son or avant de faire le grand saut. La chose s'est ébruitée. Les ennuis se sont alors bizarrement démultipliés.
Undertaker, genre typique de BD qui vous file la grosse patate.
Des couleurs qui claquent, un graphisme travaillé, un scénario original et des réparties que l'on rêverait de voir transposer sur grand écran, rappelant ainsi les plus belles heures du genre, rien à retoucher, juste à déguster et prendre un panard monstrueux.
C'est cinq étoiles d'or au compteur, minimum...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          479
Alfaric
  26 août 2015
XIXe siècle, Far West. (Vous pouvez lancer la musique d'Ennio Morricone ^^) le croque-mort Jonas Crow accompagné de Jed son vautour de compagnie, est engagé dans ville minière d'Anoki City pour convoyer la dépouille du self made made Joe Cusco (oui, comme le dernier empereur inca dont on n'a jamais trouvé le trésor ^^). Sauf que comme personne ne parvient à mettre la main sur son magot, tout le monde se met martel en tête qu'il repose dans son cercueil en route vers sa dernière demeure, le Filon Red Chance...
Si vous avez vu déjà des westerns spaghetti, vous serez ici comme des poissons dans l'eau avec un magnat odieux, un shérif véreux, un ex héros de guerre vicieux, des personnages au caractère bien trempé mais au lourd passé, une évocation de la lutte des classes entre cynisme et humanisme, et des dialogues aux petits oignons qui filent les punchlines cultes…
Tous les codes de ce genre que j'adore sont bien maîtrisés et bien utilisés, après si vous n'aimez pas les westerns, ou si vous pensez qu'il s'agit d'un genre battu et rebattu qui n'a plus rien d'intéressant à apporter, et bien passez votre chemin car on ne vous oblige à rien hein !
Le talent du scénariste Xavier Dorison n'est plus à prouver, comme n'est plus à prouver son affection pour la culture populaire qui ici s'incarne dans le genre western. Comment est-ce possible que le cinéma ou la télévision n'ait jamais songé à l'engager ? (Ah on me souffle dans l'oreille qu'il ne serait pas bobo compatible et que cela ne l'intéresse pas de donner dans le soupe populiste)
A ses côté le dessinateur Ralph Meyer se régale ! Encrage et colorisation, à laquelle Caroline Delabie ajoute son aide, apporte un vrai plus à des personnages bien campés et un découpage de bonne aloi. Cela manque encore des gros plans et des panoramiques si chers à notre Sergio Leone bien aimé, mais cela ne va tarder soyons-en sûr… Si tout cela sent bon "Blueberry", "Bouncer", "Durango", le héros a comme de faux airs de Thorgal en mode Clint Eastwood… Que c'est bon tout ça ! Avec "Undertaker", Giraud et Charlier les papas de Myrtille peuvent être fiers de voir arriver un bel héritier.
Qu'est venue faire la belle et froide anglais Rose Prairie au fin fond du Wild West ?
D'où la bonne chinoise Lin tient-elle son assurance à toute épreuve ?
Qui est vraiment ce Lance Strickland de sinistre réputation ?
Rendez-vous dans le tome 2 ! blink
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          401
Pavlik
  19 février 2015
Jonas Crow est un bien étrange personnage. Croque-mort itinérant, il parcourt les étendues américaines de l'après guerre de Sécession à la recherche de clients, plus morts que vifs, histoire d'assurer une maigre pitance pour lui et Jed, un vautour qui, par une analogie évidente, trouve grâce à ses yeux.
Voilà qu'il est appelé à Anoki, une petite ville minière, ou Cusco, le riche propriétaire des filons d'or de la région, faisant suer sang et eau aux hommes de la ville, a décidé d'en finir avec la vie. Atteint d'une maladie incurable, qui le laissera handicapé, il préfère être le maître de sa mort. Au fil des ans, il a amassé une fortune en pépites et met sur pied un plan pour emmener son magot avec lui dans l'autre monde. Mais plusieurs personnages avides, tourmentés par la rancoeur, ne l'entendent pas de cette oreille, dont un employé aigri et un shérif véreux...
Retour en force de Xavier Dorison, un des meilleurs scénaristes français actuel (selon moi hein !). Il n'y a que du bon dans cette bd qui se dévore d'une traite. A commencer par un personnage intriguant, qui change des poncifs du genre, tout en assumant leur héritage. le scénario est bien construit, la montée de la tension dramatique est progressive et nous permet de découvrir les différents protagonistes et de comprendre leur motivations et leur personnalité. Les fusillades ne sont pas si nombreuses que ça et très bien rendues. J'ai beaucoup aimé les citations très personnelles de la Bible, de Jonas, très drôles, et qui rappellent des répliques de Clint Eastwood dans "le Bon, la Brute et le Truand" ("le monde se divise en deux catégories..."). La fin se termine par un cliffhanger classique mais toujours efficace et qui suit la révélation de l'identité de l'Undertaker. le tout est servi par le dessin haut de gamme de Ralph Meyer (je ne connaissais pas, mais c'est un nom à retenir). le trait, l'encrage, les couleurs, l'expressivité, le dynamisme et même les compositions des planches (bien qu'assez classique), tout transpire une parfaite maîtrise.
En bref, un super western par un super duo et on attend, bien évidemment, une super suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350


critiques presse (7)
BulledEncre   02 février 2017
Un voyage mouvementé dans un Far West réaliste où les personnages deviennent rapidement familiers.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Bedeo   18 juin 2015
Tout en respectant les codes du genre Undertaker réussit à sortir des sentiers battus pour nous proposer un variation détonante.
Lire la critique sur le site : Bedeo
LesEchos   25 mars 2015
Les traits sont anguleux et les personnages un peu caricaturaux, mais Oger donne une vie intense à ses héros dans cette BD en un tome.
Lire la critique sur le site : LesEchos
BoDoi   02 mars 2015
Dans un registre grand-public rendu compliqué par l’abondance des sorties, le duo Dorison/Meyer réussit donc l’exploit d’enthousiasmer encore pour une forme classique. Il ne suffit pas de grand-chose en apparence : un scénario solide, des dialogues vifs et justes, un dessin plaisant et sans fausse note [...] et un rythme enlevé.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   03 février 2015
La situation oblige Xavier Dorison à s’arracher et à sortir des sentiers battus et rebattus du western. Il faut reconnaître que l’homme a de l’imagination et le scénariste du talent, car en reprenant les codes du genre (peut-il en être autrement ?), il en propose une variation pleine de saveurs.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   02 février 2015
Tout en gardant son identité, le dessin de Ralph Meyer lorgne vers celui de Gir, les ambiances et même la palette de couleurs évoquent les pistes parcourues par Mike S. Donovan. Pourtant, Undertaker possède sa propre originalité. Le héros, d'abord, et sa profession, propice au développement d'un humour noir et pince-sans-rire. Un humour qui ne manque pas, au second degré, dans les 54 pages de ce premier épisode.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   16 janvier 2015
Le Mangeur d'or, premier tome de la série Undertaker, est une oeuvre que je vous recommande sans hésiter un instant. Une des belles surprises de ce mois de janvier 2015. Un western qui risque de marquer son époque, vous verrez !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
PharMarionPharMarion   24 octobre 2020
Dieu a dit : "Tu laisseras ton prochain faire ses conneries tant que c'est avec son blé et son cul". Saint-Jean aux New-Yorkais.
Commenter  J’apprécie          00
croquignolcroquignol   18 octobre 2020
Les gens ne nous aiment pas.
Il y en a qui disent que c'est parce qu'on passe notre temps avec les macchabées.
On refilerait la mort comme d'autres refilent la petite vérole.
Paraît aussi qu'on sent mauvais et qu'on porte malheur.
Allez savoir où ils ont été pêcher ça.
Le fait est que les gens ne nous aiment pas.
Et c'est tant mieux.
Je ne les aime pas non plus.
Commenter  J’apprécie          00
croquignolcroquignol   18 octobre 2020
Hey ! Tu fais quoi, là ?
Je donne à becqueter à Jed. Ouais, je vais l’appeler Jed, comme un gars que j'ai rencontré à...
Attends !? Tu donnes un putain de T-Bone à un putain de vautour ?
J'vais pas lui donner de la salade.
Commenter  J’apprécie          00
AelinelAelinel   06 août 2016
Le croque-mort :
-"J'ai fait aussi vite que j'ai pu M'Dame, mais faut compter une journée de route depuis Lancaster. Cela dit, vous êtes tombés pile au bon moment, j'ai rentré du sapin bien sec et sans noeuds. Alors, pour les funérailles de Mr Cusco...
Rose :
- Navrée de vous décevoir, Monsieur... Mais, Monsieur Cusco est loin d'être mort.
Le croque-mort :
- Ah? Et ça peut s'arranger?" (P.9)
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   29 août 2015
- Après avoir laissé un homme sans lever le petit doigt, comment imaginez-vous votre-vie ?
- Longue
- Peut-être. Mais ce sera comme une écharde. Au début, c’est douloureux. Après, on croit qu’on peut l’oublier. Et puis un jour, elle commence par pourrir et elle finit par vous tuer.
Commenter  J’apprécie          190

Lire un extrait
Videos de Xavier Dorison (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xavier Dorison
Comme chaque année, les équipes de la Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane le Feyer, Tourbillon - le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-coffret-histoire.html
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-coffret-histoire-poche.html
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-coffret-litterature.html
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-coffret-coffret-detente.html
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-coffret-polar.html
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-coffret-coffret-detente-poche.html
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giord
+ Lire la suite
autres livres classés : croque-mortsVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3809 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..