AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782072797705
208 pages
Éditeur : Gallimard (15/10/2020)
3.24/5   21 notes
Résumé :
« Je suis née en un temps de haine. Je suis devenue femme en un temps de haine et de vengeance.»

Une nuit, une vie. Désormais une femme âgée, la Colonelle se souvient de sa propre histoire au cours d’une nuit. Son père et son milieu ont fait d’elle une jeune fille impliquée dans les cercles nationalistes ; son mari, le Colonel, a fait d’elle une nazie finlandaise. Il avait trente ans de plus qu’elle et, très vite, leur relation et leur mariage ont été... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
diablotin0
  19 mars 2021
Je n'ai eu aucun plaisir à la lecture de la colonel je n'ai ni aimé l'histoire ni le style la relation entre la narratrice et le colonel de 30 ans de plus qu'elle est une relation violente bestial après un acte particulièrement cruel elle depuis tra et se lira avec un jeune homme de 15 ans tout est malsain du début à la fin.
La seule satisfaction à la lecture de ce roman est de l'avoir terminée.
Commenter  J’apprécie          310
tynn
  09 décembre 2020
« Tel est mon passé, tel que je m'en souviens. »
Depuis l'enfance, celle qui va devenir la Colonelle a un fort désir d'ordre et de discipline, associé à un tempérament rebelle et volontaire. Née dans la Finlande du début 20e siècle, pays appauvri et bousculé de mouvements politiques et guerres intestines, elle est très tôt fascinée par un nationalisme efficace et fonctionnel. Acquise aussi à tout ce qui va avec : théorie raciale, loi du plus fort, culte du héros, psychologie des masses et expansion hégémonique. En deux mots: un ordre nouveau !
Ça vous rappelle quelque chose...?
Monologue pour un autoportrait, la vie de la dite Colonelle (par son couple insolite avec un officier de 30 ans son aîné) est une plongée déconcertante dans une relation amoureuse toxique avec un individu brutal. Un mariage fougueux, violent et destructeur, dont les descriptions factuelles sont assez déroutantes, dénués de tout sentiment amoureux.
S'ajoute une éprouvante litanie d'implications au nazisme triomphant jusqu'aux pires noirceurs du système. Tout l'intérêt est de dessiner en creux la société finlandaise, par une analyse précise et pointue d'une époque historique compliquée, déterminante pour les choix des individus.
Soumission amoureuse, soumission au choix politique: c'est en effet la loi du plus fort qui prévaut et qui impose un dépassement de soi pour y survivre et imaginer un futur.
Un curieux destin de personnage féminin sans affect porté par une écriture abrupte. On garde en bouche les beautés de la Laponie. Pour le reste, le roman, tant par sa forme que son fond m'est apparu un peu indigeste
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
traversay
  29 octobre 2020
La colonelle de Rosa Liksom est à déconseiller fortement aux âmes sensibles et romantiques. Comme l'aurait dit Audiard, c'est du brutal ! le livre est narré par une vieille femme finlandaise qui se souvient de sa jeunesse marquée par son adhésion enthousiaste aux idées venues d'Allemagne, avec le National-Socialisme triomphant, à l'orée de la deuxième guerre mondiale. L'héroïne du roman va traverser cette époque trouble, où la Finlande combattit l'URSS puis l'Allemagne, en gardant ses convictions jusqu'à la chute du Reich. Pas étonnant qu'elle soit tombée dans les filets d'un ami de la famille (Le colonel), bien plus âgé qu'elle et avec la réputation d'un homme à femmes et d'un caractériel. Une liaison qui durera, jusqu'au mariage, avant que la violence de ce militaire, y compris aux dépens de sa compagne, ne devienne proprement insoutenable. Il y a un côté bestial dans le livre, avec beaucoup de scènes de sexe qui auraient pu d'ailleurs être réduites sans attenter à l'intensité du roman. Néanmoins, c'est un aspect mal connu de l'histoire finlandaise qui nous est présenté, sans filtre, dans un style incisif et très efficace. Heureusement, Rosa Liksom desserre parfois l'étreinte et la cruauté de l'ensemble par des descriptions très lyriques de la nature lapone, si chère au coeur de la romancière. le livre est relativement court mais très dense et passionnant, non seulement pour sa description d'une époque brouillée, abordée frontalement et sans jugement aucun, mais aussi par le portrait d'une femme complexe, à la fois soumise et libérée, qui assume ses mauvais choix jusqu'à la lie, avant une hypothétique rémission.
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Squirelito
  08 décembre 2020
Au crépuscule de sa vie, une femme songe en une nuit à ce qu'a été sa vie dans cette Finlande déchirée entre le bloc soviétique et le rouleau compresseur nazi. Ses parents, dont la mère qui manipulait facilement le fouet, ont fait d'elle une femme complexe, à la fois autoritaire et soumise, dure et contemplative, rigoriste et libérée sexuellement.
Très jeune, par les relations de son père, elle baigne dans l'idéologie nazie et rencontre souvent un Colonel aussi fascinant que déconcertant. Malgré sa violence notoire, sa réputation de queutard et ses exactions sur ses semblables, la jeune fille en tombe éperdument amoureuse et se met en couple avec lui. Epousant tous les deux les mêmes convictions idéologiques sanguinaires ils s'entendent parfaitement jusqu'au jour où il accepte enfin de se marier. Là, tout dérive à l'image de la défaite allemande en terre finlandaise. de plus en plus irascible, le Colonel vieillissant – 30 ans séparent le couple – agite une main devenant de plus en plus leste au fur et à mesure que ses couilles ramollissent. A force, la Colonelle arrive à s'enfuir pour retrouver la liberté ou du moins tenter de la retrouver. Mais ce sont encore d'autres événements qui l'attendent.
Un roman étrangement construit et qui pourrait ressembler en un long monologue. Pourtant, l'intérêt augmente au fil des pages, un destin de femme peu ordinaire avec la singularité d'une écriture qui oscille entre la dureté des faits et la luminosité de l'espace, entre la brutalité des êtres et le regard posé sur un environnement serein et propice à l'onirisme. S'ajoute l'intérêt de retrouver une partie de l'histoire finlandaise, encore proche mais passablement oubliée : l'époque de l'invasion de l'URSS – avec le régime ubuesque de la République démocratique finlandaise – puis de l'incorporation du pays dans les territoires de l'Axe lorsqu'en 1941 l'Allemagne nazie envahit le géant soviétique. Suivront des années difficiles, la guerre ayant laissé un champ de ruines.
Si la violence des faits et l'attitude de cette femme assumant sa face sombre peuvent déconcerter, s'ouvre une lumière sur la nature avec des descriptions proches de la béatitude et qui met le lecteur dans une sorte de lévitation par rapport à la pesanteur du conflit extérieur et intérieur de la Colonelle.
Lien : https://squirelito.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sofiert
  29 novembre 2020
Ce roman étrange nous fait découvrir la complicité entre les finlandais et les nazis durant la seconde guerre mondiale. Cette complicité s'incarne chez le colonel, un homme vieillissant, cruel et égocentrique, colérique et cultivé, mais capable de susciter la passion d'une jeune fille de trente ans sa cadette.
Cette jeune fille, fiancée du colonel, va l'accompagner tout au long de la guerre en Allemagne, en Pologne et en Finlande. Elle sera même responsable de la comptabilité des morts dans les camps d'extermination et ne manifestera aucune compassion.
Après le mariage, elle sera victime de lourdes violences conjugales et finira par quitter le vieux colonel pour un jeune garçon de 15 ans, qu'elle épousera lorsqu'il aura 17 ans.
Etrange roman donc, puisque les faits sont énoncés avec une grande froideur, sans le moindre affect si ce n'est lors de l'évocation vd'une nature, par ailleurs très présente.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2020
La guerre, au total, n’a fait qu’intensifier les sentiments que le Colonel et moi éprouvions l’un pour l’autre et approfondir notre relation. La proximité de la mort
agissait comme un aimant. Je n’ai jamais été aussi vivante qu’alors. Dans le tumulte de la guerre, le sens de l’humour du Colonel brillait de tout son éclat. Sa compréhension des situations était d’une incroyable profondeur, et ses remarques étaient si mordantes qu’il m’arrivait de rire sans pouvoir m’arrêter. Il savait comment charmer les belles jeunes femmes intelligentes, et l’étendue
de ses connaissances méritait une mention spéciale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SofiertSofiert   29 novembre 2020
Maintenant je pense que les nazis n'ont pas disparu avec le suicide de Hitler, mais que chaque fois que on leur en donne la possibilité, de nouveaux nazis et fascistes voient le jour, car l'homme est ainsi fait. Nous répétons les mêmes erreurs, et nous en attendons un résultat différent. En chacun de nous, l'amour et la charité cohabitent avec la cruauté, la dureté de cœur et l'indifférence.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2020
Quand on écrit, on est ailleurs, dans son propre monde, et tous les autres passent en quelque sorte à l’arrière-plan. Mais je ne voulais pas arrêter, parce que plus le Colonel me rabaissait, moins j’existais. À la fin, j’en suis venue à ne plus exister que quand j’écrivais. Je me suis donc décidée à coucher mes mots sur le papier en secret, quand le Colonel n’était pas là pour me voir, ou, s’il était à la maison,à me réfugier avec mon cahier dans le vestiaire du sauna. J’ai écrit tous mes livres à la main jusqu’à ce que je m’installe avec Tuomas. J’ai alors pu m’acheter une machine à écrire. Elle est devenue ma meilleure amie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2020
J’étais pleinement acquise à la philosophie des lottas et des gardes civiques, fondée sur un sentiment de supériorité ainsi que sur l’idéalisme allemand, la haine des Russes et la conviction que nous avions pour devoir de réunir dans une Grande Finlande tous les peuples de langue finnoise. Avec pour socle une sainte trinité : famille, religion, patrie. Ça m’allait. Je m’étais donné pour mission de convertir le monde entier à ma foi dans la Garde civique. J’étais incapable de me taire, même à table. Maman n’en pouvait plus de mes discours, car ses sympathies allaient fondamentalement aux fennomanes et aux sociaux-libéraux, à l’instar de papa dans sa jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2020
Selon lui, Staline ne comprenait rien à l’art de la guerre les Russes n’étaient pas de taille à se battre, c’étaient des sous-hommes qui n’avaient même pas de fusils corrects. Pendant la guerre, le Colonel a néanmoins commencé à éprouver du respect pour le dictateur Staline, car il était à l’évidence capable de souplesse. À la fin des hostilités, il professait que le Führer était un génie, mais qu’il n’avait pas le sens de la mesure et ne savait donc pas s’arrêter, tandis que
Staline avait su gouverner les Russes au gré des événements, virer de bord et modifier ses plans au débotté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Rosa Liksom (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rosa Liksom
Découvrez l'entretien accordé par Rosa Lisom à l'occasion de la parution de la colonelle.
Rosa Liksom évoque l'héroïne de son nouveau roman, un personnage féminin très fort. Avec La colonelle, elle livre le portrait d'une femme complexe, à la fois libérée sexuellement et ouverte aux tendances les plus autoritaires, à la fois soumise à son mari et sujette à de véritables extases dans la nature. Dans un style âpre et lumineux, c'est l'histoire d'une femme qui, très tôt, a perdu le contrôle de son avenir. C'est le destin d'une femme emblématique de l'histoire de la Finlande, pays forcé de combattre à la fois la Russie et le Troisième Reich. Que peut-on pardonner ? Et combien de fois peut-on recommencer sa vie ?
En savoir plus : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Du-monde-entier/La-colonelle
+ Lire la suite
autres livres classés : finlandeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
125 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre