AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Valérie Linder (Autre)Valérie Linder (Autre)
EAN : 9782359841299
24 pages
Éditeur : Esperluète éditions (20/08/2020)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Après "Les gestes du linge", Amandine Marembert et Valérie Linder explorent ensemble les gestes du jardin.
On retrouve avec plaisir la poésie du quotidien, la transmission familiale, le labeur du potager, la joie simple d’être ensemble les mains dans la terre que ces deux observatrices nous racontent par petites touches impressionnistes…
Le jardin, c’est surtout du travail, mais ausi la joie de la récolte ou la douceur de la rêverie et de la sieste. Le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
arwenity
  25 septembre 2020
Livre reçu dans le cadre de Masse Critique et pour lequel je remercie Babelio et Esperluète éditions.
Ce livre est la deuxième partie d'un triptyque écrit par les deux auteurs et pour lequel est déjà paru Les gestes du linge. Un troisième opus et d'ores et déjà prévu et devrait s'intituler Les gestes de la cuisine.
Edité dans la collection « Cahiers », c'est en effet un petit livre de 24 pages qui m'a séduite par sa présentation. C'est un beau livre-objet avec une couverture amovible cartonnée au grain agréable sous les doigts et joliment illustrée, enveloppant un petit cahier au papier très doux.
En ouvrant le livre on découvre ensuite les mots d'Amandine Marembert qui se mêlent sur toutes les pages aux aquarelles et aux dessins de Valérie Linder. C'est le récit poétique d'une saison au jardin, de ses gestes si souvent répétés et transmis de génération en génération. Les souvenirs ressurgissent : « dans le jardin vivent des plantes de mes grands-parents, de mes parents, divisées pour renaître » et font partie de ce moment hors du temps qu'est le jardinage.
Les illustrations de Valérie Linder sont vraiment très belles et complètent admirablement le texte pour plonger le lecteur dans cette petite bulle de tranquillité familière et rassurante.
Ce n'est pas forcément le genre de livre que j'ai l'habitude de lire. En première lecture j'ai été assez décontenancée de l'avoir si rapidement fini ainsi que de l'écriture du texte à la façon d'un poème. Puis, je l'ai relu, plusieurs fois, à des moments différents de la journée et j'ai aimé cette évasion, si fugace soit-elle, dans le jardin familial, notre jardin secret.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
cathulu
  26 septembre 2020
Sans ponctuation, sans majuscules, comme un fragment de discours entamé avant et qui se poursuivra plus tard, le texte d'Amandine Marembert raconte Les gestes du jardin. Car le jardin n'a pas de fin et se poursuit à travers les générations ,à travers les gestes transmis, à travers les plantes "de mes grands-parents, de mes parents, divisées pour renaître" mais aussi dans la cohabitation des âges de la vie:
"piochons ensemble
la petite fille que j'étais à huit ans
dans les rangs du jardin
ma petite fille de dix ans
et moi devenue mère"
Elle souligne les différences ténues entre l'enfance et le présent, s'attache aux sensations, aux gestes qui "s'additionnent sans jamais se retrancher", aux matières, aux plantes, aux "mots tus", à tout ce qui fait la structure, l'épaisseur indicible du jardin et qui est aussi souligné par les illustrations douces et poétiques de Valérie Linder.
Et le poème de se terminer sur une promesse: celles des graines mises en sachets par des petites mains pour le printemps prochain.
Un magnifique objet-livre qui file sur l'étagère des indispensables.


Une grand merci aux Éditions Esperluette qui font un travail formidable et à Babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Jenndrix
  09 octobre 2020
Au jardin
les souvenirs grimperont
Enfance citadine
Maturité végétale
Aïeux essaimés.
Corps en mouvement
temps en suspens
Assujetti à la terre : odeurs, couleurs, fraicheur
Un abandon à la pousse et la création
Un univers gustatif en éclosion.
Un ouvrage court et délicat. Un doux cadeau sensoriel qui résonne à l'oeil, palpite à l'oreille.
Une poésie du quotidien associée à l'élégance d'un graphisme pastel, épuré. Cet ouvrage est un remontant, un chocolat chaud sous la couette, une méditation sur l'herbe d'un jardin à déguster, livre ou sarcloir à la main.
Commenter  J’apprécie          61
Isa24
  16 octobre 2020
Un petit bijou de poésie et de dessins tout en douceur et en couleurs qui me donne envie de découvrir les autres ouvrages d'Amandine Marembert ainsi que de remercier encore et encore les éditions &esperluète pour leur travail si précieux...
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Isa24Isa24   16 octobre 2020
déraciner au couteau de cuisine sans manche
greliner la terre la griffer
tailler les branches mortes
sous le soleil la pluie le gris

les habits de jardin nous transforment
foulard pull trop court sabots chaussettes percées
maillot taché jean sali
genoux à terre

quelle épouvantaille suis-je
Commenter  J’apprécie          22
arwenityarwenity   25 septembre 2020
la petite fille que j'étais à huit ans
dans les rangs du jardin
ma petite fille de dix ans
et moi devenue mère
nous piochons à trois dans l'espace-temps
de nos gestes répétés
Commenter  J’apprécie          40
Isa24Isa24   16 octobre 2020
au jardin je vais
des heures et des heures
le temps s’arrête
je rentre boire à la cuisine
il est déjà le temps d’un repas

les mains dans la terre
arrêtent les aiguilles
au cadran solaire
Commenter  J’apprécie          31
cathulucathulu   26 septembre 2020
bordurer rabibocher
les mains réparent des bouts de terre
                                                     et de végétaux
sans autre outil que l'idée
qui redonne vie à ce qui s'étiole
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : transmissionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le mal-aimé

Quelle est la fin du film d'animation "Le Bossu de Notre-Dame", librement adapté du roman de Victor Hugo par les studios Disney ?

Quasimodo se laisse mourir, après la pendaison d'Esmeralda
Quasimodo est acclamé par la foule et est accepté dans la société

8 questions
6 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre