AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2952310173
Éditeur : Organic Editions (01/04/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Béneth, la modeleuse de possibles, a grandi. Elle a laissé le monde imaginaire, qui la protégeait de l'angoisse, s'ouvrir quelque peu. Un diagnostic définitif tombe : "TED". Ces 3 lettres lui évoquent une marque d'appareil ménager ou encore le prénom d'un robot.

Elle se surnomme maintenant...

Boboth, La machine à rêver.

Pour se protéger de l'incompréhension qu'elle suscite autour d'elle, elle se tient à distance, observe,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
JustAWord
  16 juin 2019
Les éditions Organic, c'est une entreprise étonnante et enthousiasmante, celle de proposer aux lecteurs des Petites Bulles d'Univers où chaque nouvelle est agrémentée d'un habillage graphique complet par des artistes singuliers, le tout dans un écrin cartonné soigné qui fait plaisir autant aux yeux qu'aux mains du lecteur.
Pour exemple, voici Boboth, la Machine à rêver, suite de la petite Bébeth (mais parfaitement lisible de façon indépendante) et huitième bulle à enrichir la collection.
Le texte, on le doit à Li-Cam (Cyberland) tandis que la partie graphique résulte quant à elle d'une conjugaison de talents : les sculptures de Laura Vicédo, les dessins de Marion Aureille et l'assemblage graphique de Philippe Aureille. Résultat ? Une plongé étrange mais enivrante dans l'imaginaire de Bébeth, une adolescente par comme les autres.
TED, un ami difficile
Bébeth nous parle à la première personne, entre deux planches où cohabitent des machines farfelues et des dessins en guise de mode d'emplois.
L'adolescente peine en cours, elle n'est Personne et ses camarades de classe la trouvent bizarre. En tentant de survivre, Bébéth s'interroge sur l'attitude de ces autres enfants qu'elle ne comprend pas bien. Bébéth n'est pas idiote, loin de là, elle est juste socialement et émotionnellement diminuée. Ce qui, pour les autres, parait aller de soi devient pour elle une somme d'énigmes parfois terrifiantes et insurmontables. Ces double-sens que l'on donne aux mots et aux sentiments, ces manières de faire et de dire, tout cela revêt un caractère quasi-fantastique pour Bébéth jusqu'à ce qu'elle rentre et je plonge dans Star Trek où Spok lui parle tout particulièrement, personnage perdu dans sa propre logique qui persiste à vouloir comprendre les autres.
Li-Cam donne la parole à une enfant-TED (Troubles Envahissants du Développement ou plus familièrement, autiste). Elle explique avec des mots simples et fragiles la difficulté de vivre dans un monde où rien ne semble conçu pour soi et où les règles n'ont aucun sens. Heureusement, Bébéth peut compter sur un atout que les autres n'ont pas : son imaginaire.
Le multivers des frères de rêves
Entre les lignes et grâce aux dessins et sculptures qui entourent le texte, le lecteur comprend que si Bébéth n'as pas les capacités émotionnelles et sociales de ses camarades, elle possède en elle une infinité de rêves et d'imaginaires, une machine à rêver nommée Boboth. Dans son univers à elle, les monstres sont monnaie courante et la comprennent mieux que les humains de tous les jours. Ce qui effraie Bébéth, ce sont ces choses qui ressemblent trop aux hommes sans en être.
Cet ode à la différence et à l'acceptation des enfants qui ne sont pas nés avec les mêmes capacités ou du moins avec des capacités différentes, Li-Cam la compare aux épreuves des adolescents ordinaires et leurs parents qui divorcent, ou leur paraître qui fait d'eux des autres.
Triste et poignante, Bébéth explique ce qu'elle est en mots et en musique, à moins que ne surgissent une machine à rêver d'un coin inattendu de la page.
Bulle d'univers aussi sensible que sublime, Boboth donne voix aux enfants qui rêvent et qui survivent dans un monde qui semble trop étriqué pour eux. Li-Cam met en mots les curieuses créations graphiques qui gravitent autour de son personnage et nous offre une échappée dans un univers plein de beauté et de tristesses fanées.
Lien : https://justaword.fr/boboth-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ACdeHaenne
  21 avril 2014
Les sculptures de Laura Vicédo sont absolument magnifiques. Ce sont toutes les fameuses machines à rêver du sous-titre, faites à partir d'objets de récupération. Pour ma part, j'y ai trouvé un petit côté steampunk à toutes ces petites inventions souvent improbables mais tellement magiques. Contrairement aux peintures de Bruno Leray dans Cyclones, les oeuvres de Laura Vicédo ne provoquent pas la répulsion ; elles sont ludiques et semblent vouloir s'animer, sortir de la page, comme animées d'une vie propre. Il faut dire que le travail de Philippe Aureille sur les photographies et la maquette doit amplement contribuer à cet effet. N'oublions surtout pas les esquisses stylisées des machines, "simples" dessins au traits noirs réalisés par une Marion Aureille visiblement très inspirée.
Bref, vous l'aurez compris, je suis très fan de ce petit livre-univers assez inclassable, nouvelle graphique qui recèle tout un tas de surprises. Là encore comme pour Cyclones, seul le prix pourrait paraître un peu excessif pour un bouquin aussi court (15€ pour une trentaine de pages). Cependant, comme il s'agit d'un travail collectif, je pense qu'il s'avère amplement justifié.
A.C. de Haenne
Lien : http://les-murmures.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ACdeHaenneACdeHaenne   21 avril 2014
Je suis comme une machine.
Une machine à rêver.

Un Boboth.

Est-ce que les androïdes rêvent de moutons électriques, M. K. Dick ?

Non, ils rêvent qu'ils sont des êtres humains. Ils rêvent de courir dans les champs avec des agneaux au pelage doux comme des nuages.

I, Robot, M. Asimov.
Commenter  J’apprécie          50
JustAWordJustAWord   16 juin 2019
Moi, j’aimerais atténuer mes contours pour me fondre dans le mur, disparaître de ce monde qui me réclame trop d’efforts.
Commenter  J’apprécie          10
JustAWordJustAWord   16 juin 2019
Grâce au rêve, on peut construire le futur au présent.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Li-Cam (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Li-Cam
A l'occasion du salon "Les Utopiales" à Nantes, rencontre avec Li Cam autour de leur ouvrage "Résolution" aux éditions La Volte.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2367209/li-cam-resolution
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3011 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre