AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2955556602
Éditeur : Atacas Editions (15/04/2016)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Les aventures picaresques et rocambolesques de Tarko (12 ans) et de sa sœur Lou (10 ans) au cœur de l'Amazonie brésilienne où leur petit avion s'est abîmé. Confrontés tout d'abord à la présence inexpliquée de dinosaures, ils sont sauvés de justesse par l'aventurier Toulouse et son guide indien Mato Grosso qui les prennent sous leur protection. Mais ils comprennent vite deux choses : une curieuse confrérie de sept shamans complètement loufoques s'intéresse de beaucou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
SMadJ
  28 avril 2016
"Tarko T1 L'Homme à l'oeil de diamant" de Ian Manook - la chronique à malices !
Après deux Yeruldelgger musclés, aux biceps impressionnants, c'est au tour de Tarko la p'tite crevette de 12 ans de vivre les aventures les plus folles sous la plume narquoise de Ian Manook !
Alors c'est sûr que j'prends des risques là en le traitant de "p'tite crevette" le Tarko tant il est susceptible et bouillonne déjà intérieurement de l'appellation insultante.
V'là t'y pas qu'il se venge en me faisant du chantage : "Parce que si tu n'écris pas une bonne chronique et que tu ne t'excuses pas de m'avoir traité de crevette, j'arrête de respirer" me menace-t-il, tout comme le capricieux Pépé dans « Astérix en Hispanie ». Il en est capable le bougre de me causer des troubles, de parasiter et phagocyter ma chronique.
Alors oui, je cède aux sirènes du chantage et j'écris sous la contrainte d'une mygale lâchée dans mon dos, d'un anaconda qui s'approche perfidement, des dents trop longues et acérées d'un raptor et de la réduction de tête auxquels me vouent les guerriers amazoniens. Pfiouuuu... C'est pas de tout repos de chroniquer un "Tarko". Ian Manook m'avait prévenu de sa puissante voix rocailleuse : "c'est pour les enfants, David. Si c'est trop rapide pour toi, c'est qu't'es trop vieux !"
Avec "Tarko", Ian Manook nous propose un ride hallucinant, melting-pot de toutes les attentes geekesques : un peu de Jurassic Park, un peu de Spirou, de James Bond, d'Allan Quatermain, d'Indiana Jones, de Jo et Zette (pour les plus anciens)...
Bon le mioche a un défaut, il cause, il cause, il piaille, il prend la tête. Heureusement l'auteur à la bonne idée de l'assommer souvent. C'est salvateur pour le lecteur.
L'action tourbillonne, éructe, érupte, va trop vite sans doute pour qu'on ait le temps de s'approprier les personnages. Ian Manook me rappelle de sa puissante voix rocailleuse : "c'est pour les enfants, David. Si c'est trop rapide pour toi, c'est qu't'es trop vieux !". Ah ben zut, il me lâche plus le gonze...
Tarko n'est pas un personnage de tout repos vous l'aurez compris, il râle, il chouine, il râle, il houspille tout le casting y compris l'auteur qu'il ne ménage pas.
A la manière d'un Deadpool, le personnage s'adresse constamment aux lecteurs qu'il prend à témoin, pas dupe d'être un personnage de papier mais conscient que l'auteur est à sa merci et son bon vouloir et vice et versa d'ailleurs.
Drôle, pétillant de vie, l'auteur dans ce livre s'amuse à bousculer les codes de la littérature jeunesse (à conseiller à partir de 10 ans) pour nous proposer une construction atypique, déformatée, jouant avec les grosseurs de police pour souligner le propos. Un roman frais et original. On sent vraiment à quel point l'auteur s'est amusé et a pris du plaisir. du coup, c'est communicatif.
Les aventures de Tarko, déjà publiés sous le nom "Les Bertignac" (prix Gullli 2012, excusez du peu) est une réédition revisitée et enrichie qui va se décliner en trilogie (L'homme à l'oeil de diamant étant le tome 1) proposant son lot de nouveautés et d'inédit au fur et à mesure des volumes. Et la suite sera publiée dans l'année. Heureusement car la fin est volontairement abrupte vu que la p'tite crevette Tarko n'en fait qu'à sa tête…
Allez reviens petit, c'est pour rire... Reprends ton souffle, tu es écarlate ! 3,5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
gruz
  15 avril 2016
Ian Manook est connu pour sa formidable série de polars se déroulant en Mongolie, Yeruldelgger. Ce serait cependant une erreur de restreindre la carrière de l'écrivain à ces seuls romans, lui qui a touché à bien d'autres domaines.
Ian Manook se lance donc dans le roman pour la jeunesse ? C'est plus subtil que ça, en fait. L'expérience était déjà lancée avant qu'il nous emmène en Mongolie, puisque son roman Les Bertignac avait obtenu le Prix Gulli du meilleur roman jeunesse 2012.
Kesako, Tarko, alors ? Il s'agit de ce précédent roman, entièrement retravaillé, qu'il a découpé en deux volumes et pour lequel il a écrit un troisième tome pour en faire une trilogie (et ainsi lui donner la place qu'il mérite). Tarko, l'homme à l'oeil de diamant est donc le premier tome de cette trilogie.
Que viens-je faire dans cette aventure, me direz-vous, moi le lecteur assidu de thrillers ? En fait, je suis tellement fan de l'auteur que j'ai voulu retrouver un peu de mon enfance à cette occasion et découvrir ce qu'il pouvait proposer aux jeunes ados (pour les 10-15 ans, je dirais).
Et j'ai bien fait ! Parce que les aventures de Tarko (12 ans) et de sa soeur Lou (10 ans) m'ont fait passer d'excellents moments, plein de sourires. Franchement, voilà vraiment de la bonne littérature pour les jeunes, telle que je me l'imagine : pleine d'inventivité et de drôlerie, avec de constants retournements de situation. Une littérature qui ne prend pas les jeunes pour des crétins et qui ne fait aucune concession à la médiocrité ambiante concernant notre belle langue. Et puis, avec Ian Manook, quand un personnage meurt, il meurt pour de bon (pas comme dans la plupart des livres jeunesse).
Basée sur son expérience de voyage au Brésil (treize mois en forêt dans le Mato Grosso), cette histoire regorge donc d'imagination. Ian Manook en fait des tonnes sans jamais en faire trop, c'est paradoxal et c'est ça le génie d'un bon écrivain. Il y a de quoi capter constamment l'attention du jeune (ou moins jeune) lecteur pour lui faire passer un chouette moment et lui apprendre des choses au passage.
C'est l'autre bon point de ce roman, arriver à parler de nombreux sujets pour au final donner l'impression au lecteur de s'être amusé tout en s'informant sur des thèmes aussi divers que la foudre, la digestion du caïman ou les effets du curare. le « vieux » que je suis a appris une foultitude de petits trucs, c'est dire !
Et l'auteur lui aussi s'amuse, ça se sent ! Entre ces histoires de dinosaures qui débarquent en pleine jungle et sa manière inventive de conter son récit, on sent vraiment qu'il prend autant de plaisir qu'il espère en donner. Il joue avec la typographie du texte, par exemple, et permet à son jeune héros d'interpeller le lecteur (et même l'auteur quand il trouve que celui-ci va un peu trop loin):-).
Si vous cherchez un livre jeunesse qui n'est pas un attrape couillon et qui respecte ses lecteurs tout en cherchant constamment à lui faire plaisir, vous devriez miser sur ces aventures de Tarko. Pour ma part, je serai content de retrouver mon âme d'enfant lors des deux tomes suivants.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Taylor
  04 juillet 2016
On connait Ian Manook et son désormais célèbre Yeruldelgger. Mais l'auteur a plus d'un tour dans sa besace et le voici qui revient avec une série jeunesse.
Le héros, Tarko, 12 ans, aspirait à une vie tranquille avec sa soeur et ses parents. Oui mais c'est sans compter les facéties de son créateur. Il va lui en arriver de belles à Tarko : crash d'avion, noyade, ensorcellement, enlèvement, course poursuite par un dinosaure.
Autant dire que ce n'est pas de tout repos. A chaque chapitre, il arrive quelque chose, le lecteur n'a pas le temps de souffler et les héros non plus.
Tarko n'est pas hyper téméraire au contraire de sa soeur. Alors, vivre autant d'aventures en peu de temps il faut qu'il partage. C'est pourquoi il entame des grandes conversations avec le lecteur et râle quand celui-ci ne répond pas.
Mine de rien, entre deux courses poursuites, on apprend beaucoup de choses sur la faune amazonienne et sur plein d'autres choses encore.
J'ai hâte de lire la suite des aventures rafraichissantes du petit héros. Rendez-vous donc en octobre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
meliewolff
  06 juin 2016
Un premier tome addictif qui donne envie de savoir la suite même quand on a trois fois 10 ans... et plus !
Mon avis :
Le style apporté par l'auteur donne une irrépressible envie de prendre une moue boudeuse et de faire un avis sur le même ton, mais un bel oiseau sur son arbre perché a déjà fait honneur à Ian Manook et surtout à Tarko à travers une chronique d'enfer que je vous invite à aller voir (en cliquant ici par exemple https://cestcontagieux.com/2016/04/28/tarko-t1-lhomme-a-loeil-de-diamant-de-ian-manook-la-chronique-a-malices/).
Je vous disais donc que l'auteur a parfaitement saisi le concept du livre jeunesse (on va dire à partir de 10-11 ans même si les plus matures peuvent s'y coller dès 9 ans - ce que mon grand fera) en brisant le quatrième mur (référence aux comédiens sur scène qui s'adressent directement ou reconnaissent le public et au cinéma quand des acteurs le font au travers de la caméra). Mais pas que, ah oui l'auteur va encore plus loin parce qu'il y ajoute une autre dimension, Ian Manook est même un personnage à part entière... Tarko s'adresse à nous sous le ton de la confidence tout en se plaignant de la plume perverse de l'auteur.
Ah oui parce notre jeune ami de 12 ans va en vivre des aventures rocambolesques avec sa soeur Lou (10 ans). L'auteur ne va pas lui laisser une seconde de répit, et l'on s'en délecte aux dépens de notre confident qui ne se prive pas de nous le reprocher.
Encore beaucoup de malice en utilisant une typographie différente selon que le personnage chuchote ou hurle, procurant ainsi une immersion totale dans le récit. Et il faut dire aussi qu'il parle à l'enfant à travers son personnage comme un vrai garçon de 12 ans parlerait à son copain, pas de demi-mesure, pas de faux-semblants, la vérité vraie, je vous jure.
Dans cette histoire vous trouverez des mygales, des dinosaures, des indiens, des serpents, une jungle hostile... bref de quoi faire rêver nos chères têtes blondes qui aspirent à vivre de grandes aventures. Un livre pour garçons mais aussi pour filles, la petite Lou est vraiment un personnage fort que mes petites camarades devraient apprécier, bah quoi c'est pas nous le sexe fort ? (Who run the world ? Girls !).
4.5/5
Lien : http://the-love-book.eklablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Ian Manook (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ian Manook
En Alaska, tout chasseur peut devenir une proie. Et avec son dernier roman, "Crow", tous les lecteurs de polar sont des cibles pour Ian Manook. Une fois touché, impossible de se défaire de ses histoires redoutables. BePolar l'attend de pied ferme avec une rafale de questions...
Découvrez toutes les interviews de Quais du Polar : https://bit.ly/2UAHsed
autres livres classés : dinosaureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1078 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre