AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782917035214
244 pages
Éditeur : Malpertuis éditions (01/11/2011)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
« Ces heures de travail auprès de la princesse se résument à un examen précis de son état cardiaque, mais je ne peux m’empêcher d’observer l’évolution morbide de l’organisme : depuis plusieurs semaines à présent, des plaques rougeâtres sont apparues sur la peau de la centenaire, et son odeur corporelle se fait de jour en jour plus forte, avec des relents de muqueuses moisies, de varech et d’iode. Le corps de cette femme est si étrange ! Tout corps est un système, ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Rubinowy
  06 juin 2014
Contes des nuits de sang, c'est d'abord un univers glauque et oppressant qui happe le lecteur sans pour autant le terrifier.
C'est avec une écriture riche, très précise et visuelle, aussi tranchante qu'une lame de rasoir que Laurent Mantese, nous entraine dans les abimes angoissantes de l'être humain.
" -L'homme est un poison, un virus, une étrange et redoutable maladie"
Les premières nouvelles sont plutôt d'ordre psychologique, psychanalytique.
La démence des êtres devenus, enragés, complétement dérangés, incontrôlables est représentée de façon admirable avec la précision d'une horloge suisse.
Au fil des pages, aux actes coupables des hommes,s'ajoutent quelques créatures maléfiques et leurs cruautés bestiales, qui m'ont laissé quelques frissons d' écoeurement.
Brillant .
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   17 octobre 2014
Elle ne parle pas, mais sa grâce parle pour elle. Souvent je me surprends à rêver de ses courbes aux formes généreuses, à entreprendre un voyage imaginaire le long de ses hanches souples et fières, sur la couronne ronde et charnue de sa poitrine maternelle, jusqu’au royaume mystérieux et ombré de sa croupe où doit couler l’eau d’éternelle vigueur !

« La maison de l’araignée »

Commenter  J’apprécie          230
RubinowyRubinowy   04 juin 2014
Ma solitude est belle
Elle est celle des loups.
Je vais par les étangs,
Je bois aux mares impures,
Calme et guettant, l'horizon
Dans la chaleur de mes genoux.
On m'a payé, jadis,
Et j'ai donné les miens.

J'ai connu la potence et relevé
Ma tête qui tremblait dans les orages.
Le chagrin qui m'habite est un autre mensonge,
Une autre trahison,
Je vis dans les tranchées d'une guerre oubliée,
Je cause avec les morts, les grands morts innocents,
Ce sont eux qui m'appellent,
Au matin,
Leurs voix fêlés se mêlent au rire des corbeaux.

J'ai frappé à des portes ouvertes et dormi
Sous des ponts indolents.
Chaque geste a suffi
Pour éloigner de moi les gardiens de troupeaux,
Les fantômes,
Les chiens.
La nuit qui me convient et une nuit de lune basse,
Nuit de rats,
Et de restes humains.

Ma solitude est belle
Elle est celle des loups.
Je vais par les étangs,
Je bois aux marres impures,
Calme, et guettant l'horizon
Dans la chaleur de mes genoux.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pars vite et reviens tard, Fred Vargas,2002

Comment s'appelle l'enquêteur et personnage principale de l'histoire ?

Hercule Poirot
Théo Vautrin
Jean-Baptiste Adamsberg
Azziz Bouzelouf

10 questions
250 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre