AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749937052
Éditeur : Michel Lafon (14/03/2019)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Dylan est saine et sauve. Elle a échappé de justesse à un terrible accident. Du moins, c'est ce qu'elle croit. Car le paysage désolé qui l'entoure n'a plus rien de l'Écosse. C'est une plaine dévastée hantée par des esprits. Et le garçon qui l'y attend n'a rien d'ordinaire.Il s'agit de Tristan, le Passeur chargé de l'amener dans l'au-delà. Mais cette fois, tout est différent. Car cette fois, Tristan brise le plus sacré des interdits. Il tombe amoureux. Et cette trans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  05 mai 2019
J'aime beaucoup les histoires d'âmes, de passeurs, d'au-delà. Chaque auteur a sa propre vision dans les romans de ce genre de ce moment où nous quittons la vie et de ce qui s'ensuit après.
Claire McFall va nous présenter ainsi sa propre conception agrémentée d'un élément « perturbateur ». Ou en bref, « quand l'amour s'en mêle, le principal est-il sa mission ou cet amour ? ».
Ici Claire McFall nous amène à suivre Dylan, une jeune femme de 15 ans, un peu rebelle dans son coeur mais surtout effacée avec ses camarades pour ne pas être la cible des moqueries et des quolibets. L'adolescence est un âge difficile pour certains et Dylan en fait partie car elle ne se sent pas de rentrer dans un moule prédéfini d'adolescente écervelée et gloussante. du coup, elle est à l'écart de par son propre choix mais aussi les rejets des autres quand ils ne la briment pas.
Un événement inattendu va se présenter à elle et l'amener à quitter sa ville le temps d'un weekend pour Aberdeen. Une retrouvaille importante pour elle va avoir lieu.
Ce qu'elle ne sait pas encore c'est que celui qu'elle va rencontrer n'est pas celui qui était prévu et que de là tout son avenir va en être chamboulé.
La rencontre improbable entre Dylan et Tristan dans ce lieu tout aussi incertain est l'occasion de découvrir la jeune fille sous un angle différent. Même si elle n'est pas fière face au garçon, elle le suit tout de même avec confiance et comme un sentiment d'obligation.
Mais contrairement à certains elle va se poser beaucoup de questions et obliger Tristan à y répondre. En cela elle diffère des autres qu'il a précédemment accompagnés. Mais elle n'est pas non plus pareille car ses questions ne concerneront pas seulement son nouveau quotidien. Elle veut comprendre : ce qu'elle fait là, ce qu'il fait là lui aussi, en quoi ils interagissent l'un l'autre ou non.
Sous couvert d'âmes, de passeurs et de démons, l'auteur va nous faire réagir au-delà des apparences. Car si elles sont souvent trompeuses dans la vraie vie c'est peu différent là-bas. Dylan va ainsi, de par sa curiosité, son grand coeur et une maturité surprenante face à cette nouvelle situation pour elle, faire réagir celui qui n'est habituellement qu'un accompagnant.
La première partie de ce roman m'a emportée sur un long fleuve tranquille. La lecture en était agréable et le récit intéressant sans toutefois me donner des palpitations.
J'ai ainsi beaucoup aimé la façon de faire de l'auteure. Avec une plume légère mais qui sait aussi mettre de la profondeur quand il le faut, Claire McFall nous entraine dans son univers. Elle nous donne une image de l'après-vie surprenante et que j'ai apprécié découvrir par les yeux de Dylan. Car justement c'est par ses yeux que nous verrons les choses. Même Tristan, habitué des lieux et de sa mission va s'apercevoir que son regard change à côtoyer cette jeune fille pas comme les autres.
Le synopsis ne nous laisse pas beaucoup de suspense quant à une éventuelle romance, ce qui fait que nous attendons patiemment et attentivement l'auteure au tournant pour voir la façon dont elle va l'enclencher mais surtout la rendre attrayante et poignante pour le lecteur.
Et puis il y a les interdits ! Ceux qui n'ont jamais posé de problème à Tristan ... jusqu'à ce jour.
C'est pourtant la seconde partie qui m'a forcée à revoir un jugement sympa mais sans plus sur cette lecture.
Dylan pour une raison que vous découvrirez a changé. Elle s'est prise en main et a décidé des choses vraiment surprenantes. Elle a fait aussi des découvertes vraiment intéressantes qui donnent une vision manichéenne de l'après. En cela elle va changer totalement le rythme de ce récit. Il devient alors plus tendu, plus conflictuel. J'ai enfin ressenti autre chose qu'un simple bonheur de m'immerger dans ma lecture. La situation a réveillé le lecteur passif que j'étais pour me forcer à plonger plus profond dans son récit. Et je me suis régalée jusqu'à la dernière page qui nous laisse un sentiment entre ombre et lumière et une question ?
Où nous emmène l'auteure ? Mais quelque que soit le chemin, je vous assure d'ores et déjà que je le suivrai avec enthousiasme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Walkyrie29
  30 mai 2019
Une romance YA, oui, mais surtout une ambiance douce, fantomatique, avec une bonne touche de noirceur et de violence… le temps s'écoule autrement dans cet ouvrage et le lecteur est indéniablement emporté dans un autre univers, entre l'Écosse et le monde des morts, efficace et déroutant.
Dylan est une adolescente écossaise comme beaucoup d'autres. Élevée par sa mère, elle n'a jamais vraiment connu son père. Cependant, un jour après avoir repris contact avec ce dernier, elle décide de le rejoindre pour un week end de retrouvaille. Alors embarquée à bord d'un train, un bruit éclate et c'est le trou noir. Dylan se réveille seule, aveuglée et perturbée de milles sensations étranges, elle finit par sortir du train, puis du tunnel dans lequel ce dernier était coincé, persuadée que les secours l'ont oubliée. A la lumière du jour, le paysage écossais apparaît, silencieux et dénué de toutes traces de civilisation, là un jeune homme assis la regarde, elle s'approche convaincue qu'il s'agit d'un autre rescapé de l'accident. En réalité, Dylan est dans l'entre-deux, un monde où les esprits demeurent, attaquants leurs proies dès qu'il fait sombre, pour les emporter profondément sous terre. le jeune homme est en réalité Tristan, le passeur qui l'accompagnera et l'aidera à traverser ce monde hostile pour qu'elle puisse rejoindre l'au-delà et que son âme repose en paix. Mais, la rencontre entre les deux êtres ne va pas se passer comme prévu, le protecteur vacille face à cette âme nettement plus perspicace et attentive que les autres…
J'avoue avoir beaucoup aimé ce premier tome, particulièrement pour son univers et son ambiance qui m'ont littéralement emportée ailleurs, comme dans un état second, une sorte de torpeur livresque, intemporelle et dépaysante. L'auteure étant écossaise, l'intrigue se passe en Écosse, on est surtout baladé dans la vision de l'Écosse de l'héroïne à laquelle vient se greffer un aspect fantastique et divin. Ainsi on traverse des paysages sans bruit, où règne une atmosphère à la fois lourde, lente, mais aussi éprise d'une certaine liberté et de lumière, entrecoupée cependant de moments plus sombres, plus violents et plus haletants où tapis dans l'ombre, des esprits avides quêtent les faiblesses des nouvelles âmes durant leur traversée. On est donc dans un univers contrasté, le pays s'y prête bien ayant déjà tout un folklore légendaire où la pluie et la brume accentuent davantage son côté ténébreux et sauvage. L'intrigue est assez lente, on est dans un dynamisme assez retenu, les jours passent, s'étirent plus ou moins en longueurs, les refuges (zone sécurisée où se réfugient l'âme et son passeur pour la nuit) s'accumulent, on approche peu à peu de la fin du voyage avec le danger qui grandit toujours plus, c'est très centré sur les deux personnages, assez peu sur ce qui les entoure finalement, on a une espèce de huit-clos silencieux et déroutant, mais aussi presque apaisant. C'est dans cette ambiance bien particulière que naviguent deux personnages qui vont nouer une relation inédite et surtout interdite. Personnellement, j'ai beaucoup aimé ce choix de dynamique, cet aspect un peu contemplatif par moment, les échanges entre les deux personnages et voir naître l'étincelle de sentiments dans leur coeur.
Parlons en de ces deux protagonistes, soyons clairs, ce ne sont pas les plus originaux qui soit mais ils sont plutôt bien posés et attachants. Dylan est une jeune adolescente sans réelle expérience mais qui se révèle forte, intelligente et prête à accepter ce qui lui arrive avec une aisance déconcertante. Elle n'est pas égocentrique mais plutôt empathique, j'ai bien aimé cette forme de naïveté et ce caractère un peu têtu du personnage. Tristan est plus en retrait, plus silencieux et surtout plus mystérieux, on sent qu'il est là pour sa mission et rien d'autre, pourtant la carapace se fêle face à cette rencontre inhabituelle. L'échange et la relation des deux personnages sont pleins de non-dit et de déni aussi. Il y a aussi une dualité assez forte entre eux, d'un côté on a les doutes et les questionnements de Tristan, qui amènent à une réflexion sur la quête d'identité, les émotions et ressenti et sur ce qu'on paraît être au regard des autres… de l'autre, on a les certitudes de Dylan qui amènent d'autres réflexions, l'envie de vivre et d'aimer, l'adolescence et les premiers émois, la mort, l'acceptation…
Entre l'ambiance et la relation des deux protagonistes, j'ai pensé à deux ouvrages pendant ma lecture que j'avais d'ailleurs particulièrement bien aimé. Angelfall et Les âmes vagabondes, on a à la fois, l'univers hostile, sombre et violent du premier avec ces amours interdits, entre un personnage de la vie réelle et un personnage divin, et l'aspect « âme » de l'autre, avec cette notion d'être non physique mais de l'aimer malgré tout. le roman se lit vraiment bien, c'est assez simple dans l'écrit mais la qualité est là. Ajoutons à cela que les éditions Michel Lafon ont particulièrement soigné le packaging intérieur avec à chaque première page de chaque chapitre une illustration qui rappelle celle de la quatrième et que j'aime beaucoup. Par ailleurs, ce premier tome a l'avantage de proposer une fin qui se suffit à elle – même même si on s'interroge sur la suite des évènements, cette fin contente autant qu'elle questionne, et c'est plutôt positif !
En bref, un roman young adult qui a parfaitement su m'embarquer, l'univers et l'atmosphère de l'entre-deux sont particulièrement oppressants mais aussi très fantomatiques et pleines de douceur. Effectivement le rythme est assez lent, on ne sort pas des sentiers des deux protagonistes et les jours passent et se ressemblent parfois, pourtant la relation nouée entre les deux personnages est tout en subtilité, bien que la violence se rappelle aussi à eux avec ces esprits vengeurs et assoiffées d'âmes. Un bon premier tome donc et je lirai la suite avec plaisir !
Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour cet envoi.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lucie_Ash
  19 avril 2020
Mais pourquoi j'ai lu ce livre ? En général, je ne lis pas de romans où l'histoire d'amour constitue l'intrigue principale, c'est toujours -souvent- mièvre, ça dégouline la guimauve, ça n'a rien de réaliste, bref, ça me gonfle. Mais celui-ci a fini dans mon sac, je suppose que je l'avais mis de côté il y a un moment, curieuse de l'aspect fantastique de la 4ème, et puis je l'ai oublié (la preuve, j'ai lu tout le reste de mon stock avant !).
Quand j'ai commencé Amour fatal (il y avait pourtant un indice discret dans le titre), j'avais complètement oublié le contenu du résumé. J'avais juste en tête que je lisais un roman young adult, et c'est tout. Donc j'ai au départ juste été frappée par l'écriture lisse, les stéréotypes de romans pour ado, la simplicité ultime des premiers chapitres où notre héroïne, Dylan, est une paria au bahut entourée de garçons beaufs et de filles poupouffes. Elle s'entend mal avec sa mère -cliché- et là oh ! une lueur d'espoir dans mon ennui, elle part en weekend rencontrer son père, qu'elle n'a jusque là jamais connu. Elle sèche les cours -cliché-, prend le train, met la musique à fond dans ses oreilles pour énerver la dame en face -cliché- et paf !!! accident dans un tunnel. Réveil difficile dans le noir ; en tâtonnant autour d'elle elle touche quelque chose de chaud et visqueux, et elle doit marcher sur des choses molles pour s'extirper du train dans un silence terrible. Quand elle arrive enfin à l'autre bout du tunnel, un jeune homme très sexy mais pas sympa l'attend et la force à s'éloigner de l'accident en marchant.
Ok. Pause. J'ai relu à ce moment la 4ème, ne me souvenant pas du tout où j'allais avec cette histoire ; et que vois-je : un spoiler ! Dylan est morte !! Alors. En dehors de ma surprise, parce que vraiment, je ne pensais pas du tout que c'était vers ce genre de choses qu'on se dirigeait (oui, je suis un peu distraite), je dois dire que j'ai été surtout un peu énervée de voir que le résumé balançait une information que l'on avait p. 71, dans le chapitre 8… Et en ayant lu tout le roman, je peux donc affirmer que la 4ème en dévoile presque la moitié ! La déception s'empare de moi.
Mais on ne s'arrête pas là. Parce que malgré le fait que je me sois accrochée grâce à un rythme qui n'est pas des plus désagréables, il y a dans ce roman presque tout ce que je déteste (à part de la torture d'animaux, c'est déjà ça de pris). Déjà, le personnage principal est mignonne façon Twilight, ce qui pour certains voudront dire parfaitement attendrissante, mais pour moi, fatigante. Elle est maladroite, gênée, hyper mature face à un truc quand même assez plombant -la mort- (salut maman salut tout le monde à plus), niaise, naïve, mièvre. Youpi. Elle prend des décisions complètement étrange, se comporte à la fois comme une adulte et un enfant gâté… Heureusement que Tristan rattrape un peu la caution personnages, parce que sinon on était foutu ! le passeur est selon moi plus intéressant même si moins travaillé que Dylan. Un caractère plus complexe, des croyances, un passé.
Bref et l'histoire dans tout ça ? Là on se rattrape un peu, même si la découverte est un peu gâchée par le résumé… L'intrigue reste intéressante si on oublie mon désamour des romances, on tombe un peu dans le cliché mais rien n'est vulgaire ou mal amené. La progression de l'héroïne, malgré son côté godiche, est bien écrite (oui, c'est pertinent même si elle prend des décisions étranges). Par contre… le début de la seconde partie manque de détails, d'explication. Je ne peux pas trop en dire parce que ça arrive bien après la page 71 ; sachez seulement qu'il y a un court passage qui pour moi aurait mérité quelques chapitres en plus.
Bon, je ne veux pas non plus enfoncer complètement ce roman qui n'est quand même qu'un premier tome. Si l'héroïne m'a légèrement gonflée, le monde instauré m'a laissée sur ma faim faute de détails que j'espère trouver dans le second tome ; et la fin me donne envie de connaître la suite des aventures de notre maladroite. Mais j'espère des améliorations, ça oui !
Lien : https://folitteraires.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Snowan
  17 janvier 2020
Errant dans la librairie comme une âme en peine, à la recherche d'un livre qui aurait bientôt le devoir de me distraire le temps d'une petite convalescence imposé par le froid hivernal, je suis tombé par hasard sur "Le passeur d'ombres". de retour à la maison, je me suis plongé dans ma lecture. Je n'avais aucune attente particulière envers ce livre. Si, peut être celle de me faire voyager en dehors de mon lit pour les 3 jours à venir… Loupé ! Ce livre ne put malheureusement m'accompagner jusqu'à la fin de mon rétablissement, car le soir même je l'avais entièrement dévoré.
Au début du récit, nous entrons dans le quotidien de Dylan, une adolescente vivant seule avec sa mère. Dylan n'a jamais vu son père, sa meilleure amie est partie vivre loin de chez elle, et elle n'a jamais connu l'amour. Cependant, certaines choses sont sur le point de changer. le grand jour est enfin arrivé, Dylan monte aujourd'hui dans ce train qui va lui permettre de tisser un premier lien avec ce père inconnu sur qui elle mise tant. Mais là, le noir, le néant, plus rien… Rien, si ce n'est ce jeune homme mystérieux qui l'attend à la sortie du tunnel. Bien qu'elle ait perdu la vie, c'est pourtant aujourd'hui que la vraie vie de Dylan commence. La Friche… Cet endroit peuplé de démons prêts à vous entraîner sous terre pour anéantir votre âme et vous faire disparaître, pour de bon cette fois ! Terre dangereuse, mais terre révélatrice. Au bras de Tristan, Dylan va mûrir et surtout s'épanouir. Enfin elle va réellement vivre. Un comble sachant que l'au-delà n‘est plus très loin et lui tend les bras.
Tristan devra bientôt lui faire ses adieux. Pour une fois que la mort venait de lui accorder un peu de bonheur. Cette fille, Dylan… Elle a su s'intéresser à lui, elle l'a traité comme un être pourvu de sentiments, elle a même réussi à faire renaître dans ses yeux une étincelle qu'il avait perdu depuis longtemps… Oui, il le sait, un passeur d'ombres ne doit pas tomber amoureux. C'est interdit. Mais l'interdit est terriblement attirant...
J'ai vraiment apprécié cette lecture. Les deux personnages principaux de l'histoire sont terriblement attachants. Tristan traverse une crise identitaire aussi intéressante que douloureuse. le doute l'assaille de tous les côtés et il se retrouve prisonnier, quelque part, entre la raison et son coeur. Il incarne pourtant un héros courageux, vaillant et juste. Dylan, elle, prouvera que ce voyage l'a fait grandir. Elle est devenue une jeune fille forte et courageuse et elle compte bien se le prouver à elle-même. Elle semble loin la demoiselle qui ne se voyait pas quitter son doudou le temps d'un week-end il y a encore quelques jours de cela. L'amour permettra à ces deux êtres de se découvrir personnellement, puis mutuellement. L'envie d'être proche l'un de l'autre fera le reste…
Petit bémol : Il persiste chez moi quelques interrogations sur le « fonctionnement » de la Friche qui restent sans réponse…
Si vous êtes en quête d'une histoire où l'amour côtoie la mort, soutenue par d'excellents personnages, située dans un univers passionnant et effrayant, ce roman est fait pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
paulinedumont86
  12 mai 2019
Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas plongée dans un roman jeunes adultes alliant amours contrariés et fantastique. Alors, en voyant le passeur d'ombres, je me suis dit, pourquoi pas ? Malheureusement, si l'histoire n'est pas dénuée d'intérêt, je me suis ennuyée. Et voici pourquoi.
Dylan vit avec sa mère et vient juste de prendre contact avec son père qu'elle ne connaît pas. Si cela ne ravit pas sa mère, Dylan est très excitée et nerveuse à l'idée de passer un week-end avec lui, et c'est dans cet état qu'elle prend le train. Mais là, l'impensable se produit : un accident vient bousculer tous ses plans. Pensant avoir survécue mais oublié dans le train, elle sort de son wagon et du tunnel dans lequel l'accident a eu lieu pour se retrouver dans un paysage qui ressemble comme deux gouttes d'eau à l'Ecosse. Elle y découvre un jeune homme, nommé Tristan, assez taciturne, qui semble avoir lui aussi survécu. Persuadée que les secours les attendent de l'autre côté du tunnel, elle ne peut se résoudre à suivre Tristan à l'opposé, pour une traversée de paysages désolés. Mais devant son insistance, elle finit par le suivre. Rapidement, elle comprend que le monde dans lequel elle se trouve n'est pas son monde, son Ecosse. Ces paysages sont peuplés d'esprits qui cherchent à l'attaquer dès la nuit tombée. Elle comprend alors qu'elle n'a pas survécu à l'accident et que Tristan est son passeur, chargé de conduire son esprit dans l'au-delà, au travers d'un long périple semé d'embuches. Si Dylan finit par se résoudre à son sort, tout est plus compliqué pour Tristan qui commence à éprouver des sentiments pour Dylan, alors même qu'il pensait ne pouvoir rien ressentir. le parcours déjà dangereux n'en devient que plus périlleux encore…
L'idée était plaisante : passer du côté de la mort, explorer ce qui peut se produire ensuite, envisager que la vie ne s'arrête pas là, le côté très torturé d'un passeur fatigué de sa charge qui se « réveille » et comprend qu'il peut avoir des sentiments, cet amour impossible au-delà du voile de la mort. Tout cela est entendu, et c'est ce qui reste intéressant à la lecture du roman. Cependant, qu'est-ce que c'est long ! Il ne se passe pas grand chose dans ce roman de 311 pages. Chaque jour s'ajoute au précédent : marche dans ce paysage désolé, montée de collines, descente de collines, les esprits à l'affût, Tristan qui presse le pas quand Dylan fatigue, refuge dans une cahute pour la nuit, et rebelote le lendemain, avec parfois quelques variantes. On se demande où l'auteur veut en venir et comment elle va réussir à démêler les fils de son récit, assez pauvre malheureusement.
Cependant, l'histoire prend un peu d'intérêt dans son dernier tiers, et c'est à ce moment-là que je suis réellement entrée dans l'histoire. L'auteur parvient à intégrer de nouveaux éléments sur sa conception de la vie après la mort, et c'est plutôt intéressant. Dylan prend un peu d'envergure, s'affirme et prend des risques. Quant à Tristan, on décèle certaines de ses faiblesses, et certaines choses anormales qui lui arrivent laissent présager d'une intrigue plus complexe qu'elle ne semblait l'être. N'oublions pas qu'il s'agit d'un premier tome, espérons que la suite saura rebondir sur les éléments intéressants que l'auteur ne fait qu'effleurer dans ce tome.
L'atmosphère du roman est réussie car elle nous transpose dans une ambiance assez glauque, maussade, où le temps semble être arrêté. Une belle transition entre la vie et l'au-delà, en somme ! Il ne faut pas être déprimée, parce que cette ambiance n'est pas des plus joyeuses, elle correspond cependant tout à fait au thème abordé dans le roman. Quant aux personnages, ils sont bien peu nombreux, ce qui explique peut-être l'ennui que j'ai pu ressentir. Mais ils ne sont pas dénués d'intérêt, et si on ne découvre principalement que Dylan et Tristan, j'ai dans l'idée que la suite devrait être ouverte à d'autres personnages, entraperçus dans ce premier tome.
Pour résumer, un premier tome qui n'a pas su me convaincre, trop lent et répétitif, mais de bonnes pistes amorcées pour la suite. Je me laisserai sûrement tenter par le second tome, avec l'espoir que l'auteur saura exploiter et développer l'univers qu'elle a su créer.
Lien : https://breveslitteraires.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
EmmaDarderEmmaDarder   16 juillet 2019
-Tu sais ce que je n'arrive pas à comprendre ?
-Quoi ?
-Que tu ne ressembles pas à toi. Je veux dire, poursuivit-elle en entendant que sa phrase n'avait aucune sens, je peux te voir. Je peux te toucher.
Elle leva la main, étira les doigts vers lui, mais n'eut pas le courage aller jusqu'au bout.
-Mais ce que je vois, ce que je ressens, ce n'est pas vraiment toi.
-Je suis désolé, répondit Tristan avec une mélancolie évidente.
Dylan se mordit la langue, elle avait manqué de délicatesse.
-Mais ton apparence n'a aucune importance, continua-t-elle pour tenter de se rattraper. Elle ne compte pas au fond. Qui tu es vraiment c'est dans ta tête et dans ton cœur, tu comprends ? Ton âme.
Tristan la regarda, avec une expression insondable.
-Tu penses que j'ai une âme ? demanda-t-il d'une petite voix.
-Bien sûr que oui, s'empressa de répondre Dylan.
Elle était sincère. Tristan le vit à son expression et ne put s'empêcher de sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EmmaDarderEmmaDarder   16 juillet 2019
-Et la pire des âmes que tu aies connue, c'était qui ? demanda-t-elle d'une petite voix.
-C'est toi.
Il sourit, mais ses yeux s'assombrirent.
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1129 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..