AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226248358
Éditeur : Albin Michel (02/05/2013)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 13 notes)
Résumé :
1927. Après quarante années d’absence, Adele Maine revient à Dire Draw, petite ville minière du Wyoming. Elle n’a jamais oublié les événements qui ont failli lui coûter la vie et l’ont obligée à quitter son mari sans un mot d’explication. Adele était alors venue rejoindre son frère dans l’Ouest américain, véritable eldorado pour des milliers d’hommes en quête de travail sur les lignes de chemin de fer ou dans les mines de charbon. Au cœur de cet univers hostile, ell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
jostein
  14 juin 2013
Pour ce roman, Seuls le ciel et la terre, Brian Leung prend pour toile de fond un événement historique des Etats-unis qu'est la venue de nombreux immigrés pour la compagnie de chemins de fer et industries minières.
L'histoire se passe dans le Wyoming, une terre aride où semblent n'exister que le ciel et la terre mais où le sous sol a de grandes réserves minières. L'Union Pacific fit venir de nombreux chinois pour travailler dans les mines de charbon. Une main d'oeuvre bon marché qui prend petit à petit le travail des Blancs, qui eux mêmes ont peu de ressources sur cette terre ingrate.
A la mort de son père alcoolique, Addie, jeune femme originaire du Kentucky rejoint son frère, Tommy dans ce coin perdu où les hommes vivent dans des terriers. Addie s'est forgée un sacré caractère auprès d'une mère qui lui a appris à se méfier des hommes avant d'abandonner sa famille. Idéaliste et volontaire, habile avec un fusil, elle chasse pour fournir de la nourriture aux mineurs. Méfiante et avertie par les préjugés des Blancs envers les chinois, elle va toutefois s'associer avec Wing Lee.
Il est un personnage touchant, marqué par un destin familial, son apparence soumise cache une intelligence (il parle couramment l'anglais) et une richesse d'âme et de coeur ( homme de théâtre, habile et avisé).
La narration alterne entre trois étapes de la vie d'Addie : Celle où elle revient sur les lieux quarante ans plus tard, celle où elle se trouve à l'hôpital juste après l'émeute de septembre 1885 qui coûta la vie à de nombreux chinois et celle où elle arrive dans le Wyoming auprès de son frère. Ces trois étapes permettent de vivre la rencontre d'Addie et de Wing Lee et l'évolution de leur amitié.
Le contexte intéressant d'une période historique des Etats-Unis, l'évocation difficile d'une situation où le racisme amène des situations extrêmes n'ont malheureusement pas su prendre le pas sur l'histoire personnelle d'Addie et Wing Lee. Des situations peut-être trop romanesques comme par exemple le sauvetage de deux hommes coincés dans la mine par Addie ou la rencontre finale entre Addie et son mari Muuk, desservent la sobriété qui me paraissait nécessaire pour cette rencontre entre deux êtres différents qui se pourtant se trouvent malgré la situation défavorable. le fil de narration et le style ne permettent pas de trouver la profondeur des sentiments tant dans la haine des Blancs que dans l'amitié d'Addie pour Wing Lee ou son amie Maye.
C'est une belle et grande histoire où certains pourront trouver suffisamment d'émotions mais personnellement il me manque une étincelle pour que ces bons ingrédients fusionnent en un récit poignant.
Lien : http://surlaroutedejostein.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Melopee
  02 juin 2013
Je dois bien avouer que j'ai succombé à l'appel de ce livre pour quelques raisons assez arbitraires et superficielles. D'une part la couverture me plaisait, car la nature est une échappatoire formidable pour la fiction. Quant au titre, il est mystérieux et poétique (titre original : Take me home) et me plait bien plus en français.
Passons au sujet qui est celui d'un retour dans le Wyoming d'une femme, Adele Maine, après avoir déserté pendant quarante ans. Nous sommes en 1927 et Dire Draw, petite ville minière a connu de multiples évolutions qui se sont parfois faites dans la douleur. Avant, les hommes ont afflué dans le coin pour prendre du travail à l'Ouest, dans les mines ou dans la construction de lignes de chemin de fer. Adele, dite Addie, rejoint son frère Tommy et se trouve confrontée à un paysage aride et difficile. Elle rencontre des groupes de Chinois, importés pour travailler dans des conditions extrêmes au côté de "blancs" (Tommy en fait partie) dans une lutte de chaque instant pour survivre et gagner son pain.
Addie découvre un contexte économique difficile où les femmes n'ont pas leur place. Plus grave, elle observe le dénigrement de ces Chinois, victimes de racisme par les locaux. Surnommés les "Coolies", ils sont considérés comme des bêtes et ne "doivent" être fréquentés que dans un rapport pécunier : les employer, voilà leur seule condition en ce temps-là.
Addie pourtant s'escrime à établir du lien avec ces Chinois déracinés. Ainsi, elle fait la connaissance de Wing Lee, un homme à son service en qui elle gagne un ami. Tommy préfère lui présenter un gars comme il faut, Muuk, quelqu'un d'intégré dans le cercle avec qui il vaut mieux être vu. Addie se laisse embobiner et se marie avec Muuk. L'amour est assez loin des préoccupations et c'est l'environnement, le contexte économique, qui metlent les nerfs à rude épreuve tandis que les conditions de travail sont déplorables. Bien sûr, la catastrophe n'est jamais loin !
Addie se montre héroïque lors de l'effondrement d'une mine où elle vient secourir des Chinois pris au piège. Elle n'hésite pas à se sacrifier pour sauver son prochain et son sens de la justice pourrait bien la perdre. La question est donc, pourquoi a-t-elle fui ? Que cherche-t-elle a résoudre en revenant dans ce Dire Draw qui la réclame ?
L'intérêt de cette histoire est d'une part romanesque car Brian Leung plante un décor qui m'a parachutée dans un grand Ouest plein de tensions, où le racisme est quotidien. J'ignorais qu'il y avait eu des vagues d'immigrations d'étrangers venus chercher du travail dans les mines ou la construction de chemin de fer (on leur garantissait le rêve américain puis, sur place, ils étaient forcés de rester pour rembourser le transport). Mais la méfiance et le rejet latent ont bel et bien abouti à une émeute en 1885 à Rock Springs.
Il y a donc une part historique à cette fiction et ce personnage d'Addie a été le prétexte à un lien entre Chinois et Blancs. Là où les hommes s'évitaient, une femme a pris les devants pour s'intégrer auprès des uns et des autres. C'est courageux et Addie parait bien être héroïque !
Le style est assez prenant même si le rythme est lent et qu'il m'a été difficile de me situer dans les différents allers-retours dans le temps. J'avais parfois du mal à savoir à quel moment se situait l'action (avouez que c'est embêtant !).
Mais la collection Terres d'Amérique est une fois de plus garante d'un bon cru et il ne faudrait pas s'y tromper, Brian Leung nous plonge dans un bon roman américain, où personnages et action ne demandent qu'à changer L Histoire.
Lien : http://shereads.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlainVera
  13 octobre 2014
Dans un style prenant adapté au monde rustre d'une petite ville perdue dans l'immensité aride du Wyoming à la fin du 19e siècle, Brian LEUNG fait raconter par ADDIE ,une américaine battante et indépendante,sa vie dans le monde dur et bien peu compatissant à l'égard des femmes d'une communauté Chinoise asservie dans des conditions extrêmes pour exploiter une mine de charbon…..
Ce livre est un petit morceau poignant et émouvant d'une époque cruelle de la grande histoire des Etats-Unis…
Commenter  J’apprécie          60
claraetlesmots
  24 mai 2013
Etats-Unis, 1927. Adele Maine surnommée Miss Addie revient à Dire Draw une petite ville minière du Wyoming. On l'accueille à bras ouverts pourtant quarante ans plus tôt, elle a failli être tuée pour avoir aidé un chinois à s'enfuir lors d'une émeute. Et si elle est de retour c'est dans le but de connaître enfin la vérité.
J'aurais aimé dire vous que j'ai été emportée par cette histoire mais les émotions sont arrivées en fin du roman. Pourtant, il s'agit du portrait d'une femme courageuse, téméraire que nous dresse Brian Leung dans un contexte historique que j'ignorais. A partir de 1820, il y eut de grandes migrations d'Irlandais, de Suédois, de Norvégiens, d'Allemands et de Chinois vers les Etats-Unis. On leur offrait un emploi assuré par la compagnie des chemins de fers ou celle des mines, un salaire, le rêve américain sauf que le racisme avait été oublié pour les Chinois. Abandonnée par sa mère très jeune, Addie a toujours côtoyé un monde d'hommes avec son père et son frère Tommy. Mais à sa majorité, Tommy délaisse le Kentucky, leur père alcoolique et part dans le Wyoming qui représente un Eldorado. Il y a acheté une concession et demande à Addie de venir avec lui mais elle ne peut se résoudre à laisser son père seul. Après sa mort, elle rejoint Tommy. Stupéfaite, elle découvre que son frère travaille dans une mine de charbon et survit dans des conditions déplorables. La concession de Tommy n'est qu'une terre aride où rien ne pousse. Pour la première fois de son existence, elle voit des Chinois et Tommy lui conjure de ne pas les approcher. Considérés comme des sous-hommes, ils sont exclus. Tommy lui présente Muuk un européen. Lors d'un éboulement, Addie perd son frère et est la seule à descendre pour sauver des hommes dont un chinois. Elle se marie avec Muuk et se noue d'amitié avec Wing Lee. Mais Muuk ne voit pas d'un bon oeil cette relation. Les tensions se font plus vives à la mine, les "blancs" prétendent que les Chinois prennent leur travail et demandent leurs départ. Ce sera l'étincelle qui mettra le feu aux poudres.
Une femme qui juge les personnes pour ce qu'elles sont et non en fonction de leurs origines raciales, une femme animée de justice et non de vengeance, de grands espaces, une histoire d'amour impossible au vu des préjugés, une belle écriture : tous les ingrédients que j'aime sont présents mais je suis en restée en dehors de ce roman. Une certaine lenteur dans le récit a joué comme un frein et a empêché que les émotions me saisissent. Elles sont arrivées mais trop tard... Dommage.
Lien : http://fibromaman.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mimipinson
  04 juin 2013
Brian Leung dans ce second roman fait le portrait d'une femme attachante. Addie n'est pas une femme chanceuse, abandonnée par sa mère, orpheline d'un père alcoolique, elle tente une nouvelle vie en rejoignant son frère qui lui non plus n'est guère gâtée.
Femme attachante, pourvue de qualités, et tolérante à souhait. Mais…. mais femme qui ne m'a guère remuée, pas plus que cette histoire, qui pourtant avait tout pour me plaire.
C'est principalement l'aspect brouillon et nébuleux de la narration qui, à mon sens en est responsable. En effet, l'auteur procède par retour arrière sans que ces derniers soient clairement visibles, et surtout compréhensibles. Il en résulte que l'esprit est nettement plus occupé à se repositionner régulièrement qu'à se jeter corps et âme dans les méandres de la petite et grande histoire. Et cela gâche considérablement le plaisir de lecture ; d'autant que tout cela manque aussi de rythme.
Je ne peux pas dire que ce roman soit mauvais, mais il ne m'a pas touché. Il m'a laissée en dehors et indifférente.

Lien : http://leblogdemimipinson.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
josteinjostein   14 juin 2013
L’Union Pacific isolait les Chinois le plus possible. Dans cette région, ils étaient invisibles sauf quand on avait besoin de main d’oeuvre ou qu’on les accusait de voler le travail des autres
Commenter  J’apprécie          20
josteinjostein   14 juin 2013
Si un homme te demande un jour en mariage, avait-elle dit à sa fille, rappelle-toi que ce n'est pas une bague qu'il te passe au doigt. C'est un harnais.
Commenter  J’apprécie          20
josteinjostein   14 juin 2013
Il n'y a pas d'hommes tués, répondit le médecin. Juste des Chinois.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Brian Leung (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1287 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre